WRC. RALLYE DE FINLANDE. OGIER AU COMMANDEMENT

 

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-de-Seb-OGIER-vendredi

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-de-Seb-OGIER-vendredi

 

Le bel après-midi de Sébastien Ogier

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont marqué de leur empreinte la deuxième journée du Rallye de Finlande. Les Français occupent le commandement du rallye le plus rapide de la saison sur leur Volkswagen Polo R WRC, à la veille de la grande journée finale de samedi.

Après avoir joué au chat et à la souris avec Mads Østberg dans ce qui a réellement ressemblé à un « Grand Prix de  Formule 1 des forêts », ils ont fermement verrouillé la tête, bâtissant leur avantage pierre par pierre.

Le duo, qui occupe la première place aux championnats FIA des pilotes et des coéquipiers, a remporté sept des neuf spéciales de la journée. Il possède respectivement 38.1 et 39 secondes d’avance sur les deux Ford de Neuville-Gilsoul et Østberg-Andersson.

 

 WRC 2013 FINLANDE - La VW POLO de Seb OGIER vendredi.


WRC 2013 FINLANDE – La VW POLO de Seb OGIER vendredi.

 

Lors du premier passage dans les quatre spéciales du jour à parcourir deux fois au cours de la journée, Ogier a fait quasiment jeu égal avec ses rivaux les plus rapides de chez Ford et Citroën.

Mais au second, il a passé la vitesse supérieure, terminant son bel après-midi en apothéose en remportant la Super Spéciale du début de soirée.

Bien qu’ils aient eux aussi aligné de solides performances vendredi, les deux autres pilotes Volkswagen ne peuvent hélas plus jouer de rôle majeur au classement général.

Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula, qui se livraient un duel serré avec la Citroën de Kris Meeke pour la cinquième place, ont été contraints à l’abandon au sortir de l’avant-dernière spéciale de la journée, suspension endommagée. Ils pourront néanmoins repartir samedi, moyennant une pénalité forfaitaire de 5 minutes, selon la règle du « rallye 2 ».

Quant au tandem ; Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, eux aussi retardés jeudi par une suspension endommagée, ils ont figuré à nouveau parmi les plus rapides. Ils ont toujours été pointés parmi les cinq meilleurs chronos, terminant même parmi les trois premiers au terme de six spéciales sur neuf.

 

WRC 2013 FINLANDE Portrait LATVALA

WRC 2013 FINLANDE Portrait LATVALA

 

Jari-Matti Latvala, expliquait :

«  Je suis heureux de la tournure des événements au cours de cette deuxième journée de mon rallye national. S’élancer dans le cadre du rallye 2 signifie que vous ouvrez la route. Ce matin, lorsque le parcours était encore humide après la pluie, cela a probablement constitué un petit avantage, dès lors que l’adhérence était sensiblement meilleure. Mais pour le deuxième passage, ce fut exactement l’inverse. Les nombreuses ornières et les diverses traces laissées par les voitures des catégories inférieures ne nous ont pas facilité la tâche. Néanmoins, nous avons rempli notre mission du jour, consistant à rallier l’arrivée sans bobo. Nous avons également essayé quelques modifications de réglage de la Polo, qui pourraient nous être utiles dans la perspective des prochains rallyes. »

 

 WRC-2013-FINLANDE-Sébastien-Ogier.


WRC-2013-FINLANDE-Sébastien-Ogier.

 

A ses côtés, Sébastien Ogier, désormais leader de l’épreuve Finlandaise, confiait :

« Un avantage de plus de trente secondes sur le deuxième est réellement confortable, mais il y a encore un long chemin à parcourir. C’est d’autant plus vrai que la légendaire spéciale de « Ouninpohja » nous attend deux fois demain samedi. C’est pour moi le clou de ce week-end. Je suis impatient de rouler enfin sur ce tronçon à bord d’une WRC. Ce vendredi fut une grande journée. Nous avons pris nos marques, sans tutoyer l’extrême limite. Le terrain était âpre et difficile, en particulier cet après-midi. Le risque de crevaison était trop grand pour prendre le risque d’attaquer à fond. Marquer des points au Championnat demeure l’objectif essentiel. Mais je voudrais aussi réaliser mon rêve de gagner le Rallye de Finlande pour la première fois. »

 

 WRC 2013 FINLANDE ANDREAS MIKKELSEN


WRC 2013 FINLANDE ANDREAS MIKKELSEN

 

Quant au benjamin de l’équipe VW, le jeune Norvégien Andreas Mikkelsen, lui il lâchait :

« Un jour de hauts, mais hélas aussi de bas. J’ai encore beaucoup à apprendre en Championnat du monde, mais surtout ici en Finlande. Je découvrais la plupart des spéciales au volant d’une WRC. Notre plan était de les maîtriser rapidement avec le moins de risques possibles. Cela a presque marché. J’ai fait en sorte de me servir de  l’expérience du premier passage pour le second. C’est la raison pour laquelle j’ai particulièrement apprécié la 13e spéciale, « Mökkiperä ». Points de freinage, changements de vitesses et entrées de courbes se sont présentés juste comme je l’imaginais. Jusque-là, tout allait bien. Mais malheureusement une suspension cassée a mis un terme à tout cela dans le chrono suivant. Quelle déception ! Moi qui rêvais de finir dans les cinq premiers ! Bon, maintenant, l’équipe va me redonner une voiture parfaite pour la dernière journée, et je vais repartir sous le régime rallye 2. C’est tout de même important, cela nous permettra d’emmagasiner des informations utiles ».

 

 WRC 2013 FINLANDE JOST CAPITO et SEB OGIER


WRC 2013 FINLANDE JOST CAPITO et SEB OGIER

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, analysait le déroulement de cette deuxième étape :

«  Il ne pouvait pas faire mieux. Sébastien a réalisé une performance extraordinaire doublée d’une stratégie sans faille. Il a piloté avec intelligence et réserve lors du premier passage ce matin, puis s’est adjugé les spéciales les unes après les autres cet après-midi. Il mérite amplement d’être en tête de ce Rallye de Finlande. De son côté, Andreas Mikkelsen a lui aussi fait preuve de maturité aujourd’hui. Il peut être fier de s’être montré l’égal de grands pilotes possédant une plus grande expérience de ce rallye. Malheureusement, il a rencontré un problème de suspension dans l’avant-dernière  spéciale et été contraint à l’abandon. On le reverra demain moyennant une pénalité. Jari-Matti Latvala s’est montré aussi en grande forme et a accompli une remontée  impressionnante. Je suis fier de tous les trois. »

 

WRC 2013 FINLANDE Assistance TEAM VW

WRC 2013 FINLANDE Assistance TEAM VW

Le rallye chez Kankkunen

 

L’épreuve spéciale n° 10 et 14 de « Lankamaa », que le rallye a parcouru à deux reprises ce vendredi, présente la particularité de traverser la propriété d’un certain Juha Kankkunen sur plusieurs centaines de mètres… Le triple vainqueur du Rallye de Finlande passe chaque été dans la ferme familiale de Laukaa, là où il a appris à conduire au volant d’une Volkswagen Coccinelle.

 « Je peux quasiment voir les voitures du rallye depuis mon balcon » dit Kankkunen, qui a participé au Dakar 2005 sur Volkswagen.

Les pilotes du Team ont lui ont rendu visite lundi dernier au cours des reconnaissances, et ont ainsi pu admirer la collection d’anciennes voitures de course – dont une Audi Quattro S1 de 1986 – du quadruple Champion du monde.

 

LES PILOTES CITROËN N’ONT RIEN LÂCHÉ

 WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-HIRVONEN


WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-HIRVONEN

 

Revenus dans la course à la victoire, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen ont de nouveau manqué de réussite ce vendredi. Quatrième, l’équipage Citroën tentera de monter sur le podium du Rallye de Finlande lors de la dernière étape ce samedi.

Malgré une matinée pleine de péripéties, Kris Meeke et Chris Patterson placent la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total WRT dans le Top 5.

Dani Sordo et Carlos del Barrio, eux, sont désormais septièmes.

Le programme de cette deuxième journée du Rallye de Finlande était bien garni, avec quatre longues spéciales à parcourir à deux reprises – Jukojärvi, Palsankylä, Mökkiperä et Lankamaa – et un passage dans la super spéciale de Killeri.

Au total, le kilométrage chronométré était trois fois plus important que celui de la veille. Pour Mikko Hirvonen, il s’agissait d’une belle opportunité de refaire le retard concédé dans l’ES5, lorsqu’il avait été piégé par un violent orage tombé “devant” sa DS3 WRC.

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-CITROEN-DE-HIRVONEN

WRC-2013-FINLANDE-DS3-CITROEN-DE-HIRVONEN

 

Dès l’ES7, le pilote Citroën affichait ses intentions. Sur les 22,5 km d’une spéciale encore détrempée par les pluies de la nuit, il signait le scratch et revenait à 4’’5 du commandement. Systématiquement dans la bagarre pour les meilleurs chronos au cours de la matinée, Mikko récupérait la troisième position à l’issue de l’ES9.

Au moment de regagner Jyväskylä pour l’assistance de mi-journée, il ne se montrait pas totalement satisfait pour autant :

« Nous sommes de retour dans la lutte pour la tête, mais cela reste très difficile de rattraper les premiers ! J’ai perdu un peu de temps dans Lankamaa, que nous disputions en sens inverse par rapport aux années précédentes. J’ai été un peu trop optimiste dans mes notes… Je m’attends à une après-midi difficile sur des routes fortement dégradées. »

 

 WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-KRIS-MEEKE


WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-KRIS-MEEKE

 

Sixième au départ de l’étape, Kris Meeke avait gagné une position au cours d’une matinée tumultueuse :

 « Dans l’ES8, j’ai roulé pendant dix kilomètres derrière Novikov, qui était sorti de la route. Il ne m’a pas laissé passer et mon pare-brise a été cassé par ses projections de pierres. Je suis également parti à la faute à cause du manque de visibilité et j’ai crevé. En changeant la roue, je me suis blessé au doigt. Cela fait beaucoup de conséquences… »

Huitième du classement général, Dani Sordo avait connu une boucle plus tranquille que ses camarades. Les progrès sensibles constatés au cours de la matinée constituaient autant d’encouragements pour l’Espagnol :

« J’ai enfin pris du plaisir au volant. Mes temps ne sont pas encore très bons, mais je sens une véritable amélioration par rapport à hier. »

Lors de la seconde boucle, les espoirs de victoire de Mikko Hirvonen s’envolaient dans l’ES12.

 

WRC-2013-FINLANDE-HIRVONEN-Portrait.

WRC-2013-FINLANDE-HIRVONEN-Portrait.

 

Mikko raconte :

 « Je suis sorti large d’un virage en cinquième et nous avons touché un talus. La voiture a manqué de passer sur le toit, mais nous avons eu de la chance de rester sur nos quatre roues. Nous sommes partis dans un 360° et deux pneus ont crevé. Heureusement, nous avions embarqué deux roues de secours. »

Le Finlandais devait encore composer avec une suspension arrière endommagée dans les spéciales suivantes. Il terminait l’étape au 4e rang, à une minute de la tête :

« J’ai fait tout ce que j’ai pu pour remonter, mais la réussite n’a pas été de notre côté. Pour rester positif, nous avons tout de même de la chance d’être toujours en course. Il reste une longue journée à courir, mon ambition est désormais de monter sur le podium. »

 

Sur une courbe ascendante au cours de l’après-midi, Kris Meeke conservait sa cinquième position :

« Nous avons augmenté la hauteur de caisse pour le second passage et le comportement de ma DS3 WRC était parfait dans les ornières. J’ai plutôt bien roulé, avec un deuxième temps dans l’ES13. Le bilan de l’après-midi est positif. »

 

 WRC 2013 FINLANDE La DS3 CITROEN Dani SORDO.


WRC 2013 FINLANDE La DS3 CITROEN Dani SORDO.

 

Également dans le Top 5 dans l’ES13, Dani Sordo confirmait sa progression :

« J’ai enfin été en mesure de me lâcher. Je connais bien la spéciale de Mökkiperä et c’est ce qui m’a permis d’attaquer à ma guise. Cela confirmerait que mes difficultés viennent de mes notes. »

 

 WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-KUBICA.j


WRC-2013-FINLANDE-La-DS3-CITROEN-DE-KUBICA.j

 

Très performant lors des seconds passages dans les spéciales, Robert Kubica occupait toujours la deuxième place du WRC2, avec près de deux minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. Le Polonais était également dixième du classement général.

 

Christian COLINET

Photos :  Jo LILLINI et TEAMS

 

 LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

 

1. Ogier-Ingrassia (VW Polo Wrc) en 1h38’34”7

2. Neuville-Gilsoul (Ford Fiesta RS Wrc) à 38”1

3. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS Wrc) à 39”0

4. Hirvonen-Lehtinen (Citroen DS3 Wrc) à 1’01”4

5. Meeke-Patterson (Citroen DS3 Wrc) à 1’33”2

6. Nikara-Kalliolepo (Mini Cooper JCW Wrc) à 2’18”6

7. Sordo-Del Barrio (Citroen DS3 Wrc) à 2’45”0

8. Ketomaa-Lindstrom (Ford Fiesta R5) à 6’13”9

9. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 6’38”5

10. Mikkelsen-Markkula (VW Polo Wrc) à 7’17”7

 

 

WRC

About Author

gilles