WHELEN EURO SERIES: A TOURS, UNE DYNAMIQUE DE VICTOIRE POUR LE STILL RACING

_12D7626

La N° 5 deux fois en pôle ce dimanche ! Photo Gilles VITRY autonewsinfo

L’ambiance est détendue, les mécaniciens se mettent à l’ombre, les pilotes, combinaison nouée sur les hanches, s’abritent derrière leurs lunettes et se ‘charrient’ à propos des temps obtenus en qualifications, bref tout semble baigner dans le bonheur. Nous nous trouvons au milieu de l’écurie STILL RACING en ce dimanche matin, alors que les pilotes ELITE terminent leur séance qualificative et que les pilotes OPEN vont prendre le relais.

IMG_5587

Frédéric GABILLON Photo Gilles VITRY autonewsinfo

On comprend mieux cette décontraction et cette bonne humeur en se rappelant qu’hier cette écurie et son satellite Rapido Racing by STILL, ont gagné les deux courses ELITE et OPEN avec Frédéric GABILLON et Julien GOUPY. Et comme pour bien montrer que cela ne doit rien au hasard, en ELITE ce dimanche, Frédéric GABILLON a récidivé en décrochant le meilleur temps devant le boss du team, en la personne d’Eric HELARY.

 

Eric HELARY Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Eric HELARY Photo Gilles VITRY autonewsinfo

C’est avec lui que nous bavardons pour qu’il nous aide à décrypter cette belle histoire, d’un grand pilote réussissant une brillante reconversion en tant que team manager.
Tout le monde connait la carrière exemplaire de ce pilote qui du karting à la F 3300, des Protos, aux GT mais, on lui demande comment lui est venue l’idée de passer en NASCAR.

« Je courais en GT et le règlement imposait un pilote professionnel et un pilote amateur. Or je déplorais le fait de trop dépendre pour les résultats de ce pilote amateur. En 2009, je fus invité par les GALPIN à une course NASCAR au Vigeant et je gagne tout seul, les deux courses du meeting. En plus je m’étais bien régalé. Le déclic a eu lieu à ce moment là et j’ai basculé dans cette discipline. »

La belle histoire d’une conversion à une nouvelle discipline en Europe était en marche. Dans un premier temps avec des autos hébergées chez FJ ( Team GALPIN), Eric HELARY s’associe avec un industriel passionné de compétition, Stéphane SABATES et crée avec lui, le STILL RACING, installé à TOULOUSE depuis un an et demi, maintenant.

Stéphane SABATES pilote et co- propriétaire du team Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Stéphane SABATES pilote et co- propriétaire du team Photo Gilles VITRY autonewsinfo

La structure se consacre alors à deux activités: faire courir des propriétaires en Historique et s’engager dans le championnat WHELEN EURO SERIES avec 4 voitures.
Eric occupe dans cette structure à la fois les fonctions de gérant, de manager général et occasionnellement de pilote.

Ce qui est le cas ici à TOURS, où la succession de deux fois deux courses de 100 tours chacune, est trop difficile à encaisser physiquement pour un seul pilote.

IMG_5352

GOUPY vainqueur samedi sur la N° 44 Photo Gilles VITRY autonewsinfo

A TOURS donc les voitures engagées sont:
la N° 100 pour les propriétaires HELARY et SABATES
la N° 14 pour Sailesh BOLISETTI et Joseph COZZELLA
la N° 5 pour Frédéric GABILLON et Joaquin GABARRON
et la N° 44 pour Freddy NORDSTOM et Julien GOUPY

Actuellement au championnat cette écurie se place en seconde et troisième position, c’est dire que les victoires de samedi ont de l’importance et que l’on tentera de faire aussi bien pour passer en tête avant MONZA.

L’organisation du team est très professionnelle et Eric HELARY a, malgré sa passion, toujours un œil avisé sur le côté économique des choses. Avec 7 salariés permanents et des intermittents pour les épreuves, la structure tente d’équilibrer ses comptes en louant, réparant, entretenant et faisant courir les véhicules historiques. A propos du NASCAR le manager nous lâche:

 » Notre engagement dans ce championnat représente un budget important, qu’il nous faut maitriser. Il faudrait bien que l’organisateur comprenne que nous voudrions bien bénéficier des transactions avec WHELEN par exemple, car nous contribuons grandement au succès des épreuves, nous aussi. « 

 

Claude GALOPIN Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Claude GALOPIN Photo Gilles VITRY autonewsinfo

Nous avons eu hier, l’occasion de découvrir avec surprise Claude GALOPIN dans les coulisses de cette écurie, Eric HELARY nous donne les clés de cette collaboration.

« Claude est venu par amitié et pour se faire plaisir. Avec son immense expérience en F1 en Protos, il n’a eu aucune difficulté à prendre la mesure des choses. Il a en quelque sorte transmis sa rigueur et formé les mécaniciens à tout vérifier et à s’occuper comme il faut des autos. »

Nous n’avions jamais pour notre part douté de la chose, et en fin d’entretien nous découvrions, en plus, que c’était Joaquin GABARRON qui décrochait la pôle, en OPEN, sur la N° 5.

Les victoires de la veille ont sans doute apporté une sorte de soulagement psychologique à cette équipe sympathique et professionnelle jusqu’au bout des ongles. Tout le monde sait ce qu’il doit faire pour que les espoirs de titre en fin de saison aient quelque chance de se concrétiser. De bonnes places en course ce dimanche seraient encore bienvenues!

_12D7496

La N° 14 de Joseph COZZELA Photo Gilles VITRY autonewsinfo

A ce propos, les stratégies sont claires: les polemen tenteront de préserver cet avantage, ce qui leur semblent tout à fait possible en raison de la qualité de leur auto, alors qu’ Eric HELARY lance:

« c’est simple, VILARINO ne passe pas. »

Tout un programme, à suivre bientôt!

 

 

IMG_5607

Une dynamique de victoire Photo Gilles VITRY autonerwsinfo


Alain MONNOT

Photos: Gilles VITRY autonewsinfo

Nascar Sport

About Author

admin