WHELEN EURO SERIES: UN TRIOMPHE POUR FREDERIC GABILLON A TOURS

 

 

_12D8003

Fréréric GABILLON à la manoeuvre ! Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Aujourd’hui je prends le parti de vous raconter la course catégorie ELITE comme un spectateur qui a la chance de dominer la piste avec à sers côtés un spotter qui ‘éclaire’ Vincent GONNEAU pilote de la N° 15.
La chaleur est lourde, le ciel plombé et le vent d’Est fait flotter les drapeaux américains ou autres oriflammes publicitaires. Il est midi et le public arrive progressivement. Les procédures de départ sont parfaitement huilées et interviennent dans un timing précis et respecté.

_12D8290

La voiture de sécurité élément capital de ce type de course Photo gilles VITRY autonewsinfo

Derrière la voiture de sécurité, ce sont les tours de chauffe des pneumatiques. Laurent DUMOUSSET responsable MICHELIN nous indique que les pilotes ne disposent que d’un train de pneus slicks par week-end et que, cette gestion est toujours délicate, surtout ici, où l’on pas de référence avec le banking.
Dès le départ, on je sens toute la tension qui existe entre les tenants des premières lignes. Still RACING occupe la première ligne avec F. GABILLON N° 5 et E. HELARY N° 100 et, ils entendent bien ne pas ouvrir la porte aux deux qui les suivent: Y. ZIMMER N° 64 et A. VILARINO N° 2.
Pourtant, la N° 2 passe en seconde position et la N° 100 d’HELARY précède la N° 42 de Carole PERRIN.. Le safety car entre en piste à la suite de tète à queue de la N° 3 d’A. GABARINO.

J’apprécie mieux la course de ce dimanche que celle d’hier. En effet, elle se déroule avec des runs plus longs et de re-starts beaucoup plus incisifs de la part de tous les concurrents avec, par ailleurs, une plus grande maîtrise.

_12D8175

C’est ‘chaud ‘ partout . Photo gilles VITRY autonewsinfo

Le banking est utilisé plus qu’hier, sans doute à cause de traces d’huile sur la trajectoire intérieure, mais qu’importe, le spectacle est plus attrayant. Le public ne s’y trompe pas d’ailleurs, on le voit lever les bras ou l’on entend s’exprimer dans les moments chauds et Dieu sait qu’il y en a.
J’entends aussi le spotter de la voiture N° 15 de V. GONNEAU, lui indiquer comment se replacer durant l’intervention du safety-car. Pour ce faire il demande au préalable à la direction de course la place officielle de sa voiture, puis il lance des messages du genre :

 » Tu dois reprendre ta position , remonte, encore , encore, voilà derrière la N°8 c’est bien. Attention one to go ! »

Et la voiture de sécurité s’efface effectivement dans le tour suivant.

La tension qui semble régner depuis le début du week-end entre la quasi totalité des pilotes et Ander VILARINO, est perceptible. Je note des frottements entre celui que l’on ne souhaite pas voir gagner une 7 ème fois et Eric HELARY, ou Willy BOUCENNA par exemple, alors que R. IANETTA écope pour sa part d’une pénalité pour conduite anti sportive, que je n’ai pas perçue.

Il faut dire qu’il est difficile d’embrasser du regard toute la piste avec les furieux qui n’hésitent pas à conduire ‘ à l’américaine’ c’est à dire assez virilement.

_12D8254

De la casse…. Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Ainsi, rien d’étonnant à ce que l’huile sur la piste, les accrochages et les débris, nécessitent des interventions des commissaires de piste pour nettoyer, ou encore remettre les plots en place. Néanmoins la course reprend vite ses droits. Certains concurrents obstinés, malgré une auto en piteux état se voient arrêter au drapeau noir, comme Max PAPIS envoyé précédemment en pirouette par un autre concurrent.

Dans le parc concurrents 6 voitures ont déjà renoncé.

Le rythme est soutenu dans un premier paquet hyper actif. Derrière, quelques éclopés tentent de rallier l’arrivée, voire de se refaire grâce à un coup de dés favorable, au cas où un nouvel incident dégagerait la piste, devant.

_12D8269

Dans un sens et dans l’autre Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Je sens bien que la course approche de son dénouement et c’est mon spotter de voisin qui indique :

 » On est au 90 ème tour, il faut rester concentré, s’il y a un nouveau re-start ce sera drapeau blanc et arrivée ».

Bien vu, Monsieur mon voisin, le scénario anticipé se réalise et alors, il crie dans la radio:

 » A fond à l’extérieur! »

La N° 15 n’est pas la seule à tenter un gros coup. Willy BOUCENNA sur la N° 17 nous régale d’un re-start d’anthologie et passe en deux virages de la quatrième à la seconde place.

IMG_5911

Frédéric GABILLON impérial Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Impérial, Frédéric GABILLON, garde la maitrise des opérations et remporte cette seconde course ELITE du week-end tourangeau.
A peine descendu de voiture , le grand gaillard un peu marqué par la fatigue lâche:

 » Laissez-moi boire un coup ! J’ai bien cru me faire niquer, la voiture avait un peu de survirage et je m’efforçais de ne pas trop attaquer. « 

Willy BOUCENNA second, radieux mais modeste nous déclarait:

 » Tout s’est joué dans le dernier re-start. L’américain (CRAWFORD) ne se laissait pas faire. »

Yann ZIMMER dont c’est l’anniversaire (23 ans) est un peu plus loquace:

 » Tout le monde se fait mettre dehors, comme moi d’ailleurs. Sans doute à cause de vapor-lock, mon moteur a bafouillé un temps, puis a retrouvé son régime normal. Il fallait garder la concentration, éviter les mauvais coups et trouver le passage dans les 10 derniers tours. « 

_12D8353

Une course virile ! Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Avant d’échanger en conférence de Presse avec ces trois pilotes, je peux affirmer que cette course de TOURS était une nouveauté pour tous les pilotes et que, ce type d’exercice consacre incontestablement Frédéric GABILLON qui avec deux pôles position, record du tour et deux victoires, fait carton plein et devient ainsi, pour l’histoire, le premier vainqueur en ovale NASCAR en Europe.

Voiture parfaite, spotter efficace et avisé, l’équipe devra, pourtant, investir dans les liaisons radio qui furent le seul point noir du week-end. Cela n’a pas compromis ce grand chelem, mais a bien agacé un grand pilote dont l’appétit est énorme. Un titre de champion lui conviendrait tout à fait. D’autres candidats sont sur les rangs, aussi!

Ils ont dit:

Frédéric GABILLON

 » Ma course fut somme toute simple , j’ai mené les 25 premiers tours avant de revenir dans le trafic des retardataires qui se montraient nettement moins conciliants avec nous qu’hier. j’ai pu choisir la meilleure trajectoire lors du safety car à accuse de l’huile. Même si ma voiture se dégradait un peu avec des 200 tours de course et les essais, nous avions la meilleure caisse et je n’ai pas fait de faute. »

Willy BOUCENNA

 » Je savais pour l’avoir appris en Amérique qu’il convenait d’être patient et encore patient. j’ai fait l’intérieur à chaque re-start. Je souhaite bien évidemment des podiums à MONZA et au MANS. »

IMG_5890

Joyeux anniversaire Yann ZIMMER Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Yann ZIMMER

 » Oui comme vous dites j’ai fait une fin de course tonitruante, moi-même je n’ai pas compris. Mon objectif était de garder la vitesse et la corde, sans me faire mettre dehors. J’avais les bons réglages et je savais ce qu’il fallait faire . C’est toujours bon d’avoir un coéquipier d’expérience, en l’occurrence Max PAPIS. »

Avant de conclure ce reportage au goût d’Amérique, c’est avec l’organisateur en chef de cette épreuve très particulière que nous avons souhaité échanger.

IMG_5943

Jérôme GALPIN Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Jérôme GALPIN quels sont vos sentiments au soir de cette étape tourangelle avec  votre barnum WHELEN EURO SERIES?

« Ecoute c’est un week-end qui s »est très bien passé , les fans étaient super contents. Toi qui suis les compétitions automobiles tu sais bien que c’est rare de voir tout le public debout qui applaudit et qui s’enthousiasme, en Europe ça n’existe pas. On est super heureux, on a des courses sympas, cette dernière en Open a été un peu ‘accrochée’ mais c’est totalement de la faute des pilotes. On n’arrête pas de les calmer mais .. »

A propos du banking, certains pilotes disent ça manque de ligne droite et on ne peut pas vraiment l’exploiter comme il faudrait , et ça n’a pas favorisé le spectacle, quel est ta réponse ?

« Non je pense qu’on a eu du beau spectacle, hier dans la course OPEN , c’était génial on a vu les gars passer à trois de front sur le banking. Donc ça marche. Je pense juste, qu’ils ne sont pas assez habitués à utiliser le banking et à prendre le grip qui va avec. Il faut toujours que les pilotes ne soient pas contents. L’an dernier ils sont partis en me disant ‘ça saute pas possible’. Je leur fais un banking à 9 degrés, alors ils me disent, il n’y a pas assez de ligne droite. Il faut qu’ils me laissent un petit peu de temps et on va y travailler. « 

Au point de vue public vous avez une estimation ?

 » Les tribunes comme tu l’as vu étaient quasiment pleines. La contenance totale est de 7000 personnes, alors sur les deux jours on aura accueilli en tout sans doute pas loin de 15000 personnes , toutes avec le sourire. le Festival a lui aussi très bien marché avec un public ravi. Alors, on pense déjà à reconduire cette opération conjointe du TOURS SPEEDWAY au premier week-end de juillet. On devrait avoir de l’autre côté, un autre banking et ainsi, les pilotes auront des lignes droites et ils auront un peu plus de vitesse. »

 

IMG_5949

Anne et Jérôme GALPIN les grands artisans de cette course au parfum d’Amérique Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Pour avoir suivi de bout en bout ces belles épreuves, j’ai été étonné, comme pas mal de spectateurs, sans doute, par le nombre de voitures largement abîmées, mais aussi par la capacité des équipes de mécaniciens à redonner une jeunesse, entre deux manches de course, à leurs autos blessées, voire amputées. Le vainqueur en OPEN 2, Jost BURDON a terminé la course avec une monture sérieusement touchée. Il gagne devant Gabriele VOLPATO N° 64 et Renzo CALCINATI N° 68.

La tension créée par le nombre important de safety-car contribue fortement au spectacle et l’on constate in fine, que seule une excellente voiture, pilotée par un pilote aux nerfs d’acier, guidée par un spotter très clairvoyant et bénéficiant d’un peu de chance, peut gagner sur un ovale de 600 m de longueur. MONZA ou LE MANS seront  des courses fort différentes et sans doute plus classiques, mais TOURS a joué la carte du spectacle avant tout et le pari a bien été gagné.

IMG_5927

La voiture de Josh BURDON vainqueur en OPEN dimance Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Grabriele VOLPATO second en OPEN dimanche Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Grabriele VOLPATO second en OPEN dimanche Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Renzo CALCINATI troisième  Open Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Renzo CALCINATI troisième Open  dimanche Photo Gilles VITRY autonewsinfo

LE CLASSEMENT ELITE COURSE  2

1- N° 5 Rapido Racing by Still Frédéric GABILLON FRA Chevrolet Camaro 110 tours
2- N°17 Pole Position 81 Willy BOUCENNA FRA Ford Mustang à 1″ 244
3- N°64 OverDrive Yann ZIMMER SUI Chevrolet Camaro à 2″055
4- N° 3 TFT – Alpes Carrelage/Anthony GARBARINO FRA Chevrolet Camaro à 2″628
5- N°18 Scorpus / Forza Motorsport Nicolo ROCCA ITA Chevrolet SS à 3″062
6- N° 15 Gonneau Racing Vincent GONNEAU FRA Chevrolet Camaro à 3″246
7- N°19 Scorpus Racing Rick CRAWFORD USA Chevrolet Camaro à 3″782
8- N°2 TFT – Banco Santander Anders VILARINO ESP Chevrolet Camaro à 4″ 034
9- N°55 Pole Position 81 Bruno COSIN FRA Dodge Challenger à 7″142
10- N° 100 Still Racing – Convergence Eric HELARY FRA Chevrolet Camaro à 9″612
11- N°1 RDV Competition – Mc Donald’s I Romain ANNETTA FRA Chevrolet SS à 46″766
12- N° 8 RDV Competition Hugo BEC FRA Ford Mustang à 3 Tours
13- N°46 Racing Club Partners Nathalie MAILLET LUX Toyota Camry à 4 Tours
14- N° 85 VTS 85 Nicolas GAUDIN FRA Stéphane Chevrolet Camaro à 4 Tours
15- N° 22 OverDrive – Moser Vincent JAGGI SUI Ford Mustang à 8 Tours
16- N°14 Still Racing – JDC Finances Joseph COZZELLA FRA Chevrolet Camaro à 15 Tours
17- N°20 Racing Club Partners Bertrand BAGUETTE BEL Toyota Camry à 32 Tours
18- N°42 Autosport 42 Carole PERRIN FRA Chevrolet Camaro à 39 Tours
19- N° 88 Racing Club Partners Philippe STEVENY BEL Dodge Charger à 41 Tours
20- N° 44 Rapido Racing by Still Freddy NORDSTROM SWE Chevrolet Camaro à 43 Tours

Alain MONNOT
Photos: Gilles VITRY autonewsinfo

 

_12D8278

Des courses … à l’américaine Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Nascar Sport

About Author

admin