F1. VETTEL DOMINE LE GP DE BELGIQUE AVEC UNE STRATEGIE A DEUX ARRETS

 

F1-2013-BELGIQUE-RED-BULL-RENAULT-de-VETTEL-photo-RENAULT

F1-2013-BELGIQUE-RED-BULL-RENAULT-de-VETTEL-photo-RENAULT

 

Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull-Renault a signé le 31ème succès de sa carrière lors du Grand Prix de Belgique, sur le tracé le plus long de la saison 2013.

Seconde victoire sur le toboggan Ardennais de Spa-Francorchamps et 5éme triomphe de la saison 2013.

Ce dernier succès en date de l’Allemand, acquis grâce à une stratégie à deux arrêts, lui permet de rejoindre Nigel Mansell quant au nombre de victoires en Grand Prix.

Le pilote désormais âgé de 26 ans a également signé le meilleur tour en course en pneus durs, après avoir pris la tête de la course depuis la seconde place de la grille.

Grace à cette victoire, le triple Champion du monde et leader du Championnat 2013, augmente encore un peu plus son avance au championnat du monde possédant dorénavant avec 197 points, la bagatelle de 46 points d’avance sur son suivant immédiat, l’Espagnol Fernando Alonso, brillant second ce dimanche après-midi au volant de sa Ferrari. Et qui en comptabilise, lui, 151 pts.

 

F1 2013 BELGIQUE MERCEDES HAMILTON EN POLE Photo PIRELLI

F1 2013  – GP de BELGIQUE – MERCEDES HAMILTON EN POLE – Photo PIRELLI

 

Derrière, Lewis Hamilton, qui complète le podium Spadois fait la bonne opération totalisant maintenant 139 points et dépassant Kimi Räikkönen, contraint à l’abandon pour la 1ére fois depuis 27 GP  et qui ne score aucun point, gardant son compteur à 134 unités. Et qui  gros perdant de cette manche Belge, glisse à la quatrième place.

Hamilton qui lâchait :

« Red Bull et Ferrari étaient tout simplement meilleures que nous »

 

F1-2013-BELGIQUE-VETTEL-1er-25-août-photo-PIRELLI.

F1-2013-BELGIQUE-VETTEL-1er-25-août-photo-PIRELLI.

 

De son côté, Vettel interrogé par l’ancien pilote , l’Ecossais David Coulthard précisait :

« Notre tactique était parfaite et j’ai pu passer Lewis dès le premier tour. Ma voiture a bien marché, nous avions une vitesse incroyable, et cela a permis de gérer assez facilement. »

Et Seb, enchaînait :

« On craignait la pluie dans les derniers tours, mais elle n’est pas arrivée, aussi la fin de course n’a pas été stressante. On a apprécié, dans le cockpit comme sur le pitwall. C’est toujours un plaisir de gagner sur ce fantastique circuit. Chapeau à toute l’équipe. Cela renforce évidemment nos positions aux classements, mais les championnats sont loin d’être joués puisqu’il reste encore huit Grands Prix à disputer. »

Mais avec ses 46 points d’avance l’équivalent de prés de deux victoires – 25 points par succès – le leader du Championnat peut voir venir…

Vettel au classement des pilotes le plus victorieux en GP, n’est plus devancé que par Alonso avec 32 victoires,  Ayrton Senna, 41, puis Alain Prost 51 et Michael Schumacher  qui demeure le pilote qui est le plus monté sur la plus haute marche des podiums qu’il a gravi à 91 reprises !!!

 

F1-2013-BELGIQUE-FERRARI-ALONSO

F1-2013-BELGIQUE-FERRARI-ALONSO

 

Alonso qui finit second, a quant à lui, utilisé la même stratégie avec deux pits-stop, pour se hisser de la neuvième place sur la grille à la seconde place à l’arrivée.

L’Espagnol est en effet passé à deux reprises aux stands, chaussant le mélange medium pour ses deux premiers relais, avant de passer les durs au 28ème passage lors d’un arrêt long de seulement 2’’6 !

Redescendu du podium, il expliquait :

«  Nous devions regagner quelques places car nous n’étions pas dans le coup hier lors des essais. Aujourd’hui, tout s’est bien passé dès le départ, le rythme de la voiture était assez bon pour dépasser quelques concurrents. Mais une fois remonté à la deuxième place, cela a commencé à devenir un petit peu ennuyeux… Je ne pouvais pas me battre avec Sebastian Vettel et je n’étais menacé par personne. »

Et Alonso d’ajouter :

« C’était un week-end important pour l’équipe. Nous sommes arrivés très motivés ici et nous aimerions pouvoir donner le sourire à tous nos fans à Monza pour le Grand Prix d’Italie »

 

La course s’est disputée par une température ambiante de 19°C (25°C en piste). En dépit d’estimations de risques de pluie de 60% pour la course, les conditions sont restées stables depuis le départ jusqu’à l’arrivée.

Tous les pilotes ont pris le départ en gomme medium, à l’exception des deux Marussia de Max Chilton et Jules Bianchi, de la Toro Rosso de Daniel Ricciardo et de la Sauber d’Esteban Gutierrez.

Le premier pilote à passer par les stands fut le pilote Sauber, Nico Hülkenberg, au 9ème tour, pour chausser son premier train de durs.

Vettel, lui, s’est arrêté cinq tours plus tard, alors qu’il était en tête du peloton, et a chaussé le mélange medium, pour reprendre la piste en seconde position. L’Allemand reprit la tête avant son dernier arrêt pour un train de durs, au 30ème tour. Une stratégie qui permit au pilote Red Bull de mener la course de bout en bout.

Au volant de l’autre Red Bull- Renault, l’Australien Mark Webber a lui aussi adopté une stratégie à deux arrêts, passant les durs lors de son premier arrêt et terminant la course chaussé du mélange medium. L’Australien boucle la course au cinquième rang.

 

F1-2013-ROMAIN-GROSJEAN-LOTUS-RENAULT.j

F1-2013-ROMAIN-GROSJEAN-LOTUS-RENAULT.j

 

Le seul pilote à avoir tenté une stratégie à un seul arrêt est le Français Romain Grosjean, dont la Lotus-Renault , se classe  finalement 8ème.

Le mieux placé des pilotes ayant pris le départ en durs est le jeune Australien de la Scuderia Toro Rosso, Daniel Ricciardo, 10ème après s’être élancé depuis la 19ème place de la grille. Le pilote Toro Rosso a également terminé la course avec le mélange medium.

 

 F1 2013 PIRELLI Paul Hembery portrait


F1 2013 PIRELLI Paul Hembery portrait

 

A l’arrivée Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport  confiait :

« Avec des qualifications qui se sont achevées sur une piste humide hier, les pilotes étaient autorisés à choisir le mélange pneumatique de leur choix pour le départ de la course, ouvrant ainsi encore plus largement le nombre de stratégies possibles. Certains pilotes et certaines équipes ont choisi de profiter de cette opportunité au maximum aujourd’hui, comme particulièrement Red Bull et Sebastian Vettel, qui ont contrôlé la course. On a également pu voir de très bonnes stratégies depuis le fond de la grille, permettant à de nombreux pilotes d’améliorer leur position de départ. Après les conditions météo assez incertaines du weekend, nous avons assisté à un Grand Prix de Belgique plutôt linéaire, avec des conditions sèches depuis le départ jusqu’à l’arrivée et sans aucune intervention de la voiture de sécurité. Mais Spa reste probablement le test pneumatique ultime en Formule 1, avec ses longs tours et ses importantes charges d’énergie. Ce week end, la performance et la durabilité de nos pneus après une course très disputée, sur l’un des circuits les plus emblématiques au monde, ont parfaitement répondu à nos attentes ».

 

Aurélie ELBAZ

Photos : PIRELLI et TEAMS

 

LE CLASSEMENT DU GP DE Belgique

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB9-Renault) 44 tours

2 – Fernando Alonso (Ferrari F138) à 16″869

3 – Lewis Hamilton (Mercedes W04) à 27″734

4 – Nico Rosberg (Mercedes W04) à 29″872

5 – Mark Webber (Red Bull RB9-Renault) à 33″845

6 – Jenson Button (McLaren MP4/28-Mercedes) à 40″794

7 – Felipe Massa (Ferrari F138) à 53″922

8 – Romain Grosjean (Lotus E21-Renault) à 55″846

9 – Adrian Sutil (Force India VJM06-Mercedes) à 1’09″541

10 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR8-Ferrari) à  1’13″470

11 – Sergio Perez (McLaren MP4/28-Mercedes) à 1’21″936

12 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 1’26″740

13 – Nico Hulkenberg (Sauber C32-Ferrari) à 1’28″258

14 – Esteban Gutierrez (Sauber C32-Ferrari) à 1’40″436

15 – Valtteri Bottas (Williams FW35-Renault) à 1’47″456

16 – Giedo Van der Garde (Caterham CT03-Renault) à 1 tour

17 – Pastor Maldonado (Williams FW35-Renault) à 1 tour

18 – Jules Bianchi (Marussia MR02-Cosworth) à 2 tours

19 – Max Chilton (Marussia MR02-Cosworth) à 2 tours

 

Meilleur tour : Sebastian Vettel, en 1’50″756

Abandons

26° tour : Paul Di Resta

25° tour : Kimi Raikkonen

6°  tour : Charles Pic

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

 

1.Vettel  : 197 points – 2.Alonso : 151 – 3.Hamilton : 139 – 4.Raikkonen : 134 – 5.Webber : 115 – 6.Rosberg : 96 – 7.Massa : 67 – 8.Grosjean : 53 – 9.Button : 47 – 10.Di Resta : 36 – 11.Sutil : 25 – 12.Perez : 18 – 13.Vergne : 13 – 14.Ricciardo : 12 – 15.Hulkenberg : 7 – 16.Maldonado : 1.

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

 

1.Red Bull-Renault : 312 points – 2.Mercedes : 235 pts – 3.Ferrari : 218 pts – 4.Lotus-Renault : 187 pts – 5.McLaren-Mercedes : 65 pts – 6.Force India-Mercedes : 61 pts – 7.Toro Rosso-Ferrari : 25 pts – 8.Sauber-Ferrari : 7 pts – 9.Williams-Renault : 1 pt.

 

F1

About Author

gilles