MONDIAL DE PONT DE VAUX: LES AMÉRICAINS VEULENT GAGNER EN 2014!

 

Thierry VERSTAPPEN à gauche_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Thierry VERSTAPPEN à droite_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Avant les essais Thierry VERSTAPPEN manager et préparateur belge grand spécialiste du quad qu’il « fréquente » depuis 22 ans, nous déclarait :

« Nous sommes partis d’un quad américain: châssis WALSH avec un moteur HONDA à injection. Un partenaire, CUSTOM AXIS nous a fourni une suspension adaptée à notre projet de compétition. Notre quad est très, très bien et compétitif. »

Il ajoutait un peu plus tard dans la conversation :

« Nous savons que nous réalisons ici un test avec notre machine américaine. »

Lors des essais qualificatifs, le quad N° 100 survolait les débats, tournant en 3’00″308 alors que Romain COUPRIE, l’épouvantail sur son YAMAHA, ne réalisait qu’un temps de 3’01″661. L’impression donnée à ce moment là était très forte, tant la machine semblait digérer les inégalités de la piste et permettait des réceptions de sauts impeccables.

Quelques petits soucis perturbaient la marche en avant, notamment un bris de maître cylindre arrière et des questions de démarrage. Après deux manches terminées, malgré tout en huitième position, le moteur très sollicité par le frein moteur (on n’avait pas changé le maitre cylindre) rendait l’âme en troisième manche le dimanche.

 

NZ8H4715 (1)

Le N° 100 rapide et pas assez fiablisé_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Adam MC GILL (Pilote officiel KTM second en 2008 à Pont de Vaux et 8 ème en 2009, actuellement en tête d’affiche dans le Grand National de cross country aux USA), et Thierry VERSTAPPEN analysèrent à chaud leur participation à l’épreuve et en tirèrent un certain de nombre de conclusions. Une évidence s’imposa. Leur quad offrait les performances attendues mais manquait de fiabilité.

Il fallait donc se donner le temps d’effectuer des tests sévères et nombreux avant de revenir dans la course.

Adam MC GILL dès dimanche soir appela aux Etats Unis son sponsor principal LONESTAR RACING et obtenait l’accord pour le financement d’un quad nouveau pour la prochaine édition du Mondial.

Cette réactivité, incroyable dans notre pays, bloqué dans ses immobilismes et atermoiements de toutes sortes, enchantait et le pilote et le préparateur.

Ils nous ont fait tous les deux l’honneur de nous confier en première cette information qu’ils commentent en notre compagnie, entouré par un Maurice MAINGRET, organisateur ravi de savoir que la 28ème édition sera forcément tirée par le haut du fait de cette participation exceptionnelle.

une détermination commune pour MG GILL(à g) et  VERSTAPPEN_Photo Michel PICARD autonewsinfo

une détermination commune pour MG GILL(à g) et VERSTAPPEN_Photo Michel PICARD autonewsinfo

Thierry VERSTAPPEN qui confiait:

« Oui, nous avons pris contact avec les usines fabricants de pièces, pouvant nous aider pour les 12 heures et nous avons déjà reçu ce matin les accords de plusieurs sociétés pour nous aider l’année prochaine. Nous avons donc aujourd’hui, lundi quasiment un quad complet financé par les usines qui sont les sponsors d’Adam MC GILL. »

Sur quelle base allez-vous lancer cette affaire ?

« Ce sera un quad HONDA avec un démarreur électrique. On a appris cette année que le démarrage au kick n’est plus d’actualité pour cette course d’endurance. On a bien vu que nous ne prenions pas les départs comme les autres à cause de ce véritable handicap.»

Au niveau des pilotes ?

« Bien sûr Adam sera le premier pilote, nous aurons Joël HETRICK présent aussi cette année et l’on attend l’accord d’un troisième pilote. »

Vous allez concevoir et préparer le quad en Belgique ?

« Non, nous ferons cela directement dans l’usine LONESTAR qui emploie 80 personnes et, cette solution nous apparue à Adam et moi être la plus efficace. Nous sommes dits que le meilleur de revenir c’était de commencer tout de suite. De plus étant sur place, on se voit, on se parle, on teste, par téléphone ça n’est jamais pareil. Le team Tim FARR sera notre interface technique et logistique aux USA avec les différents interlocuteurs. »

C’est incroyable le programme semble déjà arrêté 24 heures après votre abandon…

« Avec Adam nous avons fait une première réunion bilan de trois heures, ensuite on a communiqué par téléphone, puis par mail avec certains sponsors d’Adam, qui nous ont tout de suite donné leur accord. Il n’a pas fallu cinq minutes pour qu’ils nous disent OK. »

 

DSCN0187

Adam MC GILL: revenir pour gagner ! Photo Michel PICARD autonewsinfo

ADAM MC GILL, à son tour faisait le point:

Comment avez-vous vécu cette course ?

« Durant la première partie (essais, essais chrono et les deux premières heures) le circuit était magnifique, par contre vers la fin de la course la piste est très bosselée et ça devient très dur physiquement. »

Comment jugez-vous la concurrence ?

« Les teams concurrents sont très bons et ils ont surtout bien réfléchi à la stratégie, peut-être plus qu’au pilotage. Oui, c’est devenu vraiment une course très stratégique. Ainsi la stratégie des vainqueurs était très au point, et leur quad très fiable ! »

Vous attendez donc pour la prochaine édition que Thierry VERSTAPPEN maîtrise la stratégie et que vous et vos coéquipiers dominiez en termes de pilotage ?

« Notre stratégie était bien au point cette année, mais la difficulté c’est que notre machine n’avait jamais été éprouvée en course. Nous avons eu des soucis parce que c’était une machine très neuve, trop neuve. Nous avions un petit manque de préparation, de tests. »

Vous souhaitez revenir ici pour gagner mais aussi pour organiser un stage pour de jeunes pilotes ?

« Oui avec mes coéquipiers un stage devrait nous permettre de pérenniser la venue aux 12 heures parce que cela pourrait financer les billets d’avion, la location de voiture, l’hébergement et surtout, cela pourrait amener de jeunes pilotes à participer et créer un engouement pour les spectateurs par un renouvellement des concurrents. »

Un mot sur votre sentiment à propos de l’organisation du Mondial de quad ?

« Ce type d’organisation c’est un travail très difficile, mais très bien mené avec de la promotion dans le monde entier et une participation de tous les continents. Au plan technique tout est OK. »

Quelle différence entre la culture quad française et américaine ?

« Il existe une énorme différence d’approche, surtout dans la manière dont on prépare et équipe les quads.
Au plan des pilotes il n’y a aucune comparaison possible car nous n’avons aucune course semblable au Mondial. Ici c’est une course très rapide .Nous avons bien une course de 12 heures aux USA mais elle est fractionnée part des passages dans les bois, des passages dans des cailloux, cela ressemble parfois un peu à de l’enduro. »

Quelle est votre motivation pour revenir à Pont de Vaux ?

« Oh, c’est la difficulté de la course, sa complexité et le challenge d’être performant ici. Je souhaite terminer ma carrière sur une victoire ici. »

Comme Thierry VERSTAPPEN a le même objectif, on peut penser que l’an prochain, la concurrence avertie du danger américain, va fourbir également ses armes. Ce serait une très bonne chose, qui tirerait l’ensemble du plateau vers le haut.

NZ8H4871

Meilleur temps des essais… mais _Photo Michel PICARD autonewsinfo

Pour MC GILL, la chose est tellement importante que nous l’avons vu photographier le circuit sous tous les angles et même collecter de la terre de Pont de Vaux pour reconstituer en Arizona les caractéristiques de cette piste, sur laquelle il voudrait absolument gagner en 2014.

DSCN0191

Les MAINGRET père (à d) et fils (à g) entourent MC GILL et VERSTAPPEN_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Maurice MAINGRET l’organisateur nous a communiqué des nouvelles rassurantes du jeune Richard ROBERT accidenté lors de l’épreuve du KENNY QUAD CONTEST. Hormis la 7ème vertèbre fêlée et le traumatisme crânien en voie d’évolution positive, aucun organe vital na été touché et nous espérons que jeunesse aidant, la remise sur pieds sera rapide.

Alain MONNOT
Photos : Michel PICARD

Quad Sport

About Author

admin