MAXXIS PONT DE VAUX MONDIAL DE QUAD: UNE BONNE EDITION 2013 DOMINÉE PAR SUZUKI ET LES PILOTES FRANCAIS

 

IMG_0050-1

Unee belle perf pour le team PVRacing _ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Après une course d’une rare intensité et la célébration de très beaux vainqueurs, il est nécessaire de revenir sur cette épreuve de quad, majeure en Europe.

Nous l’avons vu dans de précédents sujets, pour les acteurs commerciaux du quad ce rendez-vous est incontournable.
Pour les pilotes, il est absolument nécessaire de venir s’étalonner face aux plus grandes pointures et gagner ses galons, quitte à débuter dans le KENNY quad Contest. Sans rouler à Pont de Vaux, hors de question de se prévaloir de quelque référence sur terre.

Pour le public de la région, la tradition s’est installée et, pas moins de 8000 personnes sur les deux jours, se sont pressées en bordure de piste pour suivre avec enthousiasme les 3 manches du Mondial, mais aussi les animations comme le free style.

 

IMG_0104

Du free style… canon ! _Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Certains spectateurs effectuent des tests de quads ou de SSV sur la piste annexe d’essais, d’autres partent en randonnée ou encouragent la jeune classe dans ses évolutions sur la piste d’initiation ou encore lors de la course des Kids.
Pour les quelques 2000 habitants de Pont de Vaux, le Mondial est un événement d’importance tant au plan économique qu’en termes de notoriété.

D’ailleurs, c’est bien ce que les élus, Maire , Conseiller général et député soulignent à chaque fois que nous les rencontrons. Monsieur le Préfet a d’ailleurs, par sa venue, renforcé cette notion d’impact fort, du Mondial de quad au plan du département .

 

IMG_5228

Un préfet ouvert et à l’écoute. _Photo Michel PICARD autonewsinfo

Nous l’avons indiqué dans de précédents sujets, mais il convient de souligner combien l’excellente préparation de la piste conjuguée à un temps particulièrement idéal, a permis aux concurrents de s’exprimer sans retenue.

Un petit vent du Nord chassait les nuages potentiellement porteurs de pluie, mais levait aussi une poussière dense, plus désagréable pour les spectateurs que pour les pilotes, en fait.

IMG_0020

Des performances de haut vol ._Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Même si nous avons vécu les heures de cette dernière manche, tout à fait déterminante, au niveau des stands des trois éventuels vainqueurs: YAMAHA Audemar N°4 de Romain COUPRIE; YAMAHA DRAGON N° 2 d’Antoine CHEURLIN et SUZUKI N°1 de Yoann CICLET, cela ne nous a pas empêchés de patrouiller et de jeter un œil sur les jeunes pousses, champions de demain.

Nous remarquons par exemple l’équipage N°52 constitué par Mélanie JULLIEN, Théo MILESI et Loïc FERRARI, qui nous vient du Moto Club L’Enclave dans le Vaucluse. Monsieur LIOTER Président du club entouré de son épouse et des familles des pilotes, accompagnent ces trois « gosses » dont le plus âgé a tout juste 16 ans.

IMG_0064

De jeunes pousses prometteuses_Photo Michel PICARD autonewsinfo

Un bris de la boîte à air sur le YAMAHA, fera rétrograder l’équipage à une 62 ème place très méritoire. Les jeunes nous ont avoué souffrir physiquement, Théo MILESI précisant au passage:

« La manche de nuit a été très éprouvante et dans la finale nous ressentons toute la fatigue accumulée, mais notre objectif étant de terminer absolument, nous saurons trouver motivation et énergie pour y parvenir. »

Alors que nous avons rencontré, lors des cérémonies protocolaires, un fervent défendeur des atouts et des vertus de la région en la personne d’André PONT membre éminent de l’académie de la Bresse, nous avons regardé évoluer un team local: le Bresse Quad Racing.

 

IMG_0003

Des jeunes filles valeureuses_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

En son sein un équipage féminin se bat avec ses armes sur le KTM N° 72. Nathanaëlle ABGRALL, Amandine DOREY et Justine PRUNIER, qui ne sont pas sans expérience en la matière, déplorent quelques soucis mécaniques ne leur permettant plus de lutter contre l’équipage allemand N° 50, pour la victoire en féminines. Amandine DOREY porte parole du trio, nous indique:

 » Cette épreuve est très dure physiquement, mais qu’importe, Pont de Vaux c’est là qu’il faut être car un résultat ici, constitue une référence de choix pour tout pilote »

Au final ce trio féminin se classera 34ème.

IMG_0066

Le KTM N° 72 pour les filles de la Bresse._ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Nous nous sommes également intéressés à une équipe belge, THIRY Location, une bande de copains engagée sur un YAMAHA N°5.

 De belles performances ont permis de voir les lascars Arnaud THIRY, Valentin RENSON et Guy MEERTENS se hisser dans le haut des feuilles de temps et terminer le Mondial à une très belle 5ème place, tout comme en 2012, d’ailleurs, malgré MEERTENS (ex vainqueur en 2006 et 2007) blessé au poignet.

IMG_5677

Les belges à la hauteur_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

L’équipage n’a pas renoncé à se battre malgré une 35 ème place en première manche et face à une concurrence qu’ils jugent très rude, ils sont d’ailleurs les premiers étrangers derrière quatre équipes françaises qui ont verrouillé une suprématie pourtant soumise à des assauts non dissimulés des anglais (ROCKETMAN N° 63 et N° 12) ou des américains sur leur proto N° 100.

NZ8H4715

Des américains performants mais quelques soucis mécaniques_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Bien évidemment, le sel de la course résida dans cette confrontation sans merci entre YAMAHA et SUZUKI.
Au fur et à mesure de l’évolution de la situation et de l’irréversibilité de la suprématie de SUZUKI, l’attitude de Joël BONTOUX ex vainqueur de Pont de Vaux et représentant de YAMAHA Racing, reflétait le passage de l’espoir d’une victoire, à la résignation d’un podium.

 Le discours allait dans le même sens avec au début:

 » Nos avons du retard certes mais si nous pouvons rouler secondes au tour plus vite, c’est jouable. »

Ensuite,

« Avec l’autre YAMAHA nous nous tenions à 5 secondes près et revenions bien sur la N°4 »

Avec un peu plus tard, alors que la N° 1 de Romain COUPRIE s’est arrêté pour amortisseurs avant cassés:

 » La SUZUKI fera, sauf incident, un ravitaillement de moins que la YAMAHA N° 4 et ce sera difficile… »

IMG_0016

Marc QUAZZOLA COMAS Motos_Photo Michel PICARD autonewsinfo

Du côté de la SUZUKI tout semble bien verrouillé, la sérénité est de mise et Marc QUAZZOLA directeur de Comas Motos lâche:

 » On temporise, on tourne en 3’15 », la victoire de manche ne nous intéresse pas et ce temps est même peut-être un peu trop rapide, mais il sont dans le rythme alors, oui nous devrions réussir le doublé: 2012, 2013. »

Yann MAGNIN pilote de la Suzuki N°1, déambule dans le stand en nous disant:

 » C’est long d’attendre une seconde victoire, mais on a confiance. »

IMG_0020-2

C’était long d’attendre … Photo Michel PICARD autonewsinfo

La prophétie se réalisant dans l’euphorie chez COMAS et avec la soupe à la grimace chez Audemar et COUPRIE, le discours officiel YAMAHA changeait encore et, Joël BONTTOUX précisait:

« Le SUZUKI consomme moins que notre machine, nous le savions, nous pensions pouvoir compenser ce handicap. Nous devons saluer cette belle victoire. »

IMG_0047

Le clan YAMAHA : Joel BONTOUX et Axel DUTRIE, s’est resserré autour de l’équipage N° 2, encore à la deuxième place_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Axel DUTRIE manager du YAMAHA N°2 analysait la course de son équipe en ces mots:

 » Il nous manque un peu plus de 50 secondes. Nous avons la victoire de manche. Nous devons reconnaître n’avoir rien pu faire face à leur possibilité (SUZUKI) de ravitailler seulement au bout de 2 heures. Leur machine était bien préparée et comme ils avaient un bon équipage aussi, on ne peut que saluer leur victoire incontestable. »

IMG_0027

La victoire de l’équipage SUZUKI_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Le franchissement de la ligne en vainqueurs libéra la retenue et les effusions dans le team COMAS. Yoann CICLET le casque enlevé, le souffle court et la barbe maculée de poussière, tente de nous parler alors que la commissaire de piste, sans ménagement, veut le faire redémarrer pour le parc fermé.
Tranquillement ou presque il nous déclare:

 » On a géré tranquille. Pour cette seconde victoire y a pas de mot ! Notre staff technique a été au top. Nous avions toujours les bonnes informations. Tous les trois on s’est donné à fond pour préserver notre avantage que nous avons construit sur une stratégie élaborée par notre équipe qui s’occupe de tout. C’est vraiment génial! »

IMG_0035-1

Yann MAGNIN, Florent RAMEL au centre et Yoann CICLET encore casqué exultent_Photo Michel PICARD autonewsinfo

Marc QUAZZOLA plante un oriflamme SUZUKI-COMAS à l’arrière du quad en indiquant dans un sourire

 » il faut bien marquer son territoire ».

Il faut bien dire que l’équipe d’Annecy purement amateur, défrise un peu les officiels, Yamaha, Polaris, Can-Am. Les trois pilotes vainqueurs ont d’ailleurs repris leur travail en ce début de semaine.

Le reste de l’équipe et, c’est sans doute une partie de sa force, est constituée par les copines qui sont aux chronos, les mamans à la cuisine, les papas à l’assistance.

Une sorte de devise à la japonaise est mise en avant dans ce team: Etre le premier, certes mais être le meilleur.
Le manager confesse aisément s’inspirer du SERT en endurance moto et de Dominique MELIAND pour son organisation. Il remercie SUZUKI pour les moteurs fournis, mais s’inquiète de ne pas voir de nouveauté pour prendre la relève de la machine qu’il avait stockée en réserve en prévision de l’édition 2013.

Avec quoi pourra-t-on rouler en 2014 ici demande-t-il par notre canal.

IMG_0041

On savoure la victoire! Photo Michel PICARD autonewsinfo

CLASSEMENT FINAL DU MONDIAL

– 1 CICLET Yoann (F74) / MAGNIN Yann (F74) / RAMEL Florent (F39) COMAS MOTOS Suzuki LTR 450 N°1 avec 219 tours
– 2 CHEURLIN Antoine (F) / TERNYNCK Matthieu (F) / JAY Clément (F) DRAG’ON Yamaha YFZR 450 N°2 à 58″461

– 3 COUPRIE Romain (F80) / MARIN Julien (F30) / GILLOUIN Yoann (F26) YAMAHA RACING Yamaha YFZR 450 N°4 à 3 Tours

-4 169 MATHIEU Thibaut (F55) / FROMONT Benoït (F10) / BEROUDIAUX Benoït (F02) PVRACING Yamaha YFZ R 450 N° 169 à 3 tours

-5 THIRY Arnaud (B) / RENSON Valentin (B) / MEERTENS Guy (B) THIRY LOCATION Yamaha YFZR 450 N°5 à 5 tours
-6 VIDAL Oriol (ESP) / SANTOS Dani (ESP) / ULLASTRES Guillem (ESP) TRIVIMON 2 TEMPS Yamaha YFZ R 450 N° 15à 5 tours

-7 BUNCE Carl (GB) / REID Justin (N. Irl) / CALLAWAY George (GB) ROCKETMAN RACING Suzuki LTR 450 N°12 à 7 tours
– 8 LALLEMAND Mathieu (F61) / LEFRANCOIS Thibault (F27) / LARDELLIER Pierre-Yve BAILLY LOISIRS Yamaha R 450 N° 8 à 7 tours

– 9 WINROW Paul (GB) / MACBETH Jason (GB) / MURPHY Stefan (GB) FOURTECH ATV Honda TRX 450 N° 63 à 9 tours
– 10 GOBERT Gavin (ESP) / SERRA Jordi (ESP) / VILA Dani (ESP) GENERATION QUAD Suzuki LTR 450 N° 111 à 10 tours
-11 35 PICHAT Stéphane (F 01) / BOUILLET Romain (F01) QUAD BIKE Yamaha YFZ R 450 N° 35 à 10 tours

– 12 WILLMANN Denise (G) / WILLMANN Sina (G) / MCQUAID Emma (N.Irl) GOLDSPEED GIRLS Yamaha YFZ R 450 N° 50 à 18 tours et premier équipage féminin

 

IMG_0002-1

Beaucoup de spectateurs pour cette édition 2013_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Ce Mondial nous vos l’avons dit est un rendez-vous important du monde du terrain et le QUAD Expo remplace en quelque sorte le Salon de Val d’Isère à une échelle adaptée au 2 roues.

Les exposants de machines, pièces et accessoires semblaient heureux des rencontres opérées des contacts et des ventes, dans un cadre très structuré, permettant une belle mise en valeur des produits. Nous n’en voulons pour preuve que le témoignage d’Alexander VAKULENKO chef du département export de la société russe RIVAL :

« Nous sommes très satisfaits d’avoir pu rencontrer beaucoup de personnes intéressées par nos produits (des plaques, sabots et fonds plats de protection) et nous avons engagé des discussions prometteuses avec des distributeurs. Pont de Vaux c’est vraiment la capitale européenne du quad. »

 

En parallèle, Axel DUTRIE le gérant de DRAGON Distribution nous lâchait au passage :

« Oui, certes, nous allons parler avec les gens de RIVAL, mais avant de concrétiser quoique ce soit, il faudra qu’ils améliorent quelque peu leurs produits et surtout revoir leurs prix à la baisse ! »

 

IMG_5613

Des manches échevelées_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

En termes de bilan au plan sportif, Fernand DIEUDONNE Vice Président de la FFM qui a suivi intégralement toute l’épreuve, nous déclarait:

« La condition physique requises pour participer à cette course est assez exceptionnelle. Avec la piste qui se dégrade inévitablement je pense que les teams les plus avisés ont privilégié le confort plutôt que la rapidité absolue. La technicité du matériel et la logistique atteignent un très haut niveau. »

Ce discours, était partagé par Alain GENOUD une ancienne gloire de l’Endurance moto, venu encourager les efforts de son filleul Rodolphe MAINGRET très affairé dans la gestion des relations avec concurrents et partenaires.

 

IMG_5627

Alain GENOUD à gauche, est venu encourager son filleul Rodolphe MAINGRET_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Actuellement reconverti dans la moto historique, Alain reconditionne une KAWASAKI pour disputer le prochain Bol d’or historique et, se dit fort occupé par l’affaire.

Pour notre part, habitué de cette belle épreuve nous ne pouvons que redire combien l’organisation a su franchir un saut qualitatif important.

Tout était bien huilé. Les plans de circulation, de stationnement, les accès réservés ou prioritaires, tout cela avait été repensé et le dispositif s’avéra efficace.

 

IMG_5593

Le Directeur de course explique une situation aux speakers_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

L’Union motocyclistes de l’Ain, une fois de plus, avec à sa tête le Directeur de course Jean- Louis SAELENS, interpréta parfaitement une partition écrite avec soin, mais réclamant des improvisations exécutées avec maestria, c’est-à-dire la plus grande efficacité et le maximum de sécurité. Certaines décisions prises en vertu du règlement de l’épreuve n’étaient pas toujours appréciées des concurrents, comme ce feu rouge arrière manquant, ayant entrainé la mise hors course d’un quad.

Pour être totalement objectifs, nous devons signaler que lors du KENNY QUAD CONTEST, suite à l’interruption au drapeau rouge par nécessité d’évacuer un pilote blessé, il nous a semblé que le service de chronométrage (service assuré par un prestataire réputé dans le milieu des sports mécaniques), avait quelque peu « patiné » pour collationner les temps des deux manches ainsi créées de fait, alors qu’elles n’avaient pas été programmées.

Nous avons été privés en salle de Presse notamment, des temps en live et de la même manière, lors de la troisième manche du Mondial, il était impossible de disposer des temps cumulés des 3 manches en direct. Dans ces conditions, pour le public, il est difficile de suivre les réels enjeux de ce classement final qui seul, compte dans l’esprit de tous : pilotes, public et annonceurs.

SUZUKI a triomphé pour la seconde fois consécutive à PONT DE VAUX sans implication directe de la marque.

YAMAHA France ne cachait pas sa déconvenue, comme en 2012 d’ailleurs !

 

NZ8H4789

Un anglais de chez ROCKETMAN à l’attaque_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Les pilotes anglais ou américains, très incisifs en bien des occasions, n’ont pas pu faire trembler les français, impériaux et, encore une fois maîtres du jeu. Quelque chose nous dit que les choses vont changer en 2014.

En attendant, les bénévoles enchaînent encore de longues journées de démontage et de rangement. En passant une dernière fois par ce le circuit, nous regardons la piste de 3750 mètres brunâtre, luisante et désolée.

 Les installations ont perdu de leur superbe, les drapeaux et oriflammes publicitaires n’égaient plus le ciel d’azur. Barrières, piquets, panneaux, banderoles vont regagner les hangars pour un an. Les MAINGRET cogitent déjà pour l’année prochaine et, débriefent avec les fidèles soldats qui sont encore à leurs côtés, toutes les séquences de ce long et beau week-end.

A Pont de Vaux nous sommes déjà en 2014 !

 

Quad-PDV-2013-03

Un véritable Stadium éphémère_ Photo PDV Racing

 

La question de la date va sans doute se poser à nouveau, pour savoir si l’on se cale sur les vacances pour attirer plus de pilotes amateurs ou si l’on reste sur cette fin de mois d’août.

Auquel cas, pour l’anniversaire de Maurice MAINGRET qu’autonewsinfo a pu lui souhaiter cette année, et pourrait encore être célébré le lundi 1er septembre 2014, jour de démontage de la prochaine édition…

 

65 Ans Momo

Joyeux anniversaire pour Maurice MAINGRET_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Alain MONNOT
Photos : Michel PICARD

Malgré sa panne d’obturateur et grâce à la compréhension de confrères, Michel PICARD a pu œuvrer, voici en supplément au programme quelques clichés originaux.

IMG_5155

NZ8H4744

IMG_0041-1

IMG_0091

IMG_5582

IMG_5287

IMG_5338

IMG_0012

IMG_0052

IMG_0087

IMG_5286

IMG_5358

Quad Sport

About Author

admin