WRC. SEBASTIEN OGIER SURVOLE LE RALLYE D’AUSTRALIE ET FILE VERS SON 1er TITRE MONDIAL

Sébastien Ogier prend une option

 

WRC 2013 AUSTRALIE VW POLO OGIER Etape 1.

WRC 2013 AUSTRALIE VW POLO OGIER Etape 1.

 

AU RALLYE D’AUSTRALIE, SEBASTIEN OGIER EST BIEN LE BOSS.

Sébastien Ogier, arrivé en solide leader du Championnat et qui vise de décrocher le titre sa 1ére couronne mondiale s’est montré irrésistible  ce vendredi, lors de la 1ére journée du Rallye d’Australie. Le pilote Français de l’équipe VW, a en effet remporté 7 des 8 spéciales du jour !

Se rapprochant ainsi du titre mondial qu’il vise d’empocher dimanche!  Victorieux des sept premières spéciales au menu du jour, le Gapençais a fini seconde de l’ES 10 ou il a été devancé d’un dixième par son coéquipier, le Finlandais Jari-Matti Latvala.

 

Si le Rallye d’Australie se terminait ce vendredi soir, Sébastien Ogier serait Champion du monde 2013 pour 1 point, trois rallyes avant la fin. Mais le Français a beau avoir dominé son sujet, en remportant  7 spéciales sur  les 8 au menu du jour, l’épreuve ne fait que commencer (94,54 km de chronos sur 352,36 au total).

Il reste encore deux grosses journées avant que l’option ne devienne définitive.

 

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI

 

Quoi qu’il arrive samedi et dimanche, Ogier et Ingrassia auront marqué de leur empreinte la première étape de cette dixième manche du championnat du monde des rallyes. Ils ont signé tous les scratches de la journée sauf un – et encore ne se sont-ils inclinés que d’un dixième dans le tout dernier – et se sont ménagés une avance de 20 secondes sur Mikko Hirvonen, le vainqueur des trois dernières éditions de ce Rallye d’Australie.

 

WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-NEUVILE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-NEUVILE-Photo-Jo-LILLINI.

 

Troisième, Thierry Neuville, le mieux placé des adversaires d’Ogier au championnat, serait battu d’un point si les choses en restaient là. C’est dire à quel point la situation est fragile. Mieux : la Power Stage pourrait à elle seule, avec ses 3, 2 et 1 point de bonus aux trois premiers, faire pencher la balance dimanche !

 

 WRC-2013-AUSTRALIE-VW-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-AUSTRALIE-VW-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI

 

Jari-Matti Latvala et son coéquipier Miikka Anttila n’ont pas démérité non plus. Malgré le handicap de leur position de départ – particulièrement important vu la poussière et les quantités de gravier sur la piste – les Finlandais ont terminé la première étape en cinquième position, deux places devant Andreas Mikkelsen et Paul Nagle.

 

WRC-2013-AUSTRALIE-POLO-VW-Andreas-MIKKELSEN

WRC-2013-AUSTRALIE-POLO-VW-Andreas-MIKKELSEN

 

Ce samedi sera le jour le plus long, avec 132,68 km de spéciales au menu, et une spéciale qui fait peur. Non seulement « Nambuca » – à parcourir deux fois – est la plus longue (49,90 km) de tout le rallye, mais elle est aussi très abrasive, et il y a même un peu de bitume par endroits. La ligne d’arrivée est encore loin…

 

PAROLES DE PILOTES

WRC 2013 AUSTRALIE portrait LATVALA

WRC 2013 AUSTRALIE portrait LATVALA

 

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)

 » Nous avions choisi de jouer la sécurité et les points pour le championnat constructeurs, et notre progression est conforme à l’objectif pour l’instant. Ce matin, notre position de départ, parmi les premiers, n’a sûrement pas joué en notre faveur, car le gravier rendait la piste glissante et nous l’avons balayée pour les autres. Au deuxième passage, cet après-midi, la situation s’est un peu arrangée. Nous sommes remontés de la huitième à la cinquième place, ce qui nous offre une meilleure place de départ pour l’étape de demain. Une journée qui pourrait bien s’avérer décisive. Longue de près de 50 km, la spéciale-marathon de Nambucca (ES 11 & 12) va obliger tout le monde à ménager ses pneus. »

 

WRC 2013 AUSTRALIE Sébastien Ogier et Miikka Anttila

WRC 2013 AUSTRALIE Sébastien Ogier et Miikka Anttila

 

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8)

« Excellente journée pour nous et vraiment un bon départ dans ce rallye. Ce matin, le parcours était incroyablement glissant, et nous avons dû nous montrer très vigilants. La surface de la piste était couverte de graviers, on se serait crus sur des billes. Impossible de trouver une bonne trajectoire. Nous en avons gardé un peu sous le pied, il aurait été stupide de jouer avec le feu. Cet après-midi, l’adhérence est devenue nettement meilleure, et nous nous sommes fait davantage plaisir avec notre Polo R WRC. Je tiens à remercier les organisateurs pour avoir porté à 4 minutes l’intervalle entre deux voitures, tant l’épaisse poussière demeurait longtemps en suspension. Demain ? C’est la grande incertitude… La météo prévoit l’arrivée de la pluie dès ce soir. »

 

WRC 2013 AUSTRALIE Andreas Mikkelsen et Paul Nagle

WRC 2013 AUSTRALIE Andreas Mikkelsen et Paul Nagle

 

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9)

« Ce fut une journée bien remplie ! La première boucle de trois spéciales s’est bien passée, jusqu’au moment où nous avons abordé un endroit où manifestement nos notes étaient un peu trop optimistes. J’ai abordé trop vite un gauche beaucoup plus serré que prévu, faisant suite à un sommet de côte aveugle. Heureusement, il y avait là un embranchement qui a fait office d’échappatoire. Mais nous y sommes restés bloqués un instant, car la poussière nous empêchait de voir quoi que ce soit. Il a fallu attendre qu’elle retombe pour distinguer la bonne direction. Autre frayeur, lorsque j’ai tapé une bordure en latéral. Ensuite, la voiture s’est comportée comme si nous subissions une crevaison lente. Mais il n’en a rien été finalement. Dans l’ensemble, le bilan de la journée est tout de même positif. Mais nous sommes encore loin du but. »

 

WRC-2012-VW-JOST-CAPITO-presentation-MONACO-7-dec-2012-Photo-Jo-LILLINI-pour-autonewsinf

WRC-2013-VW-JOST-CAPITO-Photo-Jo-LILLINI

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport

 » Une très bonne journée couronnée de succès pour Volkswagen dans ce Rallye d’Australie. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia étaient au sommet de leur forme aujourd’hui : ils ne pouvaient pas faire mieux. Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila ontbien tiré parti de la situation, malgré leur position défavorable sur la route, consécutive à une qualification décevante. Compte tenu de cela, leur cinquième place au classement général constitue un bon résultat. Andreas Mikkelsen et Paul Nagle se sont également bien comportés aujourd’hui. Globalement, nous sommes donc satisfaits de ce premier tiers de rallye. Mais tout le monde va avoir du pain sur la planche ces deux prochains jours. Nous devons faire preuve d’une concentration absolue jusqu’au tout dernier moment. Notre équipe devra travailler dur sans commettre la moindre erreur. »

 

Miikka Anttila 14 ans après…

Miikka Anttila, le coéquipier de Jari-Matti Latvala, a participé à son premier Rallye d’Australie en 1999. A l’époque, il secondait son compatriote Janne Tuohino, à bord d’une Polo Groupe N d’à peine 120 ch, construite à Hanovre. Il s’agissait d’une voiture compétition-client, préparée sur le site même du siège de Volkswagen Motorsport GmbH aujourd’hui. Malheureusement, cette première sortie aux antipodes connut une fin prématurée pour l’équipage Tuohino-Anttila. La Polo, elle, est restée sur place : elle a trouvé un nouveau propriétaire en Australie après le Rallye.

 

LES CITROËN DS3 WRC EN FORMATION SERRÉE

 

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

 

À la pointe du combat tout au long de la journée, les équipages du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team occupent les deuxième et quatrième positions du Rallye d’Australie, avec Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen devant Kris Meeke / Chris Patterson. Khalid Al-Qassimi et Scott Martin placent la troisième DS3 WRC dans le top 10 du classement général.

Après une cérémonie de départ populaire et festive organisée dans le centre-ville de Coffs Harbour, le rallye débutait jeudi soir par deux runs dans la super spéciale tracée à proximité du parc d’assistance. Vendredi matin, le décor changeait radicalement avec les premières épreuves sur terre.

 

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-MIKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-MIKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

 

Malgré sa cinquième position dans l’ordre des passages, Mikko Hirvonen parvenait à rivaliser avec les pilotes s’élançant derrière lui – et bénéficiant donc d’une trajectoire mieux balayée. Le Finlandais s’installait au deuxième rang à l’issue de l’ES3. Dans la spéciale suivante, il était passé par Kris Meeke, qui en Australie, rappelons-le remplace l’Espagnol Dani Sordo, restait à cette place jusqu’à la pause déjeuner.

 

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI

 

« J’ai essayé d’exploiter au maximum ma dixième position sur la route », confirmait l’Irlandais, qui avait réalisé le meilleur temps des qualifications.

Enchaînant :

« C’était ma première journée avec ce type de réglages. J’ai trouvé que la voiture était fantastique à piloter, même si j’ai toujours l’impression d’apprendre. Je n’ai pas pris de risques, mais cela ne m’a pas empêché de toucher une grosse pierre qui était au milieu de la trajectoire dans l’ES5. J’ai cru que j’avais cassé la direction, heureusement la voiture est solide ! »

Avec des conditions plus équitables au second passage, Mikko Hirvonen reprenait le dessus sur son camarade dès l’ES6. Sans jamais relâcher son effort, le quadruple vice-Champion du Monde maintenait la pression sur Sébastien Ogier. « Je suis satisfait de cette journée, même si l’écart avec le leader s’est creusé un peu plus vite que je ne l’aurais pensé. Il faudra donc attaquer plus fort demain », analysait le pilote Citroën. « D’une manière plus générale, c’est bien pour l’équipe que les deux voitures se montrent compétitives. Kris a fait du très bon travail et nous avons le potentiel pour enregistrer un excellent résultat d’ensemble ce week-end. »

 

 WRC-2013-AUSTRALIE-CITROEN-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-AUSTRALIE-CITROEN-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI

 

Resté troisième tout au long de l’après-midi, Kris Meeke rétrogradait au quatrième rang à l’issue des deux nouveaux passages dans la super spéciale de Coffs.

« J’ai calé au départ et cela me coûte une dizaine de secondes. C’est dommage, mais je ne suis qu’à cinq dixièmes de la troisième place et cela n’efface pas le bilan positif de la journée. J’ai trouvé la seconde boucle plus difficile que la première, car les conditions d’adhérence changeaient beaucoup. Il y avait dans certaines portions une sorte de poudre qui rendait la route très glissante. Malgré mon manque d’expérience, je ne suis pas très loin de Mikko et c’est bien pour l’équipe. »

 

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-AL-QASSIMI-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-AL-QASSIMI-Photo-Jo-LILLINI.

 

Engagé sur la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total World Rally Team, Khalid Al-Qassimi a pour ce qui le concerne, connu une journée laborieuse.

« Il était possible de faire mieux », reconnaissait l’Emirati, dixième du classement général.

Et il précisait :

«  Premièrement, il aurait fallu que j’utilise un peu plus la pédale de droite. Ensuite, je pense que nous pouvons encore travailler sur les réglages de la voiture pour qu’elle me mette plus en confiance. »

 

 Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et TEAMS

WRC 2013 AUSTRALIE - ATTENTION KANGOUROU

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1. Ogier – Ingrassia (VW Polo R WRC) en 58’46’’6

2.Hirvonen – Lehtinen (Citroën DS3 WRC) à 20’’0

3. Neuville – Gilsoul (Ford Fiesta RS WRC) à 38’’1

4. Meeke – Patterson (Citroën DS3 WRC) à 38’’6

5. Latvala – Anttila (VW Polo R WRC) à 58’’2

6. Østberg – Andersson (Ford Fiesta RS WRC) à  1’01’’7

7. Mikkelsen – Nagle (VW Polo R WRC) à 1’03’’8

8. Novikov – Minor (Ford Fiesta RS WRC) à 1’09’’2

9.Quinn – Macneall (Mini JCW WRC) à 4’02’’6

10. Al Qassimi – Martin (Citroën DS3 WRC) à  4’41’’4

 

 

 WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI.


WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI.

 WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-FIESTA-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-FIESTA-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI

 

Sport WRC

About Author

gilles