MX1: UNE LETTRE DE GAUTIER PAULIN SUR SON BILAN 2013

 

Autonewsinfo, a reçu cette lettre de Gautier Paulin, pilote français du team Kawasaki en Championnat du Monde MX1, que nous publions in extenso. Pour les non-initiés, ce Championnat a été gagné par l’Italien Antonio Cairoli (KTM) , Gautier Paulin est quatrième au classement général.

 

LA LETTRE DE GAUTIER PAULIN

 

« Bonjour à tous,
Ma saison a connu un coup d’arrêt avec cette chute en Allemagne, cela fait partie du sport et il faut l’accepter. Je m’en suis sorti avec une déchirure musculaire au quadriceps et des contusions cérébrales, et je suis content de m’en être sorti comme cela vu le choc encaissé. Je suis resté quelques minutes inconscient, ce qui ne m’était encore jamais arrivé dans ma vie depuis que j’ai débuté le BMX. Cela a été compliqué à gérer car c’est rarissime que je ne me relève pas après une chute, les contusions cérébrales ne sont pas une blessure ‘normale’ et le corps médical ne sait pas te livrer un verdict clair comme après une blessure physique. Il a fallu prendre le temps de se reconstruire, avec le concours de ma fiancée bien sûr qui est à mes côtés en permanence, et de mon team qui a été hyper solidaire derrière moi, que ce soit Thierry le boss, François le manager, Jorg mon mécanicien mais aussi David, Sébastian ou Mousse. Ils sont à fond avec moi quand je gagne, mais aussi quand c’est plus compliqué et je suis vraiment heureux d’être dans une telle équipe.
Revenir sur la moto en Belgique a été un moment fort, l’adrénaline de la course me manquait et cela m’a fait du bien de reprendre la compétition trois semaines après cet accident. Après deux semaines de rééducation j’y suis allé progressivement, l’objectif étant de revenir à mon meilleur niveau pour le Motocross des Nations puis le Supercross de Paris Bercy, qui sont mes deux prochains objectifs. La saison de cross est maintenant quasi terminée, en l’analysant je me dis que j’ai manqué de réussite sur certaines courses comme la Suède ou je perds toutes chances en chutant dès la début de course, ou cet accrochage au premier départ en Lettonie alors que je virais en tête. Avec Antonio on s’est livré quelques belles bagarres, on s’est accroché au départ en Lettonie mais c’est un fait de course, rien d’autre ; on fait du motocross, et au départ d’une manche de championnat du Monde MX1 on est là pour gagner, pour se battre. On a fait quelques courses exceptionnelles et j’espère bien en faire rapidement d’autres, la sensation est top quand tu gagnes au terme d’un duel intense. C’est ma seconde année en MX1 et avec le team KRT, on travaille en osmose totale avec le staff ; on a continuellement évolué dans le bon sens, avec bien sûr comme but de gagner des courses, ce que l’on a fait à plusieurs reprises cette saison. J’ai passé un cap et je sens que je suis prêt pour me battre régulièrement pour la victoire l’an prochain ; pour jouer le titre mondial il faudra maintenant faire mieux que quatre ou cinq quand je suis dans un mauvais jour! Apprendre pour progresser, c’est le crédo de tous les sportifs de haut niveau et c’est bien sûr le mien et quand je repars d’un GP je n’ai qu’une envie, c’est d’être au GP suivant.
Vous le savez sans doute, ma saison se poursuivra une fois le Mondial cross et le Motocross des Nations terminés. Le Supercross est une discipline que j’adore autant que le Motocross, et cette année j’ai décidé de participer au SX de Paris Bercy. C’est important pour moi de rouler chaque hiver en SX, ca me plait vraiment ; on a la chance d’avoir en France l’une des plus belles épreuves qui soit avec Bercy, et je suis heureux de pouvoir rouler cette année là bas devant le public Français. Ce n’est pas toujours simple à organiser entre les impératifs liés aux sponsors et ceux liés aux teams, mais cette année les conditions étaient réunies et j’ai donc saisi cette opportunité de disputer une nouvelle fois cette épreuve. Il est évident que j’ai prévu un programme de préparation spécifique, car Bercy c’est trois soirées de compétition, devant un public enflammé, et il faut s’y préparer. Je fais Bercy en plein accord avec le Kawasaki Racing Team, qui avec l’appui du Japon et de l’usine Kayaba va me préparer une machine de SX ; désormais KRT collabore régulièrement avec Kawasaki US, il y a un échange régulier d’informations entre nous et cette synergie nous permet de progresser en MX et bien sûr en SX. J’aurais plaisir à vous retrouver là bas, mais d’ici là il y aura le Motocross des Nations, ou j’aurais encore une fois l’honneur de porter les couleurs de l’Equipe de France. A bientôt au bord d’un circuit, et merci pour votre soutien ».

Gautier Paulin st en effet l’un des très rares pilotes qui ait réussi à battre, au coup par coup, la tornade Cairoli.

On lui souhaite donc tout le bonheur possible à venir.

PHOTOS PASCAL HAUDIQUERT

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis