RALLYE D’ALLEMAGNE.DANI SORDO REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE EN WRC AVEC CITROËN

 

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-VICTOIRE-de-la-DS3-CITROEN-DE-SORDO-DEL-BARRIO-25-AOUT-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-VICTOIRE-de-la-DS3-CITROËN-DE-SORDO-DEL-BARRIO-25-AOUT-Photo-Jo-LILLINI

 

Leaders au matin de la dernière étape du Rallye d’Allemagne, Dani Sordo et Carlos del Barrio ont été chercher à la force du poignet leur première victoire en Championnat du Monde du Rallyes.

Citroën Racing remporte ainsi un treizième succès consécutif en Allemagne, le douzième dans le cadre du WRC. Grâce à la troisième place de Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team comble la majeure partie de son retard au Championnat Constructeurs.

 

 WRC-2013-ALLEMAGNE-CITROEN-DS3-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLIN


WRC-2013-ALLEMAGNE-CITROEN-DS3-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLIN

 

Les règles du jeu de cette quatrième journée de compétition étaient simples. Avec seulement 8/10e d’avance sur Thierry Neuville, Dani Sordo devait attaquer sans relâche lors des deux passages dans la spéciale de Dhrontal, longue de 24,58 km. Les routes étant sèches au moment du choix des pneumatiques, tous les concurrents retenaient les Michelin Pilot Sport à gomme tendre.

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-Portrait-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-Portrait-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

 

Plus que jamais, tous les yeux du parc d’assistance étaient fixés sur les carrés verts et rouges, symbolisant les temps intermédiaires sur les écrans.

Le début de l’ES15 était favorable à Neuville, mais Sordo produisait son effort pour l’emporter avec 2’’2 de marge.

« J’ai fait une petite erreur dans les premiers kilomètres », soufflait Dani au point-stop.

Et, il ajoutait :

« C’était très glissant, avec pas mal de boue sur la fin. Je me suis appliqué et j’ai attaqué pour reprendre l’avantage, mais ce sera serré jusqu’au bout ! »

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-DS3-CITROEN-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-DS3-CITROEN-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

 

Au départ de l’ES16, qui offrait les points de bonus de la Power Stage, Dani Sordo comptait donc 3’’ de marge sur Thierry Neuville. Autant dire… pas grand-chose !

Plus rapide dans les deux premiers ‘splits’, Dani voyait son rival reprendre l’avantage à mi-spéciale !!!

À égalité à quatre kilomètres de l’arrivée, les deux pilotes provoquaient quelques sueurs froides au parc d’assistance. C’est finalement Neuville qui craquait en partant à la faute :

Dani s’imposait avec 53’’ d’avance !

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-victoire-de-la-DS3-CITROEN-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-victoire-de-la-DS3-CITROEN-DE-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

 

« C’est fantastique de remporter cette première victoire après une bagarre aussi intense », exprimait-il avec un large sourire.

Poursuivant :

« Nous n’avions pas d’autre choix que de maintenir la pression et c’est Thierry qui a été contraint de lâcher prise. La course n’avait pas spécialement bien débuté pour nous, mais nous avons travaillé tous ensemble pour progresser. Nous avons fait le plus difficile hier, mais il fallait confirmer aujourd’hui et c’est ce que nous avons fait. Cette première victoire, je l’ai, mais maintenant j’en veux plus ! »

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-VITROEN-de-Mikko-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-CITROËN-de-Mikko-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI.

 

Loin devant le quatrième, Mikko Hirvonen ne disputait pas la même course que les duettistes. Adoptant un rythme prudent dicté par les temps intermédiaires, il assurait sa troisième place jusqu’à l’arrivée. Sur le podium pour la première fois depuis le Rallye du Portugal, le Finlandais savourait l’instant :

 

WRC-2013-HIRVONEN-Portrait

WRC-2013-HIRVONEN-Portrait

 

 

« Je suis surtout content que Dani remporte enfin sa première victoire. De tous les pilotes du WRC, c’est lui qui le méritait le plus ! Mon résultat permet à l’équipe de remonter au Championnat du Monde des Constructeurs, cela promet une fin de saison intéressante. J’irai en Australie pour gagner à mon tour ! »

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-Yves-MATTON-et-Carlos-SAINZ-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-Yves-MATTON-et-Carlos-SAINZ-Photo-Jo-LILLINI

 

« C’est une journée formidable pour toute l’équipe », concluait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing.

Il expliquait :

« Dani a disputé tellement de courses avec nous que nous tenions tout particulièrement à lui offrir la possibilité de remporter une manche de Championnat du Monde. Ce succès permet à Citroën de maintenir son invincibilité en Allemagne et démontre également que la DS3 WRC peut aussi gagner sans Sébastien Loeb. Nous avons eu raison de ne jamais baisser les bras, et nous attaquons la dernière partie de la saison avec l’intention de défendre nos chances jusqu’au bout ! »

 

 

Ombre et lumière pour Volkswagen à domicile

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-VW-Polo-de-Jari-Matti-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-VW-Polo-de-Jari-Matti-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

 

Ce Rallye d’Allemagne – où Volkswagen se produisait à domicile – a été le seul, depuis les débuts de la marque en Championnat du monde en janvier 2013 lors de la manche d’ouverture du mondialWRC le Monte Carlo dans lequel le résultat a été pour la première fois en-deçà de ses attentes. Il a été le premier, au cours d’une saison où Volkswagen avait remporté jusque-là six rallyes sur huit, au terme duquel les machines allemandes n’ont pas figuré sur le podium !

En dépit de cela, les leaders des Championnats pilotes et copilotes, le duo Sébastien Ogier-Julien Ingrassia et la paire Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila ont mené, à un moment ou à un autre, ce Rallye d’Allemagne suivi par quelque 200.000 spectateurs.

Et malgré tout, Volkswagen peut faire valoir quelques statistiques élogieuses après coup : huit des quinze épreuves spéciales effectivement courues dans ce rallye purement asphalte sont revenues aux Polo R WRC. De plus, au moins un pilote de la marque a terminé chaque fois parmi les trois premiers en spéciales.

La victoire de Dani Sordo en Allemagne permet à Citroën de demeurer invaincu sur le goudron depuis près de dix ans.

 

 WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-OGIER-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-OGIER-Photo-Jo-LILLINI

 

Latvala-Anttila ont terminé cette 9e manche du Championnat à la 7éme place, tandis qu’Ogier-Ingrassia ont été classés 17 éme

Le Dr Heinz-Jakob Neußer, qui est à la tête du développement technique de Volkswagen, en charge du programme Motorsport confiait :.

« Le Rallye d’Allemagne était ma première visite dans le cadre de mes nouvelles  fonctions et je suis impressionné par l’approche très professionnelle de la marque, et par la compétence des ingénieurs et des mécaniciens. En raison des conditions météorologiques défavorables, nous avons dû composer avec différentes remises en question. Les mécaniciens ont fait des prouesses afin de remettre les voitures en parfaite condition pour la Power Stage finale, dans laquelle nous avons pu décrocher les points du bonus. Nous avons aussi remporté huit des quinze chronos du rallye, démontrant ainsi la compétitivité des Polo R WRC et la qualité des efforts déployés par nos pilotes. Nous attendons maintenant les prochains rallyes et ferons tout notre possible pour ramener le titre mondial des Constructeurs à Wolfsburg ».

Pour sa première saison, Volkswagen demeure au commandement dans les trois catégories au plus haut niveau du WRC, après neuf des treize manches du Championnat du monde. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia possèdent toujours une large avance chez  les Pilotes et les Coéquipiers. Tous deux se verront offrir une deuxième balle de match dans trois semaines en Australie (12-15 septembre).

 

 WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-de-Thierry-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.


WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-de-Thierry-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

 

Avant ce 10éme rendez-vous de la saison, ils possèdent 75 points d’avance sur l’équipage Ford et formé des Belges Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul deuxiémes du classement provisoire.

Et, également excellents dauphins  ce dimanche et qui ont lutté jusqu’au bout, jusqu’à l’ultime spéciale pour tenter de l’emporter.

S’ils parviennent à porter l’écart à 84 points ou plus après le Rallye d’Australie, le duo Ogier-Ingrassia, ne pourra plus être rejoints.

Volkswagen reste par ailleurs en tête du championnat Constructeurs, avec 26 points d’avance sur Citroën.

 

Ogier-Ingrassia remportent la Power Stage et limitent les dégâts.

 WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-de-Sebastien-OGIER-Julien-Ingrassia-photo-Jo-LILLINI.


WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-de-Sebastien-OGIER-Julien-Ingrassia-photo-Jo-LILLINI.

 

Le Rallye d’Allemagne avait pourtant bien commencé pour les leaders du Championnat.

Après s’être adjugé les deux spéciales du premier jour, ils ont abordé la deuxième journée en tête du classement général. Mais les deux Français ont été piégés dans un secteur particulièrement glissant, endommageant la suspension dans la touchette qui s’en est suivie. Et ils se sont retrouvés à pied pour le reste de la journée….

Conformément au règlement « Rally 2 », ils ont été autorisés à repartir samedi et ont signé trois temps scratch sur cinq possibles. Dimanche, la Power Stage a apporté un peu de baume sur leurs plaies. Avec le meilleur chrono dans cette dernière spéciale de la journée, dotée de points de bonus (3,2,1) aux trois premiers, ils ont ainsi ajouté trois points de plus à leur score, le portant de 181 à 184 pts.

 

Une performance non payée de retour : Latvala/Anttila en grande forme sur le goudron.

 WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-de-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-de-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI

 

La meilleure performance de Jari-Matti Latvala et de son coéquipier Miikka Anttila à ce jour sur l’asphalte n’a pas été payée de retour. Après avoir pris la tête au début de la  deuxième journée, les Finlandais ont continué à pousser leur avantage jusqu’à la onzième spéciale, « Arena Panzerplatte ».

Là, un dérapage a envoyé la Polo R WRC n° 7 contre l’un de ces fameux blocs de ciment (« Hinkelsteine ») qui bordent la piste, empêchant la porte droite de se fermer correctement. Si bien que dans la spéciale suivante (ES 12, Stein & Wein 2), le coéquipier devait la retenir de la main droite, tandis qu’il tournait chaque page de son carnet de route de la main gauche !

A la suite d’un temps de retard dans l’annonce de la note, la voiture est partie en glissade contre une pile de bois et les deux hommes ont été contraints à l’abandon.

Tout comme leurs équipiers la veille, ils sont repartis sous le régime « Rally 2 » et ont glané quelques points précieux pour le compte de Volkswagen dans les trois Championnats. Ils ont aussi marqué un point supplémentaire en terminant troisième de la Power Stage.

 

Élimination prématurée de Mikkelsen-Markkula

WRC-2013-Mikko-Markkula-A-gauche-et-Andreas-Mikkelse

WRC-2013-Mikko-Markkula-A-gauche-et-Andreas-Mikkelsen

 

Quant au 3éme larron, le Norvégien, Andreas Mikkelsen, épaulé par le Finlandais Mikko Markkula, le tandem  a déclaré forfait en raison de la blessure du coéquipier. Markkula souffrait en effet d’une double fracture vertébrale – 7éme vertèbre fracturée et 8 éme fêlée – depuis le Rallye de Finlande trois semaines plus tôt, mais le diagnostic n’a pu être effectué que juste avant le départ du Rallye d’Allemagne, amenant Volkswagen Motorsport à prendre cette décision, à la fois pour raisons de santé mais aussi de sécurité.

Mikko s’était effectivement plaint de douleurs au bas du dos en Finlande, lesquelles se calmèrent quelques jours plus tard.

Elles se manifestèrent à nouveau en Allemagne, le lundi des reconnaissances. L’équipe décida alors de lui faire passer une IRM qui confirma les blessures et provoqua le forfait de l’équipage.

 

 Patrons, célébrités et autres VIP : Volkswagen accueille de très nombreux invités dans « son » rallye.

WRC 2013 ALLEMAGNE POLO VW de Sebastien OGIER Julien Ingrassia photo Jo LILLINI

WRC 2013 ALLEMAGNE POLO VW de Sebastien OGIER Julien Ingrassia photo Jo LILLINI

 

Les acteurs allemands Erol Sander et Ingo Naujoks ne se sont pas fait prier pour vivre quelques moments forts de l’action dans et autour de Trèves. Pas plus que le présentateur vedette Andrea Kaiser et le para de l’extrême Félix Baumgartner, lesquels, aux côté de têtes couronnées de la course automobile comme Carlos Sainz, Luis Moya et Jacky Ickx, ont croisé les doigts pour la réussite du team Volkswagen. Mario Kotaska, le célèbre Chef de la télévision, a de son côté fait en sorte qu’il y ait suffisamment de saucisses au curry pour tout le monde sur les buffets qu’il avait soigneusement disposés.

Ont également rendu visite aux pilotes de grands patrons de Volkswagen, parmi lesquels le Dr Heinz-Jakob Neußer, qui a succédé au Dr Ulrich Hackenberg à la tête du Développement technique de la marque.

L’ambassadeur Volkswagen Félix Baumgartner avait pour sa part une autre raison de se réjouir : sa nouvelle voiture de fonction lui a été remise au parc d’assistance Volkswagen. Il s’agit d’un Touareg TDI, animé par un V8 4.2 litre de 340 chevaux !

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2013-ALLEMAGNE-LATVALA-portrait-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-LATVALA-portrait-Photo-Jo-LILLINI

 

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)

« Commençons par le positif : j’ai personnellement progressé sur l’asphalte. Je n’avais jamais été en tête d’un rallye de cette nature jusqu’ici, et les temps montrent que je marche de mieux en mieux sur ce terrain. Naturellement, il y a encore des progrès à faire, mais je suis content d’avoir pu ramener quelques points pour le Team dans le cadre du Championnat Constructeurs après la déconvenue d’hier, même si mon propre résultat est loin d’être parfait. Néanmoins, je vais aborder les prochains rallyes avec confiance, et je ferai tout mon possible pour donner les meilleures chances de succès à mon équipe dans cette compétition. Je suis heureux pour Dani Sordo, qui fête sa première victoire en WRC ici en Allemagne. J’imagine ce qu’il peut ressentir à l’instant. Il mérite sa victoire. »

 

 WRC-2013-Sébastien-Ogier

WRC-2013-Sébastien-Ogier

 

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8) enchaine :

« Bien sûr, les choses n’ont pas pris la tournure que nous aurions souhaité, mais nous avons bien limité les dégâts. La victoire dans la Power Stage à la fin constitue beaucoup  plus qu’un lot de consolation, et pourrait éventuellement s’avérer très importante au moment de faire les comptes. Je m’excuse auprès du Team de n’avoir pas été en mesure de gagner ici, à la maison. Je suis très heureux pour Dani Sordo, car les choses n’ont pas été faciles pour lui jusque-là, et une première victoire en WRC, c’est quelque chose ! Place maintenant au Rallye d’Australie : Julien et moi allons essayer de le taquiner de près, ce titre mondial. »

 

WRC 2013- MIKKELSEN Portrait.

WRC 2013- MIKKELSEN Portrait.

 

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9)  concluant :

« J’attendais impatiemment ce Rallye d’Allemagne et je suis vraiment déçu d’avoir été obligé de déclarer forfait, surtout ici sur les terres de Volkswagen… Mais la santé de Mikko était clairement prioritaire. J’espère qu’il va se rétablir rapidement de sa double fracture et que nous allons nous retrouver très vite en Championnat du monde. Lui et moi avons mis au point un nouveau système de notes, avec lequel lui seul est familiarisé. C’est pourquoi il n’a pas été possible d’envisager son remplacement si peu de temps avant le départ. Au moins avons-nous pu effectuer les reconnaissances, et cela nous sera utile dans la perspective des futures éditions. »

 

WRC 2013 FINLANDE JOST CAPITO et SEB OGIER

WRC 2013 FINLANDE JOST CAPITO et SEB OGIER

 

Quant au patron, Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, lui il précisait :

« Gagner huit des quinze épreuves spéciales au programme est une grande satisfaction, et correspond à ce que nous espérions avant le départ du Rallye d’Allemagne. La Polo R WRC est bel et bien compétitive sur le goudron. Néanmoins, cette course sur notre terrain ne s’est pas passée comme nous l’imaginions, ou tout au moins comme nous espérions qu’elle se déroulerait. C’est pour nous une déception. Sébastien Ogier et Jari Matti Latvala ont tous deux figuré en tête du rallye à un moment donné, et tous deux ont été contraints à l’abandon alors qu’ils menaient. Nous étions près de la victoire, mais elle nous a échappé à cause de quelques petites erreurs. En matière de sport, toutefois, il est impossible de programmer le succès, et rien n’est jamais acquis. C’est particulièrement le cas en WRC, où chaque petit détail compte, et dans lequel vous n’avez pas droit à l’erreur. C’est précisément ce qui fait l’attrait de ce sport. Nous allons maintenant travailler dur pour retrouver le chemin du succès en Australie. Je voudrais aussi féliciter Dani Sordo pour cette toute première victoire qu’il méritait amplement depuis longtemps. »

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-de-Sebastien-OGIER-et-Julien-Ingrassia-photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-VW-POLO-de-Sebastien-OGIER-et-Julien-Ingrassia-photo-Jo-LILLINI

 

Au classement provisoire du Championnat, Ogier totalise ce dimanche soir 184 points et devance Neuville qui en compte lui, 109 et Latvala, 98 pts.

Suivent Sordo avec 96 pts et Hirvonen, 88.

Sébastien Loeb qui n’a disputé que trois manches pointe au 6éme rang avec 66 pts scorés ! Grace à ses deux victoires décrochées au Monte Carlo et en Argentine et à sa seconde place en Suède.

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et Teams

 

 WRC-2013-ALLEMAGNE-CITROEN-DE-SORDO-DEL-BARRIO-1-er-dimanche-28-aout-Photo-Jo-LILLINI.


WRC-2013-ALLEMAGNE-CITROËN-DE-SORDO-DEL-BARRIO-1-er-dimanche-28-août-Photo-Jo-LILLINI.

 

Classement final 

1. Dani Sordo-Carlos del Barrio (Espagne) Citroën DS3, en 3h 15’ 19’’ 4

2. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (Belgique) Ford Fiesta RS, à 53’’

3. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (Finlande) Citroën DS3, à 2’ 36’’ 6

4. Martin Prokop6Michal Ernst (Tchéquie) Ford Fiesta RS, à 8’ 00’’ 8

5. Robert Kubica6Maciek Baran (Pologne) Citroën DS3, à 9’ 01’’ 3 (1ers WRC2)

6. Elfyn Evans-Giovanni Bernacchini (GB/Italie), Ford Fiesta RS WRC2, à 9’ 14’’ 2;

7. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Finlande) Volkswagen Polo, à 9’ 55’’ 0

8. Hayden Paddon-John Kennard (GB) Škoda WRC2 , à 13’ 01’’ 2

9. Mads Østberg-Jonas Andersson (Norvège-Suède) Ford, à 13’ 28’’ 1

10. Evgeny Novikov-Ilka Minor (Russie-Autriche) Ford, à 15’ 17’’ 9

15. Sébastien Chardonnet – Thibaut De La Haye (France) Citroën DS3 R3T  à 24’13’’2 

17. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (France) Volkswagen Polo, à 26’ 48’’ 9

 

Classement de la Powerstage 

1. Sébastien Ogier,  en 15’ 37’’ 9

2. Dani Sordo à 3’’9

3. Jari-Matti Latvala  à 11’’6

 

 

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-FORD-FIESTA-RS-de-Thierry-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-La-FORD-FIESTA-RS-de-Thierry-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-CITROEN-de-Robert-KUBICA-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-CITROEN-de-Robert-KUBICA-Photo-Jo-LILLINI

RC-2013-ALLEMAGNE-FORD-EVANS-Photo-Jo-LILLINI.

RC-2013-ALLEMAGNE-FORD-EVANS-Photo-Jo-LILLINI

 WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-MARTIN-PROKOP-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-MARTIN-PROKOP-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-MADS-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-MADS-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI.

 WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-CITROEN-CHARDONNET-DE-LA-HAYES-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-ALLEMAGNE-DS3-CITROEN-CHARDONNET-DE-LA-HAYES-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-de-EVGENY-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-ALLEMAGNE-FORD-de-EVGENY-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI.

WRC

About Author

gilles