CHAMPIONNAT WEC. POUR QUE LA CHINE S’EVEILLE…A L’ENDURANCE !

 

 

 

 WEC 2013 Avant SHANGHAI - Les CHAMPIONS DU MONDE 2012 LOTTERER - FASSLER - TRELUYER


WEC 2013 Avant SHANGHAI – Les CHAMPIONS DU MONDE 2012 LOTTERER – FASSLER – TRELUYER

 

Pour que la Chine s’éveille…

Ce week-end, Benoît Tréluyer et ses équipiers Marcel Fässler et André Lotterer, le trio sacré Champion du monde en 2012, fera tout pour repousser jusqu’à l’ultime manche de Bahreïn, fin novembre,  l’attribution de la couronne mondiale millésime 2013, et séduire des fans chinois en pleine découverte du Championnat d’endurance WEC…

Ils ont rangé leur calculatrice tout au fond de leur poche ! Dimanche, sur le circuit de Shanghai, le pilote français et ses équipiers ne courront pas pour les points mais pour Audi.

« Comme d’habitude, nous allons faire notre course avec la victoire pour objectif. Et si nous sommes encore mathématiquement en lice pour le titre dimanche soir, tant mieux ! Honnêtement, la situation n’est pas pour me déplaire : j’aime relever les défis corsés ! J’aime bien me retrouver dans des problématiques un peu difficiles, et être obligé de tout donner pour y arriver. Je n’aime pas trop les situations où il faut gérer. Je m’y astreins quand il le faut, mais ce n’est pas ce que j’apprécie le plus. »

 

 WEC 2013 Avant SHANGHAI - AUDI Num 1 des tenants du titre mondial TRELUYER FASSLER LOTTERER


WEC 2013 Avant SHANGHAI – AUDI Num 1 des tenants du titre mondial TRELUYER FASSLER LOTTERER

 

Dimanche, la quête de victoire sera rendue encore un peu plus ardue par la nature même du tracé de Shanghai qui n’a jamais été des plus favorables aux prototypes de la marque aux anneaux. Lesquels devront repousser les assauts de Toyota

« C’est un peu la destination la plus compliquée pour nous. Ce n’est pas un tracé qui convient très bien à notre voiture, et c’est là où nous avons rencontré le plus de difficultés l’année dernière. Nous avons travaillé et progressé sur certains points qui nous posaient problème, et il faudra attendre le verdict des premiers essais libres pour avoir une meilleure idée de notre vrai potentiel. »

Si, à titre personnel, le circuit international de Shanghai ne compte pas parmi ses préférés, Benoît mesure en revanche tout l’intérêt qu’a le WEC de se produire dans la mégapole chinoise.

 

 WEC 2013 Avant SHANGHAI - Benoit TRELUYER


WEC 2013 Avant SHANGHAI – Benoit TRELUYER

 

Avec une certaine franchise, Benoit explique :

« Il y a des enchaînements intéressants mais ce n’est pas un tracé qui procure des sensations intenses en termes de pilotage,  . Par contre, c’est une étape importante pour le championnat et les constructeurs qui le composent. La fréquentation du circuit et l’ambiance peuvent être encore améliorées mais nous travaillons pour l’avenir. Il faut bien garder à l’esprit que ce n’est que la deuxième fois que le WEC se produit à Shanghai quand la F1, par exemple, y est implantée depuis 2004. »

Ce que veut Benoît, c’est du beau et grand spectacle ce week-end pour servir les intérêts de la discipline sur le sol chinois et, aussi, effacer des mémoires la triste procession derrière le « Safety Car » vue lors des dernières 6 Heures de Fuji.

« C’est important d’organiser un bel événement en Chine pour ancrer le WEC dans ce pays, et d’offrir une dernière manche grandiose à Bahreïn pour servir d’appel au championnat 2014. Une édition qui s’annonce haute en couleurs puisque trois constructeurs ont déjà répondu présent. A Shanghai, les Toyota vont être très efficaces, et nous nous attendons à un beau duel. Cela va être serré ! Idem en LMP2 et en GT qui offrent toujours des courses très disputées. »

Dimanche, c’est une Chine peut-être plus consciente de la richesse de la discipline qui va s’éveiller au championnat du monde d’endurance FIA, alors que Benoît et ses équipiers n’auront d’yeux que pour la plus haute marche du podium…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : AUDI

 

Prochaine course : Shanghai Chine, 9 novembre

Longueur : 5.451 km

Classement 2012 pour Benoît : 3e

 

 

Classement provisoire du championnat Pilotes WEC 

1. Kristensen- McNish-Duval (Audi) : 147 points

2. Treluyer-Fassler-Lotterer (Audi) : 106.25 points

3. Sarrazin-Davidson-Buemi (Toyota) : 81.25 points

 

 

FIA WEC

About Author

gilles