MOTOCROSS: JEAN MICHEL BAYLE ROULE SUR UN CIRCUIT DE GP!

 

JMB, le héros de toute une génération de pilotes français et mondiaux de Motocross et de Supercross, a été invité par le Team Honda compétition, à rouler sur le circuit du GP de Loket, en République Tchèque, à l’occasion de la présentation à la presse de la moto CRF250 2014.

 

LOKET APRES LE MONDE ENTIER… 

 

Honda rappelle à cette occasion, que JMB a été deux fois Champion du Monde (125 en 1988, 250 en 1989) puis Champion des USA, où la même année, il est Champion 250 outdoor, 500 outdoor et Supercross,  puis est passé aux GP de vitesse (deux pole en 500) et à l’endurance, il a gagné le Bol d’Or et les 24 Heures du Mans, et, j’oubliais, il a gagné le Guidon d’Or, épreuve suprême de Supermotard !!!

Il n’y a jamais eu de palmarès de ce genre dans la moto Française et il est peu probable que cela se reproduise, bref, nous avons eu la chance de voir rouler un extra-terrestre!

 

 

 

A Loket, JMB a rencontré d’autres pilotes Honda, en particulier le Russe Bobishev et aussi le leader du mondial d’enduro, Alex Salvini, et le pilote de rallye raid, Sam Sunderland.

On voit sur les photos que JMB n’a rien perdu de son style, et sur le portrait, il n’a pas pris une ride, le salaud!

 

 

Bien entendu, JMB fait toujours de la moto tout-terrain, et on sait que sur une moto on reste jeune…

Ce qu’il dit:

“ C’est génial de revenir sur les courses et voir comment ça se passe, spécialement quand on vit le truc de l’intérieur, avec le team. cela me rappelle un paquet de souvenirs quand je courais, en fait j’ai roulé sur Honda pendant toute ma carrière en Motocross,  et ce qui est extraordinaire c’est de constater que « l’Esprit Honda »  est toujours là! Les motos sont sympa, marrantes à piloter, j’ai trouvé l’expérience intéressante. Cela faisait un gros bout de temps que je n’étais pas venu rouler sur un circuit de cross, car après le tout-terrain, j’ai roulé longtemps sur piste en vitesse et en endurance. Je roule encore un peu, mais pas beaucoup en motocross. Plutôt en ballade sur les entiers près de chez moi, alors venir rouler sur un circuit de GP, retrouver certains de mes potes journalistes. cela dit, le cross est physiquement très dur, j’y arrive toujours sans problème mais j’en bave quand même un peu. En plus, le cross a changé, c’est aujourd’hui plus spectaculaire, il ya des tas de sauts, c’est beaucoup plus beau qu’à mon époque. » 

C’est l’occasion d’écrire encore une fois ces mots, que j’ai tellement dits à la TV sur Auto Moto, ou sur les podiums des Supercross de  Bercy et de Genève…

« JMB, merci d’exister! »

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS : HONDA

 

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis