PIKES PEAK 2013. 8’13’’878 …. SÉBASTIEN LOEB ET LA 208 T16 PIKES PEAK ATOMISENT LE RECORD !

8’13’’878 …. SÉBASTIEN LOEB ET LA 208 T16 PIKES PEAK ATOMISENT LE RECORD DE PIKES PEAK !

 

PIKES PEAK 2013. 8’13’’878 …. SÉBASTIEN LOEB ET LA 208 T16 PIKES PEAK ATOMISENT LE RECORD DE PIKES PEAK !

PIKES PEAK 2013. 8’13’’878 …. SÉBASTIEN LOEB ET LA 208 T16 PIKES PEAK ATOMISENT LE RECORD DE PIKES PEAK !

 

 

IL L’A FAIT

8’13 »878 !!!!

OUI. Oui, LOEB a explosé le record sur l’ascension vers les nuages à plus de 4300 Mètres d’altitude!

Sébastien LOEB, pulvérise le record de Rhys Millen et ce…. d’une minute trente deux !!!!

GÉANT .

 

PIKE-PEAK-2011-autonewsinfo

PIKE-PEAK-2011-autonewsinfo

 

Rappelons que le tracé est long de 19,93 km et présente 156 virages. Le départ a lieu à 2 865 mètres d’altitude et se termine environ 1 440 mètres plus haut, d’où son surnom : « La course vers les nuages » (« The race to the clouds »).

La différence d’altitude, et donc de pression de l’air, est telle qu’elle influence notablement la puissance des moteurs entre le départ et l’arrivée. Bien entendu, cette différence d’altitude amène également des caractéristiques climatiques constamment changeantes, avec des expositions au soleil variables et perturbant de façon conséquente les pilotes. En arrivant près du sommet, le ravin atteint 600 mètres au plus haut et précision, il n’existe aucune barrière de protection !!!!

 

La 208 PP T16 avec les 875 chevaux du moteur préparé dans les ateliers de SODEMO à Magny cours, pulvérise donc  le record que détenait depuis l’an dernier le Néo-Zélandais Rhys Millen en 9’46 » !!!

Millen qui signe cette année, le chrono de 9’02 »192 !

De son côté, Romain Dumas, brillant second de Loeb lors des essais qualificatifs au volant de son proto NORMA M20 PP a, lui, été hélas contraint à l’abandon à la suite d’ennui de batterie des le départ de son run…

Jean Philippe Dayraut avec sa MINI préparée chez TORK signe  lui un chrono de 9’42 »740

 

 PIKES PEAK 2013 DIMANCHE 30 JUIN LOEB et la 208 - HE DID IT


PIKES PEAK 2013 DIMANCHE 30 JUIN LOEB et la 208 – HE DID IT

 

En réalisant un chrono de 8’13’’878 sur les 20 kilomètres menant au sommet de Pikes Peak, Sébastien Loeb et la 208 T16 Pikes Peak, ont non seulement remporté la plus haute course du monde, mais ils ont surtout établi un étourdissant record après avoir tout de même tutoyé les précipices à 145 km/h de moyenne !

 

PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-en-route-vers-lEXPLOIT

PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-en-route-vers-lEXPLOIT

 

Venu sur la zone de départ dès 7h00 du matin afin d’assister au briefing,  Sébastien Loeb a dû s’armer de patience avant de s’attaquer au morceau de bravoure tant attendu :

La montée de la 91éme Pikes Peak International Hill Climb. Il lui a en effet fallu attendre que les 83 motards prennent part à la course avant de pouvoir s’élancer à son tour :

« Nous n’avions aucune indication précise de notre heure de départ et je voyais les nuages s’accumuler au sommet. J’étais assez inquiet car nous redoutions la pluie ».

La météo ?

C’est le seul motif qui inquiétait depuis une bonne semaine Bruno Famin, le patron de l’équipe Peugeot Sport et l’homme à l’origine de ce pari osé !

Le départ libérateur est enfin intervenu vers 11h30. Sébastien Loeb et la 208 T16 Pikes Peak n’avaient alors plus qu’à se lancer à l’assaut des nuages.

La pluie redoutée ayant eu le bon goût de retarder son entrée en scène, le Champion Français a pu défier le danger de cette route unique dans des conditions d’adhérence optimale. A l’issue d’une ascension frôlant la perfection, Sébastien Loeb et la 208 T18 Pikes Peak ont franchi la ligne d’arrivée seulement… 8’13’’878 après le départ !

Une performance époustouflante qui permet au duo Français de battre très largement le record jusque-là détenu par le pilote Néo-Zélandais Rhys Millen avec un chrono établi l’an dernier de  9’46’’164 !

Cette amélioration de plus d’une minute et demi est tout simplement phénoménale

Informé immédiatement de ce temps, le nonuple Champion du monde des rallyes sitôt l’arrivée franchie, se réjouissait :

« Je pensais pouvoir signer un chrono de 8’20, voire de 8’15 mais, là, c’est encore mieux » 

 

PIKES-PEAK-2013-SEB-LOEB-GEANTISSIME-qui-pulverise-le-record-de-RHYS-MILLEN-en-813878

PIKES-PEAK-2013-SEB-LOEB-GEANTISSIME-qui-pulverise-le-record-de-RHYS-MILLEN-en-813878

 

Le pilote de la 208 T16 Pikes Peak a parfaitement su gérer l’enjeu de cet exercice sans filet :

« Au moment du départ, j’ai vraiment ressenti une pression particulière car cette montée représente l’aboutissement de huit mois de travail pour toute l’équipe Peugeot Sport et pour nos partenaires Red Bull, Total et Michelin. J’hésitais à attaquer à fond ou à assurer un chrono mais, une fois au départ, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller aux limites de cette voiture fantastique ».

 

 PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-IL-LA-FAIT-A L'ARRIVEE : LE RECORD-


PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-IL-LA-FAIT-A L’ARRIVÉE : LE RECORD-

 

Quelques minutes après l’arrivée de 208 T16 Pikes Peak, la pluie a fait son apparition au sommet, laissant place à la grêle !!!

Drôle de façon d’arroser ce succès historique qui s’inscrit dans la continuité des victoires déjà remportées dans le Colorado par Peugeot

 

PIKES PEAK 2013 - La 208 PP T16 en parc fermé

PIKES PEAK 2013 – La 208 PP T16 en parc fermé

 

En 1988, avec Ari Vatanen, et en 1989 avec Robby Unser. Ce dernier était d’ailleurs présent ce dimanche, au sein de l’équipe Française pour vivre de l’intérieur, ce record incroyable qui pourrait désormais être bien difficile à battre.

Dénommé immédiatement  »King of the Peak  »2013, le phénoménal pilote Alsacien, se lâchait

« Ce record est une fierté ».

Sans le moindre doute, Sébastien Loeb a vécu, à Pikes Peak, une journée hors norme. Le pilote de la 208 T16 Pikes Peak livre ses sentiments à l’issue de ce record historique.

 

 PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-IL-LA-FAIT-RECORD-EXPLOSE


PIKES-PEAK-2013-813878-SEB-LOEB-et-sa-208-PP-T16-IL-LA-FAIT-RECORD-EXPLOSE

 

Que ressentez-vous après ce formidable record ?

« C’est un grand moment ! Quand on sait tout le travail de qu’a fourni l’équipe Peugeot Sport pour préparer cette course, c’est fantastique. Cela représente huit mois de préparation et une voiture faite exprès pour cette course. Il y avait vraiment beaucoup d’attentes au niveau de l’équipe et de nos partenaires Red Bull, Total et Michelin. Et puis, finalement, je me suis retrouvé sur la ligne de départ avec un tel engin entre les mains en me disant : ‘ c’est à moi de jouer ‘  Tous les essais s’étaient bien passés. Nous savions que nous étions en mesure de faire un bon chrono mais il restait encore à arriver en haut en mettant tout bout à bout. Et nous l’avons fait !».

Comment s’est déroulée cette ascension ?

« J’ai attaqué fort. J’étais un peu partagé avant le départ : devais-je rouler à mon rythme ou viser un vrai record ? Je suis parti et je me sentais bien dans la voiture. J’ai vraiment attaqué du début jusqu’à la fin, ce qui aboutit à un chrono de 8’13. Je savais que j’étais capable de faire 8’20, voire 8’15. Aussi, signer une performance en dessous de 8’15, qui était le maximum théorique calculé par ordinateur, c’est une vrai satisfaction ! Je pense que c’est un beau record…»

Quelles sensations avez-vous éprouvées au volant de cette Peugeot 208 T16 Pikes Peak de 875 chevaux sur une telle route ?

« Ce sont des sensations incroyables ! C’est vraiment très différent de ce que l’on peut ressentir en rallye et en circuit. C’est une combinaison des deux : les performances incroyables d’une voiture de circuit, proche d’une voiture du Mans avec plus d’accélération qu’une F1, le tout sur une petite route de montagne, typée rallye, avec des grands ravins ! Il n’y a aucun droit à l’erreur. Ça met de la pression mais ça offre aussi des sensations assez hallucinantes.»

Vous êtes-vous fait une petite frayeur aujourd’hui ?

« Non, comme en essais, j’ai le sentiment d’avoir exploité les limites de la voiture et de la route. Je n’ai pas fait de faute, j’ai bien réaccéléré tôt partout. Je pense que ça ne va pas être facile de battre ce record !»

 Comment situez-vous cette performance dans votre carrière ?

« Il est clair que je suis venu avec une équipe d’usine et il paraît logique qu’avec un tel soutien et en étant neuf fois champion du monde, je sois devant. Mais je retiens surtout la performance de rouler sur une route comme celle-là à de telles vitesses. C’est une fierté pour moi d’y être arrivé. Détenir le record de l’épreuve en est une autre. En ce qui me concerne, cette saison, Pikes Peak est la course de l’année.»

Êtes-vous prêt à revenir pour améliorer votre record ?

«  Pour l’instant, nous n’en avons pas discuté. J’ai passé de super moments ici. Toutefois, je ne sais pas s’il y a vraiment besoin de revenir. Nous allons surveiller de près ceux qui tenteront de battre ce record. Je n’oublie pas que cette épreuve représente aussi une grosse prise de risques.»

 

Peter GRISWOLD

Photos : TEAM  et DR 

PS :

Partout, partout où il roule, il BRILLE. C’est un pilote EXCEPTIONNEL, ‘ Hors norme ‘ Et en plus un MEC Cool. Un CHAMPION …. ABORDABLE par TOUS.

RESPECT

Gilles GAIGNAULT

PIKES-PEAK-2013-SEB-LOEB-decontraction-au-guidon-dune-HARLEY

PIKES-PEAK-2013-SEB-LOEB-decontraction-au-guidon-dune-HARLEY

Sport

About Author

gilles