ELMS AU PAUL RICARD. L’ORECA-NISSAN THIRIET PERD UNE ROUE, 8 TOURS ET LE TITRE ?

 

ELMS 2013 PAUL RICARD ORECA NISSAN du TEAM THIRIET venant de perdre sa roue arrire gauche photo Gilles VITRY

ELMS 2013 PAUL RICARD ORECA NISSAN du TEAM THIRIET venant de perdre sa roue arrire gauche photo Gilles VITRY

 

Coup de théâtre sur le circuit Paul Ricard.

Alors que se dispute la 5éme et derniére manche du Championnat d’Europe d’endurance ELMS, l’épreuve finale de la saison 2013 et que se joue le titre, entre les équipes Thiriet by TDS, Alpine Signatech et Jota Sport, 23’37’’ après le départ peu avant 17 Heures, l’Oreca 03-Nissan de l’équipe Héraultaise, Thiriet by TDS, alors aux mains de Matias Beche, perdait soudainement sa roue arrière gauche

Alors en 3éme position derrière la Zytek du Team Jota et l’Oreca 03-Nissan de l’équipe Murphy mais loin devant l’Alpine Signatech, elle –même précédée par la Morgan Judd du Morand Racing, l’Oreca 03 –Nissan perdait ainsi toutes ses chances de conserver son titre ELMS décroché en 2012.

 

 ELMS-2013-PAUL-RICARD-ORECA-NISSAN-TEAM-THIRIET-venant-de-perdre-sa-roue-arrire-gauche-photo-Gilles-VITRY


ELMS-2013-PAUL-RICARD-ORECA-NISSAN-TEAM-THIRIET tente de rejoindre son stand au milieu du trafic -photo-Gilles-VITRY

 

Réussissant à regagner son stand, la voiture était rentrée dans son box … alors qu’il restait encore 2 Heures 36’23’’

A 17 heures 14’, ses mécaniciens la ressortaient. Et le bolide rouge se relançait en 28éme position à  8 tours

 

ELMS-2013-PAUL-RICARD-ORECA-equipe-THIRIET-Photo-Gilles-VITRY

ELMS-2013-PAUL-RICARD-ORECA-equipe-THIRIET-Photo-Gilles-VITRY

 

A ce moment-là l’Alpine aux mains depuis le départ de Pierre Ragues, occupait la 5éme position, synonyme de précieux petits points, lui assurant sauf incident, le titre ELMS 2013

Mais il était dit que le suspense durerait jusqu’au bout.

 

ELMS-2013-PAUL-RICARD-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-hoto-Gilles-VITRY

ELMS-2013-PAUL-RICARD-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-hoto-Gilles-VITRY

 

Effectivement alors qu’il venait de relayer Pierre Ragues, Nelson Panciatici s’arrêtait des la fin de son premier tour, volant cassé !

Le remplacement s’effectuait rapidement et le bolide ‘ bleu de France ‘ repartait à son tour vers son destin…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY

ELMS

About Author

gilles