MOTOGP: AFFAIRE MARQUEZ-PEDROSA, UN PETIT PROUT! ET UN GROS ZUT!

 

 

Marquez s’est fait retirer un point sur son permis. Il garde ses points en Championnat du Monde. Honda en revanche perd 25 points au mondial des constructeurs et c’est une bonne chose, ce sont eux qui sont fautifs dans l’accident de Pedrosa. Comme Honda est encore largement en tête du mondial constructeur, ils s’en foutent. Donc prout. Comme Marquez garde ses points réels, encore prout. Mais problème, de ces points de permis,  Marquez en avait déjà perdu deux en roulant un peu vite en essais sous drapeau jaune et en allant au gravier, sa moto avait alors tenté de faire un strike sur les commissaires qui dégageaient une autre moto.

Il a donc maintenant perdu trois points.

Au prochain, avec quatre points de pénalité, il sera puni d’un départ en fond de grille.

 

a motogp aragon lutte marquez pedrosa

INTERDIT DE DOUBLER PAR SURPRISE!

 

En somme, Marquez n’a plus le droit de dépasser, sauf à s’excuser avant, klaxonner légèrement pour ne pas surprendre, et mettre son clignotant pour confirmer son intention de doubler.

Et là zut, c’est d’une imbécillité totale!

Maintenant, si Pedro continue d’emmerder Marquez, il donnera le titre à Yamaha!

Quant à Lorenzo, dont on sait qu’il est irrésistible au départ, il lui suffira, bien sagement, de rester sur la trajo et il restera peinard.

J’exagère bien sûr mais je suis vraiment très en colère, on verra ci-dessous l’interview du directeur de course Mike Webb par nos confrères de MotoGP, qui explique longuement  sa décision.

Foutage de gueule total, voilà ma conclusion.

Pouvez-vous nous expliquer les décisions qui ont été prises à l’encontre de Marc Márquez et de Honda suite au contact qui avait provoqué la chute de Dani Pedrosa au GP d’Aragón ?

« Je dois d’abord préciser que Dani était présent à la réunion afin qu’il puisse donner son opinion s’il le souhaitait. L’audience concernait deux sujets : l’un d’entre eux était le contact entre Marc et Dani en course et l’autre, qui était lié mais séparé, était la chute de Dani, qui, selon ce que Honda nous a expliqué, était due à une défaillance de son système de contrôle de traction. Ce sont deux choses séparées. Nous avons d’une part pris la décision d’ajouter un point de pénalité à Marc Márquez pour conduite irresponsable et d’autre part déduit 25 points à Honda, pour la défaillance du contrôle de traction sur la moto de Pedrosa, dans le classement constructeurs, les points correspondant à la victoire dans cette course. Dans les deux cas, le message de la Direction de Course est clair : il s’agit d’imposer une conduite responsable, surtout lorsqu’on est très proche d’autres pilotes, et d’imposer aux constructeurs des standards de sécurité, ces derniers devant concevoir des systèmes fiables qui ne puissent mettre les pilotes en danger. »

Concernant le contact entre Márquez et Pedrosa, plusieurs pilotes ont critiqué la conduite de Márquez cette année. Après la décision d’aujourd’hui, est-ce que Márquez et les autres pilotes vont être plus prudents dans les situations où il peut y avoir contact ?

« Oui, c’est notre intention. Nous envoyons un message très clair à Marc. Nous comprenons que c’est un pilote extrêmement talentueux mais il a aussi l’intelligence pour comprendre qu’il doit garder une marge en cas d’erreur, surtout, comme nous l’avons vu plusieurs fois cette année, au freinage lorsqu’un pilote est derrière un autre. Le pilote qui est derrière a la responsabilité de ne pas percuter celui qui est devant et qui suit ses propres trajectoires. Au final, nous avons eu un incident dans lequel Marc était très proche d’un autre pilote, suffisamment pour qu’il y ait contact, alors qu’il arrivait par derrière et sur un freinage. Pour nous, ce point de pénalité est une manière de l’avertir, bien que le contact ait été très léger, qu’il doit faire plus attention. »

Et à propos de Honda et de la défaillance du système de contrôle de traction, votre décision pourrait-elle mener à amender le Règlement Technique afin d’assurer que tous les constructeurs et les fournisseurs CRT ne puissent pas se retrouver dans ce genre de scénarios ?

« C’est un sujet dont nous discutons en pensant à la sécurité. Je ne peux pas dire pour l’instant qu’il y aura des changements dans le règlement. Au sein de notre groupe, nous essayons de trouver des mesures pour toujours mieux garantir la sécurité des pilotes. Ces systèmes électroniques sont très complexes et chaque constructeur a ses propres outils. Il est difficile de définir un règlement qui puisse s’appliquer à tous et s’adapte au développement technique. Nous en parlons avec les constructeurs et le HRC est bien conscient que le problème dont il a été question doit être résolu. De fait, ils ont déjà amélioré leur moto pour la course de ce week-end et il n’est donc pas question de changer le règlement pour les forcer à faire quoi que ce soit. Il s’agit plutôt d’un effort de coopération afin que nous nous assurions tous que les motos soient plus sûres. »

 On peut aussi mettre des panneaux de limitation de vitesse, des gendarmes couchés, des ronds points… 

Ce qui me fait marrer c’est qu’en Moto2 et Moto3, les touchettes se comptent par centaines à chaque GP.

En MotoGP il y en a moins, d’abord il y a moins de motos sur la piste et ensuite, on roule à 300 km/h.

Bon, heureusement, avant ce genre de décision à la con, on aura eu un des plus beaux championnats du monde de toute l’histoire du MotoGP.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTO MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis