6 OCTOBRE 1973. IL Y A 40 ANS, FRANCOIS CEVERT NOUS QUITTAIT…

 

 

 

FRANCOIS-CEVERT-casque

 

6 octobre

Une date inoubliable pour les passionnés de sport automobile Français.

Le 6 octobre est une date qui rappelle en effet à la fois une immense peine mais aussi une joie folle.

IMMENSE peine d’abord, avec la disparition tragique le 6 octobre 1973, de l’inoubliable François Cevert.

JOIE folle aussi, avec toujours un 6 octobre, en 1985 sur le circuit Britannique de Brands-Hatch, le premier titre de Champion du monde de Formule 1, décroché par un pilote Français, Alain Prost.

Un titre qu’aurait très probablement obtenu le talentueux et très rapide disparu, fauché en pleine ascension vers une gloire qui lui tendait les bras.

Mais le 6 octobre 1973… sa trajectoire s’est brutalement arrêtée.

 

FRANCOIS-CEVERT

 

Aujourd’hui dimanche 6 octobre 2013, date du 40éme anniversaire de la fin tragique du pilote de la prestigieuse écurie Tyrrell, on pense naturellement très fort à lui

François Cevert, fut et demeure l’un des très grands pilotes Français.

C’est bien un immense Champion qui nous quittait ce jour-là, emporté par sa folle passion.

On ne l’oublie pas car de plus, Il était l’IDOLE de notre adolescence et ce avec son beau-frère, Jean Pierre Beltoise, marié avec sa sœur, Jacqueline.

Seule fille du clan au milieu des trois frères, François, Élie et Charles

François, l’inoubliable, s’est tué quelques minutes avant la fin de la séance d’essais du GP des USA ou il avait connu la gloire deux ans plus tôt en remportant son premier et seul Grand Prix.

 

CEVERT-3-octobre-1971-VICTOIRE- GP des U.S.A.-GP-WATKINS-GLEN

CEVERT-3-octobre-1971-VICTOIRE- GP des U.S.A.-GP-WATKINS-GLEN

 

Il a trouvé la mort au volant de sa Tyrrell-Ford Cosworth, sur le circuit de Watkins Glen, entre les universités d’Elmira et d’Itaka et situé dans l’Ouest de l’État de New York aux États-Unis.

Piste oubliée car de nos jours, la F1 ne visite plus le Glen.

Où nous nous sommes rendus pour l’ultime GP de F1 à l’automne 1980 avec notre ami photographe Bernard Bakalian

 

LE PARCOURS DE FRANÇOIS CEVERT

CEVERT-et-Depaille-Volant-Schell-1966

CEVERT-et-Depaille-au Volant-Shell-1966

 

Tout commence sur le petit circuit nivernais de Magny cours.

Où le jeune Parisien fraîchement rentré d’Allemagne, où il a accompli son service militaire, remporte le très prisé Volant SHELL au volant d’une Merlyn de l’école de pilotage Winfield, le mercredi 26 octobre 1966. Et ce, en se montrant sous une pluie soutenue, supérieur sur les six autres finalistes :

Depailler, Vigoureux, Marchesi, Gerbault, Champin et Mieusset.

Il a signé le meilleur chrono en 1’5’’ tout rond et au total de ses 5 tours, est crédité de 5’27’’9. Succède à Jean-Pierre Jaussaud (1963), Roby Weber (1964) et Claude Vigreux (1965).

 

FRANCOIS-CEVERT-FINALE-du-VOLANT-SHELL-Photo-Collection-Famille-CEVERT-BELTOISE.

FRANCOIS-CEVERT au volant de la MERLYN -FINALE-du-VOLANT-SHELL-Photo-Collection-Famille-CEVERT-BELTOISE.

 

Le soir, il est heureux accompagné de sa sœur Jacqueline, lors du dîner de clôture organisé au restaurant ‘La Vigne’ à Saint Pierre le Moutier.

Le lauréat débute en Formule 3, avec l’Alpine en 1967, avec pour meilleurs résultats, deux 4émes places à Magny cours et Nogaro.
En 1968, il devient Champion de France de Formule 3, avec une  nouvelle monoplace Italienne, une Tecno, totalisant cinq victoires à Montlhéry, à La Châtre, à Nogaro, à Albi et aussi, à Jarama.

Un an plus tard en 1969, passe à la F2 et gagne le très prestigieux GP de Reims sur le circuit de Gueux, se classant 3ème du Championnat d’Europe.

En 1970, débuts en F1 avec une March. Avec une 6ème du GP d’Italie à Monza et son premier point au Championnat du monde de F1. 1er en F2 en Suède à Mantorp Park et victorieux des 1000 km de Paris à Montlhéry, avec la Matra, associé à l’Australien Jack Brabham

 

FRANCOIS-CEVERT-TYRRELL-FORD

FRANÇOIS-CEVERT- et sa TYRRELL-FORD

 

En 1971, intègre l’illustre écurie Tyrrell aux côtés du Champion du monde, l’Écossais Jackie Stewart. Remporte son 1er et unique GP, celui des USA, le dimanche 3 octobre à Watkins Glen. Et termine 3ème du Championnat du monde, avec trois autres podiums décrochés lors des GP de France (2éme), d’Allemagne au Nurburgring (2éme) et d’Italie (3éme) derrière Stewart, sacré pour la deuxième fois après son 1er titre en 1969, et le Suédois Ronnie Peterson.

S’alignant épisodiquement en F2, Cevert triomphe aussi à Hockenheim, au Nurburgring et à Vallelunga, se classant 5éme du championnat d’Europe.

 

 PILOTE DE LA GRANDE EQUIPE MATRA, LA BANDE A JEAN LUC LAGARDERE 

MATRA 24 H DU MANS 1972 François CEVERT

 

En 1972, il est 6ème du Championnat du monde de F1 avec pour meilleures positions, une 2éme place au GP de Belgique à Nivelles et des USA au Glen et une 4ème au GP de France à Charade.

 

MATRA-avec-Francois-CEVERT-et-FERRARI-312T.j

MATRA-avec-François-CEVERT- devant les très performantes FERRARI-312T

 

Assure le doublé à l’équipe Matra, en terminant second des 24 Heures du Mans en compagnie du Néo-zélandais, Howden Ganley, derrière le duo formé d’Henri Pescarolo et Graham Hill. Finit aussi second des Six Heures du Paul Ricard en Championnat d’Europe des voitures de tourisme avec son pote Stewart et la Ford Capri.

 

 24-H-Mans1972-Doublé-Matra-photo-Michel-Picard-pour-autonewsinfo

24-Heures du Mans 1972-Doublé-Matra- 1er PESCAROLO  HILL devancent CEVERT GANLEY –  photo-Michel-Picard-pour-autonewsinfo

 

Il brille aussi aux Etats-Unis, où il gagne en Can-Am avec la McLaren à Donnybrooke.

Obtient également une seconde place à Elkhart Lake et une 3ème au Glen et à Laguna Seca.

 

FRANCOIS-CEVERT-avec-la-MCLAREN-CANAM

FRANCOIS-CEVERT-avec-la-MCLAREN-CANAM

 

En 1973, sa seule victoire sera en Championnat du monde d’endurance, aux Six Heures de Vallelunga, circuit situé au nord de Rome avec la Matra, où il épaulait Henri Pescarolo et Gérard Larrousse.

En F1, avant le drame du 6 octobre au Glen, il s’était particulièrement mis en évidence avec six deuxièmes places (Argentine-Belgique-Espagne-Hollande-France et Allemagne) une 3ème en Suède à Anderstorp, une 4ème à Monaco et deux 5èmes à Monaco et au British GP. Et sera classé 4ème du Championnat

 

FRANCOIS-CEVERT-Cockpit-Tyrrell

 

Pour François Cevert, la vie s’est brutalement arrêtée le samedi 6 octobre 1973, à 11 Heures 54’, heure locale…

40 années se sont écoulées depuis ce drame. Mais François Cevert reste bien présent dans les mémoires.

Il repose dans le petit cimetière de Vaudelnay au sud de Saumur dans le Maine-et-Loire, près de Montreuil Belley et de Doué la Fontaine.

 

FRANCOIS-CEVERT-Sa-tombe-dans-le-cimetiere-de-VAUDELNAY

FRANÇOIS-CEVERT-Sa-tombe-dans-le-cimetière-de-VAUDELNAY

 

C’est le photographe Manou Zurini qui a rapporté la « mallette attaché-case »  Hermès personnelle de François après le drame. Et qui l’a restituée à Jacqueline Cevert-Beltoise, sa sœur.

Entreposée dans la maison de campagne des Beltoise à La Vallée au sud de Paris, elle ne l’a ouverte que l’hiver dernier, afin de découvrir, au moment où elle avait décidé en hommage à son frère, l’année du 40ème anniversaire de sa tragique disparition, ce qu’elle contenait.

Et notamment, son passeport, son agenda. Un répertoire. Son carnet de vaccination. Une paire de lunettes de soleil. Son portefeuille. Un stylo Parker. Son billet d’avion. Sa licence. Ses différentes cartes de crédit. Et la clé de sa chambre, la Numéro 7 au Glen Motor Inn.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Manou ZURINI – Photothèque ELF – Michel PICARD –  AUTONEWSINFO

 

Notre article sur le magnifique livre écrit par sa sœur Jacqueline avec le journaliste Johnny Rives 

http://www.autonewsinfo.com/2013/02/20/livre-inoubliable-francois-cevert-pilote-de-legende-77914.html

 

 

Jacqueline CEVERT BELTOISE avec le livre dédié à son illustre frée François, le pilote de légende - photo autonewsinfo

Jacqueline CEVERT BELTOISE avec le livre dédié à son illustre frére François, le pilote de légende – photo autonewsinfo

 

LA MALLETTE HERMES RAMENÉE DE WATKINS GLEN PAR MANOU ZURINI

 

FRANCOIS-CEVERT-JACQUELINE-devant-la-mallette-de-Francois-rapportée-du-GLEN-par-le-photographe-Manou-ZURINI-photo-autonewsinfo

FRANÇOIS-CEVERT-JACQUELINE-devant-la-mallette-de-François-rapportée-du-GLEN-par-le-photographe-Manou-ZURINI-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-SA-MALLETTE-HERMES-ramenee-du-GLEN-par-Manou-ZURINI-Photo-Gilles-VITRY-auronewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-SA-MALLETTE-HERMES-ramenée-du-GLEN-par-Manou-ZURINI-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Sa-mallette-HERMES-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Sa-mallette-HERMES-photo-autonewsinfo

 FRANCOIS-CEVERT-le-billet-avion-LONDRES-TORONTO-du-19-septembre-1973-photo-autonewsinfo


FRANCOIS-CEVERT-les-billets-avion- PARIS LONDRES-TORONTO-du-19-septembre-1973-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Son-billet-avion-LONDRES-TORONTO-sept-1973-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Son-billet-avion-LONDRES-TORONTO-sept-1973-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-AGENDA-SAISON-1973-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-AGENDA-SAISON-1973-photo-autonewsinfo
 FRANCOIS-CEVERT-agenda-semaine-du-GP-du-CANADA-photo-autonewsinfo.


FRANCOIS-CEVERT-agenda-semaine-du-GP-du-CANADA-photo-autonewsinfo.

FRANCOIS-CEVERT-AGENDA-SAISON-1973-photo-autonewsinfo

FRANÇOIS-CEVERT-AGENDA-SAISON-1973-photo-autonewsinfo

 FRANCOIS-CEVERT-son-agenda-a-la-page-de-son-derniezr-depart-d-Europe-pour-le-CANADA-le-mercredi-19-septembre-1973-photo-autonewsinfo


FRANCOIS-CEVERT-son-agenda-a-la-page-de-son-derniezr-depart-d-‘Europe-pour-le-CANADA-le-mercredi-19-septembre-1973-photo-autonewsinfo

 FRANCOIS-CEVERT-Son-passeport-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Son-passeport-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Son-passeport-photo-autonewsinfo
FRANCOIS-CEVERT-la-clé-Num-7-du-GLEN-INN.

FRANCOIS-CEVERT-la-clé-Num-7-de la chambre de François au-GLEN MOTOR -INN.

FRANCOIS-CEVERT-Sa-licence-FFSA-photo-autonewsinfo

FRANCOIS-CEVERT-Sa-licence-FFSA-photo-autonewsinfo

F1 Cevert portrait casque

 

Evenements Nécrologie Personnalités Sport

About Author

gilles