LES FERRARI MODENA TRACKDAYS ONT TRANSFORME SPA-FRANCORCHAMPS EN SUPERBE VITRINE FERRARI

 

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-312-PB-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-312-PB-©-Manfred-GIET

 

Grâce à Uwe MEISSNER, jeune « quinqua « propriétaire de la société MODENA MOTORSPORT et basée à Langenfeld en Allemagne près de Cologne et spécialisée dans la vente et la restauration ‘haut de gamme’ d’ancêtres FERRARI, les MODENA TRACKDAYS, organisés alternativement tous les deux ans au Nürburgring et à Spa-Francorchamps, remplacent en quelque sorte les toujours très prisées FERRARI DAYS, entretemps  malheureusement tombées en désuétude.

 

MODENA-DAYS-SPA-2013-Une-des-premières-Ferrari-de-lhistoire-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Une-des-premières-Ferrari-de-lhistoire-©-Manfred-GIET

 

Si MODENA MOTORSPORT,  s’est spécialisé depuis 30 ans principalement dans la vente et restauration des véhicules de la marque FERRARI, sa gamme entre temps s’est étendue également à d’autres marques ayant marqué l’histoire de l’automobile, de nombreuses années durant.

Il y a exactement 20 ans, qu’ Uwe MEISSNER lança l’idée de convier ses clients  et  amis à participer régulièrement à ce type d’événement exceptionnel par la qualité du matériel présent sur des circuits aussi renommés tels que le Nürburgring ou Spa-Francorchamps et ainsi leur

permettre de s’imaginer en BERGER-ALESI-VILLENEUVE ou ICKX,  l’espace de quelques jours en s’adjoignant les conseils précieux d’un ‘Maître-étalon’ dénommé … Jacky ICKX et qui fait partie de ces événements depuis presque deux décennies !

 

UN PADDOCK D’UNE VALEUR INESTIMABLE

 MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-512M-ex-Ickx-Andretti-©-Manfred-GIET


MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-512M-ex-Ickx-Andretti-©-Manfred-GIET

 

L’espace de deux journées, le paddock de Spa-Francorchamps, à peine débarrassé des GT qui 48 heures auparavant occupaient encore les lieux dans le cadre des 24 HEURES DE SPA, se transformait en véritable écrin à bijoux d’une valeur inestimable et dont la valeur totale dépassait celle des bijoux tout récemment volés au Carlton de Cannes!

Quelques 200 FERRARI de tous âges, dont des exemplaires très rares, des sports-protos et des F1 ayant fait  résonner le Chant des Italiens sur de nombreux podiums à travers le monde, auxquels étaient venus s’ajouter d’autres marques de constructeurs  non moins prestigieux, constituaient  pour l’occasion, ce plateau  unique et exceptionnel et qui à chaque fois, attire et fait se déplacer un public de plus en plus nombreux et disparate mais majoritairement FERRARISTI et qui vient non seulement des pays limitrophes mais parfois  aussi de loin, très loin…

Preuve de leur attachement aux modèles de la firme de Maranello !!!

Deux journées durant, cette superbe panoplie d’exemplaires rutilants et quasi uniques a pris possession de la piste ardennaise pour le plus grand bonheur de leur propriétaires ou parfois simples locataires et dont la couleur dominante était, comme il se doit, naturellement le rouge !

 

JACKY ICKX EN TANT QU’AMBASSADEUR DE l’EVENEMENT

 MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-ICKX-©-Manfred-GIET.


MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-ICKX-©-Manfred-GIET.

 

En dehors de l’organisateur, le personnage central de l’événement Spadois était incontestablement Jacky ICKX, qui depuis longtemps officie comme véritable Ambassadeur du sport auto pour le compte de MODENA MOTORSPORT.

Un Jacky ICKX toujours aussi souriant et disponible et dont la courbe de notoriété, malgré le poids des ans, ne fléchit pas.

Nous avons eu l’occasion de bavarder avec lui entre deux sollicitations et entre ses différentes interventions sur la piste à bord d’un Safety-Car AUDI R8, celui-là même qui habituellement officie sur les manches du DTM.

 

MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-en-service-au-volant-de-la-Safety-Car-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-en-service-au-volant-de-la-Safety-Car-©-Manfred-GIET

 

Alors Jacky, après l’Afrique – où il vit le plus souvent de l’annéeet Le Mans, Francorchamps est un peu le retour aux sources puisque c’est là que tout à pratiquement commencé?

 « Oui, en quelque sorte, car j’aime toujours revenir à Francorchamps, là où j’ai vécu les plus beaux moments de ma carrière. La première fois que j’y suis venu en tant que compétiteur, c’était en 1961 lors du GP Moto de Belgique pour lequel je m’étais inscrit en catégorie 50cc sur une Suzuki, une catégorie archi-dominée à l’époque par les Kreidler et H-G Anscheidt. Mais finalement pour moi ce fut un coup dans l’eau puisque je fus refusé de participer parce que je n’avais que 16 ans et à l’époque, il  fallait être âgé  de 18 ans pour participer ! »

 

 MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-posant-devant-sa-Formule-1-de-1968-la-Ferrari-F-312-©-Manfred-GIET.


MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-posant-devant-sa-Formule-1-de-1968-la-Ferrari-F-312-©-Manfred-GIET.

 

 

A jeter un coup d’œil sur les nombreuses Ferrari de compétition présentes ici, le fait de retrouver 3 modèles pilotés par tes soins en course – Ferrari 312 PB, Ferrari 512 M ou la F1 312 de 1968 – te rappellent  certainement de bons souvenirs ?

 « De bons souvenirs oui, mais aussi des moins bons parce que la fiabilité n’était pas toujours au rendez-vous. Par contre qu’est- ce qu’elles étaient belles ces autos comme cette F1 312 »

Et lorsque nous lui rappelons le GP d’Allemagne 1968 au Nürburgring sur cette même voiture dans des conditions dantesque avec un départ retardé de deux heures en raison du brouillard et de la pluie et une épreuve qu’il termina à la quatrième place sans visière et sous la pluie battante, il enchaîne:

« Je ne me souviens plus que le départ avait été retardé, mais les conditions étaient dantesques vu le peu de visibilité qui régnaient durant ce GP au niveau du massif de l’Eifel. Un GP qui au jour d’aujourd’hui ne se courrait plus dans de telles conditions. A cette époque nous prenions tous plus de risques et avec nettement moins de sécurité que maintenant. Quant à l’histoire de la visière, j’ai du l’enlever et la jeter à trois tours de la fin parce  qu’elle s’était totalement embuée au point que je n’y voyait plus rien. A l’époque, j’utilisais une visière de type « bulle » mais que je n’avais pas suffisamment préparée avant le départ pour affronter de telles conditions. J’étais jeune et ce type de détail passait parfois au second rang. Aujourd’hui, les pilotes font beaucoup plus attention à ce genre de chose. »

 

 MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-posant-devant-sa-Formule-1-de-1968-la-Ferrari-F-312-©-Manfred-GIET


MODENA-DAYS-SPA-2013-Jacky-Ickx-posant-devant-sa-Formule-1-de-1968-la-Ferrari-F-312-©-Manfred-GIET

 

Et, interrogé sur le sport automobile contemporain et la F1 en particulier, il poursuit:

« Je suis encore les GP à la télé. Celui de Hongrie dimanche dernier, je n’ai pu le regarder parce que j’étais sur la route. Ce qui me dérange ce sont toutes ces amendes et ce règlement qui provoque tant de contraintes.15.000 US $ par ci ,15.000 US $ par là, des Stop and Go ou des secondes de pénalités pour avoir dépassé, ne fut-ce que légèrement en dehors de la piste, ou la vitesse autorisée dans le pitlane. On se croirait confronté aux problèmes des usagers routiers dans le trafic urbain avec la Police à tous les coins. Tout çà, ce n’est pas bon pour le côté sportif. Il faut laisser se dérouler les courses, certes dans les normes de la légalité, mais dans un esprit  où seule la compétition doit primer. »

Et lorsque nous évoquons avec lui la pantalonnade survenue lors de la dernière manche du DTM à Nuremberg, où pour une sombre affaire d’aspersion d’eau du vainqueur Ekström à l’arrivée, il a été déclassé parce que les organisateurs étaient convaincus que cela a été fait pour compenser un manque de poids éventuel, dont aurait fait l’objet la voiture victorieuse et que finalement suite à l’appel d’AUDI, le classement sera maintenu mais sans vainqueur, sa réponse fuse:

«  C’est vrai ? Comment est-ce possible! Est-ce que les gens qui décident d’une telle sanction, savent ou connaissent la température qui peut régner dans une voiture de course, qui plus est lorsqu’il fait chaud dehors? Décidément  le climat de suspicion qui règne actuellement sur une majorité de sports est très malsain. Cela va finir par lasser tout le monde. Nous vivons vraiment une drôle d’époque et c’est vraiment regrettable pour tous ceux qui aiment et pratiquent un sport de haut niveau. »  

Voilà la conclusion d’un des derniers gentleman-driver qui a toujours eu un côté  philosophe et gardé ce sens humain et qui fait souvent défaut chez pas mal de pilotes de la génération actuelle.

Et depuis que sa fille cadette Vanina lui a donné un petit-fils récemment, il peut en plus désormais porter fièrement le titre de …. Papyckx !

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-126-C2-ex-Villeneuve-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-126-C2-ex-Villeneuve-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Encore-un-exemplaire-rare-Ferrari-©-Manfred-GIET.

MODENA-DAYS-SPA-2013-Encore-un-exemplaire-rare-Ferrari-©-Manfred-GIET.

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-F-1-312-ex-ICKX-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-F-1-312-ex-ICKX-©-Manfred-GIET

 MODENA-DAYS-SPA-2013-Quelques-exemplaires-Ferrai-rares-©-Manfred-GIET


MODENA-DAYS-SPA-2013-Quelques-exemplaires-Ferrari-rares comme cette superbe Daytona-©-Manfred-GIET

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-250-GT-©-Manfred-GIET.

MODENA-DAYS-SPA-2013-Ferrari-250-GT-©-Manfred-GIET.

MODENA-DAYS-SPA-2013-Peu-chic-une-Ferrari-Enzo-à-côté-de-vulgaires-poubelles-©-Manfred-GIET.

MODENA-DAYS-SPA-2013-Peu-chic-une-Ferrari-Enzo-à-côté-de-vulgaires-poubelles-©-Manfred-GIET.

 

About Author

gilles