WRC. AU RALLYE D’AUSTRALIE, MIKKELSEN ET SA VW POLO OUVRENT LE BAL !

 

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-Polo-R-WRC-Andreas-Mikkelsen

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-Polo-R-WRC-Andreas-Mikkelsen

 

Volkswagen et Mikkelsen ouvrent le bal aux antipodes.

Les pilotes de l’équipe Volkswagen ont entamé le Rallye d’Australie en signant les meilleurs temps dans les deux premières spéciales. Les trois équipages d’usine, sur leurs Polo R WRC, ont pris les choses en mains dans cette manche du bout du monde, à la faveur de deux sprints très spectaculaires :

Une boucle longue de 1,6 km et dénommée  disputée sur terre battue à parcourir deux fois, dans un stadium en plein centre-ville.

Le jeune équipage, Andreas Mikkelsen-Paul Nagle ont remporté le premier, tandis que le tandem  Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, les leaders du championnat du monde, se sont imposés dans le second.

Mais c’est le Norvégien et son coéquipier irlandais qui s’installent en tête du classement général provisoire, à la veille de la deuxième journée (vendredi), tandis que les Français occupent la quatrième place, juste derrière la 3éme Polo, celle de la paire, form » des Finlandais Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, troisièmes.

Le Rallye d’Australie se déroule dans un rayon d’environ 50 kilomètres autour de Coff’s Harbour, coquette cité jeune et animée de 26.000 habitants – en Nouvelle-Galles du Sud – qui s’est mise sans façons à l’heure du rallye.

Le printemps, dans la région, offre des conditions parfaites pour cette dixième des treize manches du WRC 2013 :

Le soleil est généreux et les températures grimpent jusqu’à 26° pendant la journée. Pourvu que ça dure !

 

PAROLES DE PILOTES

 

WRC 2013 - LATVALA portrait.

WRC 2013 – LATVALA portrait.

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)

« Cette double spéciale préliminaire m’a fait l’effet d’un rapide warm up. Mais à partir de demain, changement de rythme avec trois journées longues et difficiles. Au programme, des parcours sinueux, très techniques, suivis de sections rapides et roulantes, précédant elles-mêmes des pistes étroites en pleine forêt. La qualification, ce matin, ne s’est pas déroulée aussi bien que j’aurais pu l’espérer. J’ai été clairement trop prudent avec les pneus les plus tendres. Conséquence : je roulerai parmi les premiers ce vendredi. Rien n’est perdu toutefois, car le rallye s’annonce très difficile pour tout le monde. Je suis resté sur ma faim dans les deux derniers, en Finlande et en Allemagne, et j’espère vraiment que je vais pouvoir bien terminer ici, et marquer le plus de points possibles pour le championnat constructeurs. »   

 

WRC-2013-AUSTRALIE-Sébastien-Ogier-portrait.

WRC-2013-AUSTRALIE-Sébastien-Ogier-portrait.

 

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8)

« Vous le savez, je suis sorti de la route de façon prématurée en Allemagne, et j’aimerais bien retrouver le chemin du podium ici. J’ai une furieuse envie de gagner, cela va sans dire, et de marquer les points nécessaires pour décrocher le titre. Ma qualification n’était pas parfaite à 100%… Je suis quand même satisfait de la tournure des événements ce matin. Le temps de Kris Meeke nous a tous impressionnés, c’est vrai, mais je bénéficie malgré tout d’une très bonne position de départ, par rapport aux pistes très glissantes qui nous attendent. Au final, ce qui compte, c’est le rallye dans son ensemble, et il ne démarre réellement que demain. Il me tarde d’être confronté à ces spéciales. Nous avons vu en reconnaissances que certaines d’entre elles étaient réellement très rapides : c’est justement ce que je préfère. Et par-dessus tout, le paysage est grandiose de ce côté-ci du monde. La seule chose qui m’inquiète, ce sont les serpents qui pullulent dans la brousse. Aussi suis-je très content de la traverser à l’abri de ma voiture ! »

 

WRC 2013 AUSTRALIE - Andreas Mikkelsen portrait.

WRC 2013 AUSTRALIE – Andreas Mikkelsen portrait.

 

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9)

« Deux courtes journées de tests, deux séances d’essais libres et deux Super Spéciales aujourd’hui, c’est à peu près tout ce que nous avons fait jusqu’ici en matière de compétition avec mon coéquipier Paul Nagle. Nous ne sommes donc pas mécontents du tout d’occuper pour le moment une position aussi flatteuse. Mais le vrai test, ce sont les trois journées qui vont suivre. C’est un peu comme si on avait combiné trois rallyes dans un seul, étroit et technique vendredi, large et roulant samedi, à fond dans les forêts dimanche. Le tout dans un paysage fantastique. J’attends donc la suite avec impatience. Et si je peux contribuer de quelque manière que ce soit à aider Volkswagen ou Sébastien Ogier à conquérir les titres mondiaux, j’en serai très heureux. Sans perdre cela de vue, c’est une satisfaction que cette soirée de jeudi nous ait été aussi favorable, avec une première et une deuxième places à l’issue des deux boucles.»

 

 WRC 2013 FINLANDE JOST CAPITO et SEB OGIER.


WRC 2013 – JOST CAPITO et SEB OGIER. En route vers le titre mondial dans la lointaine Australie…

 

Quant au ‘’ boss ‘’ Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, lui, il confiait :

«  Aujourd’hui, cette double super spéciale a magnifiquement lancé le Rallye d’Australie. Cela dit, elle ne signifie pas grand-chose en termes de performance sportive. Elle nous permet tout au plus d’aborder les prochains jours avec un état d’esprit très serein, car c’est à partir de maintenant que la situation va devenir sérieuse. Ce rallye est extrêmement difficile , aussi bien pour les pilotes et les coéquipiers que pour les voitures. Il exige une concentration de tous les instants. Mais nos pilotes et leurs coéquipiers respectifs ont déjà démontré qu’ils savaient être à l’attaque dès le départ. »

 

Au bout du monde… et pourtant à domicile !

 

Pour Volkswagen, ce rallye du bout du monde présente paradoxalement un visage familier. Eh oui ! Coff’s Harbour, coquette cité de la Côte Pacifique, sur la côte orientale de la Nouvelle-Galle du Sud, a été baptisée ainsi par John Korff, en 1847. Or, son père,  John Conrad Korff, émigrant australien, était originaire de Brunswick, en Allemagne.

Brunswick… qui est située juste entre Wolfsburg – siège de Volkswagen – et Hanovre, où sont établis les quartiers du département Motorsport. C’est raison suffisante pour se sentir un peu chez soi tout en étant de l’autre côté du globe…

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et Team

 

 LE CLASSEMENT PROVISOIRE APRES 2 ES

 

1. Mikkelsen-Nagle  (VW Polo Wrc) en 2’45″3

2. Meeke-Patterson (Citroen DS3 Wrc) à 0”9

3. Latvala-Anttila (VW Polo Wrc) à 1”4

4. Ogier-Ingrassia (VW Polo Wrc) à 1”5

5. Hirvonen-Lehtinen (Citroen DS3 Wrc) à 1”9

6. Neuville-Gilsoul (Ford Fiesta RS Wrc) à 2”7

7. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS Wrc) à 4”6

8. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 6”5

9. Al Qassimi-Martin (Citroen DS3 Wrc) à 8”1

10. Quinn-MacNeall (Mini Cooper Works Wrc) à 10”3

 

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-POLO-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-POLO-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-VW-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI.

 WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-FIESTA-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.


WRC-2013-AUSTRALIE-FORD-FIESTA-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-AUSTRALIE-MINI-QUINN-MCNEAL-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-AUSTRALIE-MINI-QUINN-MCNEAL-Photo-Jo-LILLINI

WRC

About Author

gilles