F1. PIRELLI PEUT EFFECTUER DES ESSAIS AVEC UNE MONOPLACE DE 2013 !

 F1-SILVERSTONE-2013-BRITISH-GP-NICO-ROSBERG-MERCEDES-Photo-PIRELLI


F1-SILVERSTONE-2013-BRITISH-GP- Le vainqueur NICO-ROSBERG avec sa MERCEDES. Mais son équipier le poleman Lewis HAMILTON a été victime de l’une des crevaisons à répétition – Photo-PIRELLI

 

F1. PIRELLI PEUT EFFECTUER DES ESSAIS AVEC UNE MONOPLACE DE 2013 !

 

Alors que la FIA avait récemment convoqué son Tribunal International pour statuer sur la rocambolesque  » Affaire des essais privés  » effectués en partenariat avec une monoplace de 2013 fournie par l’équipe Mercedes et aussi auparavant avec un châssis Ferrari datant de 2011, ce que le règlement INTERDIT formellement, au lendemain des dramatiques crevaisons à répétition  (Hamilton – Vergne-Guttierez – Massa et Perez) survenues ce dimanche à l’occasion du BRITISH GP a Silverstone, la FIA avec la bénédiction du grand Manitou, Bernier Ecclestone, vient d’autoriser ce lundi, le manufacturier Italien Pirelli, fournisseur unique des équipes de GP, à programmer sans condition des ce jour, des séances de roulage avec une monoplace de … 2013 !!!

D’autre part, le Président de la FIA, vient de  convoquer en urgence ce mercredi au siège du pouvoir sportif International  les responsables sportifs de Pïrelli et les patrons des équipes de F1.

Immédiatement, la firme Milanaise a fait savoir qu’elle allait rouler sur deux circuits, le Paul Ricard et Montmélo.

Reste une question mais d’importance :

Avec quelle monoplace 2013, tourner ?

That is the good question …

 

 F1-2013-SILVERSTONE-FERRARI-ALONSO


F1-2013-SILVERSTONE-FERRARI-ALONSO – photo Scuderia FERRARI

 

Pour en revenir à Silverstone, Fernando Alonso, réfute formellement l’idée que les vibreurs seraient en cause dans les délaminations rencontrées hier dimanche pendant le BRITISH GP.

Selon le pilote de la Scuderia, ancien double Champion du monde, la faute provient exclusivement de Pirelli.

 » Il était impossible de ne pas empiéter sur les vibreurs. J’étais en dixième position en début de course. Vous êtes donc dans les turbulences aérodynamiques et il vous est parfaitement impossible de dominer et maîtriser votre voiture et tout particuliérement particulier en sortie de virage »

Et Fernando poursuit :

« De toute façon, je ne pense pas que les vibreurs soient en cause »

Avant de préciser :

« Cela fait trés exactement douze ans que je viens courir à Silverstone et il n’y a jamais eu le moindre problème avec les vibreurs. Et, je ne vois pas pour quelle raison cette année ferait exception. »

Et, le pilote de la Scuderia conclut :

  » Lorsque Perez a rencontré ce problème  j’ai hésité à le doubler par la gauche, finalement j’ai choisi et opter le cote droit. Bien m’en a pris car sinon… J’ai vécu un moment effrayant car cela s’est produit au beau milieu de la ligne droite. Ces incidents graves, nous ne voulons pas les revivre mais actuellement nous ignorons réellement l’origine et ne connaissons pas la solution à ces problèmes. Pour tenter de piger, il faut s’adresser à Pirelli. »

 

CHRIS-HORNER-Red-Bull-Racing-et-BERNIE-ECCLESTONE-photo-RBR

CHRIS-HORNER-Red-Bull-Racing-et-BERNIE-ECCLESTONE-photo-RBR

 

Chris Horner, le Patron de l’équipe Red Bull reconnaissait que Fernando avait eu beaucoup de chance….

Rappelons que le pneu arrière gauche de la McLaren MP4-28 a éclaté en pleine ligne droite, projetant de multiples morceaux de gomme et aussi d’acier de la jante dans les airs

 « Il y a actuellement un véritable problème de sécurité. Nous devons d’abord penser à la sécurité de nos pilotes. A titre personnel, j’estime que Fernando Alonso peut s’estimer vraiment très chanceux de rentrer chez lui ce soir. »

Gilles GAIGNAULT

Photo : PIRELLI

F1

About Author

gilles