MOTOGP:MARC MARQUEZ VU PAR LES DIEUX…

 

 

A la fin de la semaine, aura lieu de GP d’Indianapolis. Quelques uns des plus grands pilotes de GP de vitesse moto ont raconté à nos confrères anglais de MCN ce qu’ils pensent de Marc Marquez… Peut-être que finalement, les tueurs qu’ils ont été ou sont toujours en piste sont devenus un peu humains avec l’âge, mais ce qu’ils disent est assez beau. Bon, on ne peut exclure une certaine dose de  faux cul dans ces propos mais tout de même, ça sent bon le « bienvenu dans le club ! »…

 

VALENTINO ROSSI GRAND SEIGNEUR…

ROSSI GRAND CRU

ROSSI GRAND CRU

 

« Il a tout le potentiel pour devenir le plus grand de tous les temps, il peut même gagner plus de courses que moi parce qu’il est très doué et en plus de ses grandes qualités, il est également très jeune. C’est un peu tôt pour en être sûr à 100% mais il en a la possibilité… »

Pour mémoire, Rossi c’est neuf titres et 106 victoires…

 

KENNY ROBERTS,LE « KILLER »

KENNY ROBERTS

KENNY ROBERTS

 

Kenny Roberts, lui, est le dernier pilote à avoir décroché le titre mondial en 500 lors de sa première année dans la cylindrée, c’était en 1978…

« Je pense que mon très vieux record peut être battu cette année. Marc illumine le MotoGP, il est exceptionnel. Il est très rapide en courbes, il prend des angles incroyables, j’ai d’ailleurs d’abord douté de lui car cela paraissait impossible de rester en selle dans ces conditions ! Vu les angles qu’ils prennent et les motos sur lesquelles ils roulent, ils peuvent se retrouver en l’air un paquet de fois, et il faut toujours avoir ça présent à l’esprit ! Prendre un angle pareil et tourner encore la poignée de gaz sans aucune trouille tient du prodige ! S’il roule toute la fin de saison comme il roule en ce moment, il sera titré ! Pour moi, laisser mon record à un type comme lui c’est gratifiant ! Je suis même étonné qu’il ne soit pas plus devant les autres que cela, mais il est peut-être encore un peu respectueux des autres ! »

 

KEVIN SCHWANTZ LE MIROIR: 

KEVIN SCHWANTZ

KEVIN SCHWANTZ

 

Kevin Schwantz est Champion du Monde en 1993 et a 25 victoires en 500 à son actif...  

 « Ce garçon là déborde de confiance et c’est exactement ce qui est nécessaire quand vous courez sur un circuit comme Laguna Seca, sur lequel il avait probablement seulement roulé sur un jeu vidéo ! Mais la video ne vous prépare pas au saut dans le vide qu’est le virage Cork Screw, comme d’ailleurs toutes les autres courbes de ce circuit ! En fait Marquez est un gosse qui court à chaque tour comme dans un jeu. Je ne crois pas qu’il pense au titre, même pas à la prochaine course. Il pense juste à ce qui est devant lui et c’est ce que j’aime tellement chez ce pilote. Les angles qu’il prend sont évidemment tarés, c’est du courage à l’état pur. Quand je courais, je pensais être un géant blindé, j’ai vite su que je ne l’étais pas, en fait je crois qu’il est seulement un jeune garçon, qui a été devant, qui a gagné des courses, qui pense qu’il peut en gagner d’ autres et pour l’instant, il ne s’est pas trompé…

 

WAYNE RAINEY L’OEIL DE LYNX:

WAYNE RAINEY

WAYNE RAINEY

 

Wayne Rainey est triple Champion du Monde 500. Il pense que Marquez sera le pilote de référence dans les années à venir après l’avoir observé de près en Californie.

« Marquez s’en fout de sentir sa moto partir dans tous les sens et c’est génial de le voir comme ça ! Et si sa moto ne se barre pas n’importe où, il met du gaz jusqu’à ce que ça se passe comme ça, et bien entendu, il contrôle toujours le truc. En fait, c’est quand la moto se barre que Marc sait où il en est… Si ça ne se barre pas c’est que tu n’es pas au maximum… Marc est un type plein d’enthousiasme, de jeunesse et de talent. Il s’amuse partout et cette combinaison de talent et de jeu font sa force. C’est le pilote du futur et il va être l’homme à battre pendant un sacré bout de temps. C’est à Laguna Seca que je l’ai vraiment regardé de près, il est plus agressif sur les freins que le reste du plateau et surtout, il se sert de ses deux pneus en même temps, bien mieux que tous les autres. En plus, il a une grande confiance dans sa gestion électronique de puissance, et cette compréhension d’un truc totalement artificiel est primordiale pour gagner ».

 

Mazette Señor Marquez !

Chapeau bas !

On aura noté combien Rossi parle en seigneur, combien Roberts parle en (ex) tueur, combien Schwantz retrouve l’ardeur de sa jeunesse, combien Rainey est un analyste technicien…

Ce sont des traits de leur caractère.

Mais il y a une constante : l’admiration, et ça, entre dieux, c’est rarissime.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTO MOTOGP/ YAMAHA

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis