SILK WAY RALLY: VASSILIEV GAGNE LA BATAILLE DE STALINGRAD, GACHE DEUX, SCHLESSER TROIS AU GENERAL…

VASILIEV

 

Ce lundi, gros programme pour les coureurs, avec une chaleur infernale et pas loin de cinq cent kilomètres de spéciale « à la Russe », c’est à dire des milliers de piste dans tous les sens de la toundra, de la taïga et des dunes…

Le Russe Vasiliev gagne l’étape sur son très puissant 4X4 Proto G Force , devant Gache qui est second et kif kif au général, à trois minutes du leader.

On imagine bien que les équipages russes connaissent ce genre de terrain, qui plus est l’armada des camions Kamaz va tellement vite qu’elle se mêle à la course des autos et les camions naviguent mieux que les autos, ne serait-ce que par ce qu’ils ont un point de vue plus élevé, ce qui sert quand on a un doute et qu’on roule à 160 km/h!

Bref, tu as la poussière mais tu ne ne plantes pas…

C’est une tactique comme une autre mais aujourd’hui, pour Vasiliev, ça a marché!

 

JOURNEE ANNIVERSAIRE…

Vasiliev/Yevtekhov

 

D’une certaine façon, il fallait qu’un Russe gagne aujourd’hui, c’est le soixante-dixième anniversaire de la bataille de Stalingrad, première défaite de l’armée allemande durant la deuxième guerre mondiale et début de la fin du petit peintre autrichien et de ses malades mentaux.

Alors, quand on s’appelle Vasiliev et que l’on roule autour de Volgograd, ex Stalingrad (ne pas se moquer, en France aussi il y a des noms de villes qui ont changé, Pontivy s’est appelée Napoléonville…) on envoie du lourd et on ne fait pas de cadeaux, façon les katioucha, les fameuses orgues de Staline qui terrorisaient les troupes allemandes et y faisaient des dégâts considérables.

Aujourd’hui donc, et de façon plus pacifique, la Russie a fêté le début de la fin d’un empire (reich) qui devait durer mille ans et qui s’est terminé en ruine du pays en moins de 10 ans…

Je suis un grand fan de Philippe Gache et de Jean Louis Schlesser, je ne connais pas ce Monsieur Vasiliev mais aujourd’hui, un Russe était forcément …. imbattable!

Beaucoup de navigation dans la première partie de la spéciale, et De la conduite ultra-rapide en fin de tracé.

Vasiliev se marre quand on lui demande si’ il s’est perdu…

 » Perdu? Oui, j’ai compris, je sais ce que cela veut dire en Français ! Eh oui, nous nous sommes perdus comme tout le monde,  mais j’ai très vite vu que les Kamaz avaient trouvé la bonne piste et nous les avons suivis. Ensuite, cela a été difficile de les doubler, tout comme Gache et Schlesser qui étaient devant nous, mais nous y sommes arrivés en prenant quelques risques ! La deuxième spéciale était très rapide et nous avons donné le meilleur de nous-même pour gagner cette spéciale et prendre la tête du général. »

 

 

Philippe Gache avec le buggy SMG de sa conception est second de la spéciale et second au général, à moins de quatre minutes du leader.

Il a aussi un peu bataillé avec les Kamaz de tête, j’avais remarqué l’an dernier que dans les bouts droits, notre hélico avait du mal à les remonter, mais il se trouve en position intéressante pour la suite, il n’ouvrira pas la piste,  et le troisième, Schlesser, commence à avoir pas mal de retard au général.

 

Philippe Gache

 

Ce qu’il en dit à l’arrivée…

«  Nous nous sommes trompés au début, mais nous avons rapidement trouvé la bonne piste. Nous avons longtemps ouvert la route mais dans un village, alors qu’il y avait une DZ à 30 km/h, nous avons raté un embranchement. Le temps de faire demi-tour, le Kamaz est passé devant nous. Plus loin, il s’est arrêté et nous avons arrêté de manger sa poussière… »

Jean Louis Schlesser, pour sa part, en a clairement bavé.

« C’était très dur en navigation dès le départ et même dans les dunettes où nous avons cherché le waypoint » dit Jean Louis à l’arrivée…

Etape trop longue, trop chaude, trop tout en fait et semble-t’il, son navigateur s’est mis dedans assez grave…

Bilan, troisième place au général mais avec près de 19 minutes dans la tronche, peu de chances de remonter.

Classement général après deux étapes: 

1.Vasilyev-Yevtekhov (GForce) en 10h19’16
2.Gache-Garcin (SMG) à 3’37
3.Schlesser-Zhiltov (Schlesser) à 18’45
4.Gadasin-Kuzmich (GForce) à 26’27
5.Malysz-Marton (Toyota Overdrive) à 38’51
6.Firsov-Filatov (Toyota Overdrive) à 59’35
7.Szalay-Bunkoczi (Opel) à 1h00’03
8.Dabrowski-Czachor (Toyota Overdrive) à 1h01’40
9.Fouquet-Bouey (Proto Sodicars) à 1h16’59
10.Pelichet-Decré (Toyota Overdrive) à 1h23’05

 

CAMIONS: KAMAZ CONTRE KAMAZ… 

Sotnikov,troisième du jour

 

Karginov a eu une rude journée…

Ayant eu des pépins hier, il est parti neuvième au matin et a donc eu pas mal de monde à doubler.

Au résultat c’est simple, quatre Kamaz aux quatre premières places de la spéciale, trois Kamaz aux trois premières places du classement général.

Là ce n’est plus le remake de Stalingrad, c’est la logique de l’armada.

La marque roule à domicile, avec ses meilleurs pilotes, tous ses pilotes, ce sont de véritables monstres, totalement adaptés au terrain, avec des équipages surentraînés.

Karginov à l’arrivée…

« C’était un vrai terrain russe, avec des croisements où vous avez le choix entre sept pistes… et il faut rapidement prendre une décision car les changements de directions sont légion et nous roulons relativement vite ! Aujourd’hui, nous avons eu de la chance et, si nous nous sommes parfois trompés, très vite, nous avons retrouvé la bonne piste. Par contre, cela été chaud car nous avons dû doubler de nombreux véhicules vu que nous étions partis loin derrière ce matin. La deuxième partie de la spéciale était très rapide et difficile mais à l’arrivée, nous avons été récompensé par ce superbe résultat. »

 

Mardeev

Mardeev

 

La belle histoire du jour, quand même, c’est que Mardeev, vainqueur l’an dernier, est second de cette spéciale et prend la tête au général alors qu’il a eu des pépins!

Ce qu’il en dit… J’ai été contraint à m’arrêter sur la fin de la deuxième spéciale qui était très rapide et a fait chauffer le pneu arrière droit que nous avons dû changer… »

Qu’en serait-il s’il ne s’était pas arrêté!

Demain, on descend plein sud vers Astrakkhan.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : ALAIN ROSSIGNOL/DESERT RUNNER  et ORGANISATION 

 

Après le classement général, quelques belles photos envoyées par Alain Rossignol…

 

Classement général camions après deux étapes…

 

1.Mardeev (Kamaz) en 10h47’38
2.Shibalov (Kamaz) à 6’26
3.Karginov (Kamaz) à 24’52
4.Viazovich (Kamaz) à 44’41
5.Sotnikov (Kamaz) à 50’09
6.Loprais (Tatra) à 52’18
7.Valtr (Liaz) à 57’13
8.Vildman (Liaz) à 1h04’46
9.Kupriyanov (Kamaz) à 2h03’51
10.Szustkowski (Tatra) à 2h08’18

 

 L’ALBUM PHOTO DE MONSIEUR ROSSIGNOL… 

le Liaz tchèque de Vildman

a a a a a a a silk 12

Christian Lavieille

a a a a a a a silk 15

a a a a a a a silk 16

Bivouac à la Russe…

Schlesser a eu des problèmes de navigation

 

Rallye Raid SILK WAY Sport

About Author

jeanlouis