CHINA GRAND RALLY: LE BILLET D’HUBERT AURIOL, DIXIEME JOUR…

 

AI DONG HU

AI DONG HU

 

Hubert Auriol nous écrit chaque jour son compte rendu perso de la course qu’il dirige, c’est donc un pur bonheur et du vécu absolu, bien entendu c’est repris tel quel par des tas de gens qui n’ont pas le talent d’Hubert et pas notre sens de la déontologie, mais en fait on s’en fout, si nos papiers sont copiés c’est qu’ils sont bons! Hubert a eu la gentillesse, en cours de journée, d’ajouter un paragraphe étonnant sur des mécanos français qui s’occupent de l’assistance de deux autos en grosse bagarre dans le quatuor de tête, que nous rajoutons bien volontiers au billet quotidien. Voici donc le récit du dixième jour…

 

LES LEADERS SE MARQUENT ,C’EST DE BONNE GUERRE!

 

YONG ZHOU VAINQUEUR DU DIXIEME JOUR

YONG ZHOU VAINQUEUR DU DIXIEME JOUR

 

Les 57 voitures et 8 motos restantes du China Grand Rally 2013 se sont élancées ce matin pour une troisième et dernière boucle autour d’Alxa Youqi en Mongolie Intérieure.

Sur une spéciale 100% sable courte mais difficile, Yong Zhou sur son Haval s’en est le mieux sorti.

Les écarts se resserrent au classement général.

Le quadeur Aidong Hu fait de nouveau parler de lui dans la catégorie motos en remportant le scratch.

Contrairement à ce que je pensais, la dernière 10% sable, n’aura pas bouleversé le classement général mais aura au moins permis d’entretenir le suspens dans la catégorie auto.

 

SABLE ET EAU, LA MAGIE CHINOISE...

SABLE ET EAU, LA MAGIE CHINOISE…

 

Yong Zhou, deuxième au départ ce matin, continue de grappiller du temps sur son coéquipier Carlos Sousa, quatrième aujourd’hui.

Pointé à 21’13’’ce matin, le Chinois reprend aujourd’hui 2’24’’ à son principal adversaire.

Lui qui connait bien ces  dunes  pour s’y être déjà frotté il y a quelques années, il a tout donné  aujourd’hui, Philippe Gache était un peu tendu en attendant les voitures à l’arrivée…

Le pilote chinois a d’ailleurs gratifié les spectateurs venus en nombre  d’une belle démonstration de pilotage lors de son arrivée dans les derniers kilomètres très rapides de la spéciale.

La bataille fait rage également pour le podium.

 

KUN LIU

KUN LIU

 

Kun Liu sur son Nissan Pathfinder décidément très en forme ces derniers jours échoue à seulement 1’44’’ du vainqueur Yong Zhou.

L’essentiel est préservé pour lui puisqu’il devance son principal adversaire pour la conquête de la troisième place Wei Han sur son Nissan Navara jaune de 7’’, troisième temps aujourd’hui.

Encore une bonne séance de mécanique en prévision pour assurer le coup sur les 2 dernières spéciales.

A propos de mécanique…

 

LA « FRENCH TOUCH » DU RALLYE… 

 

Des Français assurent l’assistance de véhicules japonais (Nissan) préparés en Afrique du Sud (Navarra) et en France (Dessoude) et pilotés par des Chinois, respectivement troisième au général (Wei Han) et quatrième ( Kun Liu).

Ce qui fait un joli mélange et aussi une sacrée bagarre dans les stands car souvent, les autos arrivent  un peu chiffons.

 

 

Et dans cette histoire du bout du monde, nos mécanos français passent des nuits blanches…

C’est assez épatant quand même, outre l’excellence française, connue dans les parfums, les vins, les avions et les sacs de luxe, arrive donc le savoir-faire français en  mécanique de compète.

Intéressant parce que maintenant, ce sont des pays comme la Chine qui comptent des paquets de milliardaires passionnés et il y a donc là une filière intéressante !

 

LE NISSAN DE WEI HAN

LE NISSAN DE WEI HAN

 

Pas sûr que ces garçons parlent parfaitement le mandarin et surtout le mandarin technique, mais il y a un langage commun à toutes les disciplines mécaniques, les mains et les onomatopées.

Cela dit, dans la journée les garçons pioncent, c’est logique, mais à l’arrivée de leurs champions,  qu’ils attendent avec impatience, ça doit bouger comme dans une cuisine de restau au moment du coup de feu !

Retour au récit du jour…

 

 

Moins à l’aise dans le sable, le premier buggy piloté par YuanFu Zhou termine onzième à plus de 18 minutes de Yong Zhou.

Les 4 « gros « buggys » a moteur Corvette n’ont pas été très brillants aujourd’hui…

C’est un métier d’emmener un buggy dans les dunes.. (NDLR: Ici Hubert est vraiment dans son vécu! )

Chez les motos, c’est le quad de AiDong Hu qui fait  le scratch..

Parti derrière les trois motos du team Jincheng ce matin, le quadeur « jovial » n’a commis aucune erreur et termine avec 5’23’’ d’avance sur son premier poursuivant, la moto numéro 2 de WenMin Su.

 

AI DONG HU VAINQUEUR MOTOS DU DIXIEME JOUR

AI DONG HU VAINQUEUR MOTOS DU DIXIEME JOUR

 

Décidé à ne pas prendre de risque aujourd’hui, le leader du classement général , l’argentin Pablo Oscar Pascual, en vieux renard des sables, s’est contenté de gérer sa course en roulant toute la journée avec son coéquipier.

Au classement général, les trois Jincheng composent toujours le podium, Pablo Oscar Pascual à sa tête, toujours leader avec une confortable avance sur ses poursuivants.

Demain, jeudi 26 septembre, les concurrents du China Grand Rally quitteront la Mongolie Intérieure pour la province de Gansu, direction Jiuquan.

Les concurrents s’élanceront pour l’avant-dernière spéciale de 169 km.

Une étape rapide , mais bosselée et avec pas mal de pièges et beaucoup de poussière entre les montagnes où les concurrents devront prendre des risques s’ils veulent reprendre du temps sur leurs adversaires directs…

C’est pas fini !!!

 

HUBERT AURIOL ET JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION 

 

Interviews et résultats: 

 

Yong Zhou (Haval – numéro  108) – Vainqueur de l’étape et second au classement général autos: « Nous connaissons très bien les endroits que nous avons traversé aujourd’hui, même les passages les plus difficiles. Je me suis fait plaisir, j’ai fini à fond ! C’était encore une fois une très belle spéciale. »

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro  108) – Second de l’étape et quatrième au classement général : « J’ai adoré cette spéciale. Des journées comme aujourd’hui, j’en redemande ! Nous sommes toujours quatrièmes au classement général, mais nous comptons bien aller accrocher cette troisième place. Nous allons y arriver ! »

Wei Han (Nissan Navara – numéro  107) – Troisième de l’étape et troisième au classement général : « C’est le genre d’étape qui m’enchante. Les paysages que nous avons traversés aujourd’hui sont superbes avec des dunes très impressionnantes. Kun Liu se rapproche de plus en plus de nous, mais je ne changerai pas ma façon de conduire pour autant. Je garde mon rythme.  »

Carlos Sousa (Haval – numéro  101) – Quatrième de l’étape et leader du classement général : « Une étape très difficile. Il faut avoir énormément de puissance pour monter ces dunes. La journée risque d’être longue pour certains. »

 

AiDong Hu (Bombardier – numéro 11) – Vainqueur de l’étape motos : « J’ai fait une belle spéciale puisque j’arrive le premier à l’arrivée en partant de loin. Je n’ai pas dépassé les trois motos Jincheng, ils ont dû se perdre. »

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Troisième de l’étape et leader au général : « Au vu du classement général, je n’avais pas intérêt à prendre de risque.  J’ai donc préféré ne pas suivre le quad de AiDong Hu et rouler sagement avec mon coéquipier WenMin Su. » 

 

Classement SS10 – Auto :1 – Yong Zhou (Haval) en 1h58’04’’2 – Kin Liu (Nissan Pathfinder) à 1’44’’3 – Wei Han (Nissan Navara) à 1’51’’ Classement SS10 – Moto :1 – AiDong Hu (Bombardier) en 2h23’17’’2 – WenMin Su (Jincheng) à 5’23’’3 – Pablo Oscar Pascual (Jincheng) à 5’35’’
Général après SS10 – Auto :1 – Carlos Sousa (Haval) en 23h08’56’’2 – Yong Zhou (Haval) à 19’47’’3 – Wei Han (Nissan Navara) à 31’50’’ Général après SS10 – Moto :1 – Pablo Oscar Pascual (Jincheng) en 30h13’09’’2 – Tian Zhou (Jincheng) à 2h00’18’’3 – WenMin Su (Jincheng)  à 2’15’08’’

 

Plus d’infos et photos sur la page Facebook « Hubert Auriol Racing ».

 

Moto Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis