LES AMIS DE DELAGE PRESENTENT LE 23 ème RALLYE DU CLUB DES MARQUES

Diapositive4

Chacun d’entre nous le constate, la compétition automobile voit son centre de gravité se déplacer, insensiblement, mais inexorablement vers l’Historique ou le Classic et, tous les rassemblements présentations, rallyes, circuits ou concours accueillant des voitures d’avant guerre ou des années 70, connaissent un succès considérable auprès d’un public averti ou non, mais toujours enthousiaste.

DSC_4894

 

L’association du Club des marques n’a pas attendu cet engouement pour militer en faveur des glorieuses voitures produites par : Facel Vega, Hispano Suiza, Hotchkiss, Lorraine Dietrich, Panhard & Levassor, Salmson, Talbot, Voisin, Bugatti,  Delahaye et Delage.

Diapositive5

 

Dans un premier temps, les collectionneurs-propriétaires aimaient à se retrouver entre eux de manière informelle. L’envie de se rencontrer pour parler de leur marque favorite et admirer les voitures des autres marques françaises d’antan, évolua rapidement vers un plaisir partagé de rouler ensemble.
Et puis, la très huppée association du Club des marques décida, voilà, près de 25 ans, d’organiser chaque année un rallye dont l’organisation est confiée à tour de rôle au club d’une marque.
C’est ainsi que le club TALBOT convia les membres de l’association à CHANTILLY en 2010, le club VOISIN regroupa les collectionneurs au Pays de LAON en 2011, alors que le club BUGATTI organisa le rallye en Alsace, naturellement, en 2012.

 DSC_2717 (1)

 

En 2013 avec les amis de DELAGE ce sera Nantes et sa belle région.
En fait, chaque club en charge de l’organisation fait appel à l’Agence de communication IRIS qui a la grande expérience du PARIS-PEKIN notamment, pour le montage technique de l’opération.
C’est ainsi que Christine ARNAL responsable de cette agence nous parle de cet événement à venir :
«  Les Amis de Delage ont donc décidé de visiter le pays nantais du jeudi 3 octobre au dimanche 6 octobre prochain.
La Baule fut un temps envisagé comme base de départ du Rallye mais des problèmes de logistique nous ont conduit à débuter ce périple touristique à Nantes. J’ai réalisé les reconnaissances et puis vous donner les grandes lignes du parcours avec donc, les retrouvailles le jeudi à Nantes et installation au Radisson Blu, l’ancien Palais de justice magnifiquement restauré et reconverti. »

DSC_5288

 

« Par rallye, il ne faut pas entendre une épreuve pure et dure comme le Paris Pékin, mais pour notre Club des marques c’est plus l’occasion d’un cortège de magnifiques voitures allant se promener du côté de Saint Nazaire, Presqu’ile de Guérande, Marais salants, Grande Brière, Vendée, Pays du Muscadet, Bords de Loire. Ainsi, le vendredi nous tournerons dans le secteur de Pornichet, le samedi ce sera Clisson et Goulaine et le dimanche le lac de Grand lieu et ses 300 espèces d’oiseaux et le château du Cop Choux à Mouzeil. »

 

Delage D8 120 S 1938

 

L’esprit qui prévaut dans cette affaire, c’est de se retrouver, mais aussi l’une occasion de passer un week-end prolongé entre amis, tous aussi passionnés les uns que les autres, au volant de l’une de ces magnifiques voitures des marques françaises disparues.

Pour l’heure,  quelques 50 équipages sont inscrits mais, comme le lancement de l’opération a été un peu tardif, ne doutons pas que quelques « mordus » vont encore venir grossir les rangs de cette fabuleuse caravane.

Pour le public, notez bien ces dates, (3 au 6 octobre) car vous pourrez voir passer et admirer dans la région ces voitures authentiques, belles, rares et majestueuses.

 

Delage D4 1933

 

LOUIS DELAGE

 

Diapositive1

Nous ne pouvons pas terminer cette présentation sans présenter en quelques lignes Louis DELAGE, à qui nous rendons hommage par l’image, en n’ayant retenu que des photos de ses voitures pour illustrer notre sujet.
Louis DELAGE nait en 1874 à Cognac. A 20 ans il sort Ingénieur des Arts et Métiers. Passionné d’automobile il s’essaie dans diverses sociétés avant d’arriver chez PEUGEOT.
En 1905 Louis DELAGE crée à Levallois la société des automobiles DELAGE.

Pour des questions de simplification ou déjà de marketing, on ne marque plus l’accent circonflexe sur le nom originel : Delâge.

Avec l’ami Augustin LEGROS, un copain des Arts et métiers, DELAGE sort la Type A assortie de la célèbre devise : « ne faire qu’une chose mais la faire bien.»

Rapidement la compétition paraît nécessaire à DELAGE pour la promotion de la marque. En 1909 DELAGE fabrique aussi ses moteurs pour battre en brèche la suprématie PEUGEOT dans la Coupe de BOULOGNE.

Diapositive3
Les moteurs DELAGE évoluent, les voitures gagnent en course et les retombées commerciales ne se font pas attendre …Pourtant, la guerre arrive ! Louis DELAGE reconvertit son usine en fabrique d’obus, qui éclateront à la figure des artilleurs !

Une nouvelle voiture, la CO sortira en 1919. L’évolution se poursuit avec des moteurs do uble allumage par magnéto et soupapes en tête. Les voitures de luxe et de compétition font bon ménage et l’aiguillon de la course pousse à la sortie d’un moteur qui ne gagne pas en course mais établit à MONTHLERY le record du monde vitesse ( 220 kilomètres/heure).

Diapositive2

 

Les réglementations évoluant vite (déjà à cette époque !) DELAGE sort un huit cylindres de 170 cv et monté dans des autos qui utilisent déjà l’aluminium, les victoires fleurissent. Pourtant, en 1928, DELAGE, agacé par les changements incessants de réglementation vend ses voitures de course à des pilotes comme : CHIRON, BRADLEY, CAMPBELL…

Les modèles D4 et D6 visent toujours le très haut de gamme, tout comme la D8 qui malgré son moteur 8 cylindres de 4000 cm3 et 105 cv, a du mal à trouver sa clientèle de très haut de gamme. La volonté de Louis DELAGE de surpasser HISPANO SUIZA ne suffira pas à enrayer un déclin, amorcé lors de la mutualisation des organes entre les D4, D6 et D8. Le contexte économique dégradé, l’absence de réseau de vente, et des méthodes de fabrication trop coûteuses et dépassées, entriane la faillite en 1935.

Revendue à un financier, la marque échoit ensuite à DELAHAYE et Louis DELAGE devient directeur de l’usine DELAGE. La marque tutoie à nouveau le luxe, mais son directeur lassé par une vie personnelle tourmentée se tourne vers le spiritisme et se mue en pèlerin… Louis DELAGE meurt le 14 décembre 1947 dans le plus total dénuement.

 

SCAN0127

 

Alain MONNOT
Photos : Auto Classique Touraine, Club des amis de Delage et fournies par IRIS Conseil

Pour les retardataires : dernières inscriptions possibles jusqu’au lundi 2 septembre minuit !
Seule condition impérative : posséder une voiture de l’une des 11 grandes marques disparues …
Avis aux amateurs, il est encore temps !
Contact Rallye : Joël Fontaine – e-mail : jfo1807@aol.com

Sport

About Author

admin