WRC. EN CATALOGNE: LATVALA ET SORDO AU COUDE A COUDE APRES LA CREVAISON D’OGIER

 

 

 WRC-2013-CATALOGNE-CITROEN-SORDO


WRC-2013-CATALOGNE-CITROEN-SORDO

 

Dans la continuité de la première étape du Rallye d’Espagne, Dani Sordo et Carlos del Barrio ont poursuivi leur prestation parfaite devant un public, naturellement tout acquis à leur cause.

L’équipage de l’équipe Citroën  occupe avant l’ultime étape ce dimanche, la deuxième position du classement général avant cette dernière journée qui se déroulera entièrement sur terre.

Cinquièmes, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen ont également de bonnes cartes en main pour jouer une place sur le podium.

Après une première étape disputée en nocturne, le Rallye d’Espagne se poursuivait sur l’asphalte catalan, vendredi et samedi.

En quittant le parc d’assistance, les concurrents mettaient le cap sur Riudecanyes pour la première spéciale du jour. Au point-stop de l’ES4, Dani Sordo et Jari-Matti Latvala réalisaient tous deux le meilleur chrono ex-aequo, ce qui leur permettait de réduire l’écart sur le leader Sébastien Ogier.

Dans la spéciale suivante, le pilote Citroën se montrait à nouveau le plus rapide et il s’emparait de la deuxième position du classement général. Puis la troisième et dernière épreuve de la boucle matinale, l’ES6, était marquée par un événement inattendu, la crevaison d’Ogier, qui propulsait alors Dani Sordo et Jari-Matti Latvala aux commandes, une nouvelle fois ex æquo !

 

 WRC-2013-CATALOGNE-DANI-SORDO-Portrait


WRC-2013-CATALOGNE-DANI-SORDO-Portrait

 

 son retour au parc d’assistance de Salou, Dani confiait :

« Il fallait trouver le bon compromis entre l’attaque, l’usure des pneumatiques et une prise de risques limitée, puisque l’objectif n’est certainement pas d’être en tête ce soir »

Il poursuivait :

« Il faudra continuer sur le même tempo cet après-midi et essayer de se caler juste derrière Jari-Matti. »

 

WRC-2013-CATALOGNE-HIRVONEN-samedi.

WRC-2013-CATALOGNE-HIRVONEN-samedi.

 

Quatrième à ce stade de la course, Mikko Hirvonen se montrait également satisfait de sa matinée.

Le Finlandais qui lâchait :

 « Avec des routes sèches et un niveau d’adhérence constant, je prends beaucoup plus de plaisir au volant qu’en Allemagne ou en France »

Avant de préciser :

 « J’avais un rythme assez régulier et je pense que je peux aller encore plus vite. Je vais rouler au maximum de mes capacités, sans chercher à calculer quelle serait la meilleure position pour la dernière journée. »

 

WRC-2013-CATALOGNE-LATVALA

WRC-2013-CATALOGNE-LATVALA

 

La boucle de l’après-midi était plus courte, puisqu’elle se limitait à un second passage dans les spéciales d’El Priorat – 42,04 km tout de même – et Colldejou, puis une super spéciale pour terminer la journée.

les enjeux étaient concentrés sur l’ES8, qui déterminait l’ordre de départ de la troisième étape et ce en plus d’offrir les points de bonus de la Power Stage !

Respectant parfaitement le chrono cible fixé par l’équipe, Dani Sordo conservait la deuxième position du classement général, à 1’’2 de Latvala !

En difficulté avec des pneus rapidement dégradés, Mikko Hirvonen dégringolait lui, de deux places et passait du quatrième au sixième rang, mais il regagnait une place dans la super spéciale de Salou.

Dani Sordo, se montrait résolument satisfait :

« Je pense que nous avons fait une belle journée et nous avons atteint notre objectif en restant derrière Jari-Matti »

Il encharnait :

« L’issue de la course n’en demeure pas moins incertaine, avec Neuville, Ogier, Hirvonen et Novikov qui ne sont pas loin derrière. Il est difficile d’estimer qui a la meilleure position, je sais juste qu’il faudra attaquer au maximum demain ! Ce sera difficile, car la terre n’est pas ma surface de prédilection, mais je me battrai pour essayer de gagner. »

Mikko estimait pour sa part :

« J’ai peut-être lâché quelques secondes en étant trop prudent dans Colldejou, mais c’est une journée positive. J’aurai un très bon ordre de départ ce dimanche, je n’ai pas rien à perdre et je vais donc jouer ma carte sans retenue pour essayer de monter sur le podium. Les six pilotes de tête auront réellement leurs chances. »

 

 WRC-2013-CATALOGNE-KUBICA-Samedi


WRC-2013-CATALOGNE-KUBICA-Samedi

 

Mis à part la super spéciale, Robert Kubica remportait tous les secteurs chronométrés du jour. Le Polonais se rapprochait ainsi d’une nouvelle victoire en WRC2. Après l’abandon de son plus sérieux rival, il comptait quatre minutes d’avance  ce samedi soir à l’issue de l’ES9.

 

Triangulaire à l’espagnole : Volkswagen devant Citroën et Ford

 

WRC-2013 Catalogne SEB Ogier.

WRC-2013 Catalogne SEB Ogier.

 

A l’issue de la deuxième journée, le Rallye d’Espagne s’est transformé en une âpre bagarre entre trois constructeurs : Volkswagen, Citroën et Ford, qui comptent chacun deux voitures dans les six premiers.

Après les neuf épreuves spéciales sur asphalte au programme de cette 12ème  manche du Championnat du Monde des Rallyes, l’équipage officiel Volkswagen Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila avec sa Polo R WRC mène avec une faible marge.

Latvala ne possède en effet que 1’’6 d’avance sur l’un des meilleurs spécialistes du bitume, Dani Sordo sur Citroën. Et à partir de maintenant, « El Rally de

España » va changer totalement de visage. Exit le goudron, place à la terre dimanche.

Telle est la spécificité de l’épreuve. C’est pourquoi, ce samedi soir, le Team Volkswagen a mis ses voitures en configuration « terre », à la faveur de la plus longue assistance (75minutes) de la saison. Opération incluant le remplacement des éléments de suspension, des ensembles ressorts-amortisseurs et des différentiels. Un défi de taille pour les mécaniciens !

 

WRC-2013 CATALOGNE - Ogier SUPERSPECIALE Salou

WRC-2013 CATALOGNE – Ogier SUPERSPECIALE Salou

 

Cruelle déconvenue aujourd’hui pour les nouveaux Champions du Monde : dans le troisième chrono de la journée (ES6), Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, alors au commandement, ont été victimes d’une crevaison, qui leur a coûté près d’une minute et les a relégués en 6ème  position. Grâce à leurs quatre temps scratch et à leur régularité dans les autres spéciales – à trois reprises dans les trois premiers – ils ont néanmoins limité les dégâts, terminant l’étape à la quatrième place à 46’’5 de leurs équipiers. Pour les deux Français, tout espoir de victoire n’est cependant pas perdu : ce dimanche, ils auront l’avantage de s’élancer en quatrième position sur la route, bénéficiant ainsi du « balayage » de la piste par les trois voitures parties devant eux.

Andreas Mikkelsen et Mikko Markkula n’ont pas eu la même chance. Ils ont été contraints à l’abandon, suite à une erreur dans la première spéciale samedi matin, ayant pour conséquence un bris de suspension arrière. Ils reprendront le rallye dimanche avec la pénalité forfaitaire d’usage, comme le prévoit le règlement (Rally 2).

 

 

WRC-2013-CATALOGNE-NEUVILLE-et-GILSOUL-FORD.

WRC-2013-CATALOGNE-NEUVILLE-et-GILSOUL-FORD.

 

La « Power Stage » (ES 8), synonyme de points de bonus, était programmée au cours de cette deuxième journée. Thierry Neuville, le pilote Ford, a fait le plein des 3 points, devant les deux Polo R WRC d’Ogier et de Latvala qui ont marqué respectivement 2 et 1 point.

Grâce à cette performance, Ogier et Ingrassia poursuivent leur extraordinaire moisson dans cet exercice : les Champions du Monde, ont marqué dans toutes les « Power Stage » 2013 disputées à ce jour. Ce qui leur a octroyé 28 points de bonus, soit l’équivalent d’une victoire assortie d’une victoire à 3 pts dans ce type de spéciale. Il ne leur reste plus qu’à franchir la ligne d’arrivée dimanche pour valider ces points supplémentaires, qui porteraient déjà leur total à 240 pts.

 

 WRC-2013 CATALOGNE Samedi 26 octobre -Jari-Matti Latvala portrai


WRC-2013 CATALOGNE Samedi 26 octobre -Jari-Matti Latvala portrai

 

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)

« Je suis très heureux, naturellement, d’être en tête du Rallye d’Espagne après la deuxième journée. Mais comme vous le savez, le parcours va maintenant changer de nature, et ce n’est pas vraiment un cadeau d’ouvrir la route sur la terre. Cela signifie que je vais nettoyer la piste pour les autres. Néanmoins, nous n’avons pas songé une seule seconde à la jouer tactique aujourd’hui. Bien au contraire, nous tout fait pour nous ménager cette petite avance. J’espère que les conditions atmosphériques me donneront un coup de pouce demain, et que ce sera assez humide pour offrir une bonne adhérence, tout au moins au premier passage, le matin. Ce sera passionnant en tout cas, dans la mesure où nous sommes encore quatre à pouvoir gagner. Il faudra se donner à 100% pour rester dans le coup. »

 

WRC-2013-CATALOGNE-Ogier-Ingrassia.

WRC-2013-CATALOGNE-Ogier-Ingrassia.

 

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8)

« Tout allait bien jusqu’à cette spéciale n°6, lorsque nous avons crevé à l’avant gauche au 15ème   kilomètre. Nous avons certes réussi à terminer ce parcours, mais cela nous a coûté plus de 50 secondes. Et même si le fait de partir de derrière dimanche matin sera un avantage sur la terre, n’y voyez aucune stratégie de notre part ! Cela dit, ce sera difficile de revenir en tête demain – mais je ne lâche jamais rien. Le mot d’ordre sera donc : maximum attaque dimanche. »

 

 WRC 2013 CATALOGNE - VW POLO Andreas MIKKELSEN etape de nuit vendredi 25 octobre - Photo Jo LILLINI


WRC 2013 CATALOGNE – VW POLO Andreas MIKKELSEN  – Photo Jo LILLINI

 

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9)

“ Environ à mi-parcours de la première spéciale, je suis sorti suite à un gros sous-virage. Ce n’était qu’une toute petite faute, mais il y avait une grosse pierre dans le fossé. La suspension arrière droite a cédé dans le choc et il a été nécessaire de remplacer plusieurs pièces. Cela n’a pas pû se faire dans les temps impartis avant le départ de la spéciale suivante. Maintenant, nous abordons la partie terre, avec l’avantage de repartir derniers des WRC suite à notre abandon d’aujourd’hui. J’espère que cela va me permettre de réaliser quelques bons temps dimanche. »

 

WRC-2013-CATALOGNE-LATVALA-VW-POLO

WRC-2013-CATALOGNE-LATVALA-VW-POLO

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport

« Un soupçon de malchance peut avoir de lourdes conséquences en Championnat du Monde des Rallyes, comme l’a montré la malheureuse expérience de Sébastien Ogier aujourd’hui. Sa crevaison la rejeté de la première à la sixième place. Ensuite, il est remonté aussitôt en quatrième position. Accessoirement, cela montre que le WRC n’est jamais monotone, car il s’y passe toujours quelque-chose. Si l’on garde cela en tête, la performance de Jari-Matti Latvala n’en prend que plus de valeur, car il a réussi à rester serein en toute circonstance et à ne pas commettre la moindre faute. Il est en tête avant d’aborder les pistes en terre, mais cela signifie en même temps qu’il sera le premier sur la route. Ce n’est clairement pas un avantage, et ce ne sera pas facile pour lui. Avec ce changement de décor, absolument tout peut arriver dimanche. Cela va donc valoir le coup de suivre jusqu’au bout ce Championnat du Monde des Rallyes ! »

Ce dimanche, nous resserve une belle bataille vu les écarts.

Qui sortira vainqueur ?

Difficile de proposer un nom.

Latvala, Sordo et Neuville peuvent tous gagner. Même un Ogier en grande forme

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI et Teams

 

WRC-2013-CATALOGNE-le-parc-ferme

WRC-2013-CATALOGNE-le-parc-ferme

Sport WRC

About Author

gilles