MAXXIS PONT DE VAUX MONDIAL DE QUAD: EN PREMIERE MANCHE LES FRANCAIS MARQUENT LEUR TERRITOIRE

 

Le Directeur de course et Christophe GREFFET conseiller général

Le Directeur de course et Christophe GREFFET conseiller général_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

A 15 heures, Jean- Louis STAELENS le respecté directeur de course des 12heures de Pont de Vaux a libéré avec sa précision chronométrique bien connue, 84 quads représentant 15 nationalités.
La piste était impeccable et le temps idéal avec ce petit vent du Nord, un soleil généreux et seulement quelques nuages pommelés de beau temps pour égayer un ciel d’azur.

 

Piste poussiéreuse et non boueuse_ Phot Michel PICARD autonewsinfo

Piste poussiéreuse et non boueuse_ Phot Michel PICARD autonewsinfo

 

La poussière soulevée par la caravane en délire était moins gênante que la boue qui décorait souvent les concurrents lors des départs d’éditions précédentes, à cause d’un arrosage préventif que les organisateurs ont voulu éviter avec une préparation de plus de 160 heures, de la dite piste.

 

Un public nombreux et enthousiaste_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Un public nombreux et enthousiaste_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

Le public nombreux et très bien réparti sur les différents points hauts qui ceinturent le circuit appréciait avec des exclamations admiratives les premiers passages des bosses ou des chicanes dans lesquelles, se précipitaient, sans préséance, les cadors de l’épreuve. Comme nous nous attendions et, selon des critères habituels en matière d’expérience et de qualité de pilotage, une sorte de hiérarchie s’établissait rapidement avec: les 2 YAMAHA de Romain COUPRIE chez Audemar N°4 et de Mathieu TERNYNCK pour la DRAGON N°2 et bien sûr la SUZUKI N°1 victorieuse de l’an dernier de chez COMAS Motos avec Yoann MAGNIEN.

Tout le monde attendait les anglais et les américains et il faut dire qu’ils tinrent leur rang. De fait, ils étaient bien là, du moins au cours des deux premières heures avec quelques belles passes d’armes avec les français .

Pour être honnête, il faut bien dire que nous sentions une volonté très forte de la part des teams français de bien marquer leur territoire et se montraient assez intraitables face à ceux que l’on avait pu annoncer pour des épouvantails, notamment l’équipage américain sur le N° 100, ou les anglais avec Paul WINROW sur le HONDA N°63 du team FOURTECH.

 

IMG_4998

Un départ de folie_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

 

En bord de piste avec Fernand DIEUDONNE, vice Président de la Fédération française de motocyclisme, nous lui demandons quelles sont ses premières impressions concernant l’organisation et ce début de course.
« Je n’étais pas venu à Pont de Vaux depuis 15 ans environ. Ma première observation porte sur l’ampleur de cette manifestation qui atteint un caractère professionnels impressionnant.
Je note également le développement important du matériel. Et puis je voudrais souligner le très bon esprit qui règne entre les compétiteurs. Le départ est un exemple de cette ambiance. Aucun mauvais geste ou tentative d’intimidation pour bouchonner ou passer en force. Je suis très satisfait de ce que je redécouvre ».

 

 

IMG_5181

Le vice Président de la Fédération avec le commandant du groupement de gendarmerie_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Maurice MAINGRERT nous avait signalé voici quelques semaines l’implication de Thierry VERSTAPPEN pour la venue des américains sur un proto. Nous avons vu le départ fulgurant de cette machine N° 100 qui termine finalement la première manche en huitième position.
Alors que le ravitaillement vient d’avoir lieu, le préparateur belge qui travaille sur les quads depuis 22 ans avec l’aide d’un mécanicien indépendant, nous présente à grands traits cette opération Pont de Vaux.

 » Nous sommes partis d’un quad américain: châssis WALSH avec un moteur HONDA à injection . Un partenaire, CUSTOM AXIS nous a fourni une suspension adaptée à notre projet de compétition. Notre quad est très, très bien et compétitif. Mais nous venons de découvrir de petits soucis… »

IMG_5125

Thierry VERSTAPPEN_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Lesquels ?

 » Nous avons un problème avec le maître cylindre arrière. Nous allons rouler comme ça et l’on verra bien si nous devons intervenir ou non lors d’un ravitaillement lors de la manche de nuit. »

Lors de ce ravitaillement une perte de 25 secondes fut enregistrée par un petit cafouillage pour changer le mode d’accélération: de la gâchette à la poignée tournante . Quand on veut gagner en endurance ce sont des handicaps sérieux qu’il est toujours difficile de remonter si l’on vise la victoire.

Le team italien QUADDY avec la famille VENTURA qui misait sur la jeunesse de ses pilotes très affûtés et leur bonne connaissance des épreuves d’endurance pour porter sur le devant de la scène le quad N° 19, vit ses espoirs ruinés assez rapidement par un problème moteur.

Comme l’an dernier la lutte pour la victoire semble d’ores et déjà circonscrite entre les français, bien que d’autres équipes ne s’entendent pas battues aussi rapidement.

IMG_5015

Des luttes au couteau_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Même si la nuit s’annonce excellente pour ce qui concerne les conditions météo, elle ne sera pas tranquille pour autant!

Comme il faut le préciser, les interventions mécaniques pour réparer les petits soucis mécaniques, ne peuvent en aucun cas être effectuées entre deux manches; il faut en conséquence repartir et passer par les stands ensuite pour réparer.

Ce point de règlement semble avoir été bien exploité par le team COMAS MOTOS SUZUKI N° 1. En effet, alors que les YAMAHA de tête effectuaient leur ravitaillement au bout de 1 heure 40, la SUZUKI poussait le relais jusqu’à 2 heures, espérant ainsi gagner un relais lors la manche de nuit.
Rien n’est joué après 3 heures de course bien sûr. Mais il faut bien franchir une première marche avant de gravir les autres qui peuvent, éventuellement, conduire à la victoire.

IMG_5051

La SUZUKI de COMAS Motos_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Romain COUPRIE vainqueur cette première manche du Conseil général de l’Ain déclarait à l’arrivée:

 » Je suis heureux que notre équipe gagne cette manche. Je me suis fait plaisir, j’ai pris un bon départ. C’est d’ailleurs parti très vite. Nous ne faisons pas la guerre entre nous pilotes YAMAHA. il n’y a aucune consigne, mais nous suivons notre rythme. »

Yann MAGNIN qui va relayer Florent RAMEL nous indique dans quel esprit le team COMAS SUZUKI a abordé l’épreuve.

 » Notre machine est identique à celle de l’an dernier. on dit qu’on ne changea pas une équipe qui gagne. Nous n’avons donc rien modifié, ni l’équipage , ni la mécanique. Nous avons poussé un peu notre entrainement avec des séances plus longues sur des terrains de cross. »

C’est avec Florent Ramel qui récupère après son relais de deux heures, que nous terminerons cette petite revue d’effectifs.

IMG_5146

Florent RAMEL récupère.._Photo Michel PICARD autonewsinfo

Vous sembliez ne pas vouloir vous mêler à la bagarre ?

 » Oui effectivement nous avions adopté un rythme de croisière de 3′ 13″. L’endurance c’est ça en fait: régularité et constance. Le Mondial ne se joue pas en première manche et un handicap de 30 secondes, ça n’est rien en fait. »

Vous êtes confiant pour la victoire?

 » Oh vous savez en endurance il faut craindre tout le monde. pour notre partt nous allons rester les plus calmes possible. Nous allons économiser la machine. Les YAM sont très fortes, mais on lesavait déjà . On doit rester calme. »

IMG_5107

Bel enthousiasme pour le quad N° 100 !_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

CLASSEMENT DE LA PREMIERE MANCHE

– 1 COUPRIE Romain (F80) / MARIN Julien (F30) / GILLOUIN Yoann (F26) N°4 YAMAHA RACING Yamaha YFZR 450
– 2 CICLET Yoann (F74) / MAGNIN Yann (F74) / RAMEL Florent (F39) N°1 COMAS MOTOS Suzuki LTR à 27″224
– 3 CHEURLIN Antoine (F) / TERNYNCK Matthieu (F) / JAY Clément (F) N°2 DRAG’ON Yamaha YFZR 450 à 1’06″710
– 4 MATHIEU Thibaut (F55) / FROMONT Benoit (F10) / BEROUDIAUX Benoit (F02) N°169 PVRACING Yamaha YFZ R 450 à 2’150
– 5 LALLEMAND Mathieu (F61) / LEFRANCOIS Thibault (F27) / LARDELLIER Pierre-Yve BAILLY LOISIRS N°8 Yamaha R 450 à 1 tour
– 6 BUNCE Carl (GB) / REID Justin (N. Irl) / CALLAWAY George (GB) N°12 ROCKETMAN RACING Suzuki LTR 450 à 1 tour
– 7 DE CUYPER Davy (B) / MAESSEN Joe (NL) / VAN GRINSVEN Mike (NL) N° 10 PROFIT QUAD KTM XC +450 à 1 tour
– 8 HETRICK Joel (USA) / HOLMES Paul (GB) / MC GILL Adam (USA) N°100 à 1 tour
– 9 WINROW Paul (GB) / MACBETH Jason (GB) / MURPHY Stefan (GB) N°63 FOURTECH ATV Honda TRX 450 à 1 tour
– 10 VIDAL Oriol (ESP) / SANTOS Dani (ESP) / ULLASTRES Guillem (ESP) N°15 TRIVIMON 2 TEMP à 1 tour

IMG_5200

Xavier BRETON député, Jean-Claude THIERRY maire de Pont de Vaux et Maurice MAINGRET pour le départ de la seconde manche_ Photo Michel >PICARD autonewsinfo

Une course pousse l’autre et le départ de la seconde manche nocturne a été donné par Jean Claude THIERRY maire de Pont de Vaux , il était entouré du député de la circonscription Xavier BRETON de Henri GUILLERMIN conseiller général. Ils furent rejoints peu après par le Préfet de l’Ain TOUVET.

C’est la première fois qu’un Préfet se rend sur le Mondial et cela en dit long sur l’impact de l’épreuve sur son environnement. Nous avons pu en exclusivité demander à cet ex haut fonctionnaire à la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques, récemment nommé Préfet, de nous faire part de des raisons de sa venue et ses premières impressions.

 » Cette épreuve a été préparée avec soin avec les organisateurs, la Gendarmerie et les Services de l’Etat et, comme elle de renommée mondiale , il m’a semblé tout à fait normal de venir voir sur place comment les choses se déroulent.
Quand je vois la dimension du circuit, l’importance des installations, la vitesse des concurrents, je dois avouer que je suis assez impressionné. Je pense que pour les pilotes cette épreuve doit être particulièrement physique et j’ai beaucoup d’admiration pour le spectacle qu’ils offrent. Mes enfants apprécient beaucoup également. »

IMG_5225

Le Préfet de l’Ain et le Maire de Pont de Vaux_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

A l’heure où nous mettons en ligne ce sujet, la nuit est tombée et le ballet des phares impressionne tout autant que les performances des pilotes. Les positions changent à la marge ou au gré de certains incidents. Mais en 5 heures de course il peut s’en passer des choses …

IMG_5128

Un ravitaillement en moins de 25 secondes sur la YAMAHA Dragon N°2_ Photo Michel PICARD autonewsinfo

Alain MONNOT
Photos: Michel PICARD

Quad Sport

About Author

admin