SILK WAY: SCHLESSER BALAIE LES TROUPES RUSSES…

 

Jean Louis Schlesser gagne la spéciale du jour, qui ramène le rallye à Astrakhan, depuis Elista.

Il colle 12 minutes à Firsov, et 26 minutes à Vasiliev, son adversaire direct, il était dix-neuf secondes derrière le Russe ce matin au départ.

Il a donc largement pris la tête au général.

Au programme du jour, des dunes pour commencer avec un peu de navigation, de la steppe ensuite donc où il fallait rouler comme des malades puis les derniers 150 km étaient un océan de dunes.

Le terrain de jeu favori de Schless ».

Qui a posé une option sérieuse sur le Silk Way 2013 mais il reste 500 borne de spéciale, et à chaque centimètre, il y a un piège à la con!

 

JOURNEE DE FOLIE… 

 

VASSILYEV

 
La course est totale dans cette 5ème spéciale car Schlesser et Vasilyev, il ya dix neuf secondes entre eux au départ de la spéciale,  se bagarrent à coups de secondes aux passages des CP.

Le suspens est énorme mais sur la fin, de nombreux navigateurs cherchent un way-point, point virtuel de passage obligatoire, qui ne se déclenche sur le mouchard GPS que si l’on est tout près…

Schlesser trouve le premier, son navigo Ziltstov n’est pas un manche, et Jean Louis a une sorte de flair de fennec, il  gagne la spéciale devant  Firsov et Vasilyev, qui est maintenant second au classement général, mais loin alors qu’il reste 500 km de spéciale.

 

JEAN LOUIS SCHLESSER

JEAN LOUIS SCHLESSER

 

Schlesser à l’arrivée:  « Nous nous sommes bagarrés pendant un long moment et c’était très amusant. En début de spéciale, j’étais dans la poussière de Malysz (Toyota Overdrive) et le Sentinel ne devait pas fonctionner car nous sommes restés 80 km derrière lui. Ensuite nous avons doublé Dmitriev qui attaquait très fort mais sur la fin, nous avons galéré pour trouver un way point. C’est par chance que j’ai insisté dans une direction et que nous l’avons trouvé. »

Par ailleurs, les autres Français se débrouillent bien, Lavieille termine quatre de la spéciale et est maintenant six au général, Fouquet est sept, Pelichet dix.

Lavieille à l’arrivée: « C’était une belle spéciale, explique le Français, et nous avons super bien roulé. Mais à la fin, nous avons cherché le WP et perdu beaucoup de temps, ce qui est dommage car nous aurions pu remonter au général. »

 

LAVIEILLE

LAVIEILLE

 

Quand on sait comment les Russes envoient comme des malades car ici, en Kalmoukie, c’est chez eux,  ce classement général provisoire est excellent pour les petits « cocorico » qui se battent dans les steppes arides et les dunes colossales…

CLASSEMENT GÉNÉRAL AUTO
1.Schlesser/Zhiltov (Schlesser) en 25h45’02
2.Vasilyev/Yevtekhov (GForce) à 25’26
3.Firsov/Filatov (Toyota Overdrive) à 1h17’30
4.Nikokenko/Mzeshertakov (Crossover) à 3h19’34
5.Dabrowski/Czachor (Toyota Overdrive) à 3h29’14
6.Lavieille/Polato (Juke Dessoude) à 3h59’38
7.Fouquet/Bouey (Proto Sodicars) à 4h00’41
8.Issabayev/Podolyanyuk (Toyota Overdrive) à 4h28’28
9.Saventko/Maltsev ((Nissan) à 4h44’44
10. Pelichet/Decré (Toyota Overdrive) à 7h01’02

 

CAMIONS: MARDEEV TIENT BON! 

 

MARDEEV

MARDEEV

 

En camion, Mardeev est  second de la spéciale et donc toujours en tête au général.

Ce qu’il en dit… « Tout a très bien marché pour nous sur la spéciale mais nous avons à nouveau éclaté un pneu arrière. Nous devons absolument trouver le problème car cela fait plusieurs fois. Nous ne savons pas si cela vient du camion ou des pneumatiques. Après ces mésaventures, j’ai ralenti un peu mais dans les derniers kilomètres, comme tout le monde, nous nous sommes perdus. Après avoir tourné un peu, nous avons vu que nous étions les premiers à trouver la bonne piste car il n’y avait pas de trace. Schlesser s’est retrouvé avec nous et nous avons roulé ensemble. Sur la fin, nous avons aussi eu une crevaison à l’avant et nous avons changé la roue sur la liaison. Quoi qu’il en soit, c’était une journée bien plus facile qu’il y a deux jours ! »

Il faut qu’il  reste en tête du général car le second au classement est un Maz, celui de Viazovitch, un  Bielorusse.

Nikolaev a gagné la spéciale.

Aucun problème, il s’est perdu comme les autres, et l’on constate que chaque jour, ou presque, un Kamaz en remplace un autre mais au total, la marque russe est toujours en tête de la catégorie!

 

NIKOLAEV

NIKOLAEV

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL CAMIONS
1. Mardeev (Kamaz) en 26h37’03
2. Viazovich (Maz) à 2h27’10
3. Sotnikov (Kamaz) à 2h43’34
4. Shibalov (Kamaz) à 2h50’35
5. Valtr (Liaz) à 3h48’36
6. Vasilevski (Maz) à 4h21’14
7. Kupriyanov (Kamaz) à 4h52’29
8. Vildman (Liaz) à 6h08’41
9. Van den Brink (Ginaf) à 7h18’09
10. Kovaks (Scania) à 7h39’39

 

 

 

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL

Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis