FIA GT Series. A ZANDWOORT, DE BELLES PERFS NON CONCERETISEES PAR LE SLR

  

 GT-FIA-2013-La-MC-LAREN-du-SebastienLoebRacing-a-Zandvoort©V-Iimages


GT-FIA-2013-La-MC-LAREN-du-SebastienLoebRacing-a-Zandvoort©V-Iimages

 

Des regrets !

De belles performances non concrétisées…

Mais, le Team Alsacien fait l’apprentissage de la dure loi de la course.

Le Sébastien Loeb Racing s’est pourtant de nouveau illustré comme un team de référence, lors de la troisième  manche du Championnat FIA GT Series, 2013.

De retour du Colorado, où il a une nouvelle fois démontré toute l’étendue de son immense talent, en écrasant la  concurrence, lors de la mythique ascension de Pikes Peak, pulvérisant le record de plus d’une minute trente et qu’il possède désormais, avec un chrono fabuleux de 8’13’’878, Sébastien Loeb, était déjà à pied d’œuvre en Hollande, où il retrouvait  les hommes de son Team, le SLR.

 

GT-FIA-2013-MC-LAREN-du-SebastienLoebRacing-a-Zandvoort©V-Iimages.

GT-FIA-2013-MC-LAREN-du-SebastienLoebRacing-a-Zandvoort©V-Iimages.

 

Une pole position signée Alvaro Parente et deux remontées  fantastiques signées la paire Parisy-Zuber – lors de la course  de qualification- et le duo Loeb-Parente, lors de celle du Championnat, sont à mettre au crédit de l’équipe de Soultz-Sous-Forêts.

Trois faits de course ont  cependant contrarié la bonne marche des McLaren MP4-12C du Sébastien Loeb Racing dans  leur quête d’un bon résultat à Zandvoort.

Les réactions… des pilotes

FIA-GT-2013-ZANDWOORT-MCLAREN-au-stand-photo-V-Images

q FIA-GT-2013-ZANDWOORT-MCLAREN-au-stand-photo-V-Images

 

Mike Parisy (McLaren MP4-12C N°10)

« Nous avons encore manqué de chance. Nous connaissons des petits soucis en qualification qui nous font partir loin sur la grille. Malgré tout, j’arrive à remonter de la 14e à la 6e position pour passer le relais à Andy qui fait un très bon boulot. Nous avions beaucoup d’espoirs dans la seconde course d’autant que nous avons mis la main sur un réglage  top lors du warm up. Nous n’avons pas pu en profiter : un léger contact nous met hors course.  Les hommes du Sébastien Loeb Racing ont réparé la biellette abîmée mais avec trois tours de  retard nous n’avions plus rien à espérer. L’équipe, comme d’habitude, a fait du très bon travail et le point positif est que nous avons mis le doigt sur un détail qui pourra peut-être faire la différence ».

Sébastien Loeb (McLaren MP4-12C N°9) :

« Lors des essais libres, nous avions du sous-virage et l’auto était sensible sur les bosses, mais l’équipe a bien travaillé et nous avons renversé la vapeur pour avoir de très bonnes sensations durant les qualifications. La voiture était nettement meilleure. Alvaro a signé une très belle pole. Ensuite, nous manquons de réussite au départ. La deuxième course, je parviens à bien remonter et nous arrivons à revenir dans le Top 5 avant de connaître une casse mécanique. C’est dommage. Nous avons montré notre niveau de performance, il faudra concrétiser au Slovakia Ring. »

Son équipier Alvaro Parente, précisant :

« Quelle déception de ne pas avoir pu défendre nos chances en course qualificative. Je prends un bon départ mais je me retrouve tout de suite entre l’Audi, qui me semble-t-il est partie un peu trop tôt, et la Mercedes qui me braque dessus ! Je suis pris au piège, en sandwich, sans aucune chance de pouvoir m’en sortir. Les dégâts sont mineurs mais la course est terminée et ce n’est pas la sanction infligée à un des deux pilotes qui changera notre résultat. Nous avions le rythme pour viser légitimement le podium ce week-end, mais pas en partant du fond de la grille. »

 

Course qualificative.

FIA-GT-2013-ZANDWOORT-MCLAREN-Team-SLR-Photo-V-Images

FIA-GT-2013-ZANDWOORT-MCLAREN-Team-SLR-Photo-V-Images

 

Pour la deuxième fois consécutive de la saison, la McLaren N°9 d’Alvaro Parente et Sébastien Loeb, ne peut profiter longtemps de sa position en première ligne.

Auteur cette fois de la pole, Alvaro Parente prend la tête du peloton avant d’être heurté par un concurrent dans le premier virage. Victime d’une crevaison, la MP4-12C  du pilote Portugais doit abandonner.

La voiture sœur, la N°10, partie de la 7e ligne, porte alors tous les espoirs du team aux mains de Mike Parisy tout d’abord. Le Palois s’illustre en début de course, se montrant très performant tout en évitant quelques concurrents en perdition.

Auteur du meilleur tour en course, il est pointé un instant en 2e position, juste avant de passer le volant à Andy Zuber.

Reparti 6e, l’Autrichien, résiste au retour de la Mercedes N°2 en étant l’un des plus rapide en piste. Il réduit même l’écart le séparant des leaders au moment de passer sous le drapeau à damiers au 6erang.

Une première belle remontée depuis la 14e place, synonyme d’une intéressante place en 3e ligne sur la grille de départ de la course de championnat dimanche.

 

Course de Championnat.

 GT-FIA-2013-ZANDWOORT-la-MCLAREN-du-Team-SLR-Photo-V-Images


GT-FIA-2013-ZANDWOORT-la-MCLAREN-du-Team-SLR-Photo-V-Images

Sous un soleil radieux, le peloton des vingt GT s’élance plus sagement que la veille !

Las, c’est une nouvelle fois la mieux placée des deux voitures du Sébastien Loeb Racing qui subit un fait de course rédhibitoire dans le deuxième tour.

Confiée à Andreas Züber, la McLaren N°10 est pointée 5e au premier passage avant d’être victime d’un léger contact à l’arrière droit qui l’oblige à un passage dans les stands :

Deux tours pour intervenir sur une biellette, un handicap insurmontable dans une course sprint de ce niveau.

Une fois de plus, grâce à la pugnacité de toute l’équipe Alsacienne et malgré une position en fond de grille, la McLaren N°9 compte bien jouer sa carte à fond.

Sébastien Loeb réalise ainsi un très bon début de course reprenant rapidement trois places, évitant les contacts avec ses adversaires avant la neutralisation de l’épreuve survenue suite à un accident.

 

 FIA-GT-2013-ZANDWOORT-Au-VOLANT-de-la-MCLAREN-Team-SLR-Photo-V-Images.


FIA-GT-2013-ZANDWOORT-Au-VOLANT-de-la-MCLAREN-Team-SLR-Photo-V-Images.

 

Au restart, le nonuple Champion du monde des rallyes pointe en 11e position et ne relâche pas son effort. La McLaren MP4-12C, s’affiche ensuite au 6e rang à la faveur des premiers ravitaillements.

Irréprochables dans les stands, les hommes du Sébastien Loeb Racing relancent Alvaro Parente en piste. Le Portugais livre une superbe bataille pour le compte de la 4e position avec la Mercedes N°28, une situation inespérée 50 minutes plus tôt en partant du fond de grille.

Les deux pilotes creusent l’écart sur leurs poursuivants.

Pourtant, à deux tours de l’arrivée, Alvaro Parente voit ce résultat probant s’envoler, suite à des soucis de transmission.

Après ce meeting Hollandais, le Sebastien Loeb Racing se rendra sur le Slovakia Ring les 17 et 18 août prochains avec la ferme intention de concrétiser par un podium les bonnes dispositions entrevues dans les dunes du circuit de Zandvoort.

On ne peut que regretter ces inévitables faits de course !

Lesquels peuvent hélas parfois contrarier les bons résultats espérés…

C’est la dure loi de la course.

 

Aurélie ELBAZ

Photos : V-Images

 

GT FIA Séries

About Author

gilles