MOTOGP: PENDANT CE TEMPS, SUZUKI DISCRET ET YAMAHA SECRET…

DE PUNIET A MOTEGI

DE PUNIET A MOTEGI

 

Tandis que Stoner a roulé à Motegi sans que l’on puisse vraiment comprendre le pourquoi du comment, sur le même circuit, Randy de Puniet  est remonté sur la future Suzuki de GP, pour deux jours de mise au point, et Yamaha teste à Brno une nouvelle boîte seamless qui serait un énorme progrès pour la moto…

 

SUZUKI: ON AVANCE A PAS DE LOUPS… 

RANDY DE PUNIET A MOTEGI

RANDY DE PUNIET A MOTEGI

 

Comme pour Stoner, premier jour pour rien à regarder la pluie tomber.

Deuxième jour, c’est Randy qui est tombé, mais le boulot a été fait.

Avec une piste à 50 degrés, peu de grip, d’où les chutes, pas facile de bosser mais on a des pistes pour plus tard…

Deux châssis ont été testés, l’un des deux est reçu à l’exam’ pour continuer au prochain tour, à Misano, mi-septembre. (Trois jours)

Randy de Puniet…  » Pour ce test nous n’avons pas eu de chance en ce qui concerne la météo et hier nous sommes restés au garage toute la journée. Aujourd’hui, la piste était glissante, il faisait très chaud et le grip n’était pas très bon mais nous avons trouvé une bonne direction à suivre avec l’une des configurations châssis dont nous disposions. J’avais un meilleur feeling avec les pneus, l’entrée en virage était meilleure et nous continuerons donc avec cette configuration le mois prochain à Misano. La pluie s’est de nouveau manifestée juste avant la fin de la journée et je n’ai donc pas pu améliorer mon chrono mais globalement nous sommes satisfaits. »

Davide Brivio, le team manager des essais, est sur la même longueur d’ondes…

«  Aujourd’hui nous avons eu une bonne journée pour notre programme de développement. Nous avons pu tester des réglages différents et mieux comprendre la moto dans des conditions différentes. Malgré une météo difficile, nous avons réussi à faire notre choix entre les deux cadres qui étaient disponibles et nous allons donc pouvoir poursuivre le développement lors des prochains tests. En même temps, nos ingénieurs remportent avec eux de bonnes informations pour les prochaines étapes du développement. »

Le chrono réalisé, 1’48.60, est évidemment loin de la pole de Lorenzo l’an dernier (1’44.969) mais on le rappelle, on en est juste à dégrossir la moto et le grip était totalement dégueulasse!

 

YAMAHA: ON SE CACHE COMME DES LOUPS…

 

Le circuit de Brno appartient au père du pilote Karel Abraham, on y disputera un GP le 25 août, c’était l’an dernier le GP qui a reçu le plus grand nombre de spectateurs et c’est normal, c’est un circuit fabuleux.

Le public a été admis à ces essais, il y en a même qui ont pris des photos et des vidéo.

Là en fait je meuble parce que Yamaha a tout bloqué, journalistes, photographes, la voie des stands était un mur de Berlin façon grande époque…

Bref pas d’infos et la photo ci-dessus est bidon, en tous cas elle n’est pas prise à Brno pendant les essais de la nouvelle boîte Seamless…

Mais c’est une belle photo et c’est toujours ça…

Bon, en faisant le tour des sites, y compris ceux de spectateurs ayant assisté aux essais, on arrive à savoir que:

Les deux pilotes ont fait chacun soixante tours.

Il se dit que Rossi est allé aux patates une fois mais léger.

Des chronos pris depuis les gradins donnent un temps supérieur d’une seconde à la pole de Lorenzo en 2012.

Bon, un site privé, dont le lien est ci-dessous, montre une vidéo de la première journée d’essais.

http://www.rossi-yamaha.cz/

Et là, sans aucune vérification, je vous traduis ce qu’affirment mes confrères italiens…

Qui n’étaient pas sur le circuit, ces commentaires concernent seulement la vidéo en question…

« Les bruits des changements de vitesses entendus à Brno correspondent à une boîte de vitesse normale mais pas à un système Seamless… »

Je ne m’avance pas sur ce terrain, pas les compétences  et mes potes ingés, y compris de chez Yamaha, sont en vacances…

La boîte Seamless Yamaha serait donc  comme le reste des essais, totalement discrète?

Totalement secrète?

Bon, jeudi, deuxième jour d’essais, il y aura bien un Rossi pour en dire deux mots…

Frustrant, mais on rappelle que et chez Honda et chez Yamaha, on joue le titre, et que sur les quatre pilotes qui ont les guidons d’usine, trois sont blessés.

Et le quatrième est allé au tas aujourd’hui, ce qui ne porte pas forcément à descendre les chronos comme au stand de tir…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Moto Moto - Vitesse

About Author

jeanlouis