ELMS. LE TEAM ENDURANCE CHALLENGE EN ROUTE VERS L’AUTRICHE

 

ELMS-2013-Test-au-Paul-RICARD-ORECA-LMPC-AVANT-la-course-de-Silverstone-la-N°48©DPPI.

ELMS-2013-Test-au-Paul-RICARD-ORECA-LMPC-la-N°48©DPPI.

 

Le Team Endurance Challenge poursuit son tour du vieux continent avec ses trois ORECA-FLM 09 engagées dans la catégorie LM PC de l’European Le Mans Series.

Après l’Angleterre et l’Italie, c’est en Autriche que se rend l’équipe Française, sur le Red Bull Ring, où se dérouleront les 3 Heures du même nom en marge des World Series by Renault.

Sur un circuit mythique dénommé alors Zeltweg, théâtre du Grand Prix de F1 de 1970 à 1987, puis de 1997 à 2003 sous le nom de A1-Ring et même Spielberg , les leaders du classement provisoire du Championnat, Gary Hirsch et Paul-Loup Chatin, se partageront de nouveau la N°49, tandis que leurs dauphins, Soheil Ayari et Anthony Pons, évolueront toujours au volant de la N°48. A bord de la N°47, Alex Loan sera associé au rapide Nico Verdonck.

 

N°47 – Alex Loan-Nico Verdonck

 ELMS-2013-Test-PAUL-RICARD-Team-Endurance-Challenge-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo


ELMS-2013-Test-PAUL-RICARD-Team Endurance Challenge-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Venu de la monoplace, le jeune Andorran Alex Loan, benjamin du team, poursuit sa constante progression. Auteur d’une belle performance à Imola, il s’était classé 3e avec Matthieu Lecuyer. En Autriche, il sera épaulé par Nico Verdonck, vainqueur de la Formula Le Mans en 2009.

Le Belge apportera donc sa connaissance de l’auto et le duo jouera sans aucun doute les trouble-fêtes.

« Je suis très motivé à l’idée de retrouver toute l’équipe après mes expériences positives du Rookie Test du Mans et, surtout, du podium d’Imola. Je pense avoir appris beaucoup en termes de pilotage et de gestion du trafic Aux côtés d’un pilote rapide, l’expérience sera encore plus enrichissante pour moi avec, à la clé, la possibilité de lutter pour la victoire dans notre catégorie. La saison dernière, j’avais roulé sur ce circuit en Formule Renault 2.0. Bien qu’ayant roulé la plupart du temps sous la pluie, j’ai pu apprécier ce tracé très technique avec des enchainements de courbes en montée et en descente. L’autre principale difficulté se situera au niveau d’échappatoires,  il y en a peu et il faut donc être très vigilant. »

 

N°48 – Soheil Ayari-Anthony Pons

ELMS-2013-Test-Paul-Ricard-ORECA-LMPC-Team-Endurance-Challenge-N°48-AYARI-PONS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-Test-Paul-Ricard-ORECA-LMPC-Team Endurance Challenge-N°48-AYARI-PONS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Vainqueurs de la manche d’ouverture, Soheil Ayari et Anthony Pons sont ensuite montés sur la deuxième marche du podium à Imola. Leur parcours est identique à celui du tandem Chatin-Hirsch, hormis en qualifications. C’est d’ailleurs ce qui sépare les deux équipages : deux petites unités.

Les deux tricolores n’ont pas pour autant baissé les armes, loin s’en faut.

« Sur le papier, la N°49 est certainement plus rapide » confie Anthony Pons, qui s’est préparé avec Xavier Feuillée et 3-2-1 Perform à Font-Romeu.

« Avec Soheil, nous avons malgré tout des ambitions. Nous avons une grande envie de bien faire et nous nous sommes préparés en conséquence. Nous sommes allés au Red Bull Ring pour prendre pour repérer les lieux. Nous avons des arguments pour nous défendre. Après Imola, un circuit exceptionnel, le Red Bull Ring semble plus conventionnel, mais le cadre n’en reste pas moins magnifique. De mon côté, je continue de tourner les pages de ma découverte d’un Prototype Le Mans. J’ai déjà beaucoup appris, progressé… Et cela va se poursuivre avec une nouvelle étape. »

 

N°49 – Paul-Loup Chatin-Gary Hirsch

ELMS-2013-ORECA-Team-Endurance-Challenge-N°-49

ELMS-2013-ORECA-Team Endurance Challenge-N°-49 

 

Depuis leurs premiers pas dans la discipline, les jeunes Paul-Loup Chatin et Gary Hirsch font preuve d’une belle pointe de vitesse et, déjà, d’une vraie maturité. Les deux hommes ont d’ailleurs signé deux poles en autant de qualifications !

Et après une deuxième place à Silverstone, ils ont décroché une première victoire convaincante à Imola, prenant du même coup les commandes de la catégorie LM PC. Le duo tentera de poursuivre sur cette belle dynamique.

Paul-Loup Chatin,  l’ancien Volant EURO FORMULA en 2010 et par ailleurs pilote junior de l’équipe Alpine Signatech, explique :

 

« Nous avons pris la tête en Italie et, avec Gary, nous voulons confirmer ce statut de leader. Le Red Bull Ring est un beau circuit, avec de gros freinages et quelques virages rapides plutôt sympas. En revanche, c’est assez serré. Ce devrait donc être assez compliqué au niveau du trafic, qui sera un facteur important. L’objectif est à la fois de signer la pole et, surtout, de décrocher une nouvelle victoire. Je suis toujours en quête d’expérience dans cette discipline. La présence d’une nouvelle voiture dans la catégorie sera un élément de comparaison intéressant. »

Contrairement à de nombreux concurrents, qui découvriront le tracé Autrichien, Paul-Loup Chatin le connaît déja. Il y avait signé la pole en Formule Renault 2.0 tandis que plus tôt dans la saison, il s’y était imposé en Porche Carrera Cup italienne.

A Spielberg, deux séances d’essais libres sont programmées le vendredi 19 juillet (10h30 et 15h40). Après les qualifications, le samedi 20 juillet à 10h20, le départ de la course, d’une durée de trois heures, sera donné à 16h36 !

Rappelons que cette 3éme manche de l’ELMS, est organisée simultanément avec les épreuves des World Séries Renault. Avec les courses des monoplaces Formula 3.5 et  Formule Renault. Mais aussi des Mégane Trophy et Clio Cup.

D’où des horaires bien particuliers qui en découlent…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY et ORECA DPPI

 

ELMS

About Author

gilles