WRC. AU RALLYE DE FINLANDE, BELLE BAGARREÀ TROIS ENTRE FORD, VW et CITROËN !

 

WRC-2013-FINLANDE-couleur-pepette-finlande-photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-couleur-pepette-finlande-photo-Jo-LILLINI

 

Triangulaire serrée au premier tour

La première journée du Rallye de Finlande s’est terminée jeudi soir sur une triangulaire serrée : Sébastien Ogier, sur sa Polo R WRC n° 8, était placé en position idéale, à 5’’2 de la Ford Fiesta du leader Thierry Neuville, et 3’’7 devant celle de Mads Østberg, lui aussi sur Ford.

 

WRC-2013-FINLANDE-FORD-FIESTA-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-FINLANDE-FORD-FIESTA-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI.

 

 

Thierry Neuville lâchait :

« Nous avons fait un passage propre dans la dernière spéciale. C’était une bonne journée, j’ai piloté assez intelligemment dans la spéciale où il pleuvait. Il y a avait un routier assez long aujourd’hui avec beaucoup de policiers et ce n’était pas super. »

Mads Ostberg  précisant :

« C’était très compliqué aujourd’hui et je pense que la dernière spéciale était incroyable, c’était si glissant. J’ai décidé de ralentir un peu car je ne veux pas finir mon rallye dans cette spéciale. Demain, c’est plus important pour la bagarre. »

Huitième, Andreas Mikkelsen, sur la deuxiéme Polo R WRC n° 9, n’était distancé que de 20 secondes. Les six premières spéciales (45,51 km de chronos) ont donné lieu à un véritable rallye sprint, tant les écarts, parfois creusés à coup de dixièmes de seconde seulement, sont demeurés infimes tout au long de la journée.

Et cela ne fait que commencer car la deuxième journée, vendredi, comporte 148,50 km de course, et samedi la troisième, 130, 20.

Il y a donc encore du chemin à parcourir pour le futur vainqueur d’ici à samedi soir !

 

SUR UN RYTHME DE GRAND PRIX !

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-CITROEN-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-FINLANDE-DS3-CITROEN-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI.

 

D’une rare intensité, l’étape d’ouverture du Rallye de Finlande a permis à Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen de se battre pour la tête… jusqu’à ce qu’un orage ne les contraigne à lâcher une quinzaine de secondes.

Parmi les sensations de la journée, on retiendra le niveau de performance affiché par Kris Meeke et Chris Patterson, qui occupent la sixième position pour leur première course au volant de la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total WRT.

Avec six spéciales totalisant 41 kilomètres, la première étape du Rallye de Finlande se résumait à une succession de sprints ne laissant guère la possibilité de creuser de gros écarts à la régulière.

L’affrontement débutait avec la spéciale de Himos, peu représentative du reste de l’épreuve avec son tracé semi-artificiel. Il fallait attendre Torittu (ES2) pour retrouver les chemins forestiers caractéristiques du pays des 1000 Lacs. En signant le troisième chrono, Mikko Hirvonen se portait en tête du classement général, à égalité avec Thierry Neuville.

 

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-Jo-LILLINI

 

Poursuivant leur périple jusqu’aux environs de Lahti, à deux heures au sud de Jyväskylä, les concurrents disputaient ensuite Koukunmaa (ES3). Mikko rétrogradait au troisième rang, à 1’’1 de Neuville et Ogier ex æquo. En se montrant le plus rapide dans Torittu 2, le pilote Citroën  revenait aux commandes, mais toujours à égalité avec Neuville !

Au coude à coude avec ses deux rivaux avant le second passage dans Himos, Mikko Hirvonen était contraint de lâcher prise pour une raison peu commune. Contrairement à l’ES1, où les concurrents s’élançaient normalement toutes les deux minutes, les organisateurs modifiaient la séquence des départs pour les besoins d’une retransmission télévisée. Lâché quatre à cinq minutes après ses adversaires directs, Mikko devait composer avec un orage bien plus violent que l’averse qui tombait jusque-là. Au point-stop, il concédait 16’’ au pilote le plus rapide.

Mikko s’étonnait : 

« Le problème ne vient pas de la pluie en elle-même, mais du fait qu’on ait décidé de répartir les pilotes qui se battaient pour la victoire dans des groupes différents. C’est une grosse erreur de la part des organisateurs, qui ont privilégié le business au sport et à la sécurité »,   « Sans cet épisode, je ne dis pas que je mènerais le rallye, mais je ne serais pas quatrième à 13’’8 du leader. C’est loin d’être terminé, il reste deux longues journées et je vais devoir attaquer très fort pour essayer de rattraper ce retard. »

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-DS3-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

 

La seconde DS3 WRC du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team terminait l’étape au neuvième rang, à plus d’une demi-minute du leader. Au volant, Dani Sordo ne masquait pas sa déception :

« Il n’y a pas grand-chose à dire, si ce n’est que j’essaierai de faire mieux demain. Je n’ai pas réussi à trouver la confiance dans mes notes, surtout dans les parties rapides. Nous allons réfléchir avec l’équipe pour essayer de progresser. »

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-FINLANDE-DS3-KRIS-MEEKE-Photo-Jo-LILLINI.

 

Pour son premier rallye avec la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total WRT, Kris Meeke réalisait une brillante prestation, ponctuée par deux troisièmes temps et une sixième place au classement général, à seulement 5/10e du top 5 :

« Ca a été une très belle journée, même si je m’en veux d’avoir crevé dans l’ES2. J’ai fait une petite erreur qui m’a coûté six ou sept secondes. Dans les spéciales suivantes, j’ai été très attentif et je roulais au milieu de la route, car une nouvelle crevaison m’aurait contraint à l’abandon. Malgré tout cela, j’ai fait de bons chronos. Je me sentais vraiment très bien au volant, comme si je faisais corps avec la voiture. Je veux continuer à montrer que je peux faire une course intelligente ! »

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-KUBICA-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-DS3-KUBICA-14éme à 1’45 »3 du leader ce jeudi soir – Photo-Jo-LILLINI

 

Engagé sur sa DS3 RRC, Robert Kubica se hissait à la deuxième place d’une catégorie WRC2 particulièrement fournie. Pointé entre Jari Ketomaa et Elfyn Evans, le Polonais se montrait satisfait de sa prestation :

« Les conditions étaient variables et les deux dernières spéciales étaient particulièrement difficiles à cause de la pluie. Il y avait tellement d’eau que ça m’a rappelé la F1, quand il fallait rouler sans pare-brise ni essuie-glaces ! Mais c’est une bonne journée et je suis content d’être à cette position avant une deuxième étape encore plus exigeante. »

 

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-WRC-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-WRC-LATVALA-Photo-Jo-LILLINI.

 

Cette étape s’est hélas terminée de façon prématurée pour Jari-Matti Latvala dans la spéciale n° 2, lorsqu’il a heurté une grosse pierre qui a endommagé la suspension arrière gauche de sa Polo R WRC n° 7. L’équipage a bien tenté de poursuivre sa route, mais a dû se résoudre à rendre les armes à la fin de l’ES 4.

A l’heure où nous écrivions ces lignes, les mécaniciens de Volkswagen Motorsport faisaient en sorte de refaire à neuf la voiture des Finlandais, afin qu’ils puissent repartir vendredi matin sous le régime du règlement « Rallye 2 ». Pour Latvala et son coéquipier Miikka Anttila, l’incident mettait un terme à une série de quatre podiums, incluant une victoire en Grèce, qui leur a permis d’accéder à la deuxième place au classement général du Championnat du monde.

Jari-Matti Latvala l’homme de la Polo R WRC n° 7 et bien malchanceux, confiait :

« J’étais bien après la première spéciale. Malheureusement, j’en ai peut-être un peu trop fait dans la deuxième. A la sortie d’un virage à droite suivi d’une petite bosse, la voiture a glissé un peu plus que prévu. Elle m’a embarqué à l’extérieur et j’ai heurté de l’arrière un rocher sur le bord de la route. La suspension a cassé net. Ensuite, nous avons essayé de réparer à plusieurs reprises en faisant tout ce qui était en notre pouvoir. Nous avons même utilisé une courroie d’alternateur. Mais nous n’avons pas pu tenir jusqu’à la fin de l’étape. Je m’excuse auprès de l’équipe pour cette faute. Je ferai tout mon possible demain et samedi pour sauvegarder le plus de points possibles au Championnat. »

 

WRC-2013 FINLANDE Sébastien Ogier portrait 1er jour Jeudi 1er aout.

WRC-2013 FINLANDE Sébastien Ogier portrait 1er jour Jeudi 1er aout.

 

De son côté, Sébastien Ogier qui pilote lui la Polo R WRC n° 8, ajoutait :

«  Je suis content que cette journée soit finie. Franchement, passer près de dix heures dans la voiture pour couvrir tout juste 45 kilomètres de spéciales est ce que l’on pourrait qualifier d’ennuyeux. De plus, cela ne nous a pas aidés à trouver le bon rythme. J’ai même regretté de ne pas avoir un compteur de vitesse sur ma Polo R WRC, tant les liaisons à 60 km/h maxi étaient pénibles. Cela mis à part, tout s’est bien passé pour nous. Je n’ai certes pas très bien conduit, mais nous ne sommes pas si loin que cela du premier. J’ai aussi été un peu sur la réserve, car la pluie qui s’est abattue en début d’après-midi a rendu certains secteurs très délicats. La Super Spéciale, en fin de journée, était très glissante et piégeuse. En fait, le rallye n’est pas encore réellement lancé. Ce vendredi, ce sera une autre histoire, je vais essayer de trouver le bon rythme dès le départ de la deuxième étape. »

 

WRC-2013-FINLANDE-1er-jour-Jeudi-1er-aout-Andreas-Mikkelsen-portrait.

WRC-2013-FINLANDE-1er-jour-Jeudi-1er-aout-Andreas-Mikkelsen-portrait.

 

Pour sa part, Andreas Mikkelsen qui roule avec la Polo R WRC n° 9, ajoutait :

« Pour nous, le rallye a bien commencé. Les chronos étaient super serrés. J’ai trouvé la bonne cadence dès le départ, et sans prendre de risques, je me suis retrouvé parmi les plus rapides. Je suis donc assez satisfait, et je sais où je peux encore m’améliorer. Mais j’ai laissé filer un peu de temps dans la quatrième spéciale, sur un freinage manqué. Le bilan de cette première journée est cependant très positif. »

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport

«  La première étape a clairement démontré à quel point les forces sont équilibrées dans ce Championnat. Citroën, M-Sport-Ford et Volkswagen sont réellement au coude-à-coude. Ce sont de petites choses qui ont décidé des vainqueurs de spéciales et du leader au classement général ce soir. Si l’on raisonne en tant que passionné, que demander de plus ? Cela dit, cette journée d’ouverture, avec ses épreuves spéciales courtes, était de celles au terme desquelles il y a peu à gagner mais beaucoup à perdre – par opposition aux deux journées qui vont suivre. La mésaventure qui est arrivée à Jari-Matti Latavla, qui n’aurait jamais dû se produire, en est la preuve. Notre équipe travaillera toute la nuit s’il le faut pour lui redonner une machine impeccable demain matin. Pour lui permettre de marquer quelques points au Championnat. Sébastien Ogier a fait ce qu’il fallait, il est à portée de tir du leader. Andrea Mikkelsen occupe lui aussi une position prometteuse, et peut encore espérer beaucoup. L’un dans l’autre, nous sommes satisfaits chez Volkswagen de notre entame de ce Rallye de Finlande.»

Bagarre en un clin d’œil

Ce début de Rallye a donné lieu aux plus petits écarts enregistrés cette saison. Après trois des six premières spéciales, la différence entre le premier et le deuxième était exactement de 0’ 0’’.

 

WRC-2013-FINLANDE-DS3-MIKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-DS3-MIKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLINI

 

Les protagonistes ?

Trois pilotes différents, représentant trois marques différentes. Thierry Neuville (Ford), Mikko Hirvonen (Citroën) et Sébastien Ogier (Volkswagen) ont été impliqués dans une bagarre dans laquelle chaque dixième de seconde comptait.

Hirvonen, Ogier, puis Hirvonen à nouveau menaient après les ES 2, 3 et 4, à chaque fois à égalité avec le jeune Belge Thierry Neuville.

A titre de comparaison, un clin d’œil humain ne dure qu’un dixième de seconde…

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et TEAMS

 

 Le classement général provisoire jeudi soir

 

1. Neuville-Gilsoul (Ford Fiesta RS Wrc) en 25’33”3

2. Ogier-Ingrassia (VW Polo Wrc) à 5”2

3. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS Wrc) à 8”9

4. Hirvonen-Lehtinen (Citroen DS3 Wrc) à 13”8

5. Hanninen-Tuominen (Ford Fiesta RS Wrc) à 17”0

6. Meeke-Patterson (Citroen DS3 Wrc) à 17”5

7. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 20”9

8. Mikkelsen-Markkula (VW Polo Wrc) à 23”4

9. Sordo-Del Barrio (Citroen DS3 Wrc) à 37”1

10. Nikara-Kalliolepo (Mini Cooper Wrc) à 47″7

 

 WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-Sébastien-Ogier-1er-jour-Jeudi-1er-aout


WRC-2013-FINLANDE-VW-POLO-Sébastien-Ogier-1er-jour-Jeudi-1er-août

WRC-2013-FINLANDE-FORD-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-FORD-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI

 WRC-2013-FINLANDE-VW-ANDREAS-MIKKELSEN-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-FINLANDE-VW-ANDREAS-MIKKELSEN-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-FORD-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-FINLANDE-FORD-NOVIKOV-Photo-Jo-LILLINI

 

WRC

About Author

gilles