BELLOC ET GIBON DECROCHENT LE TITRE ENDURANCE V DE V AVANT LA DERNIÈRE COURSE

 

_DSC1134

Un trio qui ne se quitte pas_ Photo Alain MONNOT autonewsinfo

 

Nous avions suivi en son temps l’équipage BELLOC- GIBON-BOURRET lorsqu’ils roulaient sur la seconde voiture de Larbre Compétition en championnat du monde d’endurance en GT Am et depuis, avec régularité Jean-Philippe BELLOC nous tient au courant de ses activités. C’est ainsi qu’après la course Vde V de Magny-cours il nous faisait part de sa grande satisfaction d’avoir décroché le titre de champion Endurance GT/Tourisme en VdeV Endurance Series, avant même la dernière course d’Estoril.

Grâce à leur 4ème succès de la saison, acquis de main de maître le week-end dernier dans la Nièvre, les deux pilotes de l’écurie IMSA Performance se sont, en effet, assurés de décrocher la couronne à l’issue de l’avant-dernier meeting de la saison 2013.
Auteur d’un parcours sans faute depuis le début de la saison, l’équipage de la Porsche N°53 a une nouvelle fait la démonstration de sa performance et de son talent sur le tracé de Magny-Cours. Et pourtant, c’est toujours avec la même sérénité et la même humilité que Jean-Philippe et son coéquipier abordaient cette première balle de match.

« Nous sommes arrivés dans la Nièvre sans aucune pression, juste avec l’envie de bien faire, de nous faire plaisir et de poursuivre notre belle série. » confiait Jean-Philippe.

 

Suivant ce précepte à la lettre et face à une concurrence renforcée pour l’occasion, Pascal GIBON allait qualifier la Porsche GT3-R normande à la 5ème position. Mais le lendemain, alors qu’il rejoignait la grille de départ, le coéquipier de Jean-Philippe allait connaître une petite alerte.

« Pascal s’est fait surprendre en slicks sur piste mouillée lors d’un changement de vitesse. Il a perdu l’arrière et a heurté le mur de pneus. », expliquait Belloc. Plus de peur que de mal pour la N°53 qui s’en sortait finalement avec quelques égratignures.

 

GN2C1343

Superbe démonstration à Magny-Cours_ Photo Hugues LAROCHE

 

L’incident était vite oublié. Pascal GIBON prenait un excellent envol et gagnait immédiatement une position avant de profiter de la sortie de la Porsche du Crubile Sport pour accéder à une troisième place provisoire.

Installé dans le baquet de la GT3-R, Jean-Philippe allait, à son tour, s’offrir une superbe remontée sur les hommes de têtes et s’emparer du leadership avant même la mi-course. Mais, alors que Pascal GIBON prenait le volant pour son 2ème relais, la pluie faisait son apparition, bouleversant quelque peu la donne.

Parmi les premières autos à s’engouffrer dans la voie des stands pour chausser les pneus pluie, la 53 allait, en effet, s’avérer très délicate à piloter à son retour en piste.

« Quand la pluie est arrivée, Pascal est rentré très vite et nous n’avons pas eu le temps de refaire les pressions. Aussi, il a du composer avec des pressions trop élevées et une auto difficile à piloter pendant toute la fin de son relais. »,

précisait Jean-Philippe BELLOC.

Parvenant à conserver la 2ème place dans ces conditions pour le moins délicates, GIBON allait ensuite devoir retarder son arrêt aux stands et ce, malgré l’assèchement de la piste.

 

H26-13_VdeV_02_Mugello_BellocGibon

J-P. BELLOC et P. GIBON très efficaces tout au long de la saison_ Photo Hugues LAROCHE

 

« Nous avons opté pour cette stratégie afin d’éviter que je ne dépasse mon temps de conduite maximum. Cependant, c’était une décision risquée car Pascal a du se battre, pendant plusieurs tours, en pneus pluie face à des concurrents qui avaient déjà chaussés les slicks et qui nous reprenaient plusieurs secondes par tour. »
Mais une fois de plus la stratégie de l’écurie normande allait s’avérer payante. 2ème à 10 secondes du leader à sa sortie des stands, Jean-Philippe allait cravacher pour revenir au contact de la Ferrari Visiom et s’emparer des commandes pour la deuxième fois. Creusant l’écart sur ses poursuivants, la Porsche n°53 allait ensuite faire le break lors du dernier arrêt au stand.

Relégués à un tour, les premiers adversaires du tandem Belloc/Gibon se voyaient contraints d’abdiquer, laissant la Porsche IMSA Performance franchir la ligne d’arrivée en vainqueur pour la 4ème fois consécutive.

« Cette nouvelle victoire est synonyme de titre pour nous et c’est donc un double bonheur que nous vivons aujourd’hui. »,

lâchait le Champion du Monde GT 2001.

« Il s’agit de mon premier titre en VdeV mais déjà du 2ème pour Pascal. Je tiens à le féliciter car toute la saison, il nous a démontré ses qualités, sa performance, sa fiabilité et son sang-froid. A titre personnel, Magny-Cours m’a toujours réussi. J’ai été sacré Champion de France de F3 ici il y a près de 20 ans et je suis heureux d’y décrocher un nouveau titre. Je tiens également à saluer encore une fois le travail de l’ensemble du team depuis le début de la saison. Si nous avons été performants et fiables, que nous avons toujours bénéficié de la meilleure stratégie, des meilleurs pit-stops et su gérer tous les paramètres qui composent les courses d’endurance, c’est avant tout grâce à un super travail d’équipe. »,

concluait le tout frais champion, déjà impatient de célébrer son titre sur la piste d’Estoril (Portugal) dans quelques jours.

 

GN2C2353

La victoire et le championnat …_ Photo Hugues LAROCHE

Classement 6 Heures de Magny-Cours

1 – IMSA – GIBON/BELLOC – Porsche 911 GT3-R
2 – RINALDI RACING – KOGAY/SEEFRIED/SALIKHOV – Porsche 911 GT3-R à 1 Tour
3 – VISIOM – PAGNY/PERRIER/BOUVET – Ferrari 458 GT2 à 1 Tour
4 – ESCUELA ESPAGNOLA DE PILOTOS – KANAROGLOU/CAMPOS – Mosler MT 900 à 4 Tours
On peut dire qu’après cette démonstration dans la Nièvre de toute l’équipe IMSA, le déplacement final à Estoril est attendu en toute sérénité.

Vainqueurs à 4 reprises cette année et titrés avant la fin du Championnat, c’est sans aucune pression que Jean-Philippe BELLOC et Pascal GIBON aborderont, dans quelques jours, la finale des VdeV Endurance Series 2013. Et c’est avec un invité surprise à leurs côtés, Christophe BOURRET, que les deux pilotes de la Porsche n°53 auront à cœur de fêter leur nouvelle couronne en terres lusitaniennes.

« Son nom était sur l’auto depuis la première manche, il a été très présent à nos côtés toute la saison…C’était donc pour nous une évidence et évidemment une grande joie que Christophe vienne rouler avec nous à Estoril, pour la finale. Nous sommes ravis qu’il vienne fêter le titre avec nous, lui qui a également vécu une très belle saison avec une victoire aux 24h du Mans en GTE-AM. »

Malgré l’engouement que suscite les retrouvailles du trio Belloc/Gibon/Bourret, l’équipage de la Porsche n°53 aura néanmoins à cœur de finir l’année sur la meilleure des notes.

« A Estoril, la concurrence s’annonce encore plus rude avec l’arrivée de nouvelles autos et de nouveaux équipages. Ceci étant dit, notre objectif sera, avant tout, de prendre du plaisir. Nous allons rouler libérés, entre amis, afin de profiter du Portugal et de ce beau tracé. Bien sûr, nous serons là pour nous battre devant mais cette course sera, plus que les autres, placée sous le signe du plaisir ! »
On imagine bien la complicité des trois compères pour fêter de la meilleure façon une saison épatante, c’est-à-dire avec une nouvelle victoire.
Il nous faut souligner le très grand professionnalisme de l’Ecurie IMSA qui brille de mille feux tant en WEC qu’en ELMS ou enfin comme nous venons de le souligner ici, en V de V.

Classement provisoire du Championnat après 6 épreuves

1 – GIBON/BELLOC – 185 pts
2 – PAGNY/PERRIER/BOUVET – 152 pts
3 – PERRODO/CRUBILE – 137 pts

HUG16528

Saison parfaite, Estoril pour le plaisir ! _ Photo Hugues LAROCHE

 

Alain MONNOT
Photos : Hugues LAROCHE et Alain MONNOT

Sport V DE V

About Author

admin