PORSCHE CUP. OLIVIER LOMBARD ‘’ UNE SACREE DISCIPLINE ‘’

 

PORSCHE-CUP-2013-Olivier-LOMBARD-pose-a-cote-de-sa-PORSCHE-Photo-DELIEN

PORSCHE-CUP-2013-Olivier-LOMBARD-pose-a-cote-de-sa-PORSCHE-Photo-DELIEN

 

Olivier Lombard qui s’était révélé lors de la saison 2011 en remportant les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP1 avec la Zytek du Greaves Motorsport qu’il partageait avec Karim Ojjeh et Tom Kimber-Smith, avant de triompher de nouveau cette même année lors des 1000 km de Silverstone puis à l’occasion des 1000 km d’Imola, poursuit depuis, année après année, sa découverte du sport automobile, étant désormais devenu pilote à part entière.

 

24 HEURES DU MANS 2011 OLIVIER LOMBARD 1er podium LP2 Team ZYTEK.

24 HEURES DU MANS 2011 OLIVIER LOMBARD 1er podium LP2 Team ZYTEK.

 

Après des débuts en karting – passage inévitable – Olivier qui est né le 25 avril 1991, a découvert la course auto en 2009.

Son père, Jean Lombard,  ayant estimé intéressant de lui faire effectuer son apprentissage dans le Championnat d’Europe Formule BMW. L’inscrivant aussi dans des épreuves aux USA dont Elkhart Lake.

 

Formule-BMW-à Elkhart Lake aux USA-Olivier Lombard-

Formule-BMW-à Elkhart Lake aux USA-Olivier Lombard-

 

Olivier se souvient :

« Il y avait huit épreuves toutes en ouverture des Grands Prix de F1 sur des circuits de légende comme Spa, Monza, Silverstone, Nurburgring ou encore Barcelone (Montmélo Catalunya). C’était franchement impressionnant de rouler sur ces pistes mythiques. »

Côté performance, il aligner quelques beaux résultats en seconde partie de calendrier dont un TOP 5 lors de ‘ultime manche sur le très prestigieux tracé de Monza.

Pour sa 1ére saison, Olivier finit 12éme sur 25 concurrents et 3éme meilleur Rookie sur dix.

Parmi ses rivaux, figuraient le Hollandais Robin Frijns, l’Américain Alexander Rossi, le Brésilien Félipe Nasr, Le Malaisien Jazman Jaafar ou bien encore Michael Kristensen.

Que des espoirs de talent qui brillent aujourd’hui en monoplaces aujourd’hui, en World Séries Renault ou en GP2 !

Sans oublier, ses compatriotes, les jeunes loups Français comme Jim Pla ou Come Ledogar.

Curieusement, deux  pilotes qu’il a retrouvé vette année en Porsche Carrera  Cup France !

Il n’ y a pas de hasard…

 

OLIVIER LOMBARD et GG interview 18 fevrier 2012 Photo autonewsinfo

Olivier LOMBARD interview avec Gilles GAIGNAULT – Photo autonewsinfo

 

Olivier nous explique :

«  Pour poursuivre en monoplace, les Teams exigent des budgets colossaux et il faut pouvoir assurer et investir sur plusieurs saisons avant de parvenir au sommet de la discipline. »

A titre indicatif, autonewsinfo peut vous révéler les chiffres actuels que nous ont communiqués plusieurs pilotes actuellement.

En F3, le minimum atteint 600.000€, le sommet 700.000€

En GP2, la fourchette varie de 950.000 € à 1 million et demi dans un Top Team.

Enfin, en World Séries Renault, cela varie de 850.000 € à 1 million

La différence explique les écarts entre les grandes écuries et les petites structures qui malgré tout complètent les plateaux et permettent à des pilotes de rouler malgré leurs petits budgets.

Mais, inévitablement, ces derniers ne disposent pas des mêmes moyens  pour se faire remarquer et tenter de finir aux     avant-postes. Et de gagner ou finir dans le TOP 5 !

Mais, revenons à Olivier Lombard.

Donc après la Formule BMW, il choisit début 2010 avec ses conseillers de se tourner vers l’endurance alors en plein renouveau et financièrement beaucoup plus abordable !

Olivier nous raconte :

«  Je rejoins en effet au cours de l’été, une fois mon bac en poche – c’était la condition posée par son père – le Hope Pole Vision de Benoit Morand pour disputer  la deuxième partie du Championnat LMS (Le Mans Séries). »

 

FLM-HOPE-Portimao

La FLM-du Team HOPE POLE VISION-Portimao en ELMS Juillet 2010

 

Il débute par une journée d’essai et de prise en mains sur la piste Provençale du Paul Ricard et découvre sa FLM (Formule Le Mans) lors de l’épreuve Portugaise de Portimao, en Algarve, mi juillet.

Ou, associé à Steve Zacchia et Luca Moro, ils … abandonnent très vite en tout début de course, suite à un ennui technique (la mousse dans le réservoir s’étant dissoute) !

Lors de la course suivante, au Hungaroring, en aout, le trio des classe à une belle 3éme place :

Olivier grimpe sur son tout 1er podium en sport auto :

« Ce fut un grand sentiment de satisfaction de monter sur un podium.»

Pour l’ultime rendez-vous, à Silverstone, nouveau podium pour l’équipage qui grimpe cette fois sur la deuxième marche !

« Je connaissais bien la piste pour y avoir couru en Formule BMW. Mais ce nouveau podium consécutif confirmait un certain potentiel dans mon pilotage car j’étais dans les chronos de mes équipiers beaucoup plus aguerris. »

Au cours de l’inter-saison, il accepte une proposition de l’équipe Anglaise WRO qui lui offre un volant pour courir les 12 Heures de Sebring dans le baquet d’une FLM.

En compagnie de Luca Moro et Johnny Mowlen, Olivier abandonne à mi-course sur case mécanique alors que Mowlen se trouvait en piste.

 

2011 SPA RADICAL LOMBARD

2011 SPA- Course du Challenge  RADICAL pour Olivier LOMBARD –

 

Sans opportunité intéressante,  Olivier rate le début de saison en Europe lorsqu’en avril, le Team Greaves le contacte pour lui proposer de l’aligner en ouverture des 1000 km de Spa en LMS, dans la manche Belge du Championnat Radical.

3éme temps aux essais, il finit 11éme son équipier, l’Américain Kevin Weeda, s’étant montré en course beaucoup moins rapide.

 

En 2011 - Au volant de la FLM du Team JMB pour Olivier Lombard.

En 2011 – Au volant de la FLM du Team JMB pour Olivier Lombard.

 

Parallèlement, l’équipe JMB de Jean Michel Bouresche, l’invite a disputer le lendemain les 1000 km avec sa FLM associé à Manu Rodriguez et Philippe Mondolot.

Résultat ?  4éme des Formules Le Mans.

Du coup, Tim Greaves lui fait une offre pour courir les très prestigieuses 24 Heures du Mans.

On connait la suite expliqué en début de cet article :

 

  24-HEURESDU-MANS-2011-ZYTEK-Team-GREAVES-Olivier-LOMBARD


24-HEURESDU-MANS-2011-ZYTEK-Team-GREAVES-Olivier-LOMBARD

 

 

VICTOIRE en LMP2 !

Suivi des succés à Imola et Silverstone.

Début 2012, Philippe Sinault le recrute pour épauler Franck Mailleux et Jordan Tresson.

 

 WEC-SPA-2012-SIGNATECH-NISSAN-NUM-23-LOMBARD-MAILLEUX-TRESSON


WEC-SPA-2012-SIGNATECH-NISSAN-NUM-23-LOMBARD-MAILLEUX-TRESSON

 

Des débuts trop vite interrompus aux 22 Heures de Sebring par une flaque d’huile non signalée qui coute chere également à l’une des deux Ferrari du Team Luxury qui viendra s’encastrer dans l’Oreca-Signatech N° 23.

A Spa, nouvel abandon  sur sortie de route de Jordan Tresson.

Aux 24 Heures du Mans, le trio se classe 9éme des LMP2.

Ensuite après la pause estivale, à Sao Paulo, encore un abandon, sur la perte de la roue arrière gauche. Puis, direction Bahreïn et premier podium en WEC avec une belle seconde place en LMP2.

Direction Le Japon et la piste du Fuji.

 

OLIVIER-LOMBARD-ORECA-NISSAN-WEC-FUJI-2012

OLIVIER-LOMBARD-ORECA-NISSAN-WEC-FUJI-2012

 

Enfin, pour l’ultime manche de ce premier Championnat du monde d’endurance WEC  en Chine à Shaghai, l’Oreca-Nissan N°23, termine 5éme LMP2.

Pour 2013, changement de stratégie, eu égard à ce qu’offrait la Porsche Carrera Cup France

Olivier nous confie :

« En effet, il s’agissait d’une belle opportunité pour un budget raisonnable de courir avec eux. Avec la mise  en place du Scholarship Porsche qui débouchait pour le futur sélectionné sur une saison offerte en Supercup. Ce dont avait bénéficié Kevin Estre et Jean Karl Vernay, les vainqueurs de la Cup en 2011 et 2012. Donc avec mon pére, on a établi un projet qui a débouché sur mon programme avec la nouvelle équipe BOX, tout juste créée par Jean Michel Bouresche ET Jean Pierre Malcher.

 

PORSCHE-CUP-2013-Team-BOX-Olivier-LOMBARD

PORSCHE-CUP-2013-Team-BOX-Olivier-LOMBARD

 

Alors qu’il reste plus que deux meetings et quatre courses, à Lédenon et au Paul Ricard, Olivier pointe actuellement au 11éme rang du classement provisoire sur 22. 3éme ‘ Rookie ‘’ derrière Maxime Jousse et Jim Pla.

Avec pour meilleurs résultats, une 5éme et 6émes places dans des conditions dantesques tout récemment lors du meeting de Magny cours.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-Pesage-Team-Suisse-de-Benoit-MORAND-et-Joe-GENOUD-avec-LA-PILOTE-NATACHA-GACHNANG-LOMBARD-MAILLEUX.

24-HEURES-DU-MANS-2013-Pesage-Team-Suisse-de-Benoit-MORAND-et-Joe-GENOUD-avec-LA-PILOTE-NATACHA-GACHNANG-LOMBARD-MAILLEUX.

 

Il a aussi participé les 22 et 23 juin aux 24 Heures du Mans, course qu’il retrouvait pour la 3éme année consécutive après 2011 avec l’équipe Greaves et 2012 avec l’écurie Signatech.

Olivier retrouvant la formation Suisse de Benoit Morand et Joe Genoud et la Morgan-Judd du Morand Racing afin d’épauler Natacha Gachnang et Franck Mailleux, son ancien équipier chez Signatech la saison derniére !

 

PORSCHE-CUP-2013-Team-BOX-Olivier-LOMBARD

PORSCHE-CUP-2013-Team-BOX-Olivier-LOMBARD

 

Un mot encore pour préciser qu’au cours de l’été et alors qu’il se trouvait en vacances aux USA, à Los Angeles, Olivier, a été, à sa grande surprise, contacté par l’équipe Level 5 du milliardaire Américain, Scott Tucker.

David Stone, le Team-principal, l’a convié  à une séance d’essai, le 17 aout.

Olivier s’est donc retrouve installé dans le baquet de l’HPD ARXO3b  sur le circuit des Amériques à Austin, au Texas ;

Il nous raconte :

«  J’ai roulé en compagnie de l’Australien Ryan Briscoe et de Marino Franchitti. »

Il nous explique :

«  Ce fut encore une découverte de piloter ce type de voitures. C’est surtout le turbo et le délai à l’accélération qui m’ont le plus surpris au cours de mon roulage le matin lors du 1er de mes deux runs. Sinon, j’ai découvert ce très beau circuit rapide et aussi parfois lent. Surtout l’impressionnante montée qui suit la ligne de départ. En les quittant, Stone m’a laissé entendre qu’il était content de mon job et qu’il pensrait àmoi dans le futur. »

Anecdote, Olivier étant en vacances n’avait ni caque, ni combinaison.

«  J’ai roulé avec l’équipement du patron Scott Tucker ! »

Carrément dans la peau d’un Golden boy ….

Pour 2014, s’il aimerait poursuivre en Porsche Cup, Olivier aspire à retrouver l’univers de l’endurance qu’il apprécie aussi !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – Patrick MARTINOLI – David DELIEN  – Teams

 

 24-HEURES-DU-MANS-OLIVIER-LOMBARD-cockpit-MORGAN-MORAND-Racing-photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo


24-HEURES-DU-MANS-OLIVIER-LOMBARD-cockpit-MORGAN-MORAND-Racing-photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo

FIA WEC Sport

About Author

gilles