LM STORY AU MANS CE WEEK END : NOSTALGIE QUAND TU NOUS TIENS

1044214_602840353079566_835535520_n

 

C’est une tradition désormais solidement établie.

Une année, c’est Le Mans Classic, avec son extraordinaire plateau, l’autre c’est Le Mans Story, sans doute beaucoup moins huppé, beaucoup moins glamour mais qui ne manque surtout pas d’intérêts. A des degrés divers bien entendu.

Il y a en fait un meeting VHC un peu traditionnel et aussi et surtout un plateau très lié à la grande course.

 

timthumbCAOIPRC1

 

En général le plateau VEC  est d’excellente facture avec les catégories habituelles dans les courses réservées aux anciennes. Tout ça bien entendu ne manque surtout pas d’attrait.

Revoir évoluer ces drôle de bestioles qu’étaient les Formules Ford est toujours un spectacle attachant. On ne peut évidemment manquer de se remémorer les empoignades qui eurent lieu sur le Bugatti du temps où la monoplace faisait encore recette en France.

Au passage, on ne peut manquer de regretter l’incroyable légèreté de la FFSA qui a laissé disparaître ces épreuves qui furent de véritables académies de la course en peloton. Pas sûr que la nouvelle Auto Sport Academy aurait permis à des Arnoux, Bouchut ou autres Laffite, Jabouille ou Alesi de faire carrière.

Formatage, dressage, aseptisation des personnalités, je ne suis pas certain que ces caractères eussent été capables de suivre une  »scolarité » normale dans cette école-là qui préfère faire la part belle aux disciplines très scolaires et aux cours de diététique. Sans doute utile dans une carrière à condition de faire… carrière.. Passons.

Donc au programme, du solide et du traditionnel en VHC comme les :

Saloon cars : Des années 60 aux années 80

Maxi 1000 : catégorie regroupant des voitures emblématiques, Alpine, Matra Djet, R8 Gordini, 1000 Rallye, et toutes les sportives de moins de 1150cm3.

Formules Ford, avec des monoplaces de tout âge, de 1966 à 1992, avec un point commun : le Ford 1,6L Kent.Trophée Lotus, avec une pléthore de Lotus Seven au programme.

Le Challenge GT & Tourisme, avec de grosses GT diverses et variées.

Les Groupes 1, avec des « voitures de sport de série » de 1968 à 1975.

Les F3 Classic et Formule Renault Turbo

Mais ce qui fait l’originalité du LM Classic, c’est la présences des GT et Protos qui coururent dans le passé sur le légendaire circuit sarthois.

 

800px-Rondeau_M382

 

Cette année encore, le bleu est de mise avec la parade des françaises qui furent les reines du Mans :

 

Des DB Panhard aux René-Bonnet en passant par les CD, mais aussi et surtout les Alpine, Matra et aussi Rondeau qui firent les beaux jours de l’épreuve mancelle.

4-HEURES-DU-MANS-1972-1er-MATRA-SIMCA-Graham-HILL-Henri-PESCAROLO- Photo Collection Famille CHASSAGNY

4-HEURES-DU-MANS-1972-1er-MATRA-SIMCA-Graham-HILL-Henri-PESCAROLO- Photo Collection Famille CHASSAGNY

 

C’est toujours un plaisir sans cesse renouvelé que des voir en pistes ces voitures de légende qui rappellent combien l’industrie française doit aux 24 Heures du Mans

 

 

timthumbCATG8O36

 

Cette année, en prime, une belle présence des F1 d’antan qui rappelle que le Bugatti fut aussi le cadre d’un Grand Prix de France en 1967 et qui vit la victoire de Dan Gurney au volant de son Eagle.

 

 

Jean-Michel LE ROY

Photos : ORGANISATION

 

Sport

About Author

gilles