DRAGSTERS AU PAUL RICARD : ENFIN!

 

C’était il ya trente ans, mon ami Philippe Debarle et mon autre ami Gilles Gaignault, créateur d’autonewsinfo, lançaient les coursses de dragsters en France, avec des succès considérables au Mans et une épreuve au Castellet, alias circuit Paul Ricard. Qui sétait déroulée partiellement en nocturne, les flammes des échappements des top fuel fonctionnant au nitrométhane jailissaient sur des mètres, bref souvenir démentiel. Bonne nouvelle, le Ricard remet le couvert, bienvenue sur les courses les plus dingues au monde, avec des engins dont la puissance n’est même pas imaginable, infiniment plus que tout ce qui se fait de mieux en sports mécaniques, les F1 et l’auto de Loeb à Pikes Peak sont des naines à côté des gros dragsters… La date: les 20 et 21 juillet.

 

MOTOS ET AUTOS INFERNALES…

 

On court en dragsters à moto et en auto.

Le principe est simple c’est une ligne droite de 400 mètres, on part deux par deux, au feu vert, qui est en haut d’une sorte d’arbre de noël qui avertit les pilotes de l’imminence du lâcher, et le meilleur temps a gagné…

Les différentes catégories auto sont triées en fonction du temps minimum à respecter,  ceci pour des raions de sécurité.

Selon les catégories, cela va de 16 scondes aux 400 mètres à moins de neuf secondes…

Donc il faut être le premier mais en dessous du temps minima de sécurité…

Toute une stratégie de course qui n’existait pas il ya trente ans.

Les temps aux 400 mètres départ arrêté, les vitesses atteintes aux 400 mètres, les puissances des moteurs, tout ça est tout simplement hallucinant.

Les gros dragsters, les top fuel, peuvent atteindre 500 km/h aux 400 mètres départ arrêté!

C’est le record aux USA.

Vous avez bien lu, 500 km/h en 400 mètres!

Bien sûr, les engins que vous verrez courir ne sont pas aussi rapides, la piste du Ricard n’a pas l’adhérence nécéssaire pour cela, elle n’est pas spécifiquement construite pour le dragster comme le sont les tracks aux USA.

Mais les gros du plateau vont quand même sortir 2000 cv!

 

 

Euh, un conseil quand même, apportez les boules Quies ou les casques anti-bruit, sinon, vos oreilles vont siffler un bout de temps quand vous serez rentrés la tête pleine de souvenirs insensés.

Le classement des motos se fait de façon diférente, c’est toujours le premier qui coupe la ligne qui l’emporte, les catégories se font en fonction des puissances des engins.

Mais ce qui est sûr c’est que quelle que soit le système utilisé, l’ambiance est chaude comme la braise toute la journée!

On attend plus de 200 pilotes pour le Championnat de France moto et le Trophée ATD Auto.

Il y aura un  paquet d’animations toutes plus cintrées les unes que les autres, c’est vraiment le week-end de la folie mécanique.

Démos Jet-Cars dont la Flashover 10000 ch, démos Drift avec l’équipe française D-Famous, démos Stunt, parades Dragsters auto et moto, wash Girls, village Expo : stands & bourse d’échange, 600 véhicules dont « Les Ricaines du Var », concerts samedi soir « FestRock » et dimanche (blues, métal, country).

Pour les infos www.castellet-drag-race.com

Les prix sont assez modiques, autant en profiter, il en coûte 12 euro pour une journée, 20 euro pour le week-end et les enfants de moins de 12 ans ne paient pas.

Voilà, une sorte de week-end inratable dans le sud…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION

 

Sport

About Author

jeanlouis