CARRERA PANAMERICANA 2013. VERACRUZ – OAXACA : DURE JOURNEE POUR LES FAVORIS…

 

 

 

PANAMERICANA 2013 logo

 

 

Dure journée pour les favoris…

Après l’étape de qualification qui s’est déroulée hier, sans incidence pour le classement général de la course et servant uniquement à déterminer l’ordre de départ du lendemain, les pilotes étaient pressés d’en découdre au petit matin sur le front de mer de Véracruz lors de cette première journée de course…

 

Leur patience et leurs nerfs allaient être mis à rude épreuve puisque la première étape chronométrée de la journée devait être annulée du fait d’un brouillard à couper, au couteau, plus fréquent à Londres que dans les montagnes mexicaines !

 

 CARRERA PANAMERICANA 2013 - Apres le depart de VERACRUZ


CARRERA PANAMERICANA 2013 – Apres le depart de VERACRUZ

 

Il faut dire qu’en cette saison des cyclones et autres ouragans, la proximité d’un de ces phénomènes sur la côte provoque depuis jeudi vent et précipitations et est la cause de ces conditions hostiles.

Mais ce n’était que partie remise et les hostilités commençaient dès la spéciale suivante del Zorillo, avec un tir groupé des favoris mentionnés hier, parmi lesquels s’est glissé le Mexicain Velasquez sur le 3ème Studekaker, avec un meilleur temps pour Memo Rojas, suivi de Gabriel Perez. Le Français Hilaire Damiron restait en embuscade en 4ème position, suivi de l’inusable Doug Mockett.

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2013-La-STUDEBAKER-de-HILAIRE-DAMIRON


CARRERA-PANAMERICANA-2013-La-STUDEBAKER-de-HILAIRE-DAMIRON

 

Le reste de la journée allait confirmer la domination de ces pilotes, mais le pilote Français, Hilaire Damiron prenait la mesure de ses rivaux en se hissant en tête du classement dès la spéciale suivante, place qu’il n’allait plus quitter jusqu’au premier arrêt en fin de matinée…

Memo Rojas pour sa part débutait difficilement son apprentissage du rallye, avec une crevaison dans la 3ème étape qui lui faisait perdre le contrôle de son véhicule et quittait la route. Même si cet incident s’avérait sans gravité, son véhicule était suffisamment endommagé pour ne plus reprendre la course, lui faisant perdre pratiquement toute option sur la victoire finale, même s’il pourra reprendre le départ demain…

 

CARRERA-PANAMERICANA-2013-MEMO-ROJAS

CARRERA-PANAMERICANA-2013-MEMO-ROJAS

 

Hilaire Damiron pour sa part était victime d’un problème mécanique dès le début d’après-midi, qui le privait de la dernière spéciale et même si les conséquences étaient moins graves pour lui, le retard enregistré de ce fait va nous fournir un scénario haletant pour les jours qui suivent, où il devra cravacher dur pour remonter au classement !

C’était donc une dure journée pour ces deux grandissimes favoris et finalement c’est Gabriel Perez qui tirait son épingle du jeu et terminait la journée en tête, le classement définitif n’étant pas encore publié à l’heure d’envoyer en France le compte-rendu…

 

CARRERA-PANAMERICANA-2013-PEREZ

CARRERA-PANAMERICANA-2013-PEREZ

 

C’est aussi les joies de la course au Mexique

Mais bon par ailleurs mon « chauffeur » personnel est quand même Ricardo Triviño, gloire locale des rallyes et pilote WRC, alors on ne va pas se plaindre !

Rendez-vous demain pour la suite des hostilités.

 

Texte et photos : Jose Luis CAPARROS

 

Sport

About Author

gilles