ELMS. VICTOIRE DE L’ALPINE SIGNATECH DE PANCIATICI-RAGUES AU HUNGARORING

 

ELMS-2013-HUNGARORING-LA-JOIE-DE-LEQUIPE-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PIERRE-RAGUES-PHILIPPE-SINAULT-et-BERNARD-OLLIVIER-le-PRESIDENT-DALPINE

ELMS-2013-HUNGARORING-LA-JOIE-DE-LEQUIPE-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PIERRE-RAGUES-PHILIPPE-SINAULT-et-BERNARD-OLLIVIER-le-PRÉSIDENT-D’ALPINE

 

L’équipe Signatech Alpine gagne en Hongrie et comme le leader avant le rendez-vous du Hunraroring ne finit que 6éme, du coup, il se retrouve à égalité de points avec les deux pilotes Alpine, Nelson Panciatici et Pierre Ragues,les trois totalisant 73  points, du coup le titre se jouera au Castellet dans quinze jours lors de la 5éme et ultime manche du Championnat d’endurance ELMS 2013 !

Car derrière le trou est fait puisque Mattias Beche qui n’a pas effectué toutes les courses, ne compte que 58 points et le duo de chez Jota, Dolan-Turvey, 55 !

L’Alpine Signatech n°36 a donc remporté les 3 Heures du Hungaroring avec brio, dans des conditions de piste changeantes pendant toute la durée de la course.

Grâce à leurs performances de cette journée difficile, Pierre Ragues et Nelson Panciatici et les hommes de Signatech Alpine se livreront une bataille sans merci avec Pierre Thiriet et Thiriet by TDS Racing pour les titres Pilote et Ecurie sur le circuit Paul Ricard dans deux semaines.

 

Nelson Panciatici a franchi le drapeau à damiers après 82 tours du Hungaroring en devançant l’Oreca Nissan n°18 de Murphy Prototypes, pilotée par le duo Jonathan Hirschi et Brendon Hartley. L’écurie Irlandaise signe avec ce podium son plus beau résultat de la saison.

Gary Hirsch et Paul Loup Chatin – le pilote de réserve de l’écurie Signatech –  remportent eux la victoire de la catégorie LMPC au volant de la FLM09 n°49 du Team Endurance Challenge, en terminant à la neuvième place au classement général. Leurs team-mate, Soheil Ayari et Anthony Pons sont seconds. Ils se battront jusqu’au bout et au circuit Paul Ricard pour la victoire finale.

 

ELMS-2013-HUNGARORING-FERRARI-F458-Team-RAM

ELMS-2013-HUNGARORING-FERRARI-F458-Team-RAM

 

En LMGTE, Christian Ried, Nick Tandy et Klaus Bachler ont accompli une très belle performance en menant la Porsche, n°77 du Team Proton Competition sur la plus haute marche du podium pour la première fois de la saison.

Ils terminent la course 7éme au classement général, avec 45 secondes d’avance sur les leaders de la catégorie, Johnny Mowlem et Matt Griffin au volant de l’une des Ferrari F458 de l’écurie RAM, la n°52. Les pilotes de Ram Racing n’ont plus que 23 points d’avance sur Ried avant la dernière manche en Provence le 28 septembre.

Troisième victoire consécutive pour la Ferrari 458 GT3 n°69 de l’équipe Russe SMP Racing, pilotée par le trio Fabio Babini, Viktor Shaitar et Kirill Ladygin dans la catégorie GTC.

 

ELMS-2013-HUNGARORING-FERRARI-F458-JMW.Photo DUNLOP

ELMS-2013-HUNGARORING-FERRARI-F458- Team JMW. Photo DUNLOP

 

Le sourire était de mise dans les stands de l’équipe Russe, puisque la deuxième voiture du Team, la n°72 terminait à 0’’5  de la voiture-sœur.

Dans cette catégorie également, le circuit Paul Ricard sera le théâtre de toutes les batailles pour la chasse au titre Pilote et Écurie.

 

Le film de la course.

 

ELMS-2013 HUNGARORING -Course-ALPINE-SIGNATECH

ELMS-2013 HUNGARORING -Course-ALPINE-SIGNATECH

 

Auteur de sa première pole de saison, au cours d’une séance qualificative pour le moins pluvieuse, Murphy Prototypes conserve les commandes à l’issue du premier tour. Au volant de l’Oreca 03 n°18, Jonathan Hirschi mène devant une autre Oreca 03, celle du team SMP Racing, qui a réalisé un superbe envol sur cette piste humide.

L’Alpine A450 suit, tandis que Race Performance, parti depuis la première ligne, est contraint à l’abandon suite à un accident.

L’Oreca Thiriet by TDS Racing est victime d’un accrochage et doit passer par les stands, Pierre Thiriet perdant plus de deux tours.

Après quatre boucles, l’Alpine se hisse en tête et, chaussée de pneus Michelin, creuse l’écart au fil des minutes. Murphy Prototypes et SMP Racing se maintiennent  respectivement aux deuxième et quatrième rangs, tandis qu’à bord de l’Oreca 03 du Boutsen Ginion Racing, Alex Kapadia effectue un solide relais qui lui permet de revenir à la cinquième position.

Les premiers ravitaillements interviennent peu avant la fin de la première heure, alors que la piste est redevenue sèche.

 

ELMS-2013-HUNGARORING-ORECA-TEAM-MURPHY-seconde.

ELMS-2013-HUNGARORING-ORECA-TEAM-MURPHY-seconde.

 

Murphy Prototypes est toujours deuxième mais doit céder un quart d’heure plus tard devant l’attaque de la Zytek n°38. Si SMP Racing conserve sa quatrième place, l’Oreca 03 du Boutsen Ginion Racing effectue deux tête-à-queue, dont un nécessite un changement de splitter et capot avant.

Malgré plusieurs embûches, Thiriet by TDS Racing remonte dans la hiérarchie.

Le Top 4 est inchangé lorsque la mi-course est atteinte. Brendon Hartley, le poleman, prend le volant de la Oreca 03 n°18 et cravache pour revenir sur les deux voitures de tête. Alignant record du tour sur record du tour, le Néo-Zélandais parvient à s’emparer du deuxième rang aux deux tiers de l’épreuve.

Il reste sur la même cadence et réduit l’écart sur le leader, mais le classement n’évoluera plus.

L’Alpine A450, dont le châssis a été conçu et développé par Oreca, remporte son tout premier succès  en ELMS devant l’Oreca 03 du Murphy Prototypes, pilotée par Brendon Hartley et Jonathan Hirschi. SMP Racing termine au pied du podium après une prestation convaincante de Maurizio Mediani et Serguey Zlobin.

 

 

 ELMS-2013-HUNGARORING-ORECA-THIRIET-by-TDS - Photo DUNLOP


ELMS-2013-HUNGARORING-ORECA-THIRIET-by-TDS – Photo DUNLOP

 

Sixième, Thiriet y TDS Racing marque de précieux points précieux dans la course au titre, tandis que Boutsen Ginion Racing se classe 7éme de la catégorie.

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Eric REGOUBY – ORECA DPPI et ELMS 

 

ELMS-2013-HUNGARORING-DEPART.

ELMS-2013-HUNGARORING-DEPART.P hoto DUNLOP

LE CLASSEMENT DES 3 HEURES DE BUDAPEST

 

1 – Ragues-Panciatici (Alpine-Nissan) Team Signatech, les 99 tours en 3h01’18″622

2 – Hartley-Hirschi (Oreca-Nissan) Team Murphy, à 38″268

3 – Dolan-Turvey (Zytek Z11SN-Nissan) Team Jota, à 1 tour

4 – Mediani-Zlobin (Oreca-Nissan) Team SMP, à 3 tours

5 – Gachnang-Klien (Morgan-Judd) Team Morand, à 4 tours

6 – Thiriet-Beche (Oreca-Nissan) Team Thiriet by TDS, à 5 tours

7 – Ried-Bachler-Tandy (Porsche 997) Team Proton, à 6 tours

8 – Chatin-Hirsch (Formula Le Mans Oreca) Team Endurance Challenge, à 6 tours

9 – Mowlem-Griffin (Ferrari 458) Team RAM, à 7 tours

10 – Perazzini-Cioci-Leo (Ferrari 458) Team AF Corse, à 7 tours

11 – Perrodo-Collard (Porsche 997) Team Prospeed, à 8 tours

12 – Milesi-Vernay (Porsche 997) Team IMSA, à 8 tours

13 – Jeannette-Montecalvo (Ferrari 458) Team RAM, à 8 tours

14 – Babini-Shaitar-Ladygin (Ferrari 458) Team SMP, à 9 tours

15 – Markozov-Persiani-Frolov (Ferrari 458) Team SMP, à 9 tours

16 – Kapadia-Hartshorne-Al Mudhaf (Oreca-Nissan)  Team Boutsen Ginion, à 9 tours

17 – Rizzoli-Gai-Casè (Ferrari 458) Team AF Corse, à 9 tours

18 – Mancini-Rocca-Romanini (Ferrari 458) Team Easy Race, à 11 tours

19 – Pons-Ayari (Formula Le Mans Oreca) Team Endurance Challenge, à 20 tours

 

Meilleur tour : Brendon Hartley (Oreca-Nissan) en 1’37″810

 

NON CLASSES

20 – Millroy-Twyman-McCaig (BMW Z4) Team Ecosse, à 22 tours

21 – Mallegol-Bachelier-Blank (Ferrari 458) Team AF Corse, à 26 tours

22 – Bertolini-Camathias (Ferrari 458) Team JMW, à 31 tours

23 – Jones-Catsburg (Formula Le Mans Oreca) Team Algarve, à 41 tours

 

Abandon

2éme tour : Frey-Niederhauser

 

ELMS

About Author

gilles