F1. 30éme VICTOIRE POUR VETTEL AU NURBURGRING, LA 1ére AU GP D’ALLEMAGNE

 

LES PILOTES MOTORISÉS PAR RENAULT MONOPOLISENT LE PODIUM DU GRAND PRIX D’ALLEMAGNE

 F1 2013 NURBURGRING LE PODIUM Photo PIRELLI

 

AU NURBURGRING, NOUVELLE VICTOIRE DE SEBASTIAN VETTEL et de sa RED BULL RENAULT.

Superbe performance des Lotus-Renault. Kimi Raikkonen finit second devant Romain Grosjean qui l’a laissé passer au 55éme des 60 tours.

TRIPLE donc pour les moteurs RENAULT !!!

1er SUCCES de Vettel dans un GP d’Allemagne !!!!

Et aussi le 30éme de sa carrière.

La Ferrari de Fernando Alonso finit 4éme.

Déception pour Mercedes et le poleman Lewis Hamilton seulement 5éme devant les deux McLaren de Button et Perez et la Red Bull Renault de Mark Webber bien remonté après son incident dans les stands où il a perdu une roue blessant un cameraman.

 

roue-de-Mark-Webber-percute-un-cameraman-F1-GP-Allemagne

 

La seconde Mercedes de Nico Rosberg et la Sauber de Nico Hulkenberg qui a doublé la Force India de Paul di Resta in extrémis, complétant le TOP 10.

Charles Pic se classe 17éme.

A noter les abandons de Massa, Vergne et Bianchi.

 

F1-2013-NURBURGRING-VETTEL-EN-FETE-APRES-SA-VICOIRE-AU-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet

F1-2013-NURBURGRING-VETTEL-EN-FETE-APRES-SA-VICOIRE-AU-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet

 

Sebastian Vettel  au volant de sa monoplace Infiniti Red Bull Racing-Renault, remporte donc enfin son GP, le Grand Prix d’Allemagne en devançant les deux Lotus-Renault du Finlandais Kimi Räikkönen et du Français Romain Grosjean

Le podium Allemand du jour étant totalement occupé par le moteur Français Renault RS27 !!!

Vettel naturellement extrêmement heureux de l’emporter enfin à domicile, lui qui avait déjà gagné à 29 reprises un peu partout  sauf en Allemagne !

« C’est vraiment incroyable. Je suis vraiment très heureux. Kimi était très proche de moi à la fin, mais j’ai tout donné à chaque tour, à part ceux passés derrière la voiture de sécurité. J’ai apprécié la course et je sentais que Kimi revenait sur moi et c’était serré avant aussi avec Romain. »

Il ajoutait :

 «  Nous avons su reprendre l’avantage et je suis très heureux que la course se soit arrêtée après soixante tours, plutôt que 61 ou 62. Les Lotus étaient incroyablement rapides, ils sont parvenus à gérer leurs pneumatiques mieux que la plupart des autres équipes. Donc, l’un dans l’autre, ce fut fantastique de l’emporter et je remercie l’équipe. »

 

Mark Webber dans le baquet de la seconde Infiniti Red Bull Racing, termine en 7e position, ce qui permet à Renault de placer quatre de ses pilotes dans le Top 10 avec un total de 64 points décrochés au Nurburg

Infiniti Red Bull Racing conserve à l’issue de cette épreuve, la tête des Championnats Constructeurs et Pilotes

Le moteur Renault RS27 a propulsé Sebastian Vettel  vers sa première victoire au Grand Prix d’Allemagne. Le triple Champion du Monde en titre ne s’impose qu’avec une seconde d’avance sur Kimi Räikkönen, tandis que Romain Grosjean termine troisième, offrant à Renault un retentissant triplé.

Il s’agit de la seconde performance de ce type cette saison, après le Grand Prix de Bahreïn en avril.

Eric Boullier le Team Principal chez Lotus, confiait :*

 » Les deux pouvaient gagner. La voiture de sécurité a ruiné les plans de Romain. De son côté, Kimi a perdu beaucoup de temps, pendant trois ou quatre tours, derrière les Mercedes après son premier arrêt au stand. Je pense qu’il a perdu quatre à cinq secondes derrière elles. »

Vettel s’emparait de la tête du Grand Prix dès le départ, grillant la politesse au poleman Lewis Hamilton. Avec Mark Webber en deuxième position, les deux équipiers se détachaient de la Mercedes jusqu’à la première vague de changement de pneumatiques.

Malheureusement, Webber perdait une roue dans les stands et il chutait dans les profondeurs du classement, à un tour du leader. L’Australien parvenait à combler une bonne partie de ce retard lorsque la voiture de sécurité rentrait en piste après l’abandon de la Marussia du Français Jules Bianchi qui s’était arrêté en feu.

 


 

Revenu dans le peloton, l’Australien se battait pour arracher la septième place finale.

Vettel, les deux Lotus et Alonso se tenaient dans un mouchoir pendant les deux premiers relais, et la course se jouait lors de la troisième vague d’arrêts aux stands. Grosjean s’arrêtait en premier, imité par Vettel un tour plus tard.

 

 F1-2013-NURBURGRING-CHAMPAGNE-pour-KIMI-RAIKKONEN-Second-au-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet.

F1-2013-NURBURGRING-CHAMPAGNE-pour-KIMI-RAIKKONEN-Second-au-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet.

 

Pendant ce temps, Räikkönen restait en piste pour une dizaine boucles supplémentaires. Il disposait ainsi de pneus plus frais pour le sprint final. Après avoir pris l’avantage sur son équipier, à qui le staff avait intimé l’ordre par radio de le laisser passer, à cinq tours de la fin, Kimi fondait sur Vettel, mais l’Allemand tenait bon pour remporter sa quatrième victoire de la saison.

 

F1-2013-NURBURGRING-GROSJEAN-Photo-Team

Grosjean résistait quant à lui à la pression d’Alonso pour décrocher son deuxième podium de la saison.

 » J’ai fait un très bon premier relais et on a été très consistants pendant toute la course. Nous avions fait de bonnes qualifications et nous avons choisi des stratégies différentes pendant la course, en fonction du trafic, pour ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier. Ça a mieux marché pour Kimi mais ça aurait pu être le contraire. » 

Et il précisait :

« Quand l’opportunité se présentera de gagner une course, je pense que je pourrai le faire. Aujourd’hui, c’était bien de faire comme ça, de permettre à Kimi d’aller chercher la victoire et de marquer beaucoup de points »

L’info importante de ce GP concernant Romain venant d’Eric Boullier :

’ La principale satisfaction, c’est Romain. Il a fait un week-end impeccable‘’

Certain que son pilote Finlandais va quitter Lotus pour rejoindre Red Bull, le Team principal est finalement ravi de voir son lieutenant également briller.

Apprécié de Gérard Lopez, le propriétaire du Team, Romain a probablement assuré son avenir ce dimanche en Allemagne…

 

F1-2013-NURBURGRING-VETTEL-ET-LE-TEAM-RED-BULL-EN-FETE-APRES-SA-VICOIRE-AU-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet

F1-2013-NURBURGRING-VETTEL-ET-LE-TEAM-RED-BULL-EN-FÊTE-APRES-SA-VICTOIRE-AU-GP-ALLEMAGNE-le-7-Juillet

 

Infiniti Red Bull Racing mène le Championnat du Monde avec 67 points d’avance sur Mercedes, tandis que Ferrari est troisième devant Lotus-Renault.

Sebastian Vettel augmente, lui, son avance au classement des pilotes avec 157 points devant Fernando Alonso qui en totalise lui, 123 cependant que Kimi Räikkönen  en a scoré, 116.

 

F1 2013 RENAULT SPORT REMI TAFFIN

 

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste Renault Sport F1, expliquait à l’arrivée :

 » Il est inutile de dire que nous sommes comblés par ce résultat, avec les pilotes Renault qui monopolisent le podium. De plus, ce fût une superbe course, avec une bagarre jusqu’au dernier tour. Il s’agit de notre premier triplé depuis Bahreïn en avril, et ce résultat est le bienvenu à ce stade de la saison. Bravo au personnel de Viry et de Mecachrome, qui travaille en étroite collaboration avec les équipes châssis à Milton Keynes et Enstone. Nous pouvons également être très positifs à propos de Williams, qui était dans les points pendant une bonne partie de la course avant de manquer ses arrêts au stand. Leur rythme en course est toutefois un élément positif sur lequel il faudra capitaliser à Budapest. De même, Caterham a réalisé une course solide en terminant devant Marussia. »

Et il concluait :

 » Nous avons maintenant une petite pause jusqu’au Grand Prix de Hongrie, nous allons donc avoir le temps de débriefer après ce week-end. Le Hungaroring est un circuit qui convient généralement bien au moteur Renault, nous arriverons donc plus forts que jamais là-bas. »

 

VETTEL TRIOMPHE A DOMICILE AU TERME DUNE COURSE SERRÉE

F1 2013 NURBURGRING 7 JUILLET PODIUM 1 VETTEL 2 RAIKKONEN 3 GROSJEAN Photo RST

Sebastian Vettel,  a étendu son avance au championnat du monde de Formule 1 en signant une victoire âprement acquise au terme du Grand Prix d’Allemagne. L’Allemand a adopté une stratégie à trois arrêts, réalisant un relais en pneus tendres P Zero Jaunes et trois autres, plus longs, avec le mélange medium P Zero Blanc.

Le leader du championnat s’est élancé de la seconde position sur la grille et a pris un excellent départ, s’emparant de la tête dans le premier virage. De nombreuses stratégies furent mises en œuvre dès le départ, les deux Ferrari s’élançant avec le mélange medium, tout comme la McLaren de Jenson Button et la Sauber de Nico Hülkenberg. 11ème sur la grille, Nico Rosberg avec sa Mercedes, fut également l’un des sept pilotes à prendre le départ en mélange medium.

La voiture de sécurité qui est intervenue à 36 tours de l’arrivée a accéléré les seconds arrêts de la majorité des pilotes, la dernière salve arrivant en fin de course. Le podium ne se dessina que dans les toutes dernières boucles en raison de différentes stratégies appliquées par les pilotes. Kimi Räikkönen réalisa un long relais intermédiaire en milieu de course, s’arrêtant pour chausser les tendres à seulement 11 boucles de l’arrivée. La Ferrari de Fernando Alonso et Button complétèrent également la course en gommes tendres. Le top 5 partage le point commun d’une stratégie à trois arrêts, tandis que Button est le mieux placé des pilotes en deux passages aux stands, au sixième rang.

 

F1 2013  PIRELLI Paul Hembery portrait

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, analysait le GP à l’arrivée :

« Nous avons eu tous les ingrédients d’une course brillamment stratégique dès le départ, certains pilotes débutant avec le pneu medium afin de rester plus longtemps en piste sur leur premier relais que les autos parties en tendres. Pour de nombreuses équipes, il s’agissait presque d’un pneu de qualifications, ce qui offrit une pointe de tactique intéressante. La performance globale et la durabilité de nos pneus furent en adéquation avec nos prévisions, tandis que la dégradation thermique fut peut-être un petit peu plus élevée qu’attendu hier, en raison de la forte température de piste. L’usure fut cependant au niveau attendu. Il aurait certainement été possible de compléter la course en deux arrêts, comme l’ont démontré de nombreux concurrents. Ceci dit, l’intervention de la voiture de sécurité a légèrement modifié les choses. Enfin, et cela a son importance, je tiens à remercier notre équipe de l’usine d’Izmit, en Turquie, qui a travaillé sans relâche après Silverstone pour produire le nombre de pneus arrière requis ainsi que notre équipe logistique qui s’est assurée que les pneus soient livrés à temps mardi. Ce fut un grand effort d’équipe, pour lequel je souhaite remercier tout le monde ».

Et, il ajoutait :

 » Hier, nous avions prédit deux arrêts, avec un départ en tendres, un changement pour les mediums au tour 5 ou 6, puis un nouveau train de mediums au 32ème ou 33ème tour. Cependant, les stratégies décalées, les températures plus élevées que ce à quoi nous nous attendions et l’altération consécutive à l’intervention de la voiture de sécurité ont rendu la stratégie plus complexe. Vettel est parti en tendres, s’est arrêté pour les mediums au tour 7, puis a utilisé la voiture de sécurité pour s’arrêter au 24ème passage pour de nouveaux mediums, avant d’exécuter un dernier arrêt pour des mediums neufs au tour 41. »

 

Peter SOWL

Photos : TEAMS et PIRELLI

 

F1 Sport

About Author

gilles