OILIBYA RALLYE DU MAROC, JOUR TROIS, LA DANSE DU SABLE…DANS LES DUNES DE CHEGGAGA

 

 

 

HOUPS!

HOUPS! BELLE FIGURE DU PORTUGAIS FERREIRA !

 

La photo d’ouverture de ce reportage, merci Alain Rossignol, montre que du côté de Mhamid, quand tu surfes sur l’Erg Cheggaga,  effectivement, des fois, tu prends une danse !

Et merci au pilote, le Portugais Ferreira, de s’être mis en situation optimale pour commencer cette troisième journée du Rallye avec une belle image.

 

AUTOS : TERRANOVA PREND TOUT, SPECIALE ET GENERAL

TERRANOVA TOUT EN HAUT...DU CLASSEMENT!

TERRANOVA TOUT EN HAUT…DU CLASSEMENT!

 

On l’a dit, sur ce rallye, les Mini sont arrivées façon Afrika Korps, sauf que pour l’instant, à part Sireyjol, il n’y a pas beaucoup de résistance !

La Mini de Terranova prend donc la victoire de spéciale et garde la tête au général depuis le début de la course.

Derrière, il ya le buggy de Sireyjol et Beguin, puis carrément trois autres Mini !

Vassiliev, Villagra et le Chilien Garafulic, qui est navigué par notre pote Gilles Picard, qui se retrouve du coup troisième au général.

En ce troisième jour, la Ford de Ten Brinke-Baumel, qui avait gagné la spéciale la veille,  a fait gouffre et se retrouve treizième à 33 minutes de la première Mini,  et du coup fait aussi une petite descente au général où cet équipage est quatrième.

 

Résultats  non officiels autos  du troisième jour :

http://rallyemaroc.npo.fr/classements/2013/RALLY_AUTO_SS3.pdf

Classement général non officiel autos troisième jour :

http://rallyemaroc.npo.fr/classements/2013/RALLY_AUTO_OV3.pdf

 

 MOTOS : BARREDA PREND SPECIALE ET GENERAL ! HONDA TROIS SUR TROIS !

"BANG BANG" BARREDA

« BANG BANG » BARREDA

 

La nouvelle Honda CRF 450 Rallye fait vraiment une grosse entrée dans le monde du rallye-raid, avec trois victoires sur trois jours !

Il est vrai aussi qu’à l’instar des Mini en auto, les rouges sont arrivés avec une très grosse équipe mais clairement, Barreda premier jour, Gonçalves le deuxième, à nouveau Barreda le troisième jour, ça n’a rien d’anodin !

Barreda qui s’est bien amusé dans les dunes de Cheggaga !

Ce qu’il dit à l’arrivée…

« C’est incroyable d’obtenir une troisième victoire de Honda dans ce rallye. Nous sommes vraiment heureux. Aujourd’hui a été une journée très importante pour nous et nous avons fait de beaux chronos.  Surtout pour Paulo Gonçalves qui a fait une superbe spéciale, il joue le Rallye mais aussi le Championnat du Monde ! »

 

OILIBYA-MAROC-2013-MARC-COMA-KTM

OILIBYA-MAROC-2013-MARC-COMA-KTM

 

A se demander ce que peuvent fiche les KTM d’habitude intouchables, d’autant plus qu’il ya au départ un certain Marc Coma !

Coma, en fait, est cinquième du jour, toujours troisième au général à vingt secondes de Gonçalves et à seulement huit minutes de Barreda !

Et donc, en théorie, en rallye-raid, une crevaison, une perte, fût-elle minime, un way-point loupé, et éventuellement une chute, dans le sable c’est fréquent, et huit minutes c’est rien du tout.

Bref, on n’est pas au bout, d’autant que sur KTM il y a aussi Lopez, le fameux Chaleco, qui est second de l’étape du jour, quatrième au général à onze minutes de Barreda !

Je ne vais pas dire qu’on se marque au froc, mais pour l’instant, le Rallye du Maroc est loin d’être joué.

Et bravo quand même aux Honda boys qui ont tout ramassé jusqu’à présent.

 

Résultats non officiels motos troisième jour :

http://rallyemaroc.npo.fr/classements/2013/RALLY_MOTO_SS3.pdf

Classement général non officiel motos troisième jour :

http://rallyemaroc.npo.fr/classements/2013/RALLY_MOTO_OV3.pdf

 

QUAD : l’imbattable Rafal SONIK

 

Le polonais remporte cette nouvelle étape du Rallye OiLibya du Maroc sur le YAMAHA n°200.

Il est suivi de Camélia LIPAROTI (YAMAHA) qui est bien déterminée à conquérir un nouveau titre samedi à Erfoud.

 

CAMIONS : VICTOIRE DE JACINTO !

UN MAN LEGER COMME UN PAPILLON !

UN MAN LEGER COMME UN PAPILLON !

 

Contrairement à ce qui se passe chez les motards, Elisabete Jacinto, chez les camionneurs, ne fait pas le détail.

Victoire dans la spéciale en catégorie camions et pratiquement une heure rente d’avance sur le GINAF du hollandais Kees Koolen.

C’est d’autant mieux joué que le sable n’est pas son terrain de jeu favori, elle aime ça, mais son Man manque de puissance, et si le sable est léger, elle est obligée de dégonfler beaucoup et un pneu explosé sur ces pachydermes, ça ne se change pas en une minute…

Cela dit, nous avions croisé Elisabete en mai au Maroc, (arrêtée par les flics pour excès de vitesse… drôle non ?) qui testait donc un nouveau camion et il semble que cette fois, il y ait des bourrins sous le capot.

Le Man d’Elisabete est 22ème au général autos-camions, pas mal!

Mais pourrait mieux faire, selon son pilote.

 

 

Ce qu’elle dit à l’arrivée : « Même si l’étape a été très difficile , car nous avons traversé les dunes de l’Erg Cheggaga , tout s’est bien passé . Nous avons fait tout le trajet sans nous arrêter donc sans jamais nous planter dans le sable. Les dunes étaient très difficiles et on a eu du boulot,  tant en pilotage qu’en navigation. Je pense que notre position au général pourrait être un peu mieux si l’organisation n’avait pas limité la vitesse des camions à 140 km / h. Mais de toute façon nous sommes heureux « .

La spéciale du quatrième jour, 295 km, est l’une des plus longues du Rallye.

On part en direction d’Erfoud, la navigation y sera déterminante.

Mais sur ce point, l’équipage d’Elisabete n’a pas l’air angoissé, on le voit sur le portrait du team.

 

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos : ALAIN ROSSIGNOL/DESERT RUN

 

About Author

jeanlouis