F1. A MONZA, VETTEL ENCORE ET TOUJOURS. IL GAGNE SON 6éme GP EN 2013

 

 

 F1-2013-MONZA-Podium-VETTEL-vainqueur-entouré-de-ALONSO-second-et-WEBBER-3éme-avec-Adrian-NEWEY


F1-2013-MONZA-Podium-VETTEL-vainqueur-entouré-de-ALONSO-second-et-WEBBER-3éme-avec-Adrian-NEWEY

 

VETTEL DOMINE LA COURSE A DOMICILE DE PIRELLI EN UN ARRET UNIQUE

 

Sebastian Vettel avec sa Red Bull-Renault a signé la 32ème victoire de sa carrière, ce weekend, sur le Grand Prix d’Italie, manche à domicile de Pirelli. Le troisième succès de Vettel sur le tracé le plus rapide de la saison le place au même niveau que Fernando Alonso en termes de victoires en carrière F1.

 

Parti depuis la pole position, le pilote de 26 ans a remporté une victoire facile avec une stratégie à un arrêt unique. Il étend maintenant son avance au championnat à 53 points sur son rival Espagnol. Alonso a également opté pour une stratégie à un arrêt pour se propulser depuis la 5ème place de la grille à la seconde position à l’arrivée, après avoir pris le départ en mélange medium P Zero Blanc et chaussé les durs au 27ème passage.

La course a débuté par 26°C dans l’air. Malgré la chute de quelques gouttes de pluie juste avant la mise en grille, la piste est restée sèche durant les 53 tours de course. Tous les pilotes ont pris le départ en medium, à l’exception de la Mercedes de Lewis Hamilton, de la Lotus de Kimi Räikkönen et de la Sauber d’Esteban Gutierrez, chaussées en durs.

 

Le premier des pilotes de top team à passer par les stands fut Romain Grosjean (Lotus), au 20ème passage, pour passer les durs, pneumatiques adoptés ensuite par l’essentiel du plateau. Vettel s’est arrêté trois tours plus tard pour observer son unique arrêt jusqu’à l’arrivée.

 

 F1-2013-MONZA-RED-BULL-RENAULT-SEB-VETTEL-Photo-PIRELLI


F1-2013-MONZA-RED-BULL-RENAULT-SEB-VETTEL-Photo-PIRELLI

 

Sebastian Vettel avec sa Red Bull-Renault, a  donc remporté aujourd’hui le Grand Prix d’Italie en devançant Fernando Alonso de 5 secondes

Mark Webber, l’équipier de Vettel, offre un double podium au moteur Renault en terminant troisième

Les monoplaces propulsées par Renault ont remporté les trois courses les plus exigeantes pour les moteurs cette saison :

Montréal, Spa et maintenant Monza

Il s’agit de la 158éme victoire des moteurs Renault en Formule 1

Le Français Romain Grosjean place sa Lotus-Renault en 8éme position tandis que Kimi Räikkönen qui fibit seulement 11éme, manque les points pour 3/10e

Sebastian Vettel a dominé le Grand Prix d’Italie, remportant aujourd’hui sa sixième victoire de la saison avec cinq secondes d’avance. Le triple Champion du Monde est parti depuis la pole position avant d’emmener sa monoplace Red Bull-Renault, vers une incontestable victoire.

Il s’agit du troisième succès de l’Allemand à Monza après sa toute 1éte victoire en 2008 avec la pourtant modeste Toto Rosso puis son triomphe de 2011 déjà avec sa Red Bull-Renault.

Grâce à Mark Webber, deux monoplaces propulsées par Renault figurent sur le podium de la course la plus exigeante pour les moteurs.

Le duo de l’équipe autrichienne a été mis sous pression par les deux Ferrari à plusieurs reprises, mais ils ont su repousser ces attaques, notamment lors des vagues d’arrêts au stand. Red Bull-Renault augmente également son avance en tête du Championnat du Monde des Constructeurs, avec 352 points contre 248 pour Ferrari.

 

 F1-2013-MONZA -ROMAIN-GROSJEAN-LOTUS-RENAULT

F1-2013-MONZA -ROMAIN-GROSJEAN-LOTUS-RENAULT

 

Romain Grosjean place une troisième monoplace motorisée par Renault dans les points. Après s’être élancé de la treizième position sur la grille, le Français se classe huitième en ayant subi la pression des deux McLaren puis de Lewis Hamilton dans les derniers virages.

Kimi Räikkönen termine à trois petits dixièmes du Top 10. Après un contact avec Sergio Perez au départ, le Finlandais avait dû s’arrêter à la fin du premier tour pour changer d’aileron avant. Reparti en queue de peloton, il passait à l’attaque en améliorant régulièrement le meilleur tour en course. Il remontait ainsi au cinquième rang avant son premier changement de gommes. Les dix dernières boucles étaient le théâtre d’une formidable bagarre avec Lewis Hamilton, qui tournait à l’avantage du Britannique au 49e des 53 tours.

 

 F1-2013-RENAULT-SPORT-REMI-TAFFIN


F1-2013-RENAULT-SPORT-REMI-TAFFIN

 

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste Renault Sport F1, expliquait :

« Pour un constructeur de moteurs, c’est une sensation extraordinaire que de gagner ici, et placer une seconde monoplace sur le podium représente la cerise sur le gâteau. Les huit voitures motorisées par Renault terminent la course la plus difficile du championnat, dont trois dans le Top 10. Cette saison est à classer parmi les grands millésimes pour nous, puisque nous nous sommes imposés sur les trois circuits ‘haute puissance’ du calendrier : Montréal, Spa et maintenant Monza. Pour la dernière année d’exploitation des V8, nous démontrons que nous avons la même détermination qu’il y a sept ans, lorsque ces mécaniques ont été introduites en F1. »

Et il ajoutait :

« Nous allons célébrer ce succès, mais il y a encore plusieurs défis qui nous attendent d’ici la fin de l’année. Nous prenons la direction de Singapour, une piste complètement différente de celle-ci. Nous allons continuer à travailler dur, jusqu’à l’issue du championnat, pour aider nos équipes partenaires à atteindre leurs objectifs respectifs. »

 

 F1 2013 PIRELLI Paul Hembery portrait


F1 2013 PIRELLI Paul Hembery portrait

 

Pour sa part, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, précisait :

« Avec une légère averse à 30 minutes du départ de la course, certaines voitures sont venues sur la grille avec des pneus intermédiaires (verts), mais la majorité des pilotes a pris le départ en mélange medium une fois l’averse dissipée. Ce fut une course directe, en un arrêt, sans dégradation.  Beaucoup de voitures ont réalisé leur meilleur temps au tour vers la fin de la course. Toute stratégie aura donc été dépendante, comme toujours, de plusieurs facteurs, mais la pluie est restée en suspens et la décision de Vettel de partir en medium et de ne faire qu’un arrêt pour les durs s’est avérée être la bonne recette. Monza est un grand test pour les pneus, la température en surface pouvant atteindre les 130°C lorsque les monoplaces sortent de La Roggia. Mais les pneus ont bien réagi aux sollicitations de l’ensemble du weekend. J’aimerais remercier les fans présents ce weekend. Comme toujours, l’ambiance est électrique sur ce circuit de Monza et nous sommes réellement fiers de pouvoir appeler cette course « notre manche à domicile ».

 

Le baromètre vérité

 

F1-MONZA-2013-La-combinaison-P-Zero-medium-et-P-Zero-Dur-a-été-choisie-pour-ce-weekend-de-course-Photo-Pirelli

F1-MONZA-2013-La-combinaison-P-Zero-medium-et-P-Zero-Dur-a-été-choisie-pour-ce-weekend-de-course-Photo-Pirelli

 

Pirelli avait  tablé sur un arrêt unique comme stratégie la plus probable pour venir à bout des 53 tours du Grand Prix d’Italie sur le sec. Après un départ en medium, les techiciens suggéraient une stratégie à un arrêt pour chausser  les durs au 25ème tour.

C’est presque ce qu’a fait Sebastian Vettel pour remporter la course car il a débuté la course en medium et a chaussé le mélange dur au 23ème passage.

 

PAROLES DE PILOTES

 

F1-2013-NURBURGRING-VETTEL-ET-LE-TEAM-RED-BULL-EN-FETE-APRES-SA-VICOIRE

F1-2013-VETTEL-ET-LE-TEAM-RED-BULL-EN-FÊTE-APRES-SA-VICTOIRE

 

Alors qu’il a remporté ce dimanche sur le circuit Lombard de Monza, son 6éme succès de l’année qui est aussi le 32éme en carrière, le vainqueur du jour qui creuse encore un peu plus l’écart sur son suivant immédiat, le pilote de la Scuderia Ferrai Fernando Alonso qu’il devance désormais de 53 points, a été hué par une bonne partie des tifosis rassemblé comme le veut la tradition au pied du podium du Gran Premio d’Italia !

Invité à s’en expliquer lors de la traditionnelle conférence de presse qui suit chaque GP, le pilote Allemand, a confié qu’il comprenait parfaitement la réaction des tifosis.

« Eh bien ici on entend la différence quand on ne gagne en portant une combinaison rouge ! ».

Et le pilote de l’irrésistible Red Bull à moteur Renault d’ajouter :

« Mais tout compte fait, c’est finalement plutôt très agréable car cela  démontre et prouve que nous avons fait notre job et que nous avons battu les hommes en rouge. Et nous pouvons tous dans le Team en être fiers. »

Puis, l’heureux vainqueur enchaîne :

« Heureusement, on m’a déjà vraiment acclamé en 2008 lorsque j’ai gagné ici à Monza avec une équipe italienne  – Toto Rosso ex Minardi – et un moteur Ferrari. A l’époque, l’ambiance était fantastique. En 2011, ensuite lorsque j’ai gagné avec la Red Bull, ce fut une surprise d’être hué quand j’ai regagné. Du coup, je m’y attendais cette année. Je ne leur en veux pas, ils aiment  et soutiennent Ferrari. »

 

F1-2013-FERRARI-ALONSO

F1-2013-FERRARI-ALONSO

 

De son côté, son dauphin et pilote ‘’ rouge ‘ Fernando Alonso lâchait :

« J’ai pris un bon départ et ai réussi à doubler Hülkenberg. Ensuite, j’ai su batailler encore pour tenter de dépasser mon équipier Felipe Massa avant de m’ attaquer à Mark Webber »

Il poursuivait :

« J’ai pris des risques car je n’avais rien à perdre. Ensuite il me fut impossible de réduire l’écart sur Vettel. On a donc prolongé mon premier relais en souhaitant la venue de la pluie. Après j’ai poussé fort afin de maintenir la pression sur le leader et j’ai dû aussi lutter avec Webber. Evidemment c’est toujours agréable de grimper sur le podium ici car c’est certainement le podium le plus spectaculaire de la saison… »

Et Fernando concluait :

«  Mais, on reviendra l’année prochain pour monter cette fois sur la première marche ! »

 

Aurélie ELBAZ

Photos : TEAMS ET PIRELLI

 

LE CLASSEMENT DU GRAN PREMIO D’ITALIA

 F1 2013 MONZA VETTEL


F1 2013 MONZA VETTEL. Pole et victoire en Lombardie

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB9-Renault) – 53 tours en 1h18’33’’352

2 – Fernando Alonso (Ferrari F138) à 5″4

3 – Mark Webber (Red Bull RB9-Renault) à 6″3

4 – Felipe Massa (Ferrari F138) à 9″3

5 – Nico Hulkenberg (Sauber C32-Ferrari) à 10″3

6 – Nico Rosberg (Mercedes W04) à 10″9

7 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 32″3

8 – Romain Grosjean (Lotus E21-Renault) à 33″1

9 – Lewis Hamilton (Mercedes W04) à 33″5

10 – Jenson Button (McLaren MP4-28-Mercedes) à 38″3

11 – Kimi Raikkonen (Lotus E21-Renault) à 38″6

12 – Sergio Perez (McLaren MP4-28-Mercedes) à 39″7

13 – Esteban Gutierrez (Sauber C32-Ferrari) à 40″8

14 – Pastor Maldonado (Williams FW35-Renault) à 49″0

15 – Valtteri Bottas (Williams FW35-Renault) à 56″8

16 – Adrian Sutil (Force India VJM06-Mercedes) à 1 tour

17 – Charles Pic (Caterham CT03-Renault) à 1 tour

18 – Giedo Van der Garde (Caterham CT03-Renault) à 1 tour

19 – Jules Bianchi (Force India VJM06-Mercedes) à 1 tour

20 – Max Chilton (Marussia MR02-Cosworth) à 1 tour

 

MEILLEUR TOUR : Lewis Hamilton, en 1’25″849

 

ABANDONS

Jean-Eric Vergne  – Paul Di Resta

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT  DES PILOTES

 

1. Vettel : 222 points – Alonso : 169 pts – 3. Hamilton : 141 pts – 4. Raikkonen : 134 pts – 5. Webber : 130 pts – 6. Rosberg : 104 pts – 7. Massa : 79 pts – 8. Grosjean : 57 pts – 9. Button : 48 pts – 10. Di Resta: 36 pts – 11. Sutil : 25 pts – 12. Perez : 18 pts – 13. Ricciardo : 18 pts – 14. Hulkenberg : 17 pts – 15. Vergne : 13 pts – 16. Maldonado: 1 pt.

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES EQUIPES

 

1. Red Bull-Renault : 352 points – 2. Ferrari : 248 pts – 3. Mercedes : 245 pts – 4. Lotus-Renault : 191 pts – 5. McLaren-Mercedes : 66 pts – 6. Force India-Mercedes : 61 pts – 7. Toro Rosso-Ferrari : 31 pts – 8. Sauber-Ferrari : 17 pts – 9. Williams-Renault :1 pt. 

 

F1 Sport

About Author

gilles