SILK WAY, SCHLESSER REPREND LA MAIN, GACHE LE GENERAL…

 LOGO SILK WAY RALLY 2013

 

Hier, on l’a dit, soixante-dixième anniversaire de la bataille de Stalingrad, c’était une journée forcément russe…

 

 

 

Ce mardi, troisième étape qui mène le rallye vers le sud et la mer Caspienne, c’est le jour des Français.

Jean Louis Schlesser remporte l’étape, et reprend six minutes à Philippe Gache, qui, lui, prend la tête du général, dans le sable de cette étape, très africaine en fait, les deux favoris russes et leur G Force sont en déroute…

La Berrezina à l’envers quoi…

 

SCHLESSER L’AFRICAIN…

a a a a a silk ross 2

 

L’Afrique, vraiment?

On quitte Volgograd et on descend vers Astrakhan, la capitale du caviar, située sur le delta de la Volga, au bord de la Caspienne.

Le départ de la spéciale est donné dans la steppe du Khazar, plateau désertique aux pistes roulantes.

Plus loin, le Rallye doit attaquer deux erg, le Berguin et le Scorpion et sous un cagnard d’enfer.

L’Afrique on vous dit…

A Astrakhan, température sous abri, à l’ombre donc, 40 degrés!

486 km de sable et d’ultra-roulant, c’est tuant.

Mais pour un Schlesser vieux pistard,  épuisant ET amusant.

Le grand bleu gagne l’étape devant Gache, il est second au  général à 9 minutes de Philippe, c’est évidemment beaucoup d’autant plus qu’il devra ouvrir, mais bon, hier il était à pétaouchnock du leader, aujourd’hui c’est plus encourageant.

Ce qu’il en dit à l’arrivée…

« En début de spéciale,  j’ai été longtemps bloqué derrière le camion Kamaz  de Mardeev. Ce n’était pas de sa faute mais il roulait vite et je n’arrivais pas à me rapprocher suffisamment que pour faire sonner le Sentinel. Quand j’ai pu enfin me signaler à lui, il s’est tout de suite rangé pour nous laisser passer et j’ai beaucoup apprécié. Nous avons roulé alors seuls et je voyais la poussière de Gadasin qui, plus loin, s’est arrêté à cause d’un problème mécanique. Ensuite, nous avons rattrapé Vasilyev dans les premières dunes et Gache dans les deuxièmes… et nous avons roulé ensemble jusqu’à la fin. C’était une très belle spéciale mais très, très chaude ! »

Le Sentinel est un système qui permet d’avertir le concurrent devant qu’on est juste derrière.

Dans le temps, il y avait le klaxon, ça coûtait moins cher mais ça ne servait à rien, il y a un bruit d’enfer dans le cockpit d’une auto ou d’un camion de course et on n’entend rien de l’extérieur.

 

LA DEROUTE RUSSE

LA DEROUTE RUSSE

 

C’est sûr que Gadasin, vainqueur l’an dernier, est vraiment dans les choux et l’autre Russe Vasiliev vainqueur la veille, est déjà à 30 minutes…

C’est sûr aussi que dans des conditions très dures physiquement et mécaniquement, l’expérience du Schless » est intouchable.

 

FIRSOV-FILATOV CINQUIEMES

FIRSOV-FILATOV CINQUIÈMES

 

Philippe Gache à l’arrivée.

« Nous avons crevé l’arrière droite à cause de la chaleur, et perdu ainsi toute l’avance que nous avions prise le matin. Mais l’auto marche super bien malgré ces conditions extrêmes et c’est très important pour nous. »

 

a a a a a a silk ross 1

PHILIPPE GACHE

 

Traduction, Schless », fais gaffe à ta gueule à la récré…

Malgré quelques péripéties, les trois voitures du Team Dessoude se sont sorties sans trop de problèmes de cette étape au long cours.

 

 

 SILK-WAY-2013-JUKE-LAVIEILLE-TEAM-DESSOUDE-Photo-Alain-ROSSIGNOL


SILK-WAY-2013-JUKE-LAVIEILLE-TEAM-DESSOUDE-Photo-Alain-ROSSIGNOL

 

Christian Lavieille termine à la 13ème place après avoir cassé sur une de ses roues son dispositif de gonflage-dégonflage l’obligeant à sortir longuement pelles et plaques.

Yves Tartarin est 15ème malgré un volant « vagabond », quant à Frédéric Chavigny, il signe une superbe 17ème place, épargné de tout plantage.

Demain, le secteur sélectif devrait être aussi difficile mais c’est bien la cinquième étape que l’organisateur annonce dantesque !

Vous avez dit Rallye « Raid»?

 

Classement général autos Silk Way 2013 après trois étapes. 

 

1.Gache-Garcin (Buggy SMG) en 15h59’24
2.Schlesser-Zhiltov (Buggy Schlesser) à 8’54
3.Vasilyev-Yevtekhov (GForce) à 23’45
4.Malysz-Marton (Toyota Overdrive) à 56’58
5.Firsov-(Toyota Overdrive) à 1h24’18
6.Szalay-Bunkoczi (Opel) à 1h39’54
7.Fouquet-Bouey (Proto Sodicars) à 2h27’58
8.Nikokenko-Mzeshertakov (Crossover) à 2h38’59
9.Issabayev-Poldolyanyuk (Toyota Overdrive) à 3h08’53
10.Savenko-Maltsev (Buggy Honda) à 3h24’41

 

CAMIONS: MARDEEV,KAMAZ MAIS DANS LA DOULEUR…

MARDEEV

MARDEEV

 

Nikolaiev a gagné la spéciale mais ayant eu un pépin sur la liaison, il a pris le départ avec deux heures et demi de retard et donc autant de pénalité.

 

NIKOLAIEV

NIKOLAIEV

 

J’imagine l’ambiance à bord avec le pilote qui a la rage…

C’est donc Mardeev, vainqueur l’an dernier, qui est en tête au général, et second dans la spéciale.

Ce qu’il en dit à l’arrivée…

« Le début de la spéciale était très rapide. Mais à 150 km de l’arrivée, tout comme hier, un pneu a éclaté à cause de la chaleur. »

Le deuxième camion, celui de Viazovich (Maz), n’est pas un Kamaz!

 

LE TATRA DE LOPRAIS

LE TATRA DE LOPRAIS

 

Ensuite vient le Kamaz de Sotnikov.

Quant à Karginov, qui a gagné hier, il a cassé son moteur et a donné ses cardans à son coéquiper Shibanov qui avait quelques soucis de suspensions.

Shibanov, l’a alors  tracté jusqu’à l’asphalte.

Avec les deux heures de demi de pénalité de Nikolaiev, Kamaz a vécu une rude journée!

 

VASSILIEVSKI et le MAZ ,CINQUIÈME

 

Classement général camions Silk Way 2013 après trois étapes

 

1. Mardeev (Kamaz) en 16h59’56
2. Viazovich (Maz) à 1h08’37
3. Sotnikov (Kamaz) à 1h18’46
4. Valtr (Liaz) à 1h28’15
5. Shibalov (Kamaz) à 1h29’40
6. Kupriyanov (Kamaz) à 3h02’00
7. Szustkowski (Tatra) à 3h08’05
8. Vasilevski (Maz) à 3h15’51
9. Van den Brink (Ginaf) à 4h00’46

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : ORGANISATION et Alain ROSSIGNOL

 

Rallye Raid SILK WAY Sport

About Author

jeanlouis