ENDURANCE WEC. VICTOIRE ET DOUBLE AUDI A SAO PAULO.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-arrivee-victoeieuse-AUDI-N°-1-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

WEC-2013-INTERLAGOS-arrivee-victorieuse-AUDI-N°-1-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

 

 

L’équipage composé de Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer a donc remporté la victoire ce dimanche et du même coup réduit l’écart au classement général du Championnat WEC en remportant les 6 Heures de São Paulo au Brésil au volant de l’Audi R18 e-tron quattro n°1, quatrième manche du Championnat du Monde d’Endurance  WEC.

Les 38 000 spectateurs et fans de l’endurance qui étaient présents sur le circuit d’Interlagos ce week-end ont assisté à un spectacle haut en couleur et riche en rebondissements grâce aux nombreuses activités et actions, sur et autour de la piste à São Paulo.

 

 WEC-2013-INTERLAGOS-Le-depart-des-SIX-HEURES.


WEC-2013-INTERLAGOS-Le-depart-des-SIX-HEURES.

 

Les champions du monde en titre partaient en pole position, mais ont été surpris dès le départ, par l’un des vainqueurs des récentes 24 Heures du Mans, l’Ecossais Allan McNish au volant de l’Audi R18 e-tron quattro N°2 du Audi Sport Team Joest, bien déterminé à prendre l’avantage.

La passation de pouvoir en faveur de la N°1 est toutefois survenue quand Tom Kristensen qui l’avait relayé, s’est vu ralenti dans la voie des stands, à cause d’une LMGTE Am, détrônant ainsi les vainqueurs des 24 Heures du Mans 2013, de la première position.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-N°-1-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-N°-1-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

 

Malgré une perte de roue dans la quatrième heure de course, la N°2 est parvenue à préserver sa deuxième place au classement général. Elle termine avec un tour d’avance sur la dernière LMP1 en piste, la Lola-Toyota privée du Rebellion Racing.

Nick Heidfeld, Nicolas Prost et Mathias Beche terminent à deux tours du duo Audi au volant de leur Lola Toyota N°12, après un sans faute du début à la fin et une course sans adversaire dans la catégorie.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-NUM-2-devant-la-TOYOTA-Num-8

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-NUM-2-devant-la-TOYOTA-Num-8

 

La course de  l’équipe Toyota Racing fut pour sa part interrompue bien trop tôt, et le challenge pour le titre constructeur réduit à néant, après l’accident de Stéphane Sarrazin au volant de la Toyota TS030 n°8, qui a été victime d’un accrochage avec la Lotus N°32.

Et, si Stéphane a déployé tous ses efforts pour tenter de ramener la voiture aux stands, ils n’ont pas été récompensés, la voiture étant beaucoup trop endommagée pour reprendre la piste.

Le Team Toyota TMG, a été contraint à l’abandon après seulement 35 minutes de course.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-TOYOTA-NUM-8

WEC-2013-INTERLAGOS-TOYOTA-NUM-8

 

 

 VICTOIRE DU TEAM BRITANNIQUE ADR DELTA G DRIVE EN LMP2

 

2013-ORECA-NISSAN-Team-ADR-DELTA-G-DRIVE-N°26-RUSINOV-MARTIN-CONWAY

2013-ORECA-NISSAN-Team-ADR-DELTA-G-DRIVE-N°26-RUSINOV-MARTIN-CONWAY

 

En LMP2, l’ORECA03 Nissan N°26 de l’évurie ADR DELTA G-Drive Racing, pilotée par John Martin, Mike Conway et Roman Rusinov, remporte la course après l’avoir menée de bout en bout. Ils sont passés sous le drapeau à damiers avec un petit tour d’avance sur leur plus grande rivale, la Morgan Nissan N°35 d’Oak Racing, pilotée par Bertrand Baguette, Ricardo Gonzalez et Martin Plowman.

Le Britannique s’est fendu d’un fantastique triple relais pour mettre la voiture sur la route de la victoire, et les pilotes s’accordent à dire que le double relais rendu possible pour le manufacturier Dunlop, les a considérablement aidés dans leur tâche.

 

 WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-N°1-devant-ORECA-NISSAN-PECOM


WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-N°1-devant-ORECA-NISSAN-PECOM

 

L’ORECA03 Nissan N°49 de Pecom Racing, entre les mains de Nicolas Minassian, Luis Perez Companc et Pierre Kaffer était en deuxième position pendant la plus grande partie de la course, mais les interventions de la voiture de sécurité et les arrêts aux stands ont vu plusieurs concurrents perdre leurs positions. L’équipe Argentine termine finalement troisième de la classe.

L’équipe OAK Racing, vainqueur des 24 heures du Mans en LMP2 avec Baguette, Gonzalez et Plowman, détient désormais 14 points d’avance dans la course au Trophée FIA Endurance Pilote en LMP2 avec 95 points (pour mémoire, le Team G-Drive Racing avait fait appel de la décision de déclassement aux 24 Heures du Mans, la décision sera rendue le 10 septembre prochain).

 

 WEC-2013-INTERLAGOS-Docteur-ULLRICH-et-Ralf-JUTTNER


WEC-2013-INTERLAGOS-Docteur-ULLRICH-et-Ralf-JUTTNER

 

Déclarations après la course

 

Dr. Wolfgang Ullrich, patron d’Audi Motorsport:

« C’était une bonne course pour Audi qui finit un et deux. C’est une honte que notre concurrent Toyota a du abandonner dès le début de la course sans aucune faute de leur pilote. Pourtant, c’était une rude bataille entre nos deux voitures pendant une longue période. Les gars ont conduit une superbe course. Le malheur a frappé la voiture numéro 2 avec la roue perdue et toutes les conséquences qui en résultent, mais qui, aussi fait partie de la course. Le championnat est devenu plus étroit encore et il va sans aucun doute être une bataille lors des futures courses jusqu’à la fin. »

Chris Reinke (Chef du projet Audi LMP):

« Nous avons vu notre équipe concentrée tout au long du week-end. Nous avions encore quelque chose  à prouver ici parce que le Brésil était la première course l’année dernière que nous n’avons pas gagné (1er succés de la Toyota). Nous avons réussi à le faire maintenant. Prendre l’élan du Mans dans la deuxième moitié de la saison est une étape importante. Et maintenant, nous allons travailler sur veillant à ce que les choses vont continuer positivement à Austin »

« Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest):

« Beaucoup plus que ce résultat  1 et 2 n’est pas possible. Mais la course était loin d’être aussi facile que notre doublé le laisse croire. La voiture 1 a vraiment bien roulé,  la numéro 2 a eu une mauvaise journée avec beaucoup de malheur avec la roue arrière qui s’est détaché. Nous avons un système de surveillance qui fonctionne vraiment bien mais il ya encore une très petite et très improbable possibilité d’erreur et elle a eu lieu aujourd’hui. Vous ne pouvez pas blâmer les mécanismes pour que ce soit. Sur une note positive, les deux voitures roulaient absolument sans souci »

 

WEC-2013-INTERLAGOS-MARCEL-FASSLER-sur-le-toit-AUDI-N°1-apres-la-victoire

WEC-2013-INTERLAGOS-MARCEL-FASSLER-sur-le-toit-AUDI-N°1-apres-la-victoire

 

Marcel Fässler:

« C’est bon d’être de retour sur la première place du podium. C’était une course avec un grand nombre d’incidents. Nous avons eu la chance et n’avons eu aucun problème. C’est pourquoi dans la phase finale, nous avons à peine eu plus de pression de derrière et nous avons pu apporter la victoire à la maison Audi. Nous avons tous fait un bon travail. Je suis désolé pour l’Audi N° 2, mais notre victoire nous permet de revenir un peu plus près au championnat  derriére nos partenaoires de la N°2 ».

André Lotterer :

« C’était très important pour nous de récupérer autant de points que possible. Bien sûr, la priorité était d’avoir une victoire Audi. Nous avons réussi  à l’emporter même si c’était une course très difficile pour la voiture numéro 2. C’est une honte que la Toyota soit horrs course de cette manière parce qu’après son abandon la course n’était pas tout à fait aussi passionnante. Toute l’équipe a fait un excellent travail. Nous pouvons être heureux ».

Benoît Tréluyer, concluant:

« Nous sommes très heureux après que les choses se soient aussi bien déroulées pour notre voiture numéro 1 et mieux qu’au Mans. Evidemment, nous avons profité un peu du malheur des autres aujourd’hui. C’est pourquoi je n’ai pas eu à prendre autant de risques dans le trafic et j’ai conduit avec un coussin de sécurité. Un grand « MERCI »  à mes coéquipiers, les mécaniciens et les ingénieurs pour leur travail de premier ordre.»

 

 

Victoire Brésilienne pour Ferrari et Aston Martin en GT/PRO ET GT/AM

 

 WEC-2013-SILVERSTONE-FERRARI-AF-CORSE-N°51-BRUNI-FISICHELLA


WEC-2013-SILVERSTONE-FERRARI-AF-CORSE-N°51-BRUNI-FISICHELLA devant la F458 du Team KROHN

 

Pendant que la course en tête dans les catégories LMP1 et LMP2 était assez sage, celles qui se déroulaient dans les catégories LMGTE ont enthousiasmé les spectateurs de São Paulo et les téléspectateurs du monde entier, du début à la fin.

La course a définitivement tenu les spectateurs en haleine, avec des rebondissements, des duels à tous les étages, des incendies, des accidents… pour bon nombre de concurrents et ce jusqu’au drapeau à damiers !

Au final, la Scuderia AF Corse, Champion 2012, signe sa deuxième victoire de la saison.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-Podium-FERRARI-AF-CORSE-BRUNI-FISICHELLA-1ers-LM-PRO

WEC-2013-INTERLAGOS-Podium-FERRARI-AF-CORSE-BRUNI-FISICHELLA-1ers-LM-PRO

 

Mais le résultat n’est qu’une capture d’écran, car la lutte qui a impliqué la Ferrari F458 Italia N°51 d la paire formé de Gianmaria Bruni et de Giancarlo Fisichella et l’Aston Martin Vantage V8 N°97 Du duo, Darren Turner et Stefan Mücke, a été plus qu’intense tout au long de la course.

Seule 1’’4  sépare les deux protagonistes à l’issue de ces 6 Heures de São Paulo et ce résultat a compensé en partie les déconvenues survenues à leurs équipiers respectifs.

La Ferrari F458 N°71, pilotée par Toni Vilander  et  Kamui Kobayashi,a été victime d’un incendie spectaculaire qui l’a totalement détruite, et duquel le Finlandais qui se trouvait alors auvolant, est sorti indemne, tandis que la suspension arrière de l’Aston Martin Vantage V8 N°99 de Bruno Senna et Rob Bell a été endommagée irrémédiablement suite à un contact avec une autre voiture.

Troisième de la catégorie, la Porsche 911 RSR N°91 du Porsche AG Team Manthey, pilotée par Björg Bergmeister et Patrick Pilet, a vécu une course moins compliquée que sa sœur la N°92 de Marc Lieb et Richard Lietz, qui ont perdu une roue dans les premières minutes de course…

Bien que terminant en quatrième position, ces derniers pointent toutefois aujourd’hui à la deuxième place de la Coupe du Monde Pilote GT avec 84 points, soit deux de moins que leurs rivaux Darren Turner et Stefan Mücke. Grâce à leur victoire du jour, Fisichella et Bruni sont désormais troisièmes au classement.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-HALL-JAMIE-CAMPBELL

WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-HALL-JAMIE-CAMPBELL

 

Dans la catégorie LMGTE Am, Aston Martin remporte une victoire bien méritée avec la Vantage V8 N°96 de Jamie Campbell-Walter et Stuart Hall. Elle termine avec un tour d’avance sur la Ferrari F458 Italia N°81 de 8Star Motorsport pilotée par Enzo Potolicchio, Rui Aguas et Davide Rigon.

 

WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-N°96

WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-N°96

 

Porsche signe la troisième place avec la 911 RSR GT3 N°88 de Proton Competition  que se partageaient Christian Ried, Gianluca Roda et Paulo Ruberti.

Grosse déconvenue pour l’équipage  de l’Aston Martin Vantage V8 N°95 du trio Danois Nicki Thiim, Kristian Poulsen et Christoffer Nygaard, qui après avoir mené la course jusqu’à la cinquième heure, a été contraint à l’abandon après avoir perdu une roue.

Le Trophée Endurance FIA Écuries LMGTE Am est donc toujours entre les mains du Team IMSA Performance Matmut (76 points), qui a terminé la course aujourd’hui en quatrième position.

Cependant l’écart s’est considérablement réduit, car 8Star Motorsport et Aston Martin Racing comptent désormais 74 points chacun.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Teams

 

WEC-2013-INTERLAGOS-PODIUM-AUDI-1-et-2-et-LOLA-TOYOTA-REBELLION

WEC-2013-INTERLAGOS-PODIUM-AUDI-1-et-2-et-LOLA-TOYOTA-REBELLION

Résultats de la course

 

1. Fässler – Lotterer – Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro) 235 tours – 2. Duval – Kristensen – McNish (Audi R18 e-tron quattro) à 3 tours  – 3. Beche – Heidfeld – Prost (Lola-Toyota) à 5 tours  – 4. Conway – Martin – Rusinov (Oreca-Nissan) à 13 tours – 5. Baguette – Gonzalez – Plowman (Morgan-Nissan) à 14 tours – 6. Kaffer – Perez Companc – Minassian (Oreca-Nissan) à 14 tours – 7. Jeannette – Wirdheim – Zugel (Zytek-Nissan) à 18 tours  – 8. Ihara – Merlin – Nicolet (Morgan-Nissan) à 21 tours  – 9. Bruni – Fisichella (Ferrari) à 23 tours  – 10. Mücke – Turner (Aston Martin) à 23 tours

 

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-1-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

WEC-2013-INTERLAGOS-AUDI-1-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER

WEC-2013-SAO-PAULO-AUDI-1-Photo-LE-MEUR-DPPI.

WEC-2013-SAO-PAULO-AUDI-1-Photo-WEC LE-MEUR-DPPI.

WEC-2013-AUDI-NUM-1-TRELUYER-FASSLER-POLE ET VICTOIRE -A-INTERLAGOS

WEC-2013-AUDI-NUM-1-TRELUYER-FASSLER-POLE ET VICTOIRE -A-INTERLAGOS

 WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-et-FERRARI-en-lutte-pour-la-victoire-en-GT-PRO.


WEC-2013-INTERLAGOS-ASTON-MARTIN-et-FERRARI-en-lutte-pour-la-victoire-en-GT-PRO.

 

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles