F1. OFFICIEL : DANIEL RICCIARDO REMPLACERA MARK WEBBER CHEZ RED BULL

F1--Portrait-Daniel-RICCIARDO - photo PIRELLI

F1–Portrait-Daniel-RICCIARDO – photo RED BULL

 

F1. RED BULL  CONFIRME Daniel Ricciardo.

L’actuel pilote de la Scuderia Toro Rosso deviendra bien le coéquipier de Sebastian Vettel en 2014. Son contrat porte sur trois ans.

L’Australien Daniel Ricciardo succédera à son compatriote Mark Webber comme coéquipier de Sebastian Vettel chez Red Bull –Renault pour la saison 2014.

Conseiller des équipes Red Bull et Toro Rosso, superviseur de la célèbre filière de la firme de canettes énergétiques Autrichienne, l’ancien pilote Helmut Marko a confirmé l’information dans l’émission « Sport und Talk aus dem Hangar-7 », diffusée sur la chaîne autrichienne Servus TV, propriété de Red Bull.

Ricciardo a ce jour à disputé 42 Grands Prix en F1 et a scoré dix fois dans les points. Son meilleur résultat est une 7éme place, décrochée cette saison lors du Grand Prix de Chine à Shanghai. Au classement  provisoire du Championnat du monde, il occupe actuellement la 14éme place totalisant 12 points, derrière son équipier le Français Jean-Eric Vergne qui en compte lui 13.

Daniel Ricciardo, est né le 1er juillet 1989 à Perth, en Australie.

 

HORNER portrait 2012

Team principal de l’équipe Red Bull-Renault, Chris Horner confie :

«  C’est fantastique de pouvoir confirmer Daniel au poste de pilote titulaire de notre équipe pour 2014. C’est un jeune très talentueux, il est dévoué, et, au final, c’était un choix très logique pour nous de choisir Daniel. »

Et il enchaîne :

«  Daniel a rejoint le Red Bull Junior Team en 2008 et nous avons vu lorsqu’il effectuait ses classes en Formule 3 et en World Series by Renault qu’il était capable de gagner des courses et des championnats. Il s’est distingué dans chacune de ces disciplines et nous avons suivi ses progrès avec grand intérêt. Il dispose de toutes les qualités nécessaires pour piloter pour notre équipe avec une grande aptitude naturelle, une bonne personnalité et c’est un chic type avec lequel travailler. »

Et Chris Horner lâche en guise de conclusion :

 « Daniel sait ce que l’équipe attend de lui. Il apprendra vite. Nous l’avons choisi dans une perspective à moyen, voire long terme. Le baquet que nous lui offrons représente une formidable opportunité et je pense qu’il va devenir une grande star de ce sport qu’est la Formule 1 »

 

RICCIARDO Daniel RedBull

 

De son côté, l’heureux ‘ élu’ car le volant qu’il va récupérer était convoité par bon nombres d’autres pilotes qui rêvent tous de s’installer dans le baquet de la Red Bull, expliquait ce lundi soir :

« Je me sens vraiment en forme pour le moment et il y a évidemment énormément d’excitation en moi. Depuis mes débuts en F1 en 2011, j’espérais que cela arriverait et au fil des mois et des courses, j’avais la certitude d’arriver un jour dans une grande équipe. J’ai obtenu plusieurs bonnes perfs et chez Red Bull, on a jugé et estimé que c’était le bon moment. L’année prochaine, j’évoluerai au sein de l’équipe championne du monde, sans doute la meilleure écurie, et naturellement on attendra de moi  que je produise des résultats. Je me sens prêt. Je ne suis pas en Formule 1 pour courir pour une dixième place. Je veux obtenir les meilleurs résultats possibles pour moi et pour  mon équipe. »

Et il ajoute :

« Je connais déjà bien l’équipe Red Bull puisque j’étais leur pilote de réserve en 2010, cela devrait donc faciliter la transition. Ce sera et c’est évident, un défi de taille pour moi d’affronter Sebastian Vettel mais je suis impatient de le relever. »

 

SA CARRIÈRE  F1 EN BREF

Daniel RICCIARDO pilote Toro Rosso Photo Manfred GIET

Daniel RICCIARDO pilote Toro Rosso Photo Manfred GIET

  

 

Daniel Ricciardo est pilote de réserve chez Red Bull Racing depuis 2009

Il a été titularisé le jour de ses 22 ans – le 1ER juillet 2011 – dans la défunte écurie Espagnole HRT, en remplacement du pilote Indien Narain Karthikeyan, dans le but d’accumuler de l’expérience en vue d’une éventuelle titularisation au sein de la Scuderia Toro Rosso, en 2012.

Pour son premier Grand Prix, lors du très réputé British GP, sur le circuit de Silverstone, le jeune Australien se qualifie en dernière position sur la grille, devancé de cinq dixièmes par son coéquipier, l’ancien Champion du monde de karting, l’Italien Vitantonio Liuzzi. Ricciardo  terminera d’ailleurs sa 1ére course en F1 au dix-neuvième et dernier rang du Grand Prix de Grande Bretagne, derrière son coéquipier.

En Allemagne, il se qualifie en vingt-deuxième position et termine de nouveau dix-neuvième. Il se qualifie à nouveau en avant-dernière ligne et termine dix-huitième en Hongrie avant d’abandonner lors du GP suivant, celui de Belgique. Ensuite, il termine la course mais n’est pas classé, terminant à quatorze tours du vainqueur. À Singapour, Ricciardo se qualifie avant-dernier et termine encore dix-neuvième. Par la suite, il finit  vingt-deuxième au Japon, dix-neuvième en Corée du Sud, dix-huitième en Inde, abandonne lors du Grand Prix d’Abou Dhabi et se classe enfin vingtième et dernier du Grand Prix du Brésil, ultime épreuve de la saison 2011.

A l’issue de cette première demi -saison en Formule 1, il ne totalise que deux abandons.

Sa meilleure qualification est une vingtième place à Abou Dhabi et son meilleur classement en course est une dix-huitième place en Hongrie et en Inde.

Il termine vingt-sixième du Championnat du monde, juste devant son coéquipier Karthikeyan qu’il a remplacé.

Grace à ses résultats plutôt flatteurs pour un ‘’ rookie ‘ il n’a connu aucune sortie de piste, il est recruté  pour rejoindre la Scuderia Toro Rosso – ex Minardi –  pour la saison 2012.

Membre de la filière Red Bull, qui lui a permis auparavant de faire ses gammes notamment en World Séries Renault, Daniel Ricciardo est  donc titularisé au sein de Scuderia Toro Rosso aux côtés du Français Jean-Éric Vergne.

Sa saison démarre par une qualification en Q1 et la dixième place sur la grille de départ du Grand Prix d’Australie. Il termine sa première course pour sa nouvelle écurie en inscrivant ses premiers points en Formule 1 grâce à sa neuvième place finale. À Bahreïn, il atteint à nouveau la dernière phase qualificative et obtient la sixième place sur la grille de départ, sa meilleure qualification depuis ses débuts. Mais il ne concrétise pas en course où il se classe quinzième.

Il lui faut attendre le Grand Prix de Belgique pour qu’il inscrive de nouveau  deux points avec la neuvième place finale malgré une qualification en seizième position.

Au GP de Singapour, Daniel finit de nouveau neuvième   avant de scorer  un point au GP du Japon, deux à celui de Corée et enfin son dernier point de la saison lors du GP d’Abou Dabi.

Au terme de cette première saison complète en Formule 1, Daniel est entré à six reprises dans les points et en a inscrit 10 points, six de moins que son coéquipier Français.

Il termine dix-huitième du Championnat du monde des pilotes, derrière son coéquipier Vergne.

Performances jugées satisfaisantes par le staff Red Bull qui lui renouvelle sa confiance en lui offrant un nouveau contrat pour une deuxième saison ave l’écurie  de Faenza.

En 2013, il a déjà disputé 10 GP, a terminé trois fois dans les points, a  scoré 11 points et occupe actuellement la 14éme place au classement du Championnat

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : RED BULL et Manfred GIET

 

le pilote TORO ROSSO DANIEL-RICCIARDO-portrait-

le pilote TORO ROSSO DANIEL-RICCIARDO-portrait-

F1 Sport

About Author

gilles