CHINA GRAND RALLY: VENT DE SABLE, LIAISON INTERMINABLE, HERBE A CHAMEAUX, UN VRAI DAKAR!

YONG ZHOU

YONG ZHOU

 

Le bivouac de la nuit de repos n’a pas été… de tout repos! Le vent de sable a fait grincer bien des piquets de tente pendant la nuit et des dents au réveil quand on a du sable plein  les ratiches! En somme, on est sur les traces d’un vrai Dakar. Même dans ses aspects les plus négatifs, comme des liaisons de 500 bornes, ce qui a été le cas aujourd’hui. Une vraie bagarre de nav et de franchissement en revanche, ça c’est du bon souvenir qui revient. Hubert Auriol nous envoie le compte rendu de la journée…

 

SOUSA ET PASCUAL REPARTENT SUR DE BONNES BASES ! 

CARLOS SOUSA

CARLOS SOUSA

 

Après une journée de repos en plein cœur du désert de Gobi, les concurrents du China Grand Rally 2013 ont pris la route très tôt ce matin en direction d ‘Alax Youqi  pour une étape de 762 km dont 277 km de secteur sélectif.

Les  positions restent figées au classement général puisque les deux leaders, Carlos Sousa en auto et Pablo Oscar Pascual en moto, remportent cette spéciale.

Après une nuit agitée au bivouac d’Ejinaqi balayé par un fort vent de sable, la caravane du China Grand Rally s’est réveillée très tôt ce matin.

La journée qui les conduisait à Alax Youqi, à l’extrémité ouest de la Mongolie Intérieure, était en effet particulièrement longue.

Carlos Sousa  continue d’engranger les victoires, il termine la spéciale avec 3’51’’ d’avance sur son coéquipier Yong Zhou, qui sans une erreur de navigation suivi d’une crevaison, aurait sans doute remporté la spéciale.

Cette étape d’Alxa Youqi aurait pourtant pu être la dernière pour le portugais.

Victime d’un court-circuit d’un câble placé sous le siège du pilote, l’équipage 101 a cravaché pour arriver au plus vite à l’arrivée, et éteindre un début d’incendie qui commençait à se propager dans l’habitacle.

Gros coup de chaud pour le leader du classement général qui aurait pu tout perdre aujourd’hui.

Derrière les deux voitures du team Great Wall, l’écart est conséquent.

Le classement est complété par les très réguliers Kun Liu sur son Nissan Pathfinder pointé à 16’O9’’ du portugais, et BingLong Lu à 17’44’’ sur son Nissan pickup.

Au classement général, Carlos Sousa et Miguel Ramalho creusent un peu plus l’écart sur leurs adversaires directs.

Wei Han et son Nissan Navara, quatrième du jour, reste second à 24’24’’ du portugais.

Yong Zhou complète le podium à 38’03.

Du côté de nos français, Christophe Girard et Eric Simonin continuent de remplir leur mission de « porteur d’eau » du team Great Wall et attendent avec impatience l’étape de demain 100% sable qui correspond plus à leurs qualités.

Ils pointent aujourd’hui au 36ème rang du général.

 

PABLO OSCAR PASCUAL

 

Chez les deux roues, après une première partie de rallye « tranquille », Pablo Oscar Pascual passe à l’attaque et creuse l’écart sur ses poursuivants.

Seul Min Zhang a pu le suivre aujourd’hui jusqu’au CP2.

La spéciale s’est jouée à cet instant, Pascual choisissant la bonne piste et Min Zhang la mauvaise.

L’addition est salée pour le pilote Honda qui perd aujourd’hui près de 20 minutes dans ce mauvais choix.

 

MIN ZHANG

MIN ZHANG

 

 

Au final, l’argentin devance désormais au classement général son coéquipier Tian Zhou de 1h46’’.

Une avance qui parait confortable mais qui pourrait fondre dès demain tant l’on sait que les dunes ne sont pas le terrain de prédilection de l’argentin.

En effet, dès demain lundi 23 septembre, les concurrents feront leur entrée dans le désert de Bandanjilin, le quatrième plus grand désert du monde, avec en point de mire le sommet de ce China Grand Rally 2013, l’ « ascension » de la plus haute dune d’Asie qui culmine à 1609 mètres.

Incontestablement l’une des étapes clés de ce China Grand Rally 2013.

Ce qu’ils ont dit à l’arrivée…

Carlos Sousa (Haval – numéro  101) – Vainqueur de l’étape et leader au général autos: « On a commencé à sentir de la fumée à 60 km de l’arrivée. On s’est arrêté cinq fois pour comprendre ce qui se passait, et puis nous avons finalement décidé de ne plus nous arrêter et emmener la voiture à l’arrivée. On s’est fait une belle frayeur ! J’ai demandé à Miguel s’il avait prévu la viande pour le déjeuner… La spéciale était superbe, il y avait de tout : du sable, des herbes à chameaux, des pistes rapides… »

 

Yong Zhou (Haval – numéro  108) – Second de l’étape : « Nous n’avons fait qu’une seule erreur, celle de trop. Nous sommes allés trop loin sur une mauvaise piste, et nous crevons en revenant sur nos pas. C’est dommage. »

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro  111) – Troisième de l’étape : « Nous avons pris du plaisir sur cette spéciale, même si elle était très difficile. Un changement de pneu nous a fait perdre beaucoup de temps. »

Wei Han (Nissan Navara – numéro  107) – Cinquième de l’étape : « Une des plus belles spéciales de ce début de rallye, mais pour moi la plus difficile. On a fait plusieurs erreurs de navigation. Le vent de sable de la nuit dernière a recouvert les traces. »

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Vainqueur de l’étape et leader au général motos: « J’ai passé la première partie de l’étape avec Min Zhang. Peu après le CP2, nous nous sommes séparés. Lui est parti à droite, moi à gauche. Je suis le premier arrivé, je crois que j’ai fait le bon choix ! »

 

Classement SS6 – Auto :1 – Carlos Sousa (Haval) en 3h17’27’’2 – Yong Zhou (Haval) à 3’51’’3 – Kun Liu (Nissan Pathfinder) à 16’09’’ Classement SS6 – Moto :1 – Pablo Oscar Pascual (Jincheng) en 4h18’02’’2 – Min Zhang (Honda)à 20’48’’3 – AiDong Hu (Bombardier) à 30’57’’
Général après SS6 – Auto :1 – Carlos Sousa (Haval) en 14h12’15’’2 – Wei Han (Nissan Navara) à 24’24’’3 – Yong Zhou (Haval) à 53’06’’ Général après SS6 – Moto :1 – Pablo Oscar Pascual (Jincheng) en 19h07’59’’2 – Tian Zhou (Jincheng) à 1h46’16’’3 – Min Zhang (Honda)  à 1h57’51’’

 

HUBERT AURIOL ET JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION 

Moto Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis