F1. AU GP D’ABOU DHABI, 11ème VICTOIRE POUR VETTEL ET SA RED BULL-RENAULT, EN 2013

 

 

Vettel gagne avec deux arrêts sous le crépuscule d’Abou Dhabi !   Fraîchement couronné Champion du Monde, Sebastian Vettel, nullement démotivé, bien au contraire, a enfoncé le clou, ce week-end, en signant une nouvelle victoire à l’occasion du Grand Prix d’Abu Dhabi, après un départ en pneus tendres P Zero Jaunes et un dernier relais en medium P Zero Blancs. La majorité des pilotes s’est élancée avec le mélange tendre, à l’exception de Jenson Button (McLaren), Valtteri Bottas (Williams), Esteban Gutierrez (Sauber), Adrian Sutil (Force India) et Kimi Räikkönen (Lotus), qui avaient, eux, choisi le mélange medium. Vettel s’est emparé de la tête de la course au départ, puis il s’est arrêté une 1ère fois à son stand au T14 pour passer des tendres aux medium et vu son avance, reprendre immédiatement le commandement. ! Paul Di Resta, auteur d’une course magnifique au volant de sa Force India- Mercedes, est resté le plus longtemps en piste, avec son premier train de pneus tendres, s’arrêtant le dernierau 20ème tour, tandis que son coéquipier Adrian Sutil, menait un long premier relais en medium, lui, jusqu’au T28.  Cette stratégie a permis à Di Resta et Sutil de terminer respectivement 6ème et 10ème après être partis 11ème et 17ème sur la grille. Vettel s’est arrêté une nouvelle fois au T37 pour monter un nouveau train de medium  et de nouveau sans perdre la tête du GP Naturellement, le quadruple Champion du monde, a remporté la course devançant son coéquipier Mark Webber avec une avance d’une bonne trentaine de secondes.  Le pilote allemand décroche  ainsi un 7ème succès d’affilée après la Belgique, l'Italie, Singapour, la Corée du Sud, le Japon et l'Inde. On l’a dit, Seb égale ainsi Michael Schumacher, auteur de la même série lors de la saison 2004.  Mais le record absolu est de neuf victoires, lequel a été établi par le pilote italien Alberto Ascari, lors des deux saisons 1952- et 1953. Ascari remportant les six derniers GP en 1952 (Belgique – France à Rouen – Angleterre – Allemagne – Hollande et Italie) et les trois 1ers, en 1953 (Argentine- Hollande-Belgique) Vettel est en route pour tenter d’égaler cette performance tout à fait exceptionnelle  et pourquoi pas la battre. Il lui reste encore pour commencer deux GP cette saison, celui des Amériques à Austin au Texas et du Brésil à Sao Paulo sur la piste d’Interlagos pour y parvenir Avec en ligne de mire ensuite, le 1er GP de la saison 2014  à Melbourne, pour pourquoi pas, le dépasser ! La performance des deux pilotes Red Bull, ce dimanche à Yas Marina, marque le 3ème  doublé des monoplaces Red Bull- Renault de la saison 2013 et aussi le 100ème podium de l’histoire de l’équipe.  Fernando Alonso, le pilote Ferrari, a adopté une stratégie différente, commençant par un relais de 11 tours en tendres pour dépasser de nombreuses monoplaces en piste par la suite et terminer finalement 5ème après s’être élancé de la 10ème  place après le déclassement de la Lotus-Renault de Kimi Räikkonen.  Jenson Button, sur McLaren, compléta 44 tours en medium. Il était parti pour ne s’arrêter qu’une seule fois mais des dégâts contractés sur l’aileron avant le contraignirent à un arrêt supplémentaire en début de course. Quant à Romain Grosjeran, lui, il a encore démontré toute sa pointe de vitesse, se classant après trois podiums consécutifs, à une excellente 4ème place Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confiait :  « Tout d’abord, félicitations à Sebastian Vettel pour sa victoire en course. Une variété de stratégies a été déployée, avec des niveaux d’usure et de dégradation satisfaisants sur les deux mélanges. Les pilotes ont été en mesure de réaliser de longs premiers relais, même avec les pneus tendres. Sebastian a mené une course de premier plan, sans jamais perdre la tête, et tirant le meilleur parti de son choix de ne pas avoir utilisé le mélange medium lors des qualifications. Il disposait donc de deux trains de mediums frais pour aujourd’hui. » Il poursuivait : « Comme d’habitude, on a constaté un important niveau d’évolution de la piste et une chute de la température de piste au fil de la course et ce même si l’on s’attendait à une baisse encore plus importante ». Le baromètre vérité stratégique Son pronostic pour le Grand Prix d’Abu Dhabi, long de 55 tours, était d’un arrêt unique mais la majorité des pilotes s’est cependant arrêtée à deux reprises.  Abu Dhabi est l’une des courses les plus difficiles de la saison en termes de prévisions  stratégiques en raison de la baisse des températures de piste durant la course, qui a un impact sur l’usure et la dégradation des pneus. La stratégie à deux arrêts prédite par Pirelli consistait en un départ en tendre, pour changement en medium au T9, puis un dernier relais à compter du 32ème tour en medium. Vettel a suivi ce schéma en allongeant son premier relais, et s’arrêtant aux T14 et 37. Questionné par Martin Brundle,  l’heureux vainqueur, expliquait : « La voiture était parfaite. Merci à toute l’équipe et à Renault, à qui nous devons une bonne part de nos succès. Les pneumatiques sont délicats, être devant sur une piste dégagée, sans être coincé dans le trafic, aide bien entendu, mais nous avons beaucoup travaillé sur les gommes et réussi sans doute à en tirer un peu plus que nos concurrents. » Ses parents ayant effectués le déplacement et se trouvant au pied du podium, Seb en profitait pour les saluer publiquement: «  Je suis heureux qu’ils soient là, car ils m’ont appris beaucoup de bonnes choses, que j’aimerais à mon tour transmettre à mes enfants, si j’en ai un jour. » Avant de rejoindre le podium, Vettel a une nouvelle fois offert comme la semaine dernière à l’arrivée du GP d’Inde, un enchainement de  “donuts”, au grand dam cette fois de son ingénieur, le Français Guillaume Roquelin qui lui a lancé par radio :  “Contente-toi de ramener la voiture. »  Vettel  lui répliquant dare-dare à la radio : « Oui, oui, oui, je sais ce que je fais. »  La FIA  ayant infligé une amende  à l’équipe Red Bull, la semaine dernière pour la même opération une fois le drapeau à damiers franchi, Christian Horner  son patron le Team principal de l’écurie Red Bull, lui a alors précisé, en plaisantant :  « Tu régleras et paieras l’amende, cette fois-ci. » Vu son colossal salaire, plusieurs millions d’€ annuels, on imagine que le quadruple champion du monde se moque pertinemment de cette amende (25000€) et qu’il pense d’abord à son immense bonheur, à sa joie et à la faire partager.  Néanmoins, il lâchait plus tard après étre rescendu du podium : « "Techniquement, aujourd’hui, je ne pense pas avoir enfreint le règlement puisque j’ai ramené ma voiture à l’arrivée. La semaine dernière, je l’avais laissé au beau milieu de la piste, ce qui, avait été à mon vis à l’origine de la sanction. » Gilles GAIGNAULT Photos : RED BULL – PIRELLI et TEAMS

Vettel gagne avec deux arrêts sous le crépuscule d’Abou Dhabi !

 

F1. Au GP d’Abou Dhabi sur le circuit de Yas Marina, nouveau succès pour le pilote allemand Sebastian Vettel.

Septième victoire consécutive pour Vettel, qui égale les records de Schumacher (2004) et d’Ascari (1952-1953). Il s’agit aussi de la 37ème victoire de Vettel en F1, et de la onzième cette saison.

Déjà sacré Champion du monde, Vettel a une fois de plus survolé  et écrasé la course, triomphant en 1heure 38′ 06 »106, avec une avance considérable sur son suivant immédiat, plus de 30 » : 30 »829  trés exactement sur son propre co-équipier, l’Australien Mark Webber,  qui s’était élancé depuis la pole mais qui à encore une fois loupé son envol et termine finalement second, offrant un nouveau doublé à l’équipe Red Bull-Renault.

Un autre pilote allemand, Nico Rosberg complétant le podium à 33 »650 , avec sa Mercedes.

Le français Romain Grosjean, au volant de sa Lotus-Renaultn confirme ses énormees progrés aprés trois podiums consécutifs, en se classant à une nouvelle belle place, finisant 4ème à 34 »802 et devant la Ferrari de l’Espagnol Fernando Alonso, 5ème, lui mais à … 1’07 »181 !

Suivent, la Force India de l’Ecossais Paul di Resta, la seconde Mercedes de Lewis Hamilton, la deuxième Ferrari de Felipe Massa, la deuxième Force India d’Adrian Sutil et la McLaren de Sergio Perez qui complètent le TOP 10

Ensuite, on pointe Maldonado, Button, Gutierrez, Hülkenberg, Ricciardo, Bottas et Ricciardo.

Les trois autres français, Vergne, Pic et Bianchi se classent 17,19 et 20ème.

 

Vettel gagne avec deux arrêts sous le crépuscule d’Abou Dhabi !

 F1-ABOU-DHABI-2013-Victoire-de-la-RED-BULL-RENAULT-DE-VETTEL-le-3-Novembre-11eme-succes-2013-et-7eme-consecutIf-photo-RST


F1-ABOU-DHABI-2013-Victoire-de-la-RED-BULL-RENAULT-DE-VETTEL-le-3-Novembre-11eme-succes-2013-et-7eme-consécutif-photo-RST

 

 

Fraîchement couronné Champion du Monde, Sebastian Vettel, nullement démotivé, bien au contraire, a enfoncé le clou, ce week-end, en signant une nouvelle victoire à l’occasion du Grand Prix d’Abu Dhabi, après un départ en pneus tendres P Zero Jaunes et un dernier relais en medium P Zero Blancs.

La majorité des pilotes s’est élancée avec le mélange tendre, à l’exception de Jenson Button (McLaren), Valtteri Bottas (Williams), Esteban Gutierrez (Sauber), Adrian Sutil (Force India) et Kimi Räikkönen (Lotus), qui avaient, eux, choisi le mélange medium.

Vettel s’est emparé de la tête de la course au départ, puis il s’est arrêté une 1ère fois à son stand au T14 pour passer des tendres aux medium et vu son avance, reprendre immédiatement le commandement. !

Paul Di Resta, auteur d’une course magnifique au volant de sa Force India- Mercedes, est resté le plus longtemps en piste, avec son premier train de pneus tendres, s’arrêtant le dernierau 20ème tour, tandis que son coéquipier Adrian Sutil, menait un long premier relais en medium, lui, jusqu’au T28.

Cette stratégie a permis à Di Resta et Sutil de terminer respectivement 6ème et 10ème après être partis 11ème et 17ème sur la grille.

Vettel s’est arrêté une nouvelle fois au T37 pour monter un nouveau train de medium  et de nouveau sans perdre la tête du GP

 

 F1-ABOU-DHABI-2013-LE-PODIUM-1-VETTEL-2-WEBBER-3-ROSBERG-Photo-PIRELLI


F1-ABOU-DHABI-2013-LE-PODIUM-1-VETTEL-2-WEBBER-3-ROSBERG-Photo-PIRELLI

 

Naturellement, le quadruple Champion du monde, a remporté la course devançant son coéquipier Mark Webber avec une avance d’une bonne trentaine de secondes.

Le pilote allemand décroche  ainsi un 7ème succès d’affilée après la Belgique, l’Italie, Singapour, la Corée du Sud, le Japon et l’Inde.

On l’a dit, Seb égale ainsi Michael Schumacher, auteur de la même série lors de la saison 2004.

Mais le record absolu est de neuf victoires, lequel a été établi par le pilote italien Alberto Ascari, lors des deux saisons 1952- et 1953. Ascari remportant les six derniers GP en 1952 (Belgique – France à Rouen – Angleterre – Allemagne – Hollande et Italie) et les trois 1ers, en 1953 (Argentine- Hollande-Belgique)

Vettel est en route pour tenter d’égaler cette performance tout à fait exceptionnelle  et pourquoi pas la battre. Il lui reste encore pour commencer deux GP cette saison, celui des Amériques à Austin au Texas et du Brésil à Sao Paulo sur la piste d’Interlagos pour y parvenir

Avec en ligne de mire ensuite, le 1er GP de la saison 2014  à Melbourne, pour pourquoi pas, le dépasser !

 

F1-ABOU-DHABI-2013-VETTET-et-WEBBER-a-larrivee-1er-et-2eme

F1-ABOU-DHABI-2013-VETTET-et-WEBBER-a-l’arrivée-1er-et-2eme

 

La performance des deux pilotes Red Bull, ce dimanche à Yas Marina, marque le 3ème  doublé des monoplaces Red Bull- Renault de la saison 2013 et aussi le 100ème podium de l’histoire de l’équipe.

Fernando Alonso, le pilote Ferrari, a adopté une stratégie différente, commençant par un relais de 11 tours en tendres pour dépasser de nombreuses monoplaces en piste par la suite et terminer finalement 5ème après s’être élancé de la 10ème  place après le déclassement de la Lotus-Renault de Kimi Räikkonen.

Jenson Button, sur McLaren, compléta 44 tours en medium. Il était parti pour ne s’arrêter qu’une seule fois mais des dégâts contractés sur l’aileron avant le contraignirent à un arrêt supplémentaire en début de course.

Qua nt à Romain Grosjeran, lui, il a encore démontré toute sa pointe de vitesse, se classant après trois podiums consécutifs, à une excellente 4ème place

 F1 2013  PIRELLI Paul Hembery portrait

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confiait :

« Tout d’abord, félicitations à Sebastian Vettel pour sa victoire en course. Une variété de stratégies a été déployée, avec des niveaux d’usure et de dégradation satisfaisants sur les deux mélanges. Les pilotes ont été en mesure de réaliser de longs premiers relais, même avec les pneus tendres. Sebastian a mené une course de premier plan, sans jamais perdre la tête, et tirant le meilleur parti de son choix de ne pas avoir utilisé le mélange medium lors des qualifications. Il disposait donc de deux trains de mediums frais pour aujourd’hui. »

Il poursuivait :

« Comme d’habitude, on a constaté un important niveau d’évolution de la piste et une chute de la température de piste au fil de la course et ce même si l’on s’attendait à une baisse encore plus importante ».

 

Le baromètre vérité stratégique

 

 F1-ABOU-DHABI-2013-la-Red-Bull-Renault-de-SEB-VETTEL-photo-PIRELLI1


F1-ABOU-DHABI-2013-la-Red-Bull-Renault-de-SEB-VETTEL-photo-PIRELLI1

 

Son pronostic pour le Grand Prix d’Abu Dhabi, long de 55 tours, était d’un arrêt unique mais la majorité des pilotes s’est cependant arrêtée à deux reprises.

Abu Dhabi est l’une des courses les plus difficiles de la saison en termes de prévisions  stratégiques en raison de la baisse des températures de piste durant la course, qui a un impact sur l’usure et la dégradation des pneus.

La stratégie à deux arrêts prédite par Pirelli consistait en un départ en tendre, pour changement en medium au T9, puis un dernier relais à compter du 32ème tour en medium. Vettel a suivi ce schéma en allongeant son premier relais, et s’arrêtant aux T14 et 37.

 

 F1-ABOU-DHABI-Martin-BRUNDLE-intervierwe-Seb-VETTEL-sur-le-podium.


F1-ABOU-DHABI-Martin-BRUNDLE-intervierwe-Seb-VETTEL-sur-le-podium.

 

Questionné par Martin Brundle,  l’heureux vainqueur, expliquait :

« La voiture était parfaite. Merci à toute l’équipe et à Renault, à qui nous devons une bonne part de nos succès. Les pneumatiques sont délicats, être devant sur une piste dégagée, sans être coincé dans le trafic, aide bien entendu, mais nous avons beaucoup travaillé sur les gommes et réussi sans doute à en tirer un peu plus que nos concurrents. »

Ses parents ayant effectués le déplacement et se trouvant au pied du podium, Seb en profitait pour les saluer publiquement:

«  Je suis heureux qu’ils soient là, car ils m’ont appris beaucoup de bonnes choses, que j’aimerais à mon tour transmettre à mes enfants, si j’en ai un jour. »

Avant de rejoindre le podium, Vettel a une nouvelle fois offert comme la semaine dernière à l’arrivée du GP d’Inde, un enchaînement de  “donuts”, au grand dam cette fois de son ingénieur, le Français Guillaume Roquelin qui lui a lancé par radio :

 “Contente-toi de ramener la voiture. »

Vettel  lui répliquant dare-dare à la radio :

« Oui, oui, oui, je sais ce que je fais. »

La FIA  ayant infligé une amende  à l’équipe Red Bull, la semaine dernière pour la même opération une fois le drapeau à damiers franchi, Christian Horner  son patron le Team principal de l’écurie Red Bull, lui a alors précisé, en plaisantant :

« Tu régleras et paieras l’amende, cette fois-ci. »

Vu son colossal salaire, plusieurs millions d’€ annuels, on imagine que le quadruple champion du monde se moque pertinemment de cette amende (25000€) et qu’il pense d’abord à son immense bonheur, à sa joie et à la faire partager.

Néanmoins, il lâchait plus tard après étre rescendu du podium :

« « Techniquement, aujourd’hui, je ne pense pas avoir enfreint le règlement puisque j’ai ramené ma voiture à l’arrivée. La semaine dernière, je l’avais laissé au beau milieu de la piste, ce qui, avait été à mon vis à l’origine de la sanction. »

 

F1 2013  REMI TAFFIN

 

 

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste Renault Sport F1, expliquait :

 « Bravo à Red Bull pour ce résultat parfait, auquel nous sommes ravis d’avoir contribué. Seb l’a parfaitement résumé sur le podium : le partenariat entre Red Bull et Renault est tout simplement fantastique. Après avoir remporté les Championnats du Monde en Inde, c’est formidable de pouvoir engranger de nouveaux succès, particulièrement à la fin de l’ère des moteurs V8. Ce résultat nous permet de comptabiliser 50 victoires avec le RS27, mais nous voudrons encore augmenter le compteur d’ici la fin de la saison ! Lotus a délivré une performance solide avec Romain et nous étions proches d’un nouveau podium »

 

 

Sam HORNETT

Photos : RED BULL – PIRELLI et TEAMS

 

 

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB9-Renault) les 55 tours en 1h38’06″106

2 – Mark Webber (Red Bull RB9-Renault) à 30″829

3 – Nico Rosberg (Mercedes W04) à 33″650

4 – Romain Grosjean (Lotus E21-Renault) à 34″802

5 – Fernando Alonso (Ferrari F138) à 1’07″181

6 – Paul Di Resta (Force India VJM06-Mercedes) à 1’18″174

7 – Lewis Hamilton (Mercedes W04) à 1’19″267

8 – Felipe Massa (Ferrari F138) à 1’22″886

9 – Sergio Perez (McLaren MP4/28-Mercedes) à 1’31″198

10 – Adrian Sutil (Force India VJM06-Mercedes) à 1’33″257

11 – Pastor Maldonado (Williams FW35-Renault) à 1’35″989

12 – Jenson Button (McLaren MP4/28-Mercedes) à 1’43″767

13 – Esteban Gutierrez (Sauber C32-Ferrari) à 1’44″295

14 – Nico Hulkenberg (Sauber C32-Ferrari) à 1 tour

15 – Valtteri Bottas (Williams FW35-Renault) à 1 tour

16 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 1 tour

17 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 1 tour

18 – Giedo Van der Garde (Caterham CT03-Renault) à 1 tour

19 – Charles Pic (Caterham CT03-Renault) à 1 tour

20 – Jules Bianchi (Marussia MR02-Cosworth) à 2 tours

21 – Max Chilton (Marussia MR02-Cosworth) à 2 tours

 

Meilleur tour: Fernando Alonso, en 1’43″434

 

Abandon

1er tour : Kimi Raikkonen

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES PILOTES

 

1.Vettel : 347 points – 2.Alonso : 217 pts – 3.Raikkonen : 183 pts – 4.Webber : 166 pts – 5.Hamilton : 165 pts – 6.Rosberg : 159 pts – 7.Grosjean : 114 pts – 8.Massa : 106 pts – 9.Button : 60 pts – 10.Hulkenberg : 49 pts – 11.Di Resta : 48 pts -12.Perez : 35 pts – 13.Sutil : 29 pts – 14.Ricciardo : 19 pts – 15.Vergne : 13 pts – 16.Gutierrez : 6 pts -17.Maldonado : 1 pt.

 

Le classement des constructeurs

1.Red Bull-Renault : 513 pts – 2.Mercedes : 324 pts – 3.Ferrari : 323 pts – 4.Lotus-Renault : 297 pts – 5.McLaren-Mercedes : 95 pts – 6.Force India-Mercedes : 77 pts – 7.Sauber-Ferrari : 55 pts – 8.Toro Rosso-Ferrari : 32 pts – 9.Williams-Renault : 1 pt.

 

F1

About Author

gilles