PIKES PEAK 2013. ENORME DECEPTION POUR ROMAIN DUMAS

 

 PIKES-PEAK-2013-NORMA-M20FC-PP-de-ROMAIN-DUMAS


PIKES-PEAK-2013-NORMA-M20FC-PP-de-ROMAIN-DUMAS

 

Romain Dumas n’a pas pu combattre…

Deuxième en 2012 pour sa première participation, battu de … 17 millièmes, Romain Dumas abordait avec ambition la 91éme édition de la mythique course de côte de Pikes Peak, qui se déroulait ce dimanche dans le Colorado aux Etats-Unis.

Le pilote d’Alès n’a malheureusement pas pu défendre ses chances.

En effet, des les premiers lacets de l’épreuve, il a effectivement dû abandonner suite à une défaillance à l’intérieur de la batterie.

Une déception tant il avait montré sa pointe de vitesse durant les essais.  Où il avait décroché le deuxième temps seulement devancé par Sebastien Loeb !

A bord de la Norma M20FC PP, Romain Dumas avait d’ailleurs régulièrement pointé à la deuxième place des différentes séances d’essais disputées cette semaine.

Il avait d’ailleurs signé le deuxième chrono des qualifications, derrière la 208 PP T16.

Le tricolore s’affirmait ainsi comme l’un des principaux outsiders de la Pikes Peak International Hill Climb. S’élançant après le nonuple Champion du Monde des Rallyes – qui a réalisé un nouveau record grimpant jusqu’au somment dans le temps époustouflant de 8 ‘13’’878 pulvérisant le record que détenait Rys Millen en 9’46’’– Romain Dumas n’a pas pu défendre ses chances.

Il a, on l’a dit, été contraint à l’abandon en tout début de course suite à une défaillance à l’intérieur de la batterie.

Romain qui lâchait dimanche :

« Après tant d’efforts, c’est une sérieuse déception.  Abandonner, de cette manière qui plus est, est forcément très frustrant. Nous savions que sauf grosse surprise, Sébastien Loeb serait intouchable, mais nous avions notre carte à jouer derrière lui. Nous avions montré le potentiel de la voiture durant les essais et les qualifications. Et puis il y a ce problème qui met fin à tous nos espoirs de bon résultat. Je sais que cela fait partie de la course comme on dit, et cette malchance avait d’ailleurs touché plusieurs de mes adversaires l’an passé, mais je suis très déçu pour les personnes qui m’ont soutenu dans ce projet. Je suis également triste pour toute l’équipe, qui a travaillé d’arrache-pied ces dernières semaines, et particulièrement ces derniers jours. Les gars méritaient vraiment une belle performance en guise de récompense. C’est dur à  digérer mais je ne suis pas du genre à baisser les bras. Je suis déjà tourné vers de nouveaux projets, et il y en aura des passionnants.»

Désormais, Romain va regagner l’Europe devant participer aux essais de développement de la toute nouvelle Porsche LMP1, avec laquelle il doit disputer, à partir de 2014, le Championnat du monde d’endurance WEC et les 24 Heures du Mans.

 

Peter GRISWOLD

Photos : Team

Sport

About Author

gilles