LM STORY : LA PASSION AVANT TOUT !

 LMSt1

 

Même si LM Story n’atteint pas l’extraordinaire engouement de Le Mans Classic, tous les deux ans, ils sont un peu plus nombreux a se rendre dans la capitale du Maine pour fêter dignement leur passion automobile.

L’ACO annonçait 8000 spectateurs.

Pas vraiment la grande foule donc mais les temps sont durs.

 

Le Mans-20130706-00532

 

Côté courses, le plateau traditionnel des trophées et challenges nationaux du VHC composait le gros de la troupe avec quelques belles empoignades  

 

Le Mans-20130706-00536

 

Et puis, c’est une tradition, lors des différentes parades, il furent des centaines à prendre le volant d’un véritable patrimoine roulant pour de longs moments du plaisir d’arpenter le bitume du prestigieux circuit… même si c’en était qu’une partie.

Parce que l’automobile c’est aussi, et surtout du plaisir et de la passion.

 

Jean-Michel LE ROY

 

Les courses du week end

SBA_13LMS_D39_6084

TROPHEE LOTUS

Entre Gaso et Metayer

Plutôt remontés les pilotes du Trophée Lotus en ce matin du deuxième jour de LM Story ! Durant 14 tours, les cinq plus entreprenants d’entre eux ne se sont jamais quittés d’une longueur, offrant un spectacle dont les adeptes des Seven et Caterham son coutumiers. Pierre Buffet et Pascal Metayer en ont longtemps été les plus incisifs en prenant le commandement à tours de rôles. Mais contre toute attente, après une friction entre les deux hommes, c’est finalement à Philippe Gaso, Anthony Delhaye et Philippe Huret qu’est revenu le soin de régler le sprint. Derrière Christion Odin, sixième, Xavier Jacquet profite de la pénalisation de Vincent M. Honnorat

Delarche pour décrocher le titre honorifique de premier utilisateur d’une Caterham.

La revanche était programmée pour la fin d’après-midi. Et là encore, cinq pilotes vont restés au contact tout au long de la course, Philippe Gaso et Pascal Metayer échangeant leurs positions en tête, avant que le second n’obtienne le dernier mot. Suivent, de près, Pierre Buffet et Vincent Delarche, qu’Anthony Delhaye a malheureusement été contraint d’abandonner dans l’avant dernier tour.

Classement course 1 : 1.Gaso ; 2.Delhaye à 0,6’’ ; 3.Huret à 0,9’’ ; 4.Metayer à 6,9’’ ; 5.Buffet à 14,7’’, etc (tous sur Lotus Seven)

Classement course 2 : 1.Metayer ; 2.Gaso à 1,4’’; 3.Buffet à 1,6’’; 4.Delarche à 3,5’’; 5.Huret à 10,1’’, etc.

TROPHEE MAXI 1000

Les gaîtés d’un Portugais

Impérial en la course 1, le Portugais Paulo Antunes a remis cela lors du match retour du dimanche. Mais autant son premier succès n’avait souffert d’aucune contestation, autant celui-ci a mis un temps certain à se dessiner. De fait, il a fallu attendre les deux tiers de la course pour voir la Datsun Sunny prendre enfin le meilleur sur l’Alpine de Jean-François Besson. Plus loin, malgré un tête-à-queue, Maxime Lefebvre est parvenu à effacer son handicap dans les derniers tours, pour finir par coiffer Philippe Gandini sur le fil de 38/100 de seconde ! Dans la classe 1000 cm3, Michel Chapel (Clan) a une fois encore pris l’ascendant sur la Marcos de Tomy Gruelles et la Jem de Gilles Vacher. Quant aux filles du Trophée, il fallait cette fois pronostiquer Paule Kienert (Cooper) devant Evelyne Filloux (Innocenti ) et Ophélie Colin (Mini 1275), contrainte à l’abandon, pour obtenir le tiercé gagnant dans l’ordre.

Classement course 1 : 1.Antunes (Datsun Sunny) ; 2.Besson (Alpine A110) à 1,2’’ ; 3.Lefebvre (Alpine A110) à 11,8’’ ; 4.Gandini (Cooper) à 11,9’’ ; 5.Gaspar (Datsun Sunny) à 13,1’’, etc.

TROPHEE SALOON CAR

Du bon Bot

Parti à la faute la veille en vue de l’arrivée, Jan Bot n’a pas commis la même erreur ce dimanche, en menant la seconde course de bout en bout. Derrière la monstrueuse « silhouette » March BMW M1, Marc Louail (Ford Falcon) et Christophe Terriou (Porsche 911 SC) sont longtemps restés au coude à coude, avant que le second n’achève sa course sur un drive throught. Cela permet à Gérard Faber (Chevrolet Camaro) d’achever sa remontée du fond de grille au troisième rang. Jan Bot et Marc Louail remportent par ailleurs leur catégorie d’âges respectives, « Seventies » et « Sixties », imités en cela par Mattijs Bakker (BMW 635 CSI) en « eighties ».

Parmi les Protos du Trophée Saloon Car, rassemblées dans la course du Trophée Lotus, Franck Metzger a survolé la course 1 sans trop de mal, sa Cesca Grac reléguant à des années lumières la LRP de Gilles Terronnes (joliment remise en état depuis sa sortie de Dijon) et la Westfield de Fabrice Delavault. Alain-Gérard Duthe (sur la nouvelle Lola T594 du team Châteaux) et Pierre Millerau (BBM) se seraient intercalés entre eux sans leur abandon. Franck Metzger a remis cela l’après-midi (tout en ayant disputé l’endurance d’une heure de LM Story entre temps !), précédant cette fois Pierre Millereau et Delavault.

Classement course 2 : 1.Bot (BMW M1) ; 2.Louail (Ford Falcon) à 11,4’’ ; 3.Faber (Chevrolet Camaro) à 16,2’’ ; 4.Bakker (BMW 635) à 16,7’’ ; 5.Franciel (Porsche 992) à 18,0’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME

Avec Andreoli, c’est jamais fini !

En l’absence de la redoutable De Tomaso Pantera de la famille Allemang, trahie par sa mécanique le samedi, Patrick Andreoli et Claude Boissy ont veillé à reprendre leurs habitudes dans cette seconde course de l’Asavé. Et les « mano à mano », ça les connait ! L’histoire aurait pu se prolonger jusqu’à l’arrivée sans l’abandon de la Ford Escort RS à l’attaque du onzième tour. De quoi laisser Patrick Andréoli aller renouveler son succès de la veille en toute quiétude, loin devant la Ford Falcon de Didier Gruau. A l’inverse, c’est à l’issue d’une arrivée au finish que Jean-Marie Bracq (Alpine A110) a réussi contenir Damien Sionneau pour le gain de la troisième place. Jean-François Hoyez (Porsche 911) complète le top 5, tout en s’assurant une nouvelle victoire en catégorie GT (l’ex Groupe 3).

Parti à la faute la veille en vue de l’arrivée, Jan Bot n’a pas commis la même erreur ce dimanche, en menant la seconde course de bout en bout. Derrière la monstrueuse « silhouette » March BMW M1, Marc Louail (Ford Falcon) et Christophe Terriou (Porsche 911 SC) sont longtemps restés au coude à coude, avant que le second n’achève sa course sur un drive throught. Cela permet à Gérard Faber (Chevrolet Camaro) d’achever sa remontée du fond de grille au troisième rang. Jan Bot et Marc Louail remportent par ailleurs leur catégorie d’âges respectives, « Seventies » et « Sixties », imités en cela par Mattijs Bakker (BMW 635 CSI) en « eighties ».

Parmi les Protos du Trophée Saloon Car, rassemblées dans la course du Trophée Lotus, Franck Metzger a survolé la course 1 sans trop de mal, sa Cesca Grac reléguant à des années lumières la LRP de Gilles Terronnes (joliment remise en état depuis sa sortie de Dijon) et la Westfield de Fabrice Delavault. Alain-Gérard Duthe (sur la nouvelle Lola T594 du team Châteaux) et Pierre Millerau (BBM) se seraient intercalés entre eux sans leur abandon. Franck Metzger a remis cela l’après-midi (tout en ayant disputé l’endurance d’une heure de LM Story entre temps !), précédant cette fois Pierre Millereau et Delavault.

Classement course 2 : 1.Bot (BMW M1) ; 2.Louail (Ford Falcon) à 11,4’’ ; 3.Faber (Chevrolet Camaro) à 16,2’’ ; 4.Bakker (BMW 635) à 16,7’’ ; 5.Franciel (Porsche 992) à 18,0’’, etc.

LM STORY 3

HTCC GROUPE 1

Clot en solo

Sans surprise, les héros du samedi ont été ceux du lendemain. Ainsi, Pierre-François Clot (Escort RS2000) a de nouveau eu à se défaire en priorité de Stéphane Delecour (Opel Commodore GSE) et de Claude Boissy (Vauxhall Magnum), qu’un drive throught exécuté au quatrième tour a trop vite écarté de la lutte pour la victoire. Bien décidé à remonter cet handicap, le vétéran parisien n’en a pas moins rapidement réintégré le trio de tête. Suivent Philippe Gosset (BMW 635), Michel Hocquart (Ford Capri 3L) et les BMW 30 CSI de Tony Deschamps et du pilote-organisateur « Levla ». Au chapitre de la catégorie Prostock, derrière l’insatiable Claude Boissy, il revient à Philippe Truffier (VW Scirocco) et Franck Cabarrou (BMW 323i) de le rejoindre à nouveau sur le podium.

LM Story Trophee Maxi 1000

Classement 2 : 1.Clot (Escort R2000) ; 2.Delecour (Opel Commodore) à 5,8’’ ; 3.Boissy (Vauxhall Magnum) à 7,3’’ ; 4.Gosset (BMW 635) à 19,5’’ ; 5.Hocquart (Ford Capri) à 23,6’’, etc.

TROPHEE FORMULE FORD KENT

Beloou double

Guère inquiété en course 1, Nicolas Beloou ne l’a pas été plus dans cette seconde confrontation du Trophée de Formule Ford Kent. Une course dominicale dans laquelle Gil Oks et Jérôme Metayer, pointés devant lui au premier passage, n’avaient pourtant pas renoncé à saisir leur chance. Mais à l’approche de la mi-course, l’un et l’autre figuraient déjà parmi les abandons. Voilà qui laissait Sylvain Debs bien seul pour résister à l’ouragan Beloou… Au final, c’est l’Anglais Paul Masson qui s’est chargé de compléter le podium, après s’être débarrassé de Michel Tasset et de Philippe Beloou « père ». En catégorie GHI, les abandons de Murphy Conord et de Philippe Le Nech ont sérieusement dégagé l’horizon de Michel Kozyreff.

Classement course 2 : 1.Beloou (Van Diemen) ; 2.Debs (Van Diemen) à 6,3’’ ; 3.Masson (Swift) à 34,6’’ ; 4.Tasset (Van Diemen) à 44,9’’ ; 5.Beloou.P (Van Diemen) à 47,0’’, etc.

TROPHEE F3 ET F.RENAULT CLASSIC

Jackson two !

LMSTORY 2

Valerio Leone contraint de s’élancer en queue de peloton, du fait de son retrait de la veille, Fabrice Notari et Simon Jackson ne se sont pas fait prier pour profiter de l’aubaine. Pointés dans cet ordre durant une grande partie de la course, les deux hommes ont fini par échanger leurs positions à deux tours de l’arrivée. De quoi permettre au Britannique de repartir de la Sarthe avec un carton plein… Derrière ce duo, Gilles Andouard a longtemps fait figure de troisième homme, avant d’être lâché par sa Ralt RT3 en vue de l’arrivée. Au volant d’une même monoplace, Laurent Vallery Masson a pris aussitôt le chemin du podium, tout en repoussant la menace de Frédéric Lajoux. Pascal Gerbout aurait pu espérer se glisser entre eux si sa prestation ne s’était pas achevée peu après la mi-course. En Formule Renault, Bernard Lacour a conservé, comme la veille, la maitrise de la situation devant André Machemy et Joachim Bernard De Lastours.

Classement course 2 : 1.Jackson (Chevron B38) ; 2.Notari (Ralt RT3° à 1,2’’ ; 3.Vallery Masson (Ralt RT3) à 2,7’’ ; 4.Lajoux (Martini MK34) à 3,2’’ ; 5.Da Rocha (March 793), etc.

Jean Michel LE ROY

Photos : Jean Marie BIADATTI

Sport

About Author

gilles