CHINA GRAND RALLY …. YUANDE ZHOU ET AIDONG HU PASSENT LA PREMIERE !

 

Comme les chinois ont demandé à Hubert Auriol de leur faire le Dakar en Chine, il va falloir s’habituer à des communiqués aux titres assez étranges ! D’un autre côté, tous ceux qui ont voyagé du côté de la Mongolie le racontent avec des étincelles dans les yeux ! Voici donc le communiqué de la première spéciale, remportée par… des Chinois…

 

LE VRAI DAKAR, SUR L’AFRICA RACE OU EN CHINE, C’EST PAS DE LA TARTE !

 

Les 130 concurrents du China Grand Rally se sont élancés tôt ce matin de Hohhot en direction de Sai Yinwunsu où a été donné le départ de la première spéciale.

Elle ne devait être qu’une mise en bouche.

Et pourtant, le mot galère a maintenant une trado en mandarin et en cantonais…

La voici d’ailleurs, histoire de vous familiariser avec l’endroit…

Cela se dit 厨房…

Bon, maintenant, on peut y aller…

Bien que plutôt courte, 72 km, la première spéciale du China Grand Rally restera mémorable.

Après un départ à Sai Yinwusu, étonnant complexe touristique où il est possible d’accéder en haut des dunes par un télésiège, les concurrents se sont élancés dans une spéciale où certains ont d’ores et déjà perdu gros.

Le meilleur temps est revenu à l’équipage YuanDe Zhou – XuDong He du Team GreatWall qui décroche ainsi sa première spéciale  du China Grand Rally.

Grâce à un parcours quasi parfait du début à la fin, ils devancent de plus d’une minute la Nissan Pathfinder de Kun Liu et Min Liao.

Les concurrents américains Harvey Lewis Letner et Donald Wayne Gehnert, pour leur premier rallye-raid hors de leur territoire roulent vite.

Ils décrochent à bord de leur buggy un troisième temps au scratch  à seulement quatre minutes du vainqueur du jour.

Une difficile entrée en matière pour Carlos Sousa qui perd plus de 10 minutes après une erreur de navigation dès les tous premiers kilomètres du secteur sélectif.

 

CARLOS SOUSA

CARLOS SOUSA

 

C’est sûr que les repères habituels ont dû changer un peu…

Christophe Girard et Eric Simonin, le seul équipage français de ce China Grand Rally, à bord de leur Toyota HDJ 100 ont vécu come-çi comme-ça, avec la 55ème place au scratch.

La navigation est costaud, on imagine que pour demander son chemin quand on est paumé dans la pampa ce n’est pas forcément facile…

Chez les motards, le quad numéro 11 pilotée par Ai DuQong prend  le scratch.

Ce sympathique pilote, vainqueur du dernier Taklimakan Rally, une des épreuves phares du championnat national chinois, a d’ores et déjà créé de gros écarts puisque le second, l’argentin Pablo Oscar Pascual sur sa KTM450 pointe déjà à plus de 32 minutes.

 

 

Demain, après une très courte liaison, les concurrents s’élanceront pour une boucle autour de Duguitala dans le désert de Kubuqi, le septième plus grand désert de Chine.

Voilà,  heureusement il existe Google Earth pour essayer de s’y repérer un peu !

Quand aux pilotes, il est évident qu’ils découvrent une mille et unième vie !

Merci à Hubert Auriol des infos qu’il nous fait passer.

Je lui offre volontiers la co-signature de ce papier, envoyer des infos à autonewsinfo en même temps que l’on fait rouler un rallye-raid mérite franchement ça, d’ailleurs, avoir sa signature chez nous est un honneur pour nous.

 

HUBERT AURIOL ET JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION

 

Moto Moto - Tout Terrain Rallye Raid Sport

About Author

jeanlouis