RALLYE OILIBYA DU MAROC. LES PILOTES HONDA SURVOLENT LA CONCURRENCE. LA MINI DE TERRANOVA PENALISEE

 

 

 

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-BARRADA-HONDA-HRC

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-BARRADA-HONDA-HRC

 

Nous parlions hier d’alternance, elle se vérifie encore aujourd’hui vendredi.

Un jour c’est Joan Barreda au guidon de la Honda n°23, le lendemain, c’est Paolo Goncalves avec la Honda n°2 . Hier c’était Goncalves, encore un pilote de l’armada Honda, alors aujourd’hui c’était au tour de … Barreda.

Quoiqu’il en soit, à une journée de la fin, Honda assoit sa domination sur le rallye OiLibya du Maroc. Ses pilotes survolant la concurrence !

 

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 GONCALVES HONDA

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 GONCALVES HONDA HRC

 

C’était aujourd’hui la plus longue spéciale du OiLibya Maroc avec 310 kilomètres de secteur sélectif. Les enjeux, on les connait…

Paulo Goncalves, après deux victoires d’étape, vise la victoire finale et le titre de Champion du Monde. Derrière lui Marc Coma, avec 2’40’’ de retard court après les deux mêmes objectifs. Alors aujourd’hui pour le pilote KTM, c’était le jour où il fallait tenter. Car en partant en deuxième position ce matin au départ du secteur sélectif, 2’ derrière Goncalves, il avait un lièvre idéal, sur une étape taillée pour lui.

 

 RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-La-KTM-de-MARC-COMA


RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-La-KTM-de-MARC-COMA

 

A l’arrivée, nous n’étions donc pas surpris d’accueillir l’Espagnol sur KTM en premier. Mais c’est seulement 20’’ plus tard que Goncalves franchi la ligne.

« C’était la plus longue journée de ce rallye. J’ai eu un problème de répétiteur de cap durant la spéciale, j’ai donc pris le mauvais cap et j’ai dû faire demi-tour. Pendant ce temps, Coma est revenu. Mais je suis serein, car je suis en bonne position. Ce ne sera pas moi qui ouvrirais demain, l’équipe Honda est très forte… »

 

Au total son débours s’élève donc à 2’20’’, ce qui ramène les deux pilotes en seulement 20’’ de temps.

 

 RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-MARC-COMA


RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-MARC-COMA

 

 

Marc Coma qui lâchait, à l’arrivée :

« J’ai essayé d’attaquer du mieux que j’ai pu. Dans un premier temps, je suis revenu sur Goncalves, mais il roulait aussi très fort. C’est un excellent pilote, alors autant s’il ouvre la piste, ça me donne l’avantage, mais quand on s’est retrouvé ensemble, je n’ai pas réussi à le distancer. J’essaye tous les jours. Je n’en garde pas sous la pédale, je donne le meilleur chaque jour mais il est fort ».

 

Oui mais à trop se concentrer sur cette finale de Championnat du Monde, on en oublierait presque que le plus rapide de l’affaire est… Joan Barreda ! Vainqueur un jour sur deux sur ce Rallye, il met aujourd’hui 4’15’’ à son poursuivant direct, un autre de ses coéquipiers, Sam Sunderland.

 

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-SUNDERLAND-HONDA

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-SUNDERLAND-HONDA HRC

 

Au général, Barreda, sur Honda, prend donc la tête… Et le large ! Il distance désormais son coéquipier Paulo Goncalves de 4’36’’ et Coma de 4’56’’.

 

L’étape de demain s’annonçait déjà relevée car exigeante, mais l’enjeu ne pouvait pas être plus important. Si, sauf incident, on connait déjà les trois qui composeront le podium, l’ordre reste à déterminer. Et ce dernier influera le classement du championnat du monde 2013 des Rallyes-Raids.

 

OILIBYA-DU-MAROC-2013-la-MINI-NUM-304-photo-X-Raid

OILIBYA-DU-MAROC-2013-la-MINI-NUM-304 de Orlando TERRANOVA

 

Ils ont le même timing… Juan Barreda et Orlando Terranova gagnent toujours en même temps, un jour sur deux, les étapes impaires. Mais l’Argentin, lui, domine sa catégorie de la tête et des épaules, et s’octroie encore plus d’avance aujourd’hui.

Hier il s’est fait soufflé la victoire par un autre pilote Mini, Vladimir Vasiliyev n°306, et a terminé dans le même temps que son adversaire direct au général, le Français Patrick Sireyjol n°309.

 

 

OILIBYA-DU-MAROC-2013-la-MINI-NUM-306-photo-X-Raid

OILIBYA-DU-MAROC-2013-la-MINI-NUM-306 du Russe Vladimir Vasiliyev -photo-X-Raid

 

Il avait alors confié gérer sa solide avance de presque 28’. On connait pourtant le tempérament de feu de l’Argentin, qui n’est pas du genre à se laisser aller. Parti en deuxième position ce matin, il a remonté le Russe pour aller cueillir son troisième succès en cinq jours pour 3’07’’ d’avance sur Vasiliyev.

Oui mais l’Argentin a aussi bénéficié des malheurs de l’autre Mini, privé de cinquième et sixième vitesse après seulement 50 kilomètres d’une course qui en comptait 310.

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-Buggy-VASILIYEV-photo-X-Raid

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-Buggy de Patrick Sireyjol

 

Le troisième du jour est le très régulier Patrick Sireyjol. Le Français, sur Buggy Cummins a aussi connu des problèmes avec un défaut de radio avec son copilote dans les 100 derniers kilomètres.

« Ce n’est vraiment pas facile sans radio, mon copi’ me faisait des signes avec les mains, ça nous a vraiment pénalisé ».

La mauvaise opération du jour est pour le Chilien Boris Garafulic, dont la place sur le podium ce matin ne tenait qu’à 4’. En concédant 13’ à Vasiliyev, il dégringole du podium.

Mais tout ceci est sans compter les éventuelles pénalités de ces différents pilotes de tête aujourd’hui…

 

DERNIÈRE MINUTE

 

Sauf que… Terranova, leader de la catégorie autos depuis le début de la course, a chopé une pénalité pour vitesse excessive et qu’il n’a plus que cinquante neuf secondes d’avance sur Sireyjol au général.

A l’arrivée, c’est la Mini de Terranova qui avait gagné la spéciale.

Et puis, les marshalls lui collent trente trois minutes de pénalité pour vitesse excessive dans un village.

Conséquence, il est seizième de la spéciale, c’est une autre Mini qui gagne, la même qu’hier, celle du Russe Vasilyev.

C’est presque anecdotique sauf que du coup, au classement général,  Sireyjol, sur son buggy, n’est qu’à 59 secondes !

Et l’étape de samedi, la dernière, va voir Vasilyev partir devant, Syreyjol derrière et théoriquement Terranova seize, sauf qu’il ya une liste de pilotes prioritaires de la FIA dont il fait partie et que peut-être qu’il ne partira pas seizième.

Bref, cette victoire là si Syreyjol l’emporte ne se sera pas vraiment faite sur le sable mais sur le tapis vert.

Au moins si Sireyjol gagne, en France, on aime toujours le petit poucet mais qui roule quand même sur un très gros buggy ! Et taper l’armada Mini serait un très joli coup !

Mais si Terranova part avec les bons, il les suivra à la trace et gardera sa minute d’avance.

Vasilyev qui ouvre se verra rattrapé et donc perdra une minute, et ne menacera pas Terranova.

Idem pour Sireyjol.

Bref, Sireyjol et Beguin, c’est le moment d’avoir un peu de chance !

 

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 MAN Elisabete JACINTO

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 MAN Elisabete JACINTO

 

Dans la catégorie des camions, la portugaise Elisabete Jacinto et son MAN, a renforcée, aujourd’hui ses chances d’atteindre la plus haute place sur le podium du Rallye OiLibya du Maroc 2013.

Elisabete Jacinto est toujours en tête chez les camions après avoir terminé l’avant-dernière étape, de 310 kilomètres à la seconde place avec un écart de seulement 40 secondes derrière le vainqueur, le Polonais Robert an Szustkowski

Au classement cumulé Auto – Camion ensemble, l’équipe portugaise, composée d’Elisabete Jacinto, de José Marques et de Marco Cochinho se maintient toujours dans le Top 20, figurant à la 18ème position.

 

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 - ELISABETE JACINTO-PORTRAIT

RALLYE OILIBYA DU MAROC 2013 – ELISABETE JACINTO-PORTRAIT

 

Avec un seul jour de plus de compétition à venir, Elisabete Jacinto est optimiste quant au résultat final :

«  Cela a été à nouveau une autre bonne journée pour nous. L’étape a été longue, mais nous n’avons eu aucun souci. Rien  à signaler. La navigation était très difficile, mais nous n’avons pas été troublé dans un endroit où de nombreux pilotes se sont perdus sur de nombreux kilomètres. Ce vendredi, nous avons roulé dans un bon rythme. Demain samedi, c’est déjà la dernière étape du rallye et nous sommes confiants dans notre performance. Nous devons préparer le camion afin que nous puissions maintenir notre objectif de terminer la course et si possible de la gagner.

Ce samedi se jouera donc la sixième et dernière étape du Rallye OiLibya du Maroc 2013.

Le secteur sélectif long de 219 kilomètres offrira de nombreux passages de sable et quelques dunes invisibles.

La navigation fera une fois de plus partie du programme

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Alain ROSSIGNOL – DESERT RUN

 

 RALLYE-OILIBYA-DI-MAROC-2013-LA-GALERE-DANS-LES-DUNES-de-MERZOUGA


RALLYE-OILIBYA-DI-MAROC-2013-LA-GALERE-DANS-LES-DUNES-de-MERZOUGA

 RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-Une-mer-de-sable.


RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-Une-mer-de-sable.

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-SUD-MAROC

RALLYE-OILIBYA-DU-MAROC-2013-SUD-MAROC

RALLYE-OILIBYA-DI-MAROC-2013-Camion-TATRA

RALLYE-OILIBYA-DI-MAROC-2013-Camion-TATRA

Rallye Maroc Sport

About Author

gilles