WEC 2013. DES MILLIERS DE FANS DANS LA PIT-LANE DU CIRCUIT D’INTERLAGOS A SAO PAULO

 

WEC-2013-AUTODROMO-JOSE-CARLOS-PACE-INTERLAGOS-SAO-PAULO-BRÉSIL-6-HEURES-DE-SAO-PAULO-1ER-SEPTEMBRE-2013-PIT-WALK-ET-SÉANCE-DAUTOGRAPHES

WEC-2013-AUTODROMO-JOSE-CARLOS-PACE-INTERLAGOS-SAO-PAULO-BRÉSIL-6-HEURES-DE-SAO-PAULO-1ER-SEPTEMBRE-2013-PIT-WALK-ET-SÉANCE-DAUTOGRAPHES

 

Le Brésil est un pays qui adore naturellement les amoureux du football le pays étant l’un des plus titrés en Coupe du monde  avec cinq succès décrochés en  1958, 1962, 1970, 1994 et 2002 .

Mais le Brésil est également un pays qui vit pour la compétition automobile et qui compte de multiples Champions du monde de F1, comme Emerson Fittipaldi (deux titres en 1972 et 1974), Nelson Piquet ( trois titres en 1981- 1983 et 1987 ) ou le regretté et inoubliable Ayrton Senna da Silva avec trois titres lui aussi décrochés en 1988, 1990 et 1991.

Comme les monoplaces des Grands Prix de Formule, les bolides du Championnat du monde d’endurance attirent la grande foule

Des milliers de fans de tous les âges se sont donc retrouvés  ce dimanche sur l’Autodromo Jose Carlo Pace pour profiter  et avant le départ de la 4éme manche du Championnat du monde d’endurance WEC, de l’atmosphère très particulière et de l’excitation à l’approche des 6 Heures de São Paulo.

Ils ont patienté dans de longues files avant l’ouverture de la visite de la voie des stands, et rapidement le pit-lane était rempli d’une foule dense et bariolée de fans souhaitant voir les voitures et les pilotes.

Tous les membres des écuries étaient ravis de rencontrer des gens souriants et heureux à la recherche d’autographes de leur pilotes préférés les ‘’ régionaux de l’étape, comme Bruno Senna, Fernando Reed, ou encore Luis Perez Companc et Enzo Potolicchio.

Preuve que les courses d’endurance font encore et toujours rêver !

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : WEC

 

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles