EN SOUVENIR DE RONNIE PETERSON

RONNIE PETERSON portrait

 

Aujourd4hui, cela fait 35 ans que le pilote Suédois Bengt Ronnie Peterson, nous quittait

Né le 14 février 1944 à Orebro, Ronnie es effectivement décédé le 11 septembre 1978, dans un hôpital de Milan.

Et ce au lendemain du dramatique accident survenu peu après le départ du Grand Prix d’Italie sur le circuit de Monza.

 

LE DRAME DE MONZA

 RONNIE-PETERSON-MONZA-GP-ITALIE-accident-dimanche-10-septembre-1970


RONNIE-PETERSON-MONZA-GP-ITALIE-accident-dimanche-10-septembre-1970

 

Le Grand Prix d’Italie, antépénultième manche de la saison, doit permettre à  son équipier, l’Italo-Américain Mario Andretti de s’assurer mathématiquement le titre mondial.

Ce sera bien le cas mais hélas dans des circonstances dramatiques…

Le départ de l’épreuve est donné dans la plus grande confusion, le feu vert s’allumant alors que les voitures des dernières lignes ne sont pas encore immobilisées. De ce fait, leur mise en action sera évidemment plus rapide et le peloton se présente de manière très dense à la première chicane. Un contact entre les monoplaces de James Hunt et de Ronnie Peterson déclenche une collision en chaine dans laquelle sont impliqués plusieurs pilotes.

 

RONNIE-PETERSON-accident-GP-ITALIE-MONZA-10-Sept-1978

RONNIE-PETERSON-accident-GP-ITALIE-MONZA-10-Sept-1978

 

Le plus gravement touché est un Italien, Vittorio Brambilla qui a le crâne fracturé après avoir reçu une roue sur le casque. Peterson souffre, lui, de multiples fractures aux jambes. Mais à ce moment-la, sa vie n’inspire pas d’inquiétude. Il est transporté en urgence dans un hôpital de Milan où il est opéré dans la soirée afin de réduire ses fractures.

Son état de santé se détériore subitement au cours de la nuit.

Des masses graisseuses provenant de ses os fracturés passent dans son sang et forment une embolie qui bloque le fonctionnement de ses organes vitaux.

Le lundi matin, Ronnie meurt d’une insuffisance rénale.

La cause de l’accident de Peterson a longtemps été sujette à polémiques. À l’époque, un certain nombre de pilotes, parmi lesquels les anciens champions du monde, Niki Lauda et James Hunt, eurent tendance à attribuer la responsabilité du carambolage au jeune italien Riccardo Patrese, lequel avait une réputation de ‘chien fou’ dans le paddock.

Patrese aurait provoqué le carambolage en percutant Hunt à l’entrée de la première chicane et en l’envoyant percuter Peterson.

Fait unique dans les annales de la Formule 1, une commission de pilotes demanda même et avec succès aux organisateurs de la course suivante, le GP des USA à Watkins Glen le 1er octobre, de refuser la participation d’Arrows-Ford de Patrese.

Une fois sa carriére terminée et reconverti comme commentateur à la télévision britannique, James Hunt continuera d’accabler Patrese.

Mais les images vidéo et les clichés des photographes présents à l’endroit du crash montrent qu’il n’y a pas eu de collision entre les voitures de Patrese et de Hunt alors que le contact entre celle de Hunt et de Peterson est certain.

Il y a donc aujourd’hui quasi-unanimité pour mettre Patrese hors de cause.

 

RONNIE-PETERSON-1978-photo-JPS

RONNIE-PETERSON-1978-photo-JPS

 

Ronnie Peterson, a disputé le Championnat du monde de Formule 1, entre 1970 et 1978.

Il a participé à 123 Grand Prix avec les équipes March, Lotus et Tyrrell et en a remporté dix :

France, Autriche, Italie et USA au Glen en 1973. Monaco, France et Italie en 1974. Italie en 1976. Et, Afrique du sud et Autriche en 1978. Toutes au volant d’une Lotus.

Il est monté 26 fois sur le podium et a terminé 42 fois dans les points. Il a obtenu 14 pole positions et 9 meilleurs tours en course. Au cours de sa carrière, il a marqué 206 points au championnat du monde de Formule 1, mais n’est jamais parvenu à remporter le titre. Il est considéré, au même titre qu’un Stirling Moss, comme l’un des pilotes les plus talentueux à n’avoir jamais été champion du monde.

Il a aussi brillé en F2 et en endurance en sports proto, remportant de nombreuses victoires avec la Ferrari 312

 

 

 RONNIE-PETERSON-la-statue-souvenir-dans-sa-ville-natale-OREBRO-en-Suede


RONNIE-PETERSON-la-statue-souvenir-dans-sa-ville-natale-OREBRO-en-Suede

 

Ronnie était considéré comme l’un des pilotes les plus spectaculaires et les plus talentueux de sa génération 35 ans se sont écoulées mais on ne l’oublie pas…

 Örebro, un musée à sa mémoire a été ouvert en mai 2008.

 

  Gilles GAIGNAULT

 Photos : Team -JPS et DR

 

Nécrologie

About Author

gilles