NIGEL MANSELL A 60 ANS CE 8 AOUT

 

Nigel-MANSELL-GP-HUNGARY-1992-avec-Berger-Senna-et-Rosanne-à-la-conférence-de-presse-©-Manfred-GIET-

Nigel-MANSELL-GP-HUNGARY-1992- Il est CHAMPION du monde ce dimanche 16 Août  – A ses cotés Berger  et Senna-et-Rosanne-à-la-conférence-de-presse-©-Manfred-GIET-

 

Nigel Mansell est le cas tout à fait atypique d’une carrière de pilote à courbe ascendante.

D’abord passé par la F3 britannique avant d’enfourcher le championnat F2, nul n’eût cru au début des années 80′ que ce pilote britannique un peu bourru, allait réussir une carrière brillante par la suite.

 

 Nigel-MANSELL-F2-©-Manfred-GIET


Nigel-MANSELL- Au volant de sa monoplace de F2-©-Manfred-GIET

 

De Zéro, il est progressivement passé à …Héros!

Sans la vista d’un certain Colin CHAPMAN, le génial créateur  et patron des fameuses LOTUS, la carrière de MANSELL n’aurait sans doute jamais réellement démarré.

En effet, l’homme à la célèbre casquette de bâtelier lui offrit en 1980, une séance d’essais qui s’avéra suffisamment concluant que CHAPMAN l’engage ensuite comme pilote d’essai pour la saison 1980 alors qu’il avait déjà 27 ans !

 

MANSELL-Zeltweg-1980-son-premier-GP-©-Manfred-GIET-

MANSELL-Zeltweg-1980-son-premier-GP-©-Manfred-GIET-

 

Au GP d’Autriche de la même année, MANSELL se vit même offrir le volant d’une troisième LOTUS aux côtés de Elio DE ANGELIS et Mario ANDRETTI et où, au lieu de brûler les étapes…il se brûla les fesses suite à une fuite d’essence dont fut victime sa LOTUS 81B !

 

MANSELL-Dijon-1981-Manfred-GIET

MANSELL- Au GP de France à Dijon-1er juillet 1981- Jour de la toute 1ére victoire d’Alain Prost  en GP avec la Renault – Photo Manfred-GIET

 

S’il fut titularisé au sein du Team LOTUS dès 1981, les LOTUS 87 n’étaient plus que l’ombre d’elles-mêmes et le bilan de MANSELL très maigre avec une récolte de 8 petits points engrangés au Championnat du Monde.

Le décès inattendu de Colin CHAPMAN en 1982 et qui tenait MANSELL en haute estime, fut un premier coup de frein puisque la nouvelle direction du Team LOTUS misa tout sur De ANGELIS, décision qui n’empêcha pas MANSELL de créer ci et là quelques coups d’éclat comme à Monaco, où il mena les débats sous la pluie avant d’aller hélas malheureusement, taper les glissières.

 

MANSELL-Zolder-1982-©-Manfred-GIET

MANSELL- Au GP de Belgique à Zolder le 8 mai  1982 – jour du drame de Gilles Villeneuve-©-Manfred-GIET

 

Ce n’est qu’à partir de 1985, lorsqu’un certain Frank WILLIAMS le débaucha chez LOTUS  pour l’asseoir dans une de ses WILLIAMS-HONDA FW 10, aux côtés de Keke ROSBERG, que Nigel MANSELL monta d’un cran en signant par ailleurs sa première victoire en GP devant son public à Brands-Hatch lors du GP d’Europe, le dimanche 6 octobre, jour où Alain Prost décrochait son 1er titre de Champion du monde.

Nigel confirmant son talent peu après deux semaines plus tard par une deuxième victoire au GP d’Afrique du Sud. Par la suite il prit souvent l’ascendant sur son équipier Nelson PIQUET tout en manquant de régularité.

 

MANSELL-chez Ferrari en 1990 - photo Manfred-GIET_

MANSELL-chez Ferrari en 1989 et 1990 – photo Manfred-GIET_

 

Nouveau tournant de sa carrière dès 1989, lorsque Enzo FERRARI, impressionné par la combativité du Britannique surnommé en Italie ‘IL LEONE’  par les transalpins, l’attira à la Scuderia pour épauler Alain PROST.

 

 Mansell-Monaco-1990-©-Manfred-GIET-


Mansell-GP de Monaco-1990-©-Manfred-GIET-

 

Après deux victoires pour les ROSSO en 1989 au Brésil et en Hongrie et une en 1990 au Portugal, ces deux années durant chez FERRARI, il s’illustra aussi plus d’une fois négativement par des bêtises monumentales dont il avait le secret lorsque ses nerfs lâchaient.

 

MANSELL-SILVERSTONE1991-©-Manfred-GIET

MANSELL- Au BRITISH GP à SILVERSTONE en1991 avec la Williams-©-Manfred-GIET

 

Dès 1991, il repartira chez WILLIAMS pour une seconde aventure  et sur les  célèbres  WILLIAMS-RENAULT FW 14 et FW 14B  frappées du fameux RED FIVE, il enchaîna les victoires avec en conclusion, le titre de Champion du Monde à la clef en août 1992, à l’occasion du GP de Hongrie.

 

Nigel-MANSELL-Podium-1992-Budapest-Champion-du-Monde-©-Manfred-GIET

Nigel-MANSELL-Podium- Dimanche 16 Août 1992-Budapest-Champion-du-Monde-©-Manfred-GIET

Nigel-Mansell-Hungaroring-1992-CHAMPION-du-monde

Nigel-Mansell-Hungaroring-Dimanche 16 Août 1992-CHAMPION-du-monde

Mansell-Champion du monde de F1 lors de cette saison 1992-©-Manfred-GIET

Mansell-Champion du monde de F1 lors de cette saison 1992-©-Manfred-GIET

 

Si MANSELL devint un véritable héros à cette époque, il n’en demeure pas moins vrai que certaines bourdes de sa part, comme certainement sa plus célèbre au GP du Canada en 1991, alors qu’il était largement en tête jusqu’au dernier virage, en saluant déjà le public, il oublia de rétrograder de vitesse, cala son moteur et offrit la victoire acquise sur un plateau à son ennemi juré, un certain … PIQUET !

Malgré les bons résultats engrangés, l’ambiance chez WILLIAMS se détériora avec comme conséquence que MANSELL s’exila aux States pour se réfugier auprès du Team NEWMAN-HAAS dans le Championnat CART,qu’il remporta d’ailleurs à la surprise générale dès sa première et année en Indycar en 1993.

 

Mansell-Magny-Cours-1994-©-Manfred-GIET.j

Mansell-Magny-Cours-1994-©-Manfred-GIET.

 

Ce court  mais  fructueux intermède US prit fin en 1994 après 8 courses Indycar (2  fois deuxième) pour effectuer ensuite une pige de quatre GP pour le compte de Frank WILLIAMS, signant d’ailleurs à l’occasion sa dernière victoire en GP en Australie.

En 1995, nouvelle pige en F1 pour l’écurie Mc LAREN cette fois mais qui tourna court puisque seulement après 2 GP,  il dut se rendre à l’évidence que soit le cockpit de la MC LAREN-MERCEDES  MP4-108, était trop étroit pour lui ou lui trop large pour elle!

 

MANSELL-1995-Barcelona2-©-Manfred-GIET

MANSELL-1995-Barcelona2-©-Manfred-GIET

 

Ce bref bref épisode McLAREN lui fit comprendre que pour lui la F1 ferait désormais partie du passé, sans toutefois raccrocher le casque pour autant.

Outre le golfe, son passe-temps favori et où il fait très bonne figure, il s’adonna encore à des compétitions comme  le BTCC (British Touring Car Championship) où il fut victime d’un accident très sérieux à Donington en 1998, à la série GP-MASTERS en 2005-2006 avec 2 victoires, en FIA-GT en 2007, les LE MANS SERIES en 2009.

 

24 Heures du MANS  Nigel MANSELL

24 Heures du MANS  2010  – Nigel MANSELL

 

Ainsi qu’une participation aux 24 HEURES DU MANS en 2010, avec ses fils Leo et Greg et où il fut aussi victime d’un accident sérieux et après lequel il mit un terme définitif à une carrière longue d’un quart de siècle en sport-automobile pour se consacrer ensuite à ses deux fils également impliqués en sport- auto et à la création de son propre Musée ,THE MANSELL COLLECTION, situé dans  l’Ile de Jersey; où il vit retraité désormais après avoir été élevé au titre de Commandeur de l’Empire Britannique par sa majesté THE QUEEN en 2012.

A 60 ans bien sonnés, il restera encore longtemps un des personnages britannique les plus appréciés.

Happy Birthday  « our Nige »

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency  – Bernard BAKALIAN et Thierry COULIBALY

 

 

Mansell-Moss©-Manfred-GIET

Sir Nigel Mansell et Sir Stirling Moss©-Manfred-GIET

Mansell-1992-©-Manfred-GIET-

Mansell-1992-©-Manfred-GIET-

Nigel-MANSELL-Williams-Honda-1985-©-Manfred-GIET

Nigel-MANSELL-Williams-Honda-Saison 1985-©-Manfred-GIET

Nigel-MANSELL-Williams-Honda-1986-©-Manfred-GIET

Nigel-MANSELL-Williams-Honda-Saison 1986-©-Manfred-GIET

F1 Sport

About Author

gilles